Mes derniers coups de… #48

Salut les sériephiles,

Cela fait déjà quasiment un mois depuis l’article sur mes derniers coups de décembre, le temps passe sacrément vite. Il faut dire qu’on est en janvier, maintenant, alors c’est plutôt logique que janvier soit maintenant un mois en arrière, non ? Je m’embrouille tout seul avec cette introduction, c’est terrible comme je n’avais pas d’idée, et je ne sais pas pourquoi je nous inflige ça à nous tous. Allez, trêve de blabla, à présent, je tente de vous parler sans spoiler et en coup de vent de mon dernier…

10 Takeaways From HBO's Euphoria Ep. 5 — 4MPCoup de cœur : Rien de bien compliqué pour faire un choix ici, je vais rejoindre la majorité des lecteurs de mon blog et crier mon amour pour la saison 2 d’Euphoria. Cette série est quand même dingue niveau esthétisme et qualité de l’intrigue. Certes, ce n’est pas toujours super simple à critiquer tellement l’on passe d’une intrigue à l’autre parfois trop vite, mais tout s’enchaîne vraiment de manière fluide. Bref, c’est parfait.

The Book of Boba Fett – Just One More EpisodeCoup de mou : L’épisode 3 de The Book of Boba Fett était un véritable naufrage pour Disney + ! Non, je n’exagère pas du tout… un peu, peut-être. Reconnaissez quand même que cette affaire de Power Rangers intergalactique n’était pas à leur niveau. J’espère que le quatrième volet me fera changer d’avis. C’est bien parti : Kevin Tancharoen est aux manettes pour les scènes d’action. Comme il a fait un boulot de dingue pendant des années sur Agents of S.H.I.E.L.D, je suis sûr que ça va gérer. En attendant, je ne vous explique pas le coup de mou et la démotivation la plus totale pour voir la suite.

NCIS Hawaii - Page 14 -Coup de poing : Je ne sais plus trop si j’ai déjà parlé des chorégraphies de combat vachement soignées de NCIS Hawai’i. Il n’y a pas que Kevin Tancharoen qui les soigne apparemment, et dans cette série, Lucy a des super scènes de combat à chaque fois. Elle esquive bien comme il faut, c’est sûr, mais il y a aussi des jolis coups de poing de la part des méchants. Bref, si vous voulez de chouettes scènes d’action, n’hésitez pas. Il n’y a pas beaucoup de suspense, mais c’est sympa.

Meilleurs GIFs This Is Us Season 3 Trailer | GfycatCoup de blues : Je n’accroche pas à la dernière saison de This is us autant que je le voudrais. J’essaie vraiment d’aimer, mais je n’aime pas les intrigues choisies pour Kevin et Kate, et pour l’instant, Randall n’en a pas vraiment. Heureusement qu’il nous reste Rebecca pour avoir la meilleure intrigue possible, parce qu’autrement, ça nous donnerait une série trop médiocre. La meilleure intrigue ? C’est elle qui est à l’origine de mon coup de blues quasiment chaque semaine : je trouve ça trop triste de la voir perdre ses souvenirs comme ça. C’était une sacrée idée vu la charge émotionnelle de la série. Et l’actrice ! WOW.

Coup de vieux : Alors le truc qui me vient en tête tout de suite, c’est que j’ai ENCORE dans la tête une chanson de la comédie Roméo et Juliette. Oui, ça fait donc 21 ans que « On dit dans la rue » me trotte dans la tête et débarque sans prévenir. C’est quand même dingue ! J’ai comme envie de dire au parolier de cette chanson T’AVAIS PAS LE DROIT.

Coup de barre : J’en ai un peu marre de ne pas trouver de séries qui me plaisent au point que je me précipite chaque semaine sur les épisodes. C’est vrai, quoi, à part celle que j’évoquais au tout début de cet article, j’ai l’impression que j’ai de plus en plus souvent affaire à des séries fades. Eh, ça va bien de temps à autres de regarder des reboots, mais il serait temps de faire preuve d’un peu d’originalité. J’ai l’impression que ça fait déjà quelques années qu’on le dit, en plus !

brooklyn bridge | Explore Tumblr Posts and Blogs | TumgirCoup de bol : J’ai eu davantage de temps cette semaine pour regarder des épisodes le soir. J’en suis bien content, parce que c’est aussi cette semaine que commençait la diffusion de How I met your father. J’ai attendu la série un bon moment, alors je considère que c’est un coup de bol d’avoir pu regarder si vite les épisodes lors de la diffusion. Si j’en adore toujours autant le casting, je ne peux pas dire que je sois super convaincu par le résultat final… et en même temps, je sais déjà qu’après quelques épisodes, je vais être mort de rire à nouveau. Que cela n’atténue pas pour autant le coup de barre précédent : y en a marre des reboots.

Coup de gueule : Joss Whedon, ferme-la ! Il a enfin décidé de l’ouvrir après le Whedongate et il aurait mieux fait de s’abstenir. Beaucoup de médias ont repris hors contexte les citations de son interview, et ça ne le mettait pas en valeur de le voir critiquer la compréhension de l’anglais de Gal Gadot, le jeu d’acteur de Ray Fisher ou la manière dont Charisma Carpenter ne retenait pas ses répliques. Pour cette dernière, le contexte aide un peu – elle-même le reconnaît – mais c’est vraiment tout. Concrètement, j’ai lu tout l’article de Vulture sur le sujet, et c’était aussi long que ça faisait de la peine. Whedon s’enferme dans un sentiment d’injustice qui n’a rien à faire là, assurant qu’il est mal compris et que les autres le cancellent alors qu’il est un gentil. Pff. J’adore son travail, mais vraiment, qu’est-ce qu’il est problématique !

Download Law And Order Svu GIFs | TenorCoup de tête : Comme je n’avais rien à écrire dans ce coup, je viens juste de me décider à lancer un épisode de Law & Order Special Victim Unit. Et si ce n’est pas mon coup de gueule, c’est juste parce que j’ai besoin d’un coup de tête. Vraiment, c’est le neuvième épisode de la saison 23, et ça me soule de savoir que c’est encore un crossover avec Organized Crimes à laquelle je n’accroche pas du tout. Allez, il y a un retour qui fait plaisir.

Coup tordu : J’ai décidé le week-end dernier qu’il était temps pour moi d’en finir avec mon interminable rattrapage de Riverdale. Pour la deuxième fois, me voilà donc à jour dans la série alors que ce n’était pas prévu du tout : et ce n’est qu’une fois devant le dernier épisode diffusé que j’ai compris que j’étais en train d’assister au centième épisode de la série. C’est tordu de ma part, tout de même, d’avoir accepté ce défi de regarder cent épisodes de cette série ! Ce n’est pas la première fois que j’en fais un coup tordu, mais je ne m’en remettrais jamais.

10 anecdotes sur Riverdale pour impressionner vos potes en soirée
Rappelons nous que cette fête n’a JAMAIS existé à l’écran dans cet épisode ??

Coup de pub : Déjà six ans que mon blog existe, mais ce n’est pas le seul. C’est avec plaisir que j’ai vu Kevin souffler lui aussi ses six bougies il y a quelques jours. Joyeux anniversaire Kevin ! Oui, je sais qu’il le verra, il lit toujours cet article en plus 🙂

911verse.tumblr.com - TumbexCoup de grâce : Après un premier épisode plutôt médiocre, je ne m’attendais pas à ce que le deuxième 9-1-1 Lone Star réussisse aussi bien à me frapper. Seulement, ils ont réussi à le faire avec un épisode mettant en danger la vie de plusieurs personnages, et tant qu’à faire, des personnages que j’adore. Ce fut donc un coup émotionnel, surtout pour le personnage qui finit nu dans la neige. Mais vous le saviez déjà, je pense. Le vrai coup de grâce, c’est qu’il n’y avait toutefois pas d’épisode cette semaine. J’ai presque hésité à en faire mon coup de gueule, même, mais bon, je crois que c’est surtout un coup de grâce de devoir attendre plus longtemps la suite de cette histoire.

Reconfinés (sort of)

Salut les sériephiles,

Nous avons un problème ce soir, je n’ai clairement pas du tout le temps de vous proposer l’article que j’avais envisagé. On va se passer d’un article du jour comme on se passe de critiques séries ces derniers jours, et je vais faire la promesse d’essayer de me rattraper demain. Comme il y a le mot « essayer », je ne m’aventure pas à prendre le moindre risque.

I See What You Did There GIFs | Tenor

Pour ma défense, nous sommes donc « reconfinés », mais à l’extérieur, avec des attestations qu’il ne faut finalement pas utiliser et des règles simples qui sont complexifiées autant que possible à chaque fois qu’on pense les comprendre. J’ai l’impression d’être piégé dans une spirale administrative cette semaine, parce que j’ai aussi passé énormément de temps sur mes possibilités de mutations aux règles inutilement complexes pour un truc qui, de toute manière, ne m’apportera pas ce que je veux.

Comme bien souvent dans ces cas-là, j’ai mis de côté les séries, parce que le boulot et l’administratif m’occupaient pas mal. Le côté reconfinement apporte quelques changements aussi, même si dans l’ensemble, ma vie reste à peu près la même, avec la liberté d’une heure de plus le soir avant le couvre-feu. Et ça, franchement, c’est odieux : j’ai envie de leur dire merci… alors que c’est parfaitement normal ? angel smile time gif | Tell-Tale TVC’était inhumain 18h (particulièrement sur le mode de vie parisien ; je n’ai pas l’impression que j’avais la même vie quand j’étais à Bordeaux, mais bon).

Bref, avec tout ça qui s’accumule presque plus vite que les cas contact et positifs autour de moi, ça m’a fait du bien de me replonger plutôt dans Angel ce week-end. Oui, oui, malgré les remous récents du Whedongate, je n’oublie pas que ces séries-là sont de vrais doudous toujours efficaces, et bon dieu, qu’est-ce qu’Amy Acker est une actrice d’exception. Bien sûr, je dis ça en grande partie parce que je me suis replongé sur le dernier arc de la série, commençant par… A Hole in the World. Meilleurs GIFs Illyria | GfycatCela me semblait assez adapté à la période, non ?

C’est très étrange en tout cas d’arriver à la fin de la série comme ça, surtout que ça marque la fin du premier visionnage d’une amie qui a commencé Buffy après tout le monde il y a quelques années déjà. J’ai eu maintes fois l’occasion d’en parler dans ces articles 500 mots, et ce, dès le départ ou presque de cette catégorie, avec un article le 5 août 2017.

Voir aussi : Mes premiers souvenirs de Buffy

Buffy contre les vampires : top 10 des meilleures punchlines de Buffy SummersEn revanche, finir, c’est bien, mais derrière, ça laisse un tel sentiment de « OK, et après ? » que je me suis replongé en fin d’après-midi dans le tri et la lecture de mes comics du Buffyverse… C’est assez triste : il y a des morceaux complets des saisons 11 et 12 qui ne sont pas triés ; et tout le reboot qui est laissé à l’abandon dans mon archivage. J’ai beaucoup trop de boulot de ce côté-là, il faudra que je m’y consacre cet été apparemment.

En attendant, j’ai donc des séries à voir demain, et un article sur les tomes 16 à 18 de The Promised Neverland que je décale depuis plusieurs jours. J’ai lu tout ça il y a une bonne semaine désormais, ce n’est plus tout frais dans ma tête… Mais ça arrivera, promis.Olivia pope red wine GIF on GIFER - by Sagar Seulement là, il était 23h38 quand j’ai commencé l’écriture de cet article, parce que qui dit reconfinement dit apéro en visio, non ?

Le vin rouge de Bordeaux, c’est quand même vachement bon. Sur ce, la soirée continue avec un autre coup de fil, alors bonne nuit !

Alan Tudyk (#128)

Salut les sériephiles,

On est dimanche matin seulement, mais je suis déjà à peu près certain de ma performance de la semaine, alors pourquoi attendre plus longtemps ? Il y a un acteur qui sortait très clairement du lot dans les épisodes regardés au cours des sept derniers jours et je suis sûr que vous l’auriez trouvé, même sans le titre de l’article. Notons tout de même que Lauren Cohan se fait voler la place méchamment car sans lui, elle l’aurait probablement obtenu. C’est la vie !

Resident Alien" And The Televised History Of Comic Book Adaptations

La performance de la semaine :
Alan Tudyk

La série concernée : Resident Alien
L’épisode : S01E02 – Homesick – 17/20


Pourquoi ? Alan Tudyk obtient le premier rôle dans Resident Alien et comme cette série commence par deux très bons épisodes, ça ne devrait vraiment surprendre personne qu’il soit l’acteur que je mette en avant aujourd’hui. Il est au cœur de ces deux épisodes, forcément, et il y est brillant. Il faut dire qu’Harry est un rôle qui semble être du sur-mesure pour cet acteur qui a toujours parfaitement oscillé entre comédie et drame, entre tête de gentil et tête de méchant…

Alan Tudyk GIF by SYFY - Find & Share on GIPHYOr, c’est précisément ce qu’on lui demande de faire : il incarne après tout un extra-terrestre qui tente de passer incognito auprès des humains, ce qui mène à un tas de quiproquos comiques, à des moments problématiques et angoissants, et à des moments où il s’avère être un bon gros méchant… mais toujours avec beaucoup de gentillesse apparente pour ne pas se griller auprès des humains qu’il fréquente. Regardez cette série, elle est cool (mais je n’arrête plus de vous le dire depuis jeudi, vous aurez compris le message à force).

Asta Twelvetrees Tumblr posts - Tumbral.comPlusieurs scènes sont déjà marquantes du côté du jeu d’acteur dans ces premiers épisodes, mais j’ai principalement en tête quelques moments exceptionnels de type Harry découvrant ce qu’est l’alcool (et donc la danse avec un beau jeu de miroirs) ou découvrant les brosses à dents. Alan Tudyk garde un sérieux incroyable sur ces scènes, ce qui fait que l’on accroche tout de suite au personnage et que tout ça nous paraît drôlement crédible.

Voir aussi : Resident Alien nous envahit ce soir sur Syfy France

Et puis, bien sûr, du côté des scènes difficiles à jouer, il y a aussi tous ces moments où l’acteur est remplacé par l’alien dans la série. Je suis à peu près certain qu’il est tout de même invité à jouer ces scènes, parce que cet alien semble vraiment avoir un jeu similaire à celui de l’acteur. Au-delà de ça, il excelle avec ses têtes de méchants, juste après avoir paru si gentil. C’est un personnage hyper attachant cet extra-terrestre qui réussit l’exploit d’être aussi flippant… que cool ?

Recap: There Is Something About Harry in Episode 1 of 'Resident Alien' | Nerds and Beyond


Renpy GIFs - Get the best gif on GIFERVu aussi dans : Faut-il encore présenter Alan Tudyk ? Comme beaucoup d’autres, je le connais depuis son rôle inoubliable dans Firefly, où il incarnait le mari de Gina Torres, rien que ça. Il était le pilote de Serenity, il était incroyablement comme pilote et jamais je n’aurais pu l’imaginer dans le rôle d’un méchant à cette époque, particulièrement après Serenity.

Et pourtant, je l’ai retrouvé ensuite dans un rôle où il oscillait justement entre gentil et méchant, parce que c’était un peu le concept de la série. Il était brillant dans le rôle qu’il incarnait au sein de Dollhouse, toujours de Joss Whedon.

Con Man GIFs - Get the best GIF on GIPHYBien sûr, la science-fiction colle à la peau de l’acteur, qu’on a pu voir dans de très nombreux projets depuis sa première série marquante. Son meilleur rôle, avant Resident Alien, devait être celui qu’il avait écrit lui-même avec l’excellente comédie Con Man. Il y incarnait un avatar de lui-même en même temps, ça aide : un acteur sur le déclin qui écume les conventions pour tenter de retrouver le succès. Dans cette série financée par les fans (donc par moi, parfaitement) via crowdfunding, on retrouvait plein d’autres collègues et amis de Tudyk, je ne peux que conseiller ces deux saisons ! J’en aurais bien aimé une troisième d’ailleurs, ils avaient même réussi à me rendre accro à un jeu mobile.

Et bien sûr, c’est sans surprise que Tudyk avait également eu un rôle dans la deuxième saison de The Rookie, histoire de recroiser son pote Nathan Fillion. J’aime bien quand les faveurs sont distribuées comme ça à Hollywood, mais c’est totalement injuste ce monde de piston !


Meilleurs GIFs Firefly Cast | GfycatL’info en + : Difficile de séparer Alan Tudyk de Joss Whedon, puisque l’acteur s’entendait très bien avec le producteur… Aucun acteur de Firefly ne semble pour l’instant avoir eu quelque chose de négatif à dire sur le producteur qui est sous le coup de plusieurs accusations faisant de lui un homme peu fréquentable.

alan tudyk gifs Page 3 | WiffleGifAinsi, cet été, Alan Tudyk est même l’un des très rares acteurs à avoir pris la défense de Whedon, plus ou moins, en tweetant qu’il n’imaginait pas comment Whedon pouvait faire ce dont on l’accusait après avoir travaillé des années avec. Raté : du côté de la salle des scénaristes de Firefly, le son de cloche est différent puisqu’on y accuse Whedon de prendre un malin plaisir à faire pleurer ses employés, et même de s’être vanté d’avoir fait pleurer deux fois une scénariste au sein d’une même réunion. Vraiment, un type charmant.

Voir aussi : Le Whedongate, 2021

Resident Alien | Zinger - GIPHY ClipsC’est fou, tout de même, de se dire qu’il avait apparemment deux visages très distincts, l’un pour ceux qu’ils n’aiment pas et terrorisent, l’un pour ceux qu’il aime et/ou pour qui il travaille. Alan Tudyk ne s’est plus exprimé sur le sujet depuis, on n’en saura pas plus sur son avis. Parfois, mieux vaut se taire, hein, même s’il s’agit du type qui a lancé votre carrière et vous a donné vos meilleurs rôles (enfin, non, du coup). Il me semble être un acteur capable de changer d’avis et d’écouter les autres heureusement.

En attendant, c’est avec plaisir que je le retrouve dans Resident Alien, croyez-moi. La série est diffusée chaque jeudi soir en France sur Syfy (et rediffusée plusieurs fois, aussi ; à commencer par cet après-midi pour les deux premiers épisodes, à partir de 13h45).


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Pendant ce temps, dans le reboot comics du Buffyverse

Salut les sériephiles,

Cette fois-ci, je vous retrouve bien pour parler de Buffy, parce que je n’ai pas trouvé meilleur sujet pour mon anniversaire que d’en revenir encore et toujours à cette série que j’adore. J’ai évacué le problème insurmontable du Whedongate la semaine dernière, et je continue de suivre tout ce qu’il se passe, mais je veux évoquer aujourd’hui avec vous le reboot des comics. En effet, je fais fréquemment des articles dessus, et pas de raison que ça change !

Cette fois-ci, je vais commencer par exprimer mon énorme déception sur la fin d’Angel & Spike. J’étais vraiment content de voir enfin les deux personnages être associés dans leur propre mini-série… mais ça n’aura jamais vraiment porté ses fruits. Nous avons eu peu de scènes avec eux et la série s’est fait annuler sans préavis en plein milieu d’une intrigue. Enfin, les scénaristes arrivaient à la fin d’un arc, quoi.

Voir aussi les critiques des autres numéros : #00-01 | #02-#05 | #06-08 | #09-14

Résultat de recherche d'images pour "angel spike 15"

Est-ce que c’est une grande perte pour le monde ? Non, clairement pas. Les numéros 15 et 16 étaient un véritable calvaire, pour plusieurs raisons. Les dessins n’étaient pas du tout – mais alors pas du tout – à mon goût : les personnages y apparaissaient difformes sur certaines cases (regardez comme Spike prend cher !), c’était par moment illisible. Je veux dire, j’ai confondu Oz et Angel sur une case, et j’ai changé trois fois d’avis sur l’identité du personnage qui parlait, du coup. C’est tout de même gênant quand dans une BD on n’arrive plus à suivre l’histoire à cause des images, non ? Elles sont là pour aider.

Résultat de recherche d'images pour "angel spike 15"

Au-delà de ça, l’intrigue elle-même est hyper confuse, avec Baphomet qui se fait finalement maîtriser par Fred juste parce qu’elle voit Angel ? Et la toute fin ? Les personnages sont en pleine bataille à Wolfram & Hart (pourquoi pas ?) et se retrouvent transportés à l’Hyperion qu’ils ne connaissent pas. La dernière cas nous introduit le multivers, juste comme ça, pour le fun, avec un ventre à bière pour Spike et un cliffhanger absolument pas inspiré par rapport aux Marvel ou à DC. Puis… Spike et Angel ont des versions plus vieilles ? Ce sont des vampires, allô ?

Résultat de recherche d'images pour "angel spike 16"

Il était temps que ça se termine pour cette aventure, et si c’est un regret de devoir dire au revoir à des personnages que j’aime et de se dire que Baphomet restera un mystère complet, c’est finalement un mal pour un bien.

Je suis même prêt à ce qu’on en fasse autant avec le reboot de Buffy d’ailleurs, et pourtant, ça me coûte de le dire… La série-mère se porte toutefois mieux, je vous rassure !

Voir aussi les critiques des autres numéros : #1 #2 #3 #4 | #5 #6-8 | #9-12 |#13-17 | #18-22 | #23

Cette fois-ci les comics 18 à 22 nous introduisent Faith, ce qui leur permet de proposer un trio de Tueuses jamais vu à l’écran : Buffy, Kendra et Faith. Cela apporte de bonnes dynamiques d’ensemble dès l’arrivée de Faith, qui amène avec elle Wesley. J’ai aimé la dispute de tout le Scooby-gang (ou plutôt ce qu’il en reste) à cause de l’attitude secrète de Willow, j’ai aimé voir Buffy ne pas se sentir à la hauteur et, il faut le souligner, j’aime de plus en plus le personnage du jeune Wood. Il fait un bon observateur, et c’est une bonne idée de nous le coller avec Giles et Wesley.

Résultat de recherche d'images pour "buffy boom 21"

Oh, bien sûr, je me sentirais mieux si la série était rebootée pour de bon, avec de nouveaux personnages – ou juste si on avait une suite des années plus tard, juste dans le même univers et sans forcément avoir Buffy – mais la réécriture apporte de bonnes choses pour lui. C’est bien le seul… Cordelia est à nouveau portée disparue sans que personne ne s’en soucie, Anya passe totalement du côté obscur et Xander… ben, c’est un vampire, quoi. J’aime toutefois l’intrigue en cours autour de Willow dans le plan astral, surtout qu’elle va inévitablement croiser une Tueuse qu’Anya manipule et qui compte se retourner contre les Observateurs.

Quant aux dessins… heureusement que les couvertures sont là pour être souvent magnifiques. Résultat de recherche d'images pour "buffy boom 19 faith"Si on n’est pas au point d’Angel où je ne reconnaissais pas les personnages, ce n’est tout de même pas bien glorieux : vraiment, ils ne savent pas dessiner Eliza Dushku, c’en est gênant. Le numéro 22 est d’autant plus gênant que tous les personnages féminins y sont hyper-sexualisées avec des tailles fines improbables et des tenues qui m’ont fait lever les yeux au ciel. En plein Whedongate, ça passe encore plus mal, il faut bien se le dire…

Avec cette intrigue, j’ai l’impression que les comics retrouvent quelque chose d’intéressant – comme avec Alex en vampire. Reste le problème que pour l’instant, ils n’arrivent jamais à développer les personnages et les histoires de manière cohérente et surtout de manière suffisante/satisfaisante sur plusieurs numéros. Ainsi, les voyages astraux de Willow commencent à traîner en longueur sans qu’on ne sache trop d’où ça sorte. Certes, ça a libéré Jenny, mais ça, ça a vite été expédié et le départ du personnage était frustrant. Bref, on verra bien où mènera la suite… Avec un spin-off sur Faith prévu mercredi prochain !