Bilan Séries Décembre 2020

Salut les sériephiles,

Il est plus que temps, en ce 12 janvier, de vous présenter le bilan des saisons terminées au mois de décembre, non ? En plus, je n’ai pas tellement à rougir de ce que donne ce bilan… contrairement à celui de janvier qui s’annonce bien vide au rythme où j’avance en ce moment.

100

Série terminée

neXt (S01)Je ne sais pas quoi dire que je n’aurais pas déjà dit à son sujet. Je l’ai attendue pendant plus d’un an, j’ai eu beaucoup d’espoir pour elle, j’ai aimé ses premiers épisodes… et puis, ce fut la catastrophe que je craignais. Pas tellement réaliste (au moins, on pourra en parler dans le podcast de demain soir), la série s’est révélée rapidement être très médiocre malgré un point de départ intéressant et un potentiel évident. Finalement, son annulation me décevait lors de son annonce… mais je considère que ce n’est pas une grosse perte après avoir fini la série. Note moyenne : 14/20

Série renouvelée

The Mandalorian (S02)Peut-être que c’est parce que j’en entendais moins parler cette année (bizarrement, d’ailleurs), mais cette saison était une vraie bonne surprise pour ma part. Il y avait enfin des dialogues, une histoire suivie et intéressante d’épisode en épisode, et le fait qu’on avançait dans une intrigue rendait ça tout de suite plus captivant. Une bonne réussite cette saison, je rejoins donc la hype qui entoure la série. Note moyenne : 17,5/20

000

Challenge Séries 2020

Merry Happy Whatever (S01)Joyeux Noël ! C’est le mois de décembre, il m’a paru obligatoire de faire un détour par cette série, et je ne l’ai pas regretté. C’était un moyen simple de continuer mon challenge et d’augmenter, un peu artificiellement certes, le nombre de séries vues. En plus, ça fait une série terminée de plus à mon actif. Note moyenne : 16,75/20

Home for Christmas (S01 & 02)Je ne sais pas si la série est renouvelée ou non, mais en tout cas, ce fut mon véritable coup de cœur de cette fin d’année. Je ne saurais que trop la conseiller, encore et toujours. Les deux saisons sont à niveau égal et passionnante ; ça se bingewatche sans mal. Si vous ne l’avez pas encore vue, gardez-la pour décembre prochain, tout simplement. Note moyenne : 18 et 18,5/20

 

Voil…. Eh ! Personne ne m’a fait remarquer que j’en avais oublié lors de mon bilan du Challenge Séries 2020 vendredi dernier ! C’est malin… Je ne sais pas où j’avais la tête, mais je voulais tellement publier l’article avant minuit que j’en ai oublié :

Are you afraid of the dark? (S01)Une série qui fait un reboot d’une série vue dans mon enfance, si loin que je l’ai oubliée ? J’étais sceptique, mais intrigué. Et comme elle était diffusée sur une chaîne que je ne regarde jamais, je suis passé à côté jusqu’à ce que Morgane m’en rappelle l’existence. Elle a vraiment bien fait ! Ma 8e série du Challenge (sur 12, c’est quand même un échec) fut une belle découverte. Elle a ses petits moments d’horreur, elle est divertissante et attrayante ; ça marchait drôlement bien. Je vous la conseille ! Note moyenne : 18/20

100

Voilà, cette fois ! Cinq saisons terminées, ce n’est pas mal du tout pour un dernier mois de l’année… D’accord, il s’agit principalement de saisons courtes, mais ça fonctionne quand même, et c’est banco ! Au moins, je ne me sens pas trop mal à l’idée d’avoir vu seulement cinquante saisons produites sur la période septembre 2019-août 2020, parce que j’ai terminé l’année là-dessus ; et il s’agissait principalement de bonnes séries !

Stats de la semaine #51

Salut les sériephiles,

Malgré des petits fails dans les articles du jour ce week-end, je suis toujours au rendez-vous pour les stats de la semaine dernière, ne vous inquiétez pas. Celles-ci sont plutôt bonnes, avec un bon pic dans les commentaires puisque Ludo a décidé de rattraper son retard dans quelques articles… Bim, 119 commentaires, pour 33 articles publiés. Toujours plus. Les plus lus de la semaine ? Ils font la part belle aux séries françaises :Quadras

  1. Quadras (S01) : 133 vues
  2. Fais pas ci, fais pas ça – Y aura-t-il un Noël à Noël ? : 110 vues
  3. Fais pas ci, fais pas ça (S09) : 93 vues
  4. Ce que c’est qu’un ship : 82 vues
  5. Station 19 – S04E05 : 73 vues

Alors… Est-ce que quelqu’un s’est mis à rediffuser Quadras sans prévenir ? J’imagine que oui, mais j’avoue ne pas avoir eu le temps de me pencher dessus… Il faut dire que je n’imaginais pas la série faire une telle remontée dans le classement, au point de passer devant la série de France 2 qui domine pourtant le blog depuis jeudi dernier. Comme quoi ! Après, il faut souligner que beaucoup d’entre vous sont revenus lire les critiques de la saison 9 afin de trouver « incohérence écriture fais pas ci fais pas ça ». Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les stats des moteurs de recherches…

Outre la télévision française, l’article de définition sur les « ships » continue de cartonner et de me donner envie d’en écrire de nouveau. J’ai quelques idées en stock, mais je me suis laissé gagner par la flemme et les articles plus rapidement écrits, il faut bien le reconnaître. 10 raisons d'espérer que la saison 17 de Grey's Anatomy sera la dernièreEnfin, il faut noter que Station 19 vole la cinquième place à Grey’s Anatomy à… une vue près. Oui, les deux séries ont attiré quasi-exactement le même nombre de lecteur sur le blog ! On va dire que c’est logique comme le crossover les reliait une fois de plus l’une à l’autre. Vivement le mois de mars pour la suite ! Cinq ou six épisodes et rebelotte trois mois d’attente, ce n’est ni juste ni normal. J’ai tellement envie de savoir la suite, surtout pour les pompiers !

M’enfin, cet article n’est pas censé se concentrer plus que ça sur le futur – le blog devrait avoir de beaux jours devant lui en janvier vu le nombre de séries qui reviennent… en espérant avoir le temps de les regarder !, il est censé s’intéresser au passé. Voici donc les saisons de séries qui ont eu le plus de succès sur le blog au cours des sept derniers jours :Feature: Three Best Moments From 'The Mandalorian' | The Daily Crate

  1. Fais pas ci, fais pas ça (S09/special) 
  2. Quadras (S01)
  3. Grey’s Anatomy (S17)
  4. Home for Christmas (S01)
  5. The Mandalorian (S02)

Non, Station 19 n’arrive pas à atteindre le classement des saisons les plus regardées, malgré le succès de son dernier épisode diffusé. Elle n’attire les lecteurs que lors des crossovers, ce qui indique assez clairement que ces lecteurs ne doivent pas regarder la série et juste chercher à avoir quelques infos plus précises sur les liens avec la série-mère. Ces stats m’apprennent que je devrais chercher plus de lisibilité sur les crossovers peut-être.

Opening Door Smile GIF - OpeningDoor Smile Home - Discover & Share GIFs

Pour le reste, assez peu de surprises : on a déjà vu que les diffusions de la télévision française attiré toujours plus de lecteurs que les autres. Mon rattrapage de Home for Christmas a plutôt bien fonctionné, mais il faut dire que terminer de voir la saison juste avant le lancement de la saison 2, c’était un bon moyen d’être bien référencé. Les épisodes ont attiré une moyenne assez constante de lecteurs, et ces personnes-là sont probablement les mêmes qui lisent les articles de la saison 2 qui sont sur cette même moyenne pour l’instant.

Enfin, The Mandalorian gratte la dernière place… Vrai succès critique, l’épisode final m’a été un peu trop survendu par l’ensemble du monde – qui ne m’avait pourtant rien spoilé – pour que je sois parfaitement fasciné. Je l’ai bien aimé, clairement, donc je ne peux pas dire que du négatif, mais j’ai moins accroché que le reste du monde. Pourtant, l’émotion était là. Bref, tout ça pour dire que je suis content d’avoir des vues pour cette série, parce que Dieu sait que l’algorithme doit me laisser bien à la traîne sur cette série ! Comment voulez-vous faire autrement ?

fais pas ci fais pas ca petard valerie bonneton faim envie de crepes bruno  salomone Image, GIF animé

Voilà, j’ai fait le tour de ce que j’avais à dire en ce lundi 🙂 Sur ce, j’ai mes restes de crêpes d’hier soir qui m’attendent pour ce soir aussi, alors bon appétit et bonne soirée !

 

 

Vus cette semaine #51

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

The Outpost – S03E10 – From Paradise to Hell and Back – 16/20
Il y a un peu trop de facilités dans le scénario de cet épisode pour que je sois aussi convaincu que sur les précédents, mais je passe toujours un bon moment devant la série. Cet épisode manquait un peu d’équilibre entre ses intrigues, mais il se termine sur un bon cliffhanger – de saison ? Non, l’épisode 11 semble finalement bien être programmé pour le 20 décembre. Ben ça, je ne m’y attendais pas, dis donc !

Vendredi

Fais pas ci, fais pas ça – Épisode Spécial – Y aura-t-il Noël à Noël ? – 18/20
Je ne devrais même pas le noter : j’ai envie d’y mettre un 20 rien que parce que je suis heureux de retrouver les Boulay et les Lepic. Ces deux heures sont une réussite : on y retrouve ce qui fait le succès de la série, avec des répliques immédiatement cultes, de l’humour à tous les étages, une bonne dose de ridicule et des personnages qui restent criants de vérité malgré le loufoque. Ce fut un plaisir de les retrouver, et c’est encore plus dire de leur redire adieu maintenant que je me rends compte qu’ils me manquaient vraiment.
Station 19 – S04E05 – Out of Control – 20/20
Je sais, je surnote toujours tout. L’épisode bénéficie d’un sacré effet de surprise, parce que je ne pensais vraiment pas qu’il avait été conçu comme un épisode de mi-saison si tôt dans celle-ci. Et pourtant, il n’y a aucun doute que ça en est un. Tout est mené avec beaucoup d’efficacité dans une intrigue qui commence d’habitude, mais qui, petit à petit, devient véritablement dure à regarder. C’est une réussite en ce qui me concerne, et les sujets d’actualités abordés font mal.
Grey’s Anatomy – S17E06 – No Time For Despair – 17/20
L’épisode propose quelques bonnes surprises du côté des intrigues, avec un élément inattendu principalement, mais il ne parvient pas à tout gérer et à être à la hauteur de ce qui a été proposé dans Station 19. La série souffre de la comparaison avec son spin-off, et c’est rare ! Les intrigues de l’épisode n’arrivent pas à toutes se relier et à se concentrer sur l’ensemble des personnages de la série, ce qui fait que la mi-saison manque un tout petit peu d’un moment vraiment percutant et que certains manquent. Les cliffhangers sont bons, j’ai hâte d’être en mars pour la reprise, mais ça ne m’a pas forcément donné l’impression d’être devant une mi-saison.
The Mandalorian – S02E08 – The Rescue – 18/20
Je ne suis pas aussi hypé que lors des précédents épisodes, parce que je manque de prise dans l’univers pour vraiment comprendre tous les enjeux de ce qui se joue dans l’épisode, mais une fois de plus, le spectacle proposé dans cet épisode est impressionnant et réussi. La conclusion de cette saison 2 est intense et boucle une intrigue de deux ans avec efficacité et brio, tout en annonçant l’expansion de l’univers – c’en est presque dommage de l’avoir annoncé avant.

Challenge Séries 2020

Home for Christmas – S01E01 – The Big Christmas Lie – 18/20
Ce n’est clairement pas la série à laquelle je m’attendais et pas tout à fait ce que j’en imaginais, mais j’ai énormément ri. C’est une comédie efficace, à ne pas voir en ce moment si l’on est célibataire peut-être ?, et très prenante. Bref, je suis accroché à la série en un épisode, et c’est un excellent début. Espérons que ça continuera au même niveau par la suite.
Home for Christmas – S01E02 – Heavy Dating – 19/20
OK, c’est peut-être un peu surnoté… mais la série réussit à être la fois très drôle et très touchante dès son deuxième épisode, le tout avec une écriture qui ne fait pas de faux pas et reste crédible d’un bout à l’autre. C’est surtout ça qui fonctionne avec cette série : chaque personnage ressemble à quelqu’un qu’on pourrait croiser dans la rue. Et pourtant, on ne vit pas dans le même pays ! Comme quoi, certaines choses sont universelles.
Home for Christmas – S01E03 – Sugar Baby ? Sugar Daddy ? – 18/20
La série est efficace et réussit à me faire accrocher à des personnages qui n’avaient rien pour me plaire. J’aime beaucoup son ton assez détaché sur tout ce qu’il se passe et la vie chaotique de son héroïne. Franchement, je me marre bien pour une série de Noël, avec un côté compte à rebours qui fonctionne très bien sans même avoir encore vu ce qu’il se passerait le 24 décembre.
Home for Christmas – S01E04 – Party Flirting – 15/20
J’ai (beaucoup) moins accroché à ce volet des aventures de Johanne, parce que je trouve que la série part un peu trop loin pour me convaincre. Non seulement, elle va dans tous les sens, mais en plus, elle perd en crédibilité à vouloir trop en faire. Il commence à il y avoir trop de personnages – même si le seul nom que je retiens vraiment pour l’instant, c’est celui-de l’héroïne. OK, non, j’abuse… La série aussi. Elle est trop courte cette saison, il y a trop de possibilités pour seulement six épisodes, il va falloir que l’héroïne fasse des choix à un moment.
Home for Christmas – S01E05 – Heartache – 19/20
La vie n’est pas une série, mais cette série représente bien la vie si vous me demandez mon avis. On retrouve donc dans cet épisode des leçons de vie assez dure que l’héroïne va devoir digérer et qui me laisse vraiment perplexe sur ce que le dernier épisode va pouvoir apporter. Une fois de plus, la série n’est pas du tout ce que j’en attendais, mais c’est bien mieux. En revanche, à force d’être surpris, je ne sais plus quoi penser des rebondissements de cette fin d’épisode.
Home for Christmas – S01E06 – The Final Christmas Countdown – 18/20
En six épisodes, la série a su imposer sa petite tradition : ce dernier épisode n’y déroge pas et me surprend à plusieurs reprises, en faisant vivre un tas de choses à l’héroïne, et à nous aussi. Le réveillon proposé est un brin excentrique, mais pour une fois, je m’attendais à une conclusion du genre. Ce cliffhanger, en revanche, je vous jure, ça devrait être interdit de faire un truc pareil !
Home for Christmas – S02E01 – Love You, Love You Not – 18/20
La série revient avec exactement l’épisode que j’attendais. Sans perdre de temps, on découvre donc pas mal de changement et on retrouve tous les éléments qui me plaisaient tant avec la saison 1. Ce devrait donc être une nouvelle réussite pour cette saison 2, c’est chouette. Hâte de découvrir la suite de cette saison, mais vraiment, je vais tenter de résister et de ne pas trop me précipiter.

Riverdale – S03E08 – Outbreak – 12/20
À ce stade, je n’ai plus aucune idée de ce que je suis en train de regarder. Pour ma défense, je ne regarde pas vraiment : je pleure de rire (mais est-ce vraiment seulement de rire quand il me reste tant d’épisodes à voir ?) face aux situations plus loufoques les unes que les autres. Les scénaristes n’ont aucune limite avec cette série.
Riverdale – S03E09 – No Exit – 11/20
Nope. Le grizzly, c’était le détail de trop pour moi, mais il y en a beaucoup dans cet épisode ! Tout va à cent à l’heure histoire de ne pas nous faire trop réfléchir aux incohérences de la série. Tant mieux, il y en aurait trop, ça me ferait des articles encore plus interminables si elle se posait assez de temps pour que je la descende comme elle le mérite !
Riverdale – S03E10 – The Stranger – 13/20
Oh, le léger mieux, c’est juste un retour à un semblant de normal et à une formule un peu plus adolescente. Ca fait du bien à la série d’en revenir à quelques bases, même si les révélations de l’épisode ont eu tendance à me blaser, beaucoup, parce que je n’approuve pas le retour de certains personnages ou intrigues. Qui suis-je pour désapprouver, en même temps ?
Riverdale – S03E11 – The Red Dahlia – 13/20
Ce qui est beau, c’est que ça part tellement dans tous les sens que plus personne n’est capable de suivre vraiment ce qu’il se passe, je crois. Cet épisode vient donc conclure au détour d’une réplique une intrigue de la saison 2 à laquelle je ne pensais plus du tout, et je me rends bien compte que même au sein de ces critiques, je dois oublier des morceaux de scènes et d’intrigues tellement il y a de trucs lancés en parallèle. Certains n’auront probablement jamais de conclusion, mais à quoi bon, tant que l’intrigue peut continuer d’avancer ?

> Vus en 2020 

The Mandalorian – S02E08

Épisode 8 – The Rescue – 18/20
Je ne suis pas aussi hypé que lors des précédents épisodes, parce que je manque de prise dans l’univers pour vraiment comprendre tous les enjeux de ce qui se joue dans l’épisode, mais une fois de plus, le spectacle proposé dans cet épisode est impressionnant et réussi. La conclusion de cette saison 2 est intense et boucle une intrigue de deux ans avec efficacité et brio, tout en annonçant l’expansion de l’univers – c’en est presque dommage de l’avoir annoncé avant.

> Saison 2


Spoilers

You’re sparing my life ? Well, this should be interesting.

Bon, tout Twitter s’emballe depuis hier pour dire que cette fin de saison est folle. Heureusement que c’est renouvelé ! Je me lance en tout cas dans cet épisode avec des attentes assez hautes, mais je ne m’inquiète pas : la saison 2 était une réussite et l’intrigue est bien partie pour être passionnante. La première semaine nous embarque immédiatement dans une course poursuite spatiale avec quelques tirs au laser bien placés.

Concrètement, c’est le vaisseau du scientifique de Gideon qui est attaqué récupéré par celui de Boba Fett, donc on ne perd pas de temps ! Le Docteur Pershing est immédiatement par notre Mandalorian grâce à l’aide de Cara. J’aime toujours son personnage, quand même, qui reste hyper calme malgré une colère évidente envers l’un des hommes pilotant le vaisseau ennemi. Il prend en otage Pershing pour tenter de survivre, mais il fait l’erreur de vouloir déstabiliser Cara en parlant du massacre de sa planète par une Etoile de la Mort.

Autant dire que ça ne lui réussit pas du tout et que c’est lui qui se fait massacrer la face par Cara. Une fois que c’est, le Mandalorian débarque sur une autre planète pour tenter de récupérer l’aide des Mandalorienne (ça se dit, ça ?) rencontrées précédemment dans cette saison. Bo-Katan et son bras droit ont toujours le même but, à savoir récupérer la planète Mandalore en s’attaquant à Gideon.

Malgré ces buts communs, cette équipe est pleine de tension, notamment parce que Boba Fett n’est pas très pote avec Bo-Katan et son bras droit. Ca commence à faire beaucoup de femmes autour du Mandalorian, tout de même, et c’est rigolo comme seuls les hommes ont des casques en permanence dans cette série. On peut bien cacher les hommes, mais ce serait dommage de se priver d’objets de fantasme. Ugh. Voilà, pardon, fallait que ça sorte, c’est trop visible dans cet épisode. La série n’a jamais prétendu être féministe, hein, mais ça m’a marqué sur la scène dans le vaisseau.

En effet, après avoir recruté les nouvelles dans un bar (où d’autre ?), le Mandalorian les emmène dans un vaisseau où se trouvent aussi Cara et Fennec afin de mettre au point un plan. Bo-Katan en profite pour indiquer qu’elle veut que Gideon lui soit réservé, mais ça ne plaît pas à Cara qui le veut en vie pour l’interroger sur tout ce qu’il sait. En même temps, ça, ce n’est vaiment pas gagné avec un méchant pareil. Bo-Katan lui en veut tellement, mais ce n’est pas la seule : Mando a beau ne rien dire, il ne faut pas perdre de vue que Gideon lui a volé l’Enfant.

Le plan mis en place est assez simple : Bo-Katan, son bras-droit, Cara et Fennec pénètrent sans trop de mal dans le vaisseau de Gideon en prétextant être de sa flotte et être attaquées par un vaisseau ennemi, piloté par Boba Fett. Le Mandalorian ? Il est planqué dans le vaisseau des femmes. Celles-ci débarquent dans le hangar d’atterrissage où elles ont posé sans permission le vaisseau pour mieux s’attaquer aux Storm Troopers.

Personne ne prend la peine de parler, parce que ce n’est pas le but. Quel plaisir de retrouver Ming-Na dans des scènes d’action qu’elle gère à la perfection ! Quel plaisir de voir les Stormtroopers se faire exploser la face les uns après les autres. Oh, Gideon comprend vite qu’il y a un problème, tout de même, et il n’a pas trop confiance non plus en ses Stormtroopers. Il préfère activer les Dark Troopers. Ceux-si ont toutefois rapidement coincés par le Mandalorian dans leur hangar, qui heureusement a aussi une porte côté espace.

C’est une bonne chose, parce qu’ils sont sacrément puissants. Je n’avais pas souvenir qu’ils étaient si puissants dans le dernier épisode où on a pu les voir, mais un seul d’entre eux suffit à nous mettre bien à mal Mando ! Franchement, c’était la catastrophe et j’ai eu mal pour lui quand il se prend plein de coups dans la tronche.

Heureusement, il a assez de tours dans son sac (et dans ses manches, surtout) pour venir au bout de ce robot qui s’attaque à lui. Une fois que c’est fait, il peut envoyer tous ses ennemis dans l’espace et se mettre à la recherche de Grogu, parce qu’il est juste là pour ça. Le problème, c’est que Gideon a anticipé le plan et ne s’est pas fait avoir par la diversion menée par Bo-Katan.

De ce côté-là, la diversion était intéressante à suivre avec de bonnes scènes d’action et même de l’humour lorsque le fusil de Cara cesse de fonctionner – Fennec assure sa protection à merveille et Cara répare son arme dans l’ascenseur dans une scène plutôt marrante. Il n’empêche que quand elles arrivent dans la salle de contrôle du vaisseau, il n’y a plus personne d’importance.

Gideon est en effet auprès de Grogu, avec le Darksaber convoité par Bo-Katan. Il a clairement l’avantage, mais il accepte de négocier avec le Mandalorian, qui n’a qu’un seul objectif : récupérer son Enfant. La négociation était intéressante à suivre grâce à sa tension palpable, même si je me doutais bien que la papote ne suffirait pas. Ben oui, faire confiance à Gideon, cependant, ce n’est pas son move le plus malin et c’est sans surprise que le méchant s’attaque à lui dès qu’il en a l’occasion. Tout l’épisode est un pur concentré d’action et de combats, ma foi. Ca part dans tous les sens, mais Mando n’a aucun mal à prendre le dessus sur son ennemi. Il le laisse toutefois en vie, ce qui est possiblement une erreur à ce stade, même si Cara le veut en vie.

Le problème, c’est qu’il arrive à le désarmer et gagne ainsi le Darksaber. C’est embêtant : Bo-Katan ne veut pas simplement le récupérer, elle veut le gagner en battant son propriétaire en combat, parce que c’est ainsi que fonctionne la légende et le pouvoir qui va avec le sabre. Ah. Ca change tout ! Les héros n’ont toutefois pas tellement le temps d’en parler.

En effet, balancer des Darktroopers dans l’espace, c’est bien, mais comme il s’agit de robots, ce n’est pas si efficace que ça. Ils n’ont aucun mal à monter à nouveau à bord du vaisseau et se mettent aussitôt en quête de venir protéger Gideon. Les héros s’enferment dans la salle des commandes du vaisseau, mais ils comprennent vite qu’ils sont cernés et sur le point de mourir, Gideon s’en donnant à cœur joie pour leur signaler le problème.

C’est amusant. Un X-Wing débarque alors, mais sans la moindre identification de la personne à son bord. Allié ou ennemi ? Oh, le doute est permis, mais la réaction de Grogu est assez intéressante : c’est quelqu’un qui maîtrise la Force, évidemment. Cela stoppe immédiatement les DarkTroopers, parce que le nouveau venu est un Jedi au sabre vert.

Tout le monde est sous le choc. Le Jedi n’a aucun mal à mettre en PLS les robots qui sont d’un coup fortement moins impressionnants que la terreur qu’ils inspiraient en mettant KO le Mandalorian. Il faut bien dire ce qui est, la réussite de l’épisode vient des effets spéciaux et notamment des Darktroopers qui récupèrent une aura maléfique et terrifiante très réussie, grâce à un superbe thème musical et des yeux rouges sanglants comme on les aime.

Bon, en revanche, c’est bien la diversion de ce Jedi au sabre vert, mais Gideon en profite pour utiliser un flingue qu’il venait de récupérer sur un des hommes à terre. Il s’attaque aussitôt à Bo-Katan, qu’il met à terre, avant de vouloir viser Grogu. Notre héros principal se jette pour le sauver, et Gideon est à nouveau pris en joug par tous les héros de la série – sauf le Jedi qui se tape sa meilleure chorégraphie avec usage de la Force. Oh, Gideon essaie bien de se suicider, mais c’est sans compter sur Cara qui le met KO en un rien de temps. J’ai adoré cette scène, j’ai bien ri.

Bon, tout ça nous mène finalement à un face à face attendu avec le Jedi qui cherche à rejoindre Grogu, c’est évident. Personne n’a envie de lui ouvrir la porte, mais le Mandalorian souhaite tout de même le faire. Il sait qu’il est là pour Grogu, et c’était tout de même le but de base quand ils sont allés au temple Jedi pour l’appeler. Heureusement que Mando a réussi à retrouver Grogu avant que Luke Skywalker ne débarque dans le vaisseau de Gideon pour le récupérer.

Oui, oui. Luke Skywalker en personne débarque dans cet épisode. Les effets spéciaux sont impressionnants : si ce n’est pas exactement parfait, le visage est reconnaissable. Je n’imagine pas le budget de l’épisode honnêtement ! Bref, Luke est là pour venir récupérer Grogu et l’entraîner, parce que son potentiel énorme est à maîtriser. Grogu demande tout de même la permission du Mandalorian avant. Tout ça pour ça ? Le Mandalorian a passé tant de temps à le protéger… mais il entend les arguments de ce Jedi qu’il ne connaît pas (c’est important à préciser : nous, on est peut-être hypé de sa présence, mais lui, il confie son gosse à un parfait inconnu qui n’hésite pas à tuer tous ceux sur son chemin, tout de même) et souhaite que Grogu parte avec lui, parce que c’est là qu’il doit aller.

Les adieux avec Grogu sont terriblement émouvants tout de même : Mando lui donne la permission de partir, ce qui était déjà triste, mais il accepte aussi de lui montrer son visage quand Grogu le demande d’un geste de main. Aaaah, c’est si triste, ça fait péter un câble qu’il accepte de retirer son masque face à tant de monde ! Les plans sont iconiques à ce stade : Grogu touche le visage de Mando qui n’a jamais été caressé à cet endroit-là, et ça montre bien tout le lien qui les unit, finalement.

Il n’empêche qu’une suite de Mandalorian sans Grogu, ça va être étonnant. La série a prouvé sur ces derniers épisodes qu’elle pouvait composer sans lui, mais tout de même, il va falloir trouver une bonne intrigue – et je ne sais pas si le Dark Saber suffira !

R2-D2 met alors fin à cette scène émouvante entre Mando et Grogu, pour mieux accueillir ce Baby-Yoda et j’ai du mal à mesurer ce que tout ça signifie dans la chronologie et l’univers de la saga. Ca ne peut pas être accessoire, en tout cas, des personnage aussi connus dans une série pareille, c’est dingue. Et que la force soit avec vous, dit Luke !

Aaaah. L’épisode se termine donc avec Baby Yoda qui nous quitte la série, alors qu’il est le point central d’intérêt depuis deux saisons. Il part vers de nouveaux horizons, mais je ne doute pas qu’on le reverra quelque part ensuite. Pas d’autres vrais cliffhangers, en plus, avec Gideon arrêté. La série aurait pu s’arrêter là, et ça semble limite être le plan parce que le générique de fin se fait sur fond noir et sans les dessins habituels… Je suis déçu de leur absence.

Je me demande ce qui se passera en saison 3 maintenant ! Il reste cette histoire de Dark Saber, tout de même. Pour répondre à la question de la saison 3, il y a tout de même une scène post-générique, clairement destinée aux fans les plus dévoués de l’univers – dont je ne fais pas partie. On y voit Fennec mettre à mal quelques extraterrestres qui n’ont rien demandé autour de Big Fortuna, pour venir en aide à son boss, Boba Fett.

Boba Fett est là pour tuer Big Fortuna sans le moindre remord et pour prendre sa place sur un trône. Bon, ben, ça manque d’introduction dans la série pour bien comprendre de quoi il en retourne, mais c’est une chouette manière d’annoncer qu’en décembre 2021 la série The Book of Boba Fett verra le jour. Comme Fennec est son bras droit, je peux déjà vous dire que je la regarderais, parce que j’adore Ming-Na et que je compte bien la suivre dans ce nouveau projet post-Agents of S.H.I.E.L.D ! D’ici là, j’ai le temps de me redocumenter sur Big Fortuna et ce que ce trône signifie !

Voir aussi : Les 101 annonces de Disney

EN BREF – La saison 2 était bien plus captivante à suivre, parce que l’intrigue étant enfin mise en place, les scénaristes ont pris la peine de développer les personnages, qu’il s’agisse des personnages principaux ou des secondaires. Ca manquait largement la première année, et c’est bien mieux sur cette seconde saison.

Il n’empêche que cette saison 2 a été pas mal parasitée par des références constantes à l’univers étendu de Star Wars, duquel je ne connais que l’histoire des trois trilogies, sans plus de détails. Le fan service est intéressant et je suis mal placé pour le critiquer, parce que j’adore ça quand je suis fan d’un univers. En revanche, il manque régulièrement d’explications, à l’image de cette scène post-générique, et c’est frustrant, mais soit.

Avec ces épisodes, j’ai eu le temps de m’attacher au Mandalorian et je reviendrai probablement pour une saison 3, mais je reste perplexe sur le contenu de l’intrigue de celle-ci, parce que peu de pistes restent vraiment ouvertes pour le moment. On verra bien ! La fin donnait presque l’impression que la saison 3 serait l’histoire de Boba Fett, mais il a été confirmé que ce n’était pas le cas.

En tout cas, j’espère que le Mandalorian parviendra à conserver son humanité, même en l’absence de Grogu, parce que c’est une facette de lui bien plus intéressante que celle, froide, qu’il a sous son masque. Malheureusement, c’est comme cela qu’on risque de le retrouver ensuite…