Mes cinq séries françaises préférées

Salut les sériephiles,

Il est l’heure pour moi de me concentrer sur un nouveau TFSA qui m’a donné du fil à retordre : Tequi nous demande cette semaine de parler de nos séries françaises préférées. Si ça me donne du fil à retordre, c’est parce que je suis un mauvais compatriote et que je n’en regarde pas tant que ça. Et le peu que je regarde est de qualité quand même très variable, ce qui complique la donne.

Voir aussi : Mes cinq nouveautés préférées du premier semestre 2022


  1. Missions

Une équipe d’astronautes est envoyée sur Mars pour porter secours à la toute première équipe à s’y être rendue, disparue en cours de route.

Missions (S01) – Just One More EpisodeIl me reste une saison à voir, mais la saison est plus courte heureusement, alors j’ai bon espoir de prendre le temps de la voir prochainement. En attendant, ça reste une très bonne série française qui a le mérite de proposer une aventure de science-fiction. C’est suffisamment rare dans le paysage français pour être souligné, et même si ça me demandait toujours de me réadapter au fait que ça parle français, le mystère était bon. La série est trop peu connue et mérite d’être vue.

Voir aussi : Les meilleures séries dans l’espace


  1. Plus Belle la Vie

La vie des habitants du quartier du Mistral à Marseille.

https://www.stars-actu.fr/wp-content/uploads/2019/01/pblv-plusbellelavie-2019.jpgJ’ai beaucoup hésité sur la place à donner à la série. Concrètement, je ne pouvais pas l’exclure du top, car c’est la série que j’ai regardé le plus longtemps. J’ai environ onze mois de retard et la série s’approche de sa fin tellement elle était à bout de souffle depuis quelques temps. Cependant, si la qualité s’est nettement dégradée en cours de route et que les intrigues ou jeux d’acteurs n’ont pas toujours été au rendez-vous, le feuilleton quotidien a mérité sa place dans ce top pour des périodes et intrigues vraiment marquantes – la tromperie du mari de Johana avec Blanche, l’intrigue de l’éboulement du gymnase, celle de l’Enchanteur, tout ce qui touche Victoire ou même les débuts de Samia/Boher, en passant par, évidemment, l’évolution du personnage de Tom… Beaucoup de moments font de cette série une bonne série française, aussi critiquée soit-elle.

Voir aussi : L’annulation de Plus Belle la vie et moi


  1. Les bleus, premiers pas dans la police

La vie de jeunes policiers intégrant pour la première fois la police.

Les Bleus, premiers pas dans la police, Série TV, 2006-2009 | Crew UnitedLa série avait tout plaire, avec une équipe de jeunes acteurs brillants – la série a révélé Elodie Yung, à la tête aujourd’hui de The Cleaning Lady – et un synopsis très à la mode, pas sans rappeler Grey’s Anatomy, mais dans la police. Difficile de ne pas penser à la série aussi quand vingt ans plus tard, ABC se lance dans Quantico puis The Rookie… Bref, une série française qui a réussi à marquer son époque, et pas qu’un peu, avec des intrigues géniales, des scènes hyper marquantes (la nuit je mens) et un renouvellement de casting souvent réussi. A redécouvrir, vraiment, ne serait-ce que pour cette habileté à s’adapter à une production subissant de nombreux changements.

Voir aussi : The Cleaning Lady (S01)


  1. Dix pour Cent

Le quotidien des agents de stars de l’agence ASK.

Dix pour Cent – S04E05 – Just One More EpisodeTrop courte, aujourd’hui copiée à l’internationale, mais bien trop excellente pour être ignorée, Dix pour Cent est une véritable pépite du service publique. Avec des répliques cultes ou tranchantes, des personnages inégalables (Andrea en tête, bien sûr, mais aussi Noémie ou Hervé) et hilarants, des intrigues perchées et surtout une particularité remarquable : celle de faire intervenir de grands acteurs français mettant en scène leur vie. Enfin, acteurs français… Ils ont réussi à avoir en guest Sigourney Weaver tout de même ! Et la série a contribué à révéler au monde entier le talent de Camille Cottin. Vraiment incroyable et efficace de bout en bout concernant l’humour, la série s’est parfois perdue dans son intrigue, mais ça n’a jamais été grave.

Voir aussi : Call my Agent The Musical?!!!


  1. Les Bracelets Rouges

Le quotidien des enfants malades d’un service hospitalier, unis par les bracelets rouges du bloc opératoire.

Les Bracelets rouges – S03E08 – Just One More EpisodeLe synopsis ne donne pas envie, je sais. Cela paraît improbable que la série soit première avec un tel résumé, d’ailleurs. Cela m’embête de lui donner la première place pour une autre raison : il s’agit du remake d’une série espagnole, et c’est loin d’en être le premier remake (Red Band Society, par exemple)… mais ce n’est pas grave, on va faire fi du manque d’originalité car la série était brillante, tout simplement. Les meilleurs ingrédients de la version espagnole se retrouvent ici avec en plus la capacité de proposer de bonnes répliques et un vrai sentiment que ça se passe dans un service hospitalier français. Je l’ai dit pendant toute la diffusion de la série : je ne suis pas entièrement neutre sur le sujet pour avoir passé enfant quelques nuits à l’hôpital, mais au-delà même de ça, je trouve que la série a révélé d’excellents acteurs et a réussi à conserver le ton du livre dont elle s’inspire : on n’est jamais dans le pathos malgré le sujet, et au contraire même, la série parvient à donner le sourire. Et je ne vous parle même pas de ses autres qualités, comme la musique par exemple, parce que ça va finir par être trop long comme article !

Voir aussi : Piqûre de rappel pour Les Bracelets Rouges


Enfin, je ne peux pas terminer cet article sans citer également la géniale Fais pas ci, fais pas ça. Si elle n’est finalement pas dans la liste, c’est parce qu’elle s’est un peu perdue en cours de route, je dirais aux alentours de la saison 5 ou 6, à trop se concentrer sur les parents (excellents cependant) plutôt que les enfants. On aurait pu avoir mieux… mais eh, je les aime quand même les Bouley et les Lepic !

Voir aussi : Fais pas ci, fais pas ça, LA comédie française à (re)voir

Sinon, j’ai bien sûr retiré du lot les webséries, mais il y en a d’excellentes qui sont à voir, hein – Ulysse, Preview, Le Visiteur du futur (qui revient en septembre au cinéma, comme annoncé en… 2018 !!). Je n’oublie pas non plus les programmes courts qu’étaient Bref, Connasse ou même Kaamelott. Depuis, cette dernière a eu tendance à s’éterniser un peu trop et les dernières saisons font que je ne peux pas la citer ici, mais bon, elle rejoint les rangs d’autres séries que j’aimais beaucoup sans être dans le top, comme, par exemple au hasard… Léa Parker.

Non vraiment, la production française, c’est parfois quelque chose quand même…

Voir aussi : J’ai tout oublié de Kaamelott, bordel !

Sept clichés TV sur… Star Wars

Salut les sériephiles,

May the fourth be with you! En cette journée spéciale Star Wars, je ne pouvais pas laisser passer l’opportunité d’un petit article sur cette saga/franchise. Et si je n’ai pas immédiatement su quoi en faire, l’épisode de The Rookie d’hier soir m’a finalement convaincu qu’il y avait matière pour un article sur les sept clichés, et tant pis si cet article (mensuel, je le rappelle) débarque trois semaines trop tôt !

En fait, c’est bien simple, personne ne peut nier le statut de films cultes de la franchise, à tel point qu’elle est très souvent référencée dans les autres séries. Exit les séries Star Wars, donc, parlons plutôt de ces séries qui parlent de la saga et des clichés qu’elles véhiculent !

The Big Bang Theory

1/ C’est une obsession chez les fans, comme dans The Big Bang Theory

Non, je n’ai pas tenu plus de trois épisodes de cette série, mais bien sûr qu’une série parlant de culture geek nous balance du Star Wars dès ses premiers épisodes. Au-delà de ça, la série passe son temps à faire des références à la saga – et à ajouter des rires gras chaque fois quelqu’un prononce le moindre nom en rapport avec elle. Oui, les rires enregistrés font partie de ce qui m’a posé le plus problème avec cette série : impossible de m’y faire, il n’y avait rien de drôle dans ces références, et cet article va probablement le prouver. En attendant, il est assez VRAI de dire que certains fans ont vraiment tendance à être obsessionnel pour tout ce qui touche cette saga. Je suis mal placé pour dire quoique ce soit, cela dit.

Ncis GIFs | Tenor

2/ Les fans possèdent des produits dérivés, comme dans NCIS

Je ne sais pas pourquoi, j’ai le souvenir d’une des premières saisons de la série montrant une collection immense d’objets de la saga chez un suspect. C’est autrement ce qui m’a inspiré l’article : un personnage de The Rookie possède une figurine de Baby Yoda qui coûte la peau des fesses ! Ce n’est pas le seul, on peut voir dans la saison 6 de Buffy que ça va parfois loin les délires de figurine et de camion repeint aux couleurs de sa saga préférée. Plus il y a d’objets dérivés chez les personnages fans de Star Wars, mieux c’est, c’est très clair. Et c’est un deuxième cliché totalement VRAI que l’on peut associer à cette saga.

Happy star wars day | How I Met Your Mother Amino

3/ Selon les fans, tout le monde devrait connaître ces films, comme dans How I met your mother

Toujours dans l’épisode d’hier, le personnage fan de la saga est choqué de découvrir que quelqu’un n’a jamais vu la saga – et même que cette personne pense qu’il n’y a qu’un seul film… Hum. Si cette dernière partie me paraît improbable en 2021 – même sans les avoir vus, on sait bien qu’il y a plusieurs films ! – il est évident qu’un grand nombre de fans parle tout le temps de la saga et veut convertir tout le monde, pour s’assurer que tout le monde regarde au moins une fois ces films. De mon côté, je vais donc trancher sur un ni VRAI ni FAUX : tout dépendra du fan sur lequel vous tombez. Certains ont appris à ne rien dire ou à ne pas forcer les autres à voir des films qu’ils adorent et que d’autres critiquent sans scrupule. Ted a appris sa leçon avec Stella d’ailleurs.

Chaser Logo de Star Wars Top Noir porté par Angela Lopez (Alyssa Diaz) dans Le titre de Recrue de la Saison 02, Épisode 10 | Spotern

4/ Les fans revoient les films tout le temps, sans le moindre scrupule ou ennui, comme dans The Rookie

Encore un point qui pourrait marcher avec l’épisode de The Rookie : le personnage qui est fan de la série est évidemment prêt à revoir en boucle tout ce qui y touche, y compris The Mandalorian. Ce n’est pas le seul comme Ted et Marshall se font la trilogie Star Wars tous les trois ans… Si l’on en croit les séries, si vous êtes fan de Star Wars, c’est pour la vie, et non seulement vous regardez les nouveaux contenus, mais en plus vous êtes attachés aux anciens au point de les revoir régulièrement. Et vous savez quoi ? Je crois bien que c’est VRAI, les plus gros fans revoient les films avec plaisir. C’est plutôt logique puisqu’ils sont fans ! D’ailleurs, dans The Rookieils sont tous fans, je crois :

Disneyland Star Wars Galaxy's edge T-shirt worn by John Nolan (Nathan Fillion) in The Rookie Season 2 Episode 1 | Spotern

5/ C’est un bon thème de déguisement, comme dans Friends

Tu sais que tu es fan de Star Wars quand…Un grand nombre de séries propose des déguisements de ses personnages en stormtrooper ou en Dark Vador. Et puis bien sûr, il y a le costume de Leia qui semble être le fantasme de ces geeks depuis toujours : That 70s show, Friends, la websérie Ulysse ou même Une Nounou d’Enfer (!) proposent de voir des actrices en costume de Leia. Par contre, pour cette dernière, c’est Silvia, la mère de Fran, qui se déguise… Pas exactement ce qu’on imagine au premier abord, hein ? Ce gif non plus, d’ailleurs, je sais, mais il me fait tellement rire ! En tout cas, il est très clair que lorsqu’il faut se déguiser, les sabres laser et les masques d’une galaxie très, très lointaine inspirent bien des personnages. C’est un cliché VRAI : j’ai déjà eu un sabre laser en main après tout, qui suis-je pour dire le contraire ?

Star Wars, les derniers Jedi & moi – Just One More Episode

6/ Non, vraiment, cette saga est partout – même là où on ne s’y attend pas, comme dans Buffy

C’est bien simple, Buffy et Angel font souvent référence à la saga, avec des personnages qui reprennent des répliques – I’ve got a bad feeling about this – ou qui font des blagues autour de l’univers de la saga. Mais quand je dis partout, même là où on ne s’y attend pas, c’est quand même parce que le groupe derrière le générique de Buffy, Nerf Herder, est nommé en référence à la saga. Et vous saviez que dans les 4400, il y a un moment où on peut voir une serviette Star Wars ? La saga est partout, et c’est un cliché VRAI : on connaît tous des gens qui en sont fans, on croise tous plusieurs fois dans l’année des objets dérivés sur notre chemin, et encore plus maintenant que Baby Yoda existe !

9 Best Star Wars References in LOST | The Fact Site

7/ Bref, c’est de la culture populaire, comme dans Charmed, LOST, Community, Stargate…

Finalement que ça nous plaise ou non, toutes les séries s’accordent à dire que c’est une référence commune aux personnages. Ils savent tous plus ou moins comme Yoda parler, ce qu’est la Force ou qui est Dark Vador. Bien souvent, les scénaristes ne se donnent même pas la peine d’expliquer les références proposées par les personnages ; ou alors, ils y font des clins d’œil dans le scénario (comme dans Fringe ou LOST par exemple), histoire que les fans les plus attentifs s’en rendent compte. En deux mots comme en cent, c’est de la culture populaire. Et ça, c’est un cliché VRAI, sinon, je ne serais pas en train d’écrire cet article – et vous de le lire.

Et vous, des souvenirs d’une scène en particulier parlant de Star Wars dans une série qui n’a en théorie rien à voir avec la saga ?

Parce qu’il y a tant de clichés véridiques dans cet article, je cherche ceux qui sont 100% faux ! C’est à croire que je ne regarde que des séries qui cernent bien les geeks et les fans…

Et en même temps, c’est peut-être aussi parce que j’en suis un que j’ai un filtre déformant un peu trop la réalité ? Une chose est sûre : je ne peux pas voir le logo ci-dessous sans avoir en tête le générique… Et ça, c’est cool.

Cool, cool, cool.

Awakening Logo GIFs - Get the best GIF on GIPHY
Bonne soirée à tous !

Un dimanche au Comic Con

Salut les sériephiles,

Me voici enfin présent pour cet article du jour. Promis, j’ai mis trois plombes à vous l’écrire et le publier pas parce que je profitais de mon week-end, mais parce que j’ai bossé toute la journée. Après, si j’ai bossé toute la journée, c’est totalement parce que j’ai profité des moments off de ma semaine, mais ça, c’est une autre histoire qui explique aussi pourquoi je n’ai pas avancé du tout dans mes séries depuis mercredi (enfin, dans mes séries inédites : j’arrive au bout de mon rewatch de la première saison de Veronica Mars, demain, je pense).

IMG-20181027-WA0013.jpg
J’ai oublié de mettre cette photo hier, mais quand même, quoi !

Allez, maintenant que c’est dit, regardons un peu tout ce que j’avais à faire en ce dimanche de Comic Con, il y a deux semaines environ. La vérité, c’est que mon programme dominical était assez vide, et c’est sûrement pour ça que j’ai encore plus dépensé mon argent. Ils ne sont pas bêtes au Comic Con, ils avaient tout prévu.

En revanche, moi, je n’avais pas tout prévu en écrivant le programme, quelques jours avant le festival. Figurez-vous que le samedi, pendant que je prenais tranquillement une photo avec Baptiste Lecaplain, j’avais une amie qui mourait de jalousie dans son coin. Quelques messages plus tard, elle savait enfin qu’il était une évidence qu’elle voulait venir au Comic Con pour le dernier jour, et on s’est donc retrouvés vers 9h50 au niveau de l’Artist Alley. Yep, pas au niveau de l’entrée : pour cette dernière journée, Le Serigraphe a eu la sympathie de me céder son accès presse, en échange d’un article, que vous pouvez toujours consulter sur son blog. Cela veut dire que j’ai pu bénéficier à nouveau de l’entrée presse et du salon dès l’ouverture, un plus non négligeable et vraiment génial… dont j’ai profité pour aller me faire un peu de pub que j’aurais dû me faire dès le premier jour (heureusement, Laura a veillé au grain avec mes cartes de visite) :

DSC_0373.JPG

On s’est à peine retrouvé avec Sabine, une amie rencontrée sur le tournage de la saison 2 d’Ulysse, qu’on s’est dirigés vers le stand Delcourt où se trouvait la Lazy Company. DSC_0378.JPGOuep, c’est ce qu’il se passe quand on retrouve quelqu’un de totalement immergée dans la culture websérie et le youtube francophone. Moi, j’ai abandonné tout ça avec la préparation agrég et avec mon premier poste, mais elle non, et c’était cool. Pendant qu’elle se faisait dédicacer le second album de leur BD, moi je feuilletais le tome 2 de To Kill or be killed, en hésitant vraiment à craquer. Finalement, je n’ai pas craqué – ce n’est que partie remise – parce qu’une partie de moi avait hésité toute la nuit à craquer pour l’autographe avec Summer Glau, et j’ai bien fait de garder mon argent !

Je ne mets pas la charrue avant les bœufs toutefois : à ce moment-là, j’hésitais encore. On a fait un rapide tour du salon, puis j’ai déjà abandonné Sabine pour aller voir Dean Cain alors qu’elle attendait de voir Jenna Coleman. Oui, on ne peut pas tout faire, les choix sont drastiques. Grâce à mon accès presse, j’ai découvert que dans la Grande Salle, j’avais logiquement accès aux sièges réservés à la presse, et j’étais donc super bien placé pour le panel de Dean Cain.

DSC_0386.JPG
Mais alors vraiment bien placé, c’est rare que je n’ai pas besoin de l’écran géant pour mes photos.

Faut bien dire ce qui est : j’ai oublié les trois quarts de la série Loïs & Clark et je sais que Dean Cain n’est pas tout à fait bien vu pour ses idées politiques, mais j’ai trouvé ce panel super sympathique. Je regrette que personne n’ait pensé à lui demander des nouvelles des autres acteurs de la série (c’est vrai, quoi !), mais j’ai passé un bon moment à l’écouter parler du ridicule de son costume dans la série (il nous a ainsi dit que les cosplays qu’il avait vu au Comic Con était plus crédible que le costume qu’il portait à l’époque, ce qui ne se voyait pas avec la qualité d’image, en fait) ou des effets spéciaux (qui ont pris un sacré coup de vieux). C’est vrai que quand on revoit un épisode, on a du mal à comprendre comment on a pu être dans l’illusion que c’était bien fait ; et ça me fait toujours mal quand je suis face à ça, j’ai l’impression qu’une illusion enfantine s’est envolée avec Superman. Non mais, franchement, c’est comme les effets spéciaux de Charmed, c’est fou, comment ça pouvait me paraître si bien ?

DSC_0381.JPG

Qu’importe, on n’est pas là pour ça, mais pour Dean Cain, qui a su mettre l’ambiance à la Grande Salle. Faut dire qu’il était bien aidé par Terry LTAM (oui, oui, le même que celui avec qui j’ai pris une photo la veille) qui menait le panel avec son humour habituel ; résumant des questions de quinze lignes en « Season 5… interrogation point. » ou s’amusant du fait que lui, à 26 ans, il présente un panel au Comic Con alors que Dean Cain était Superman. Eh, tous les super-héros ne portent pas des slips sur leurs collants, voilà tout.

Quant à la saison 5, figurez-vous que Dean Cain et Teri Hatcher en ont parlé et qu’ils aimeraient avoir de quoi la faire pour conclure une intrigue ouverte depuis si longtemps. Je ne sais pas trop ce que ça donnerait quand même, mais c’est vrai que c’est frustrant cette fin de série parce que Teri Hatcher était enceinte. Franchement, ça n’existerait tellement pas en 2018 ce genre de choses. Et en parlant de 2018, il semble se souvenir, lui, qu’il incarne le papa de Kara et Alex dans Supergirl. Il aimerait revenir, il fait ce qu’il peut pour… et il est en pourparlers avec DC sur d’autres projets dans l’Arrowverse, apparemment. Eh ben !

Bref, je ne me suis pas déplacé pour rien et ce panel était chouette. Après celui-ci, j’ai retrouvé Sabine en compagnie d’autres gens, dont une autre figurante Ulysse, parce que le monde est tout petit ! On s’est posé dans l’espace détente pour manger et tout en se racontant nos vies, j’ai commencé à envisager que je pourrai peut-être demander une interview avec Summer Glau, comme il semblait ne pas y avoir grand-monde pour elle (un scandale, je vous dit !!).

IMG_20181030_182203_810.jpg
On s’amuse bien dans l’espace détente !

Je suis retourné dans l’espace presse pour me poser et retrouver mon pull. Ouep, il faisait un froid de canard le dimanche, même Dean Cain l’a dit, et j’ai eu un vieux coup de barre. Est-ce que je vieillis ? Faut croire. Bon, si de là, j’ai eu la chance de l’apercevoir de près quand elle se rendait en interview, j’ai bien compris que son planning avec les journalistes était plein, lui, alors j’ai laissé tomber l’idée, un peu frustré. Et comment passer la frustration au Comic Con ?

En se baladant dans les allées et en parlant avec quelques cosplayeurs, bien sûr ! J’ai aussi profité d’un moment de creux pour envoyer un message à Yaële, histoire qu’on fasse une photo pour le blog. Et j’ai drôlement bien fait : déjà, parce que Yaële est super sympa et a dit oui tout de suite, fixant un RDV en deux deux, mais aussi parce que j’y ai retrouvé David. Qui ça ? A eux deux, ils tiennent l’excellente chaîne Youtube Buffy Slays 20, qui revient en deux minutes, à chaque fois, sur une grande question.

Oui, en toute logique, je vous partage le premier épisode de la saison 2 !

Des heures pourraient être consacrées à parler de Buffy et de chaque sujet qu’ils abordent, mais ils refont le point en deux minutes à chaque fois, et c’est clair, limpide et cool. Et ils sont super sympas, en plus, donc si vous êtes fans de Buffy, foncez voir ce qu’ils font (je dis pas ça par principe, hein, ils sont vraiment sympas : j’ai parlé 20 bonnes minutes à David la veille parce qu’on attendait la photo avec Summer Glau) !

DSC_0406.JPG
Ah oui, sous mon pull qui n’avait rien de geek mais qui était nécessaire parce qu’il faisait froid, j’avais un t-shirt Buffy, alors voilà comment ça a fini !

Après avoir papoté quelques minutes avec eux, j’ai repris le cours de ma journée qui l’air de rien commençait à être bien chargé. Il me restait dix minutes à tuer avant de retrouver Sabine, et c’est là que j’ai totalement craqué pour l’autographe avec Summer Glau. C’est moche, je sais, à dix minutes près, mais fallait passer la frustration de la presqu’interview.

Et ensuite, en allant rejoindre Sabine, je suis tombé sur quelqu’un qui m’a arrêté parce que je lui disais quelque chose. Forcément : c’était un lecteur de ce blog. S’il y a bien un endroit où on peut me reconnaître, c’est au Comic Con, et en plus, j’étais bien content, parce que je suis tombé sur Julien qui m’a carrément dit que mon blog l’avait remotivé à écrire. Et c’est pas rien, parce que son blog, je le connaissais avant le mien : direct-actu.

DSC_0374.JPG

Le monde est tout petit ! Forcément, dans tout ça, c’est Sabine qui a fini par me retrouver alors que je la faisais poireauter (méchant Dobby !) parce que je bavardais ailleurs. Pour me faire pardonner, je… l’ai fait craquer à son tour pour un autographe, avec Jenna Coleman. Un nouveau tour de salon plus tard, nous voilà donc à l’espace dédicace à nous séparer pour attendre notre tour dans les files d’attentes respectives.

J’abrège un peu, parce que j’ai déjà raconté tout ça dans l’article sur ma rencontre avec Summer Glau. En revanche, j’ai peu parlé de @Violettilly , une autre fan de Summer que j’ai rencontrée en attendant mon tour. Je vous ai dit que le monde était petit, et je n’exagérais pas : depuis, j’ai découvert qu’elle suivait Laura sur Twitter et qu’elles s’étaient manquées de peu la veille ! On ne s’en est pas rendus compte tant qu’on était au Comic Con cela dit, et c’est encore plus marrant, parce que ça prouve que l’on s’entend bien avec les amis de ses amis !

SOFTV3-201810281757349522545.gif

C’est donc avec @Violettilly et Sabine que je suis retourné au stand Syfy pour ma dernière file d’attente du week-end. Avec Laura, les t-shirts de Syfy nous ont tapé dans l’œil dès le vendredi matin (sur Twitter pour elle, en vrai pour moi) et j’avais demandé directement s’il y en aurait à gagner. On m’avait dit qu’il y en aurait le dimanche après-midi, et j’ai donc décidé dès le vendredi de finir mon Comic Con par la box Syfy, surtout qu’on s’y amuse bien. Et ça n’a pas manqué, on a passé cinq très bonnes minutes avec « l’Ordinateur » de Syfy, une petite voix avec qui on s’est tellement bien marrés qu’elle est venue nous saluer trois quart d’heure plus tard quand on attendait le métro avec Sabine !

 

Quant à moi, j’étais tout content, j’ai eu mon t-shirt et tout plein d’autres goodies, parce que chez Syfy, ils sont quand même bien généreux cette année ! Et après tout ça, la journée touchait à sa fin, même si on a encore trouvé le moyen de retomber sur @FannyOva, l’autre figurante Ulysse, histoire de terminer la journée tous ensemble. Le monde est petit – ou alors, c’est le Comic Con qui est petit, allez savoir !

DSC_0412.JPG

Est-ce qu’il me reste des regrets sur cette édition ? Oui : je n’ai pas eu l’occasion de voir Rick Whitle en panel. Je ne suis pas du tout un fan, mais comme j’adore The 100, ça aurait été l’occasion. C’est un semi-regret : j’ai pu l’apercevoir sur une des plateformes réservées au VIP. Ouep, quand on sait où regarder, on voit quelques stars qui vivent leur vie pépère, aussi. Un autre regret ? Ne pas avoir pu profiter plus des animations des stands le samedi avec Laura et Poluss. Malheureusement, ça fait partie du jeu de ces conventions : il y a plein de choses à faire, et on ne peut pas tout faire.

Snapchat-844563713.jpg

En revanche, enchaîner une journée de salon avec une bonne bière, c’est jouable. Après tant de péripéties, j’ai donc retrouvé une autre amie pour une bière qui s’est transformée en chocolat chaud tellement on se les caillait dans Paris ce jour-là. Vraiment, on sentait que l’hiver arrivait avant même d’avoir eu l’automne et moi, j’aspirais déjà à revenir dans mon Sud-Ouest nouvellement adoré !

Compte-rendu du vendredi
> Compte-rendu du samedi
> Compte-rendu de ma rencontre avec Summer Glau
> Compte-rendu des trois jours

Compte-rendu du samedi par Laura

Merci aux équipes du Comic Con, à Yaële et Terry, aux cosplayeurs, à Syfy, aux invités et à tous les amis dans cet article pour cette très belle journée !

Stats de la semaine #23

Salut les sériephiles,

Image result for 13 reasons why
Pourquoi le temps passe-t-il si vite ?

Voici une nouvelle semaine qui débute déjà et je ne change pas les bonnes habitudes avec un article de statistiques des sept derniers jours. Bon, c’est plutôt que je redémarre les bonnes habitudes, d’accord, mais faisons comme si de rien n’était, on a quand même l’habitude de se voir le lundi, pas vrai ? Et vous savez ce qui nous attends, les articles les plus lus cette semaine :

  1. Mes derniers coups de… #4 : 106 vues
  2. Un été idéal de sériephile ? : 67 vues
  3. Pourquoi je suis passé au speedwatching ? #1 : 66 vues
  4. Mes séries en juin : 56 vues
  5. Colony – S03E05 : 51 vues

Alors, alors, pour le commentaire de ce top, je dois dire que je me suis beaucoup amusé lundi dernier de voir l’article speedwatching monter dans les statistiques. D’en avoir parlé a donc fait de la pub et permet à ce dossier de ré-atteindre ce classement cette semaine. Comme quoi ! Bon, ça fait peur aussi de se dire que n’importe quel article peut resurgir après deux ans, j’avoue, ce sont les joies d’internet !

Pour le reste, je ne vais pas mentir, il n’y a pas de grosses surprises : les coups sont un article qui revient chaque mois parce que je sais que vous aimez bien, l’épisode de Colony mérite largement sa place ici, le planning mensuel est inévitablement consulté…

Image result for westworld daughter

La surprise, à la rigueur, vient de l’article d’hier sur l’été idéal parce que je ne cacherai pas que ce n’était pas prévu du tout, c’était juste du blabla improvisé… mais j’ai bien senti en l’écrivant que le sujet, surtout publié début juin, était plutôt cool et allait être consulté. Une heureuse coïncidence, donc ! Je me dis que j’aurais pu travailler plus l’article en le prévoyant à l’avance… après, ce n’est pas plus mal d’avoir de la spontanéité aussi, c’est ce qui fait l’intérêt d’un blog par rapport à un site ou une émission.

Image result for grey's anatomy cookie

Bon, je blablate, mais avant d’atteindre les 500 mots minimum promis, ce serait bien de passer aussi à la deuxième partie de l’article. Retour sur les saisons les plus consultées de la semaine :

  1. 13 Reasons Why (S02)
  2. Colony (S03)
  3. Westworld (S02)
  4. Grey’s Anatomy (S14)
  5. Reverie (S01)

Malgré son meilleur épisode des trois saisons, Colony ne parvient pas à dépasser la série phénomène de Netflix qui s’impose une nouvelle fois comme la plus consultée du blog (et de loin). Les vues sont simplement beaucoup plus réparties – et je ne compte même pas l’article FAQ sur la saison 2 qui a bien fonctionné lui aussi, donc la série est encore plus première qu’il n’y paraît !

Westworld a sa place bien sécurisée pour ses dix semaines de diffusion je crois, surtout maintenant qu’on a dépassé la mi-saison et que la série peut compter sur tout plein d’articles pour faire des vues. Grey’s Anatomy marque son retour dans le classement… comme quoi, ça vaut le coup que je me fasse un peu de pub sur Twitter pendant la diffusion des épisodes à la télé française. Ou alors, c’est simplement parce que les deux épisodes de la semaine étaient géniaux.

Image result for reverie nbc

Enfin, l’absence de The 100 permet à Reverie d’arracher la cinquième place de ce classement, ce qui me rend tout content. Les audiences de la série sont plutôt moyennes alors que pourtant le premier épisode était vraiment excellent (même si je ne suis pas hyper neutre sur ce genre de séries SF se payant le luxe d’avoir une actrice principale que j’adore déjà, OK). Cette 5e place n’est pas pour autant volée, parce que la concurrence était là avec Quantico qui la talonne et est ex-aequo avec… Unbreakable Kimmy Schmidt. Je m’attendais à plus de vue pour la comédie de Netflix, ça sent le fail de diffusion. En même temps une demi-saison un mercredi, c’était perché comme idée !

Image result for colony katie will

Du côté des recherches menant au blog rien de bien marquant cette semaine, même si ça fait toujours plaisir de voir des gens chercher « ulysse webserie » dans leur moteur de recherches. C’était tellement bien ces deux premières saisons !

Il me reste à vous souhaiter une bonne semaine et, de toute manière, on se retrouve vite pour des critiques d’épisodes et d’autres articles de 500 mots.