#4 – Assumer ce qu’on veut comme Connor

Salut les sériephiles,

Le temps passe vite et je ne sais vraiment pas où passent mes journées en ce moment, mais ce qui est sûr, c’est qu’on est déjà le vendredi soir ! Il est donc temps pour moi de me lancer dans un nouvel article de la saga de l’été, qui devait plutôt être publié la semaine dernière. M’enfin, on fait comme on peut et rien n’empêche de prolonger le mois des Fiertés avec un article de plus, non ?

Jack Falahee just came out as straight: Why LGBTQ fans are furious | Revelist

Douze semaines, douze personnages, douze impacts sur ma vie.

Rien que ça. C’est un vaste programme, je sais. Et je n’ai pas réussi à choisir un ordre ; alors on fera selon l’inspiration du moment. Pour aujourd’hui, il va être question de Connor Walsh. Je ne sais pas trop comment aborder cet article, ni même comment le titrer, mais l’impact étant là et étant évident, il fallait bien en parler dans cette saga. Et tant pis si je n’aime pas en parler. Pfiou, fin de la captation de bienveillance, allons-y !

Pin on HTGAWMQui est-ce ? Connor Walsh, c’est à l’origine un étudiant en droit qui est prêt à sacrifier à peu près tout ce à quoi il tient pour devenir avocat. Il faut dire qu’il ne tient pas à grand-chose quand on le découvre pour la première fois, puisqu’il est du genre à papillonner en amour – si on peut appeler ça de l’amour – et à mettre des couteaux dans le dos en amitié. Si on peut appeler ça de l’amitié.

La saison 1 nous le présente comme un personnage qui est prêt à tout pour réussir, surtout s’il est question d’user de ses charmes. Associer plaisir et utilité, c’est un peu son mantra, et il n’hésitait jamais à le faire. Petit à petit, au cours de la série, le personnage va toutefois changer, et honnêtement, tant mieux. Il valait mieux que le personnage du tombeur, non ?

how to get away with murder do me now jack falahee HTGAWM htgawmedit Connor Walsh htgawm:mine connor:mine connorwalhs •Après quelques saisons, Connor Walsh est donc devenu quelqu’un de bien plus fiable, à la fois en amitié et en amour. Son ennemie du début, Michaela, est devenue la meilleure amie pour qui il était prêt à tout et son coup d’un soir, Oliver, s’est avéré beaucoup plus qu’un coup d’un soir, parce qu’il a réussi à le faire craquer. Après, ils n’ont pas forcément le mariage le plus kiffant de l’histoire des séries et sont loin d’être mon relationship goal à tous les niveaux (y a des plans à trois qui marquent), mais bon, ils n’en restent pas moins des personnages cultes et un couple LGBT hyper reconnu.

gif mine gay kiss how to get away with murder HTGAWM htgawmedit Connor Walsh htgawm spoilers connorwalshedit coliver oliver hampton oliverhamptonedit userconradricamora khylinrhambo •Qu’est-ce que Connor a bien pu nous apprendre ? Si j’étais mauvaise langue, la réponse la plus évidente serait « à coucher pour obtenir ce que l’on veut ». Seulement, la série nous montre bien que le personnage finit par développer quelques remords parfois et ne fait plus usage de ses charmes de la même manière avec le temps. Un sourire craquant aide toujours, mais il sait s’arrêter.

Concrètement, le personnage de Connor nous apprend surtout à s’assumer pour ce que l’on est, et ce à toutes les étapes de son évolution, y compris dans sa dépression. C’est un personnage qui apparemment cachait derrière son armure beaucoup de choses, mais tout au long de la série, c’est aussi celui qui est le plus à découvert.

Attitude.co.uk
Il est totalement découvert, dis-donc !

Pas au sens financier du terme, non. Il est à découvert dans ses sentiments pour Oliver ou pour Michaela ; dans ses intentions à peu près à chaque instant ; dans sa culpabilité de ce qui est arrivé. Il est celui qui souffre le plus des mensonges et secrets qui pèsent sur ses épaules, celui qui est toujours sur le point de craquer. Il faut dire que Connor est un personnage qui vit sa vérité dès qu’on le rencontre : il assume totalement son homosexualité, drague tout ce qui bouge si ça a une queue entre les jambes et profite de tous les avantages que lui apportent son physique.

connor-walsh on TumblrPas vraiment un personnage appréciable ? Il faut voir. La série en fait un des plus attachants précisément parce qu’il ne cache jamais ce qu’il pense et fait en sorte d’être le plus honnête avec son entourage. Dans le fond, il nous apprend ainsi une leçon essentielle : celle d’assumer ce qu’on veut et ce qu’on est, et de faire ce qu’il faut pour arriver où l’on veut arriver… tout en respectant ses valeurs – même s’il a des valeurs discutables, je sais.

Quel impact sur moi ? Il ne m’a pas fallu longtemps pour que Connor me perturbe énormément à la sortie de mon adolescence bien calme, parce que c’est un personnage qui était aux antipodes de moi mais dans lequel, bizarrement, je me reconnaissais.

How to Get Away with Murder saison 6 : Laurel, Michaela, Connor... tous les indices sur leurs intrigues | melty

Sans en avoir conscience, j’étais en pleine transition dans ma vie amicale quand j’ai commencé la série, parce que jusque-là, je partais du principe que j’avais des amis pour la vie à qui je devais forcément la fidélité quoiqu’il arrive. Ben en fait, non.

J’ai fini par me projeter dans la liberté qu’avait Connor à assumer tout ce qu’il faisait parce qu’il voulait obtenir certaines choses – surtout qu’en plus, il les obtenait à chaque fois. Je veux dire, ça fait fantasmer d’avoir un personnage qui peut à ce point dire ce qu’il pense et faire ce qu’il veut, non ? Peu importe votre réponse, l’impact a été énorme sur moi.

how to get away with murder gif | WiffleGif

J’ai compris que s’il obtenait ce qu’il voulait, c’est parce qu’il était honnête à la fois avec lui-même et avec les autres. À l’époque, j’étais encore un peu loin de ça et il m’a ironiquement fallu un personnage de série pour prendre conscience que ce n’était pas tout à fait normal de ne pas assumer tout ce que je pensais juste pour faire plaisir à des gens avec qui j’étais, sur plein de points, en gros désaccord. Je l’ai dit dans un autre article de cette saga, mais ça a fini en bonne grosse rupture amicale, et pfiou, qu’est-ce que ça m’a fait du bien et m’a libéré d’un milliard de trucs.

Alors non, ce n’est pas un personnage de série qui a tout changé à ma vie ; on va y aller mollo quand même, mais il a eu un impact sur ma manière de faire, c’est évident. Ce n’est pas le seul facteur, c’en est un. Plein de fois, j’ai eu envie d’être Connor et de ne pas me prendre la tête comme lui. Je le disais même dès 2017 d’ailleurs.

Voir aussi : Les personnages qui vous font fantasmer

Bref, assumer ce que l’on veut et ne pas se prendre la tête comme Connor, voilà ce que je retiens de ce personnage. Ce serait toutefois mentir sur cette saga de l’été de m’arrêter là et de ne pas mentionner que Connor a aussi eu un autre impact non négligeable sur ma vie amoureuse.

Pin on Hot guys!! Est-ce que le fait qu’il soit en plus joué par un Jake Falahee totalement canon m’a aidé à prendre conscience que je faisais fausse route sur l’aspect romantique de ma vie ? Evidemment que oui, j’ai découvert que je cherchais à l’époque pas forcément uniquement ce qui me plaisait. Après, Connor, je voulais le déshabiller, mais c’était juste pour récupérer ses fringues, hein.

Voir aussi : Ces 5 personnages à la garde-robe que je dévaliserais bien

Plus sérieusement, c’est un personnage qui sait ce qu’il veut. Ce personnage vend du sexe, certes, mais aussi une liberté très jouissive et inspirante. Il sait demander ce qu’il veut et bien que jamais de la vie, je n’irais faire ce qu’il fait et qu’il m’a fallu du temps pour tout assumer aussi, il a eu cet impact de me faire prendre conscience que la norme bien pépère, ce n’était pas tellement pour moi quand même. Il y a un entre deux entre ce que j’étais et Connor Walsh. Heureusement. J’ai appris à être plus ouvert d’esprit dans mes recherches amoureuses (bingo) et surtout à énoncer clairement ce que je voulais et qui me plaisais dans la vie.

how to get away with murderComme quoi, la représentation LGBT télévisuelle peut aider – et pourtant, la représentation de la bisexualité dans cette série était loin d’être idéale à l’origine, pauvre Michaela. Heureusement, ça n’empêche pas de se remettre en question !

En tout cas, merci Connor de m’avoir rendu un peu plus grande gueule qu’avant et d’avoir remis en question plein de choses en très peu de temps ! Ce fut efficace.

Sept clichés TV sur… La douche

Salut les sériephiles,

Si je profite à fond du soleil entre deux cours et ne regarde plus trop de séries cette semaine (oups), je n’en oublie pas le blog pour autant. Et après une séance de correction de copies/bronzette dans le parc, quoi de mieux qu’une bonne douche ? Rien, autant le dire tout de suite. Forcément, ça m’a donné l’idée des sept clichés du mois, parce que j’ai fait le tour d’un paquet de sujets déjà.

Je suis sûr qu’il m’en reste plein d’autres, mais l’avantage de ce sujet-là, c’est qu’il est pleinement universel – on a tous déjà pris une douche, quoi. Enfin, j’espère, sinon, je vais vous juger fortement. Avec bienveillance, toujours. Bref, c’est parti pour les sept clichés sur la douche dans les séries américaines !

Htgawm Source!

  1. Si vous entrez dans la douche, le téléphone sonnera, comme dans Ally McBeal

half marathon training | The Hot Mess ExpressPhrase typique pour apprendre la concordance des temps et le passé simple (ou le prétérit) avec une action brève et soudaine, ce putain de téléphone sonne toujours au moment où l’on est sous l’eau chaude si l’on en croit les séries. Et si ce n’est pas un coup de téléphone, c’est quelqu’un qui sonnera à la porte. Malheureusement pour nous, ce cliché a quand même la fâcheuse tendance à être VRAIE. Honnêtement, combien de fois est-ce que j’ai reçu un colis (et donc le combo sonnerie de téléphone/de l’interphone) alors que je prenais ma douche ? PS : Je suis quasi sûr d’avoir eu une scène du genre dans Ally McBeal, mais je ne la retrouve pas. De toute manière, c’est le cas dans toutes les séries et films, il y a toujours un truc pour interrompre la douche.

Voir aussi : Ally McBeal reviendra-t-elle bientôt ?

  1. Après un meurtre (ou juste une longue journée épuisante), la douche fait un bien fou, comme dans The Purge
BTVS ATS faith lehane mine: gifset btvs edit ats edit several eps favouritecharactermeme slayerwarrior •
En vrai, ce gif vient d’Angel

Combien de personnages peut-on voir prendre une douche quand ils sont couverts de sang ? Que ce soit dans Buffy, dans The Purge ou dans The 100, la liste est interminable. Parfois, il n’y a pas besoin d’être couvert de sang pour ça, juste d’avoir eu une longue journée de travail et de vouloir profiter de l’eau chaude pour se relaxer. Je n’ai jamais tué personne, je n’ai jamais été couvert de sang, mais c’est VRAI que ça a tendance à faire beaucoup de bien les douches brûlantes. C’est relaxant et ça débloque le dos. Il faut juste que ce ne soit pas trop brûlant, il y a un personnage secondaire de 9-1-1 qui l’a regretté, tout de même.

  1. Prendre sa douche habillé, ça aide à faire passer les émotions, comme dans Grey’s Anatomy

Grey's Anatomy : Dix choses à savoir sur la série | virginradio.frAprès une rupture ou un décès, rien de tel apparemment qu’une bonne douche sans même retirer ses vêtements pour se remettre de ses émotions. Et alors autant je comprends l’envie de se mettre le visage sous l’eau, autant j’ai du mal à comprendre en quoi ça peut être agréable ce genre de douches avec les vêtements qui collent à la peau. Pourtant, on le voit dans plein de séries de Dollhouse à Veronica Mars (j’ai un doute, mais il me semble ; sinon, prenez SVU). Personnellement, ça reste un cliché parfaitement FAUX pour moi. Et vous ? On en parle en commentaire ?

  1. Prendre un bain moussant à pas d’heure pour se relaxer, comme dans Charmed

Charmed (Reboot) S01 E05 – Better with wine.Il n’y a pas que la douche dans la vie, il y a aussi le bain. Et si j’en crois les séries, rien de tel qu’un bain moussant en fin de soirée, voire au beau milieu de la nuit, pour se reposer enfin et profiter d’un moment pour soi. Macy l’a tenté dans le reboot, Prue dans l’originale… C’est donc qu’il doit y avoir quelque chose de VRAI dans ce cliché, surtout que j’ai des amis qui me disent parfois faire ça aussi. De mon côté, je déteste les bains, parce que je déteste ne rien faire sauf si c’est pour dormir – et je ne peux pas dormir dans un bain, donc c’est FAUX.

Le coeur a ses raisons: meilleurs moments
Cela dit, il n’y a pas plus relaxant que les bains de Criquette dans Le Cœur a ses raisons (ou que ses lessives, d’ailleurs)
  1. La douche n’est pas un lieu tout à fait privé, comme dans Friends

10 raisons d'aimer l'automne.. en gifs - Urban LipstickBon, ça marchait aussi pour Charmed, mais c’est fou comme les douches ont tendance à être un lieu de passage dans les séries ! Difficile de ne pas se souvenir du manque d’intimité de Chandler dans sa colocation ; ou de celui de Piper et Léo. Vivre dans une grande maison donne apparemment le droit à n’importe qui de rentrer dans la salle de bain. C’était pareil dans Grey’s, ça l’est encore dans Dollface ; il y a un truc, tout de même qu’il va falloir qu’on m’explique. Les salles de bain n’ont pas de verrou aux États-Unis ? Les personnages n’ont pas de respect pour les gens avec qui ils vivent ? Ce sont les douches communes des vestiaires de lycée qui leur manque ? C’est hyper bizarre, mais en ce qui me concerne, c’est FAUX, je n’entrais pas dans la salle de bain quand quelqu’un de ma famille prenait une douche, quoi.

  1. Le sexe sous la douche, c’est grave cool, comme dans How to get away with murder

Pin on LoveBen oui, il fallait bien en parler pour attirer des gens chelous sur le blog grâce aux moteurs de recherches, et aussi parce que toutes les séries nous vendent toujours les douches comme un endroit parfait et idéal pour faire l’amour. M’enfin, excusez-moi, c’est quand même FAUX comme cliché, c’est loin d’être un endroit pratique pour ça, entre l’exiguïté de la douche et le jet d’eau chaude qui ne couvre pas les deux partenaires à la fois, en laissant en train de crever de froid. Alors oui, c’est hyper sexy et tout à l’écran, mais c’est un cliché. Enfin, ce n’est que mon avis, chacun sa vie privée après. Et oui, j’ai pris un gif très soft par rapport à ce que le Shondaland a pu nous proposer, finalement, mais c’est le premier qui est sorti de ma recherche.

  1. Pas besoin de se démaquiller avant la douche, comme dans Dollface
Pin on Kat Dennings
Apparemment, elle est habituée à avoir ce genre de rôles ?

Il faut bien que je vous avoue que la scène de l’épisode 2 m’a traumatisé au point d’être le premier cliché qui me soit venu à l’idée sur le sujet. C’est plus vrai dans les sitcoms que dans les séries plus longues et ça rejoint un cliché des personnages féminins qui se réveillent en étant déjà hyper bien maquillées, mais ça arrive souvent de voir des personnages maquillé(e)s sous la douche. J’inclus ces messieurs, parce qu’il y a aussi du fond de teint que l’on voit très bien, coucou Julian McMahon dans Nip/Tuck. Bref, c’est hyper bizarre et à mon sens, c’est totalement FAUX aussi. Mesdames, dites-moi si je me trompe, mais je vous ai toujours vu vous démaquiller avant la douche. Oula. Cette phrase sonne super bizarrement.

 

Bon, et bien sûr, je n’en parle pas, mais un autre cliché beaucoup vu cette fin 2020 et en 2021 consiste évidemment à voir les personnages rentrer chez eux et se précipiter aussitôt sous la douche. C’est un cliché bien VRAI en temps de covid, surtout durant le premier confinement. Avec le temps, on a baissé notre garde et on s’est habitué à beaucoup de choses. En fait, on l’a tellement baissé qu’on est en train de commencer un déconfinement alors que les indicateurs sont plus haut qu’au début du confinement. C’est fou, tout de même.

Difficile d’oublier aussi les douches de la prison pour certains personnages, d’Orange is the new black à… Riverdale, bien sûr !

https://www.j-14.com/posts/disneys-little-mermaid-remake-harry-styles-noah-centineo/ 2019-06-17T17:46:11+00:00 monthly 0.7 https://www.j-14.com/wp-content/uploads/2019/06/harry-styles-noah-centineo-prince-eric.jpg?fit=1000%2C561 harry-styles ...

Bien des trouvailles étranges furent effectuées durant la préparation de cet article, des rideaux de douche aux couleurs de The Purge sur Redbubble à la très mauvaise idée naïve de chercher un gif de douche de Dollface sur Google Images (c’est moins de 18, bien sûr).

2020 sur Just One More Episode

Salut les sériephiles !

À mon tour de fêter aujourd’hui les cinq ans d’activité du blog ! Comment ça, cinq ans ? Dans ma tête, j’allais sur ma quatrième année, mais non, non, depuis le 3 janvier 2016, il y a bien eu cinq ans. Si ce blog était une série, il commencerait à se faire sacrément vieux, mais bon, ça va, je n’ai pas encore l’impression qu’il perde de son intérêt – ou en tout cas, du mien. Merci à l’ensemble d’entre vous qui lisez ceci, et merci aussi à ceux qui ne liront pas cet article mais sont passés sur le blog à un moment durant ces cinq années. Un merci tout particulier aux plus fidèles, évidemment, et à tous ceux qui ont déjà laissé un commentaire. Après, je ne me leurre pas, je sais que certains sont des lecteurs silencieux, qui ne postent rien, mais qui passent par-là quand même.

Comme chaque année, je respecte donc aujourd’hui la tradition de l’anniversaire du blog, qui consiste à revenir sur l’année qui vient de s’écouler… On a vécu un drôle de 2020, mais j’ai plein de choses à en dire !

500 copie

Janvier

L’image qui accompagnait les articles du mois était tirée de You. Je la trouvais sympathique pour ces couleurs un peu froides, mais j’ai regretté de l’avoir utilisée une fois confiné, parce qu’elle aurait été pas mal non plus. À croire que j’avais imaginé ce worst case scenario dès janvier !

L’année a commencé doucement avec une panne de série (seulement 26 épisodes durant le mois) suite au visionnage intensif de The Leftovers fin 2019. Cela s’est traduit par une baisse dans les stats, mais pas dans ma productivité, avec toujours les articles 500 mots. Côté séries, en revanche, il y a eu de nombreux remous avec l’annonce d’un départ d’un acteur de Grey’s Anatomy et la fin d’Arrow. Rien que ça ! Et sinon, ben, c’est le mois où on a commencé à enregistrer des podcasts, même si je n’avais pas encore conscience que Geeleek voulait vraiment qu’on fasse un épisode toutes les deux semaines. On ne s’est plus arrêtés depuis de blablater pendant 42 minutes chaque quinzaine de l’année !

wp-1580558266737..jpg

Février

Comme en janvier, j’ai tendance à privilégier sur le mois de février des couleurs un peu froides. Cette année, j’ai pioché dans The Magicians, forcément, parce que la série est revenue sur la toute fin janvier. Une nuit perpétuelle avec deux lunes, c’était très joli, ça invite un peu au voyage, je trouve.

Je reprends des forces dans les visionnages après la fin de The Good Place avec la saison 5 de The Magicians, mais aussi des reprises de séries abandonnées il y a un moment. Avec tout juste 64 articles publiés, février est en revanche le mois de l’année où j’ai le moins posté sur le blog, ce qui s’est vu dans les stats où l’algorithme Google m’a clairement oublié. Le mois de février est par contre super loin dans ma tête, parce que bon, le mois de mars a tout bouleversé pour tout le monde. Je n’en oublie pas pour autant que j’ai passé une bonne St Valentin et le cap des 27 ans, c’est tout de même pas rien comme souvenirs pour février 2020 !

500 copie

Mars

Pas d’image qui sent bon le printemps ? C’est que ce mois de mars ne s’annonçait pas très positif dès le départ avec la perspective d’un changement de poste au boulot. J’ai donc voulu continuer de voyager avec cette très belle image d’Altered Carbon. Là encore, pas de regret : s’échapper, c’était nécessaire en mars dernier !

Comment se douter en début de mois que le monde allait basculer dans une nouvelle page de l’Histoire ? Une pandémie à l’ère de la mondialisation, on l’avait vue dans les films et les séries, mais on ne s’attendait pas à la vivre pour autant ! Dingue de me dire que ce mois a marqué l’annulation de The Magicians quand tout ce à quoi je l’associe aujourd’hui, c’est le confinement. Avec ce dernier, les stats ont commencé à remonter, bien aidés aussi par des séries géniales comme les saisons 1 de Council of Dads ou Zoey’s Extraordinary Playlist et les saisons 3 de Westworld ou Les Bracelets rouges. Très différentes ces séries, mais elles ont rythmé mon confinement. Contrairement à beaucoup, cette période n’a pas été si difficile pour moi d’ailleurs, je me suis vite fait aux nouvelles règles et je n’ai pas eu de proches malades. Il faut savoir prendre les bonnes choses où elles sont.

500 copie

Avril

Cette image de Westworld sentait bon la claustrophobie, je trouve, mais c’est un peu le sentiment à avoir pendant un confinement. Voilà donc deux personnages face aux portes d’un ascenseur qui ne s’ouvrent pas encore : voyez ça comme une métaphore de notre 2020.

La fin de The Magicians, le débarquement en France de Disney + (enfin !!), la diffusion de Why Women Kill à la télévision française… Autant de raisons pour lesquelles le blog a prospéré encore, avec sa meilleure fréquentation depuis… avril 2019 ! Un meilleur rendement dans la publication des articles, un #WESéries qui conclue le mois en force et Quibi qui gonfle artificiellement les stats du nombre d’épisodes vus ; le mois m’offre un bilan assez positif. Si j’ajoute à ça que j’ai eu un peu plus le temps de lire, qu’on a eu le retour d’In the Dark et que le confinement a vu se multiplier les petits projets geeks à suivre parce que les acteurs s’ennuyaient chez eux, je dirais qu’effectivement, c’était plutôt positif. L’ennui, c’est que tout ça, c’était de l’artifice avant la tempête, hein.

500 copie

Mai

Dans 9-1-1, les portes de l’ascenseur sont entrouvertes ! Il y a espoir d’enfin voir le monde extérieur avec la promesse d’un déconfinement tout proche… Tout simplement ! Oui, je suis toujours super subtil dans mes choix d’images d’articles du jour, c’est une vraie qualité !

Le déconfinement qui approchait peu à peu, c’était l’assurance de reprendre le chemin du travail… mais le blog a continué de bénéficier d’un sacré nombre de visites. Pourquoi ça ? Eh bien, j’ai continué de rattraper mes séries en retard, j’ai dit au revoir à mes séries de confinement et adieu à How to get away with murder, alors que pas mal de séries débarquaient pour une dernière saison. Non, vraiment, 2020 a marqué la fin de bien trop de séries. En plus, ce mois de mai avait une saveur particulière car on prenait conscience de l’impact du coronavirus sur la production américaine : pas d’upfronts et une rentrée qui s’annonçait bien fade… Avec 125 articles au compteur, ce mois est celui où je me suis montré le plus prolifique ; uniquement parce que plein de séries revenaient, en fait.

500 copie

Juin 

Le monde extérieur ! Le soleil ! L’été est presque là, et The 100 nous permet de nous en rendre compte plus que jamais !

Vous avez dit déconfinement ? Bim, on repasse sous les 15 000 visites pour ce mois de juin pourtant rythmé par 95 articles. Il y avait de quoi lire, mais je crois qu’on s’est tous laissés débordés par les conditions assez chaotiques du déconfinement. Sur le blog, l’arrivée de l’été a marqué le commencement d’une saga de l’été sur mes premières fois de sériephiles, alors que mes visionnages étaient principalement tournés vers Netflix et la fin de 13 Reasons Why. Pas un mois que je garde particulièrement en mémoire, donc.

500 copie

Juillet

Après quelques mois enfermé, j’avais trop envie d’évasion à nouveau ! Impossible de trouver une plage dans mes séries du moment, cela dit, et clairement un choix discutable parce que les plages en 2020, bon, ce fut compliqué (et je n’y ai pas mis les pieds). Je suis malgré tout reparti chercher dans mes archives avec cette image de Grand Hotel.

Les vacances étaient attendues, mais ce mois marque donc les derniers épisodes de Blindspot, Council of Dads ou In the Dark. Je continuais aussi mes rattrapages, notamment de 9-1-1 ou Gentleman Jack, donc autant dire que l’été fut pour le moins hétéroclite. Pas étonnant que le nombre de vues du blog ne suive pas vraiment et s’essouffle un peu. Après, si on me dit juillet 2020 et essoufflement, je pense surtout à la dernière saison de The 100 qui était totalement à coté de la plaque. Pour passer mes nerfs et me faire à l’absence de vrai Comic Con cette année, le blog a fait peau neuve pour la première fois en quatre ans, une décision que je suis loin d’avoir regretté. Pour moi, ce nouveau design a donné un coup de jeune au blog, et surtout l’a rendu beaucoup plus lisible. Juillet fut également le mois où la vie a pu reprendre un tout petit peu son cours – je suis allé au cinéma ! Et bien sûr, impossible de ne pas avoir une pensée dans cet article pour Naya Rivera, décédée dans un accident tragique l’été dernier.

500 copie

Août

Pour la canicule, rien de tel qu’une petite ambiance désertique trouvée au sein d’un épisode de The Rookie particulièrement génial (et stressant, certes).

Le mois débute par un anniversaire symbolique, puisque c’est le 1er août 2017 que j’ai écrit le premier article du jour du blog. L’arrivée d’un nouveau #WESéries fut marquée par une canicule, mais aussi par un pic de vues pour le blog. Et pour cause, Netflix nous a régalé : The Rain, Trinkets, Lucifer, 3%Bien des saisons sont revenues au cours du mois. Cela a bien compensé un été mort sur les networks américains, merci le coronavirus. Avec tout ça, on repasse au-dessus des 15 000 vues et je dis adieu à Agents of S.H.I.E.L.D.

500 copie

Septembre

Les Trinkets qui reviennent au lycée, c’est quand même la photo parfaite pour la rentrée… Avec un petit filtre violet pour mieux coller au nouveau design du blog qui change régulièrement depuis juillet dernier !

Malgré les annonces d’une rentrée fade, on a eu quelques surprises pour rythmer la rentrée scolaire, avec notamment Strike ou Julie and the Phantoms. De mon côté, j’ai pris mon temps à tout regarder, mais c’est parce que je lisais beaucoup pour le Mois de la BD et que j’avais un nouvel environnement à apprivoiser. Quand je regarde les articles du jour, je me dis que j’ai un peu abusé : je parlais films, jeux toutes les semaines, lecture… mais très peu séries. À l’image de cette année, finalement. Le confinement m’a déphasé, aussi, et l’actu était au point mort avec le coronavirus. D’ailleurs, j’ai aussi eu une quinzaine de jours bloqué chez moi en attendant de savoir si j’étais positif ou non à ce satané coronavirus. Je ne l’étais pas, et je ne comprends toujours pas comment c’est possible avec les contacts que j’avais. De là à ce que je sois le patient zéro asymptomatique, il n’y a qu’un pas… Super.

500 copieOctobre

Peut-être pas ma plus grande réussite ce dégradé vers le violet, mais j’aime les couleurs automnales qui se dégagent de cette image de Strike, et ça marchait bien avec les deux designs de ce mois !

C’est le mois choisi pour les retours de séries, et finalement, la rentrée n’aura été décalée que d’une trentaine de jours. Si je n’ai pas vu beaucoup d’épisodes, j’ai eu l’impression de retrouver un sentiment de normalité dans mes visionnages, avec des séries à voir de manière hebdomadaire. Ca me manquait beaucoup ! Pas de Comic Con, un couvre-feu qui pourrit les vacances, l’annonce d’un reconfinement parfaitement artificiel en ce qui me concerne… Enfin, si moi, je le cherche encore, force est de constater que certains ont repris les anciennes habitudes : un retour de beaucoup de lecteurs sur le blog est à signaler du côté des stats. Avec l’arrivée des moins beaux jours et le changement d’heure, on est entré dans une spirale de flemme peu agréable. Je n’ai même pas participé au #WESéries 16, c’est dire !

500 copie

Novembre

Le retour de la subtilité avec un filtre marron pour l’automne et une grille qui ressemble fort à une cage dans cet épisode de Fear the Walking Dead alors que le reconfinement était là. Reconfiné, oui, mais avec bien des trous pour s’échapper si on en croit cette photo…

Ce mois m’a paru interminable et épuisant, mais le blog me redonnait souvent de l’énergie. Je n’ai jamais eu d’aussi bonnes statistiques qu’en ce mois de novembre 2020, à part peut-être en décembre 2018, mais ça remonte à loin et les stats WordPress sont mal fichues. Une chose est sûre, le blog a cartonné, en grande partie grâce au retour de séries cultes (coucou Grey’s) qui, en plus, parlaient du coronavirus. Ca a fait couler de l’encre, et j’ai tapé bien des mots sur le sujet. La télévision française a aussi profité de ce novembre morose pour diffuser pas mal des séries en stock de cette année 2020, ce qui a créé un joli cocktail sur le blog.

500 copie

Décembre

Dix pour Cent m’a fait un cadeau de Noël à l’avance avec cette image dans son dernier épisode pile quand je commençais à chercher mon illustration pour Noël 2020. J’aime beaucoup le design de Noël qui accompagnait cette capture… mais profitez-en, il vit ses dernières heures !

Et enfin, le dernier mois de l’année, qui me laisse perplexe : est-ce que c’est passé plus vite que d’habitude ? Probablement : le fait de n’avoir eu aucune vie sociale ces derniers mois a grandement impacté sur mon humeur et sur ma perception du temps, je crois. Habituellement quand je pense à une année, j’ai des sorties marquantes pour la rythmer, alors que là… Bon, toujours est-il que ça y est, le dernier mois était là. J’en ai profité pour tenter de redonner un coup de fouet à mon Challenge Séries, en vain. Au moins, j’ai vu de chouettes séries de Noël. J’ai publié plus de cent articles – merci le calendrier de l’avent – et je termine l’année sur une bonne vibe, avec l’impression que le blog est dans une bonne période. On verra si janvier casse tout !

En tout cas, les vacances m’ont fait beaucoup de bien, mais j’appréhende tout de même la reprise… Si seulement je pouvais m’en passer ! Pourtant, d’habitude, j’ai hâte. Remettre un masque plus de cinq heures par jour, j’avoue, ça ne me motive pas du tout (puis, aérer autant que je le faisais avant alors que la neige est prévue, c’est un grand non).

Bref, on verra bien, j’ai envie de terminer par une note plus positive, donc encore merci pour cette belle année et à très vite pour plus de critiques séries… Il est temps de m’y remettre, non ?

Top 10 des articles les plus lus de 2020

Salut les sériephiles,

WordPress ne me permet peut-être pas d’écrire mon article préféré avec le Flop 10, mais je peux toujours vous proposer sans problème le top 10 des articles les plus lus du blog en 2020. En fait, comme chaque année, il y aura 20 articles ici : d’abord, les dix plus lus écrits en 2020, puis les dix plus lus tout court… parce que ce n’est pas exactement la même chose, forcément : d’anciens articles continuent de faire carton plein et d’assurer un joli nombre de vues sur le blog. Vous allez voir !

The Rookie – Saison 2 – Blog livres et séries

  1. The Rookie – S02E20 (31 juillet): 345 vues

Pour la deuxième année consécutive, la critique de l’épisode de fin de saison de The Rookie prend la dixième position de ce top. C’est marrant comme coïncidence, et elle le fait avec trente vues de plus que la saison 1… Un succès assez constant, donc, et il faut bien dire que la qualité était égale cette saison (même si la fin de saison m’a déçu, moi).

Voir aussi : Top 10 des articles les plus lus en 2019

  1. The Rookie – S02E16 (22 juillet) : 348 vues

L’an dernier, je blaguais en disant « Imaginez si j’avais critiqué toute la saison »… Je ne pensais pas si bien dire ! Cet épisode était à mes yeux particulièrement banal, mais bizarrement, il a attiré énormément. La mi-saison mériterait bien plus sa place ici, mais je ne suis pas vous, chers lecteurs. Bon, en même temps, les gens qui viennent sur The Rookie ne sont pas parmi mes lecteurs réguliers, je pense. Allez, en 2021, je tente de voir la série à la semaine en restant à jour tout du long, histoire de lui donner une chance d’être encore plus haut dans le top 2021 avec la saison 3 !

Il s'était passé quoi dans 3% déjà ? – Just One More Episode

  1. Il s’était passé quoi dans 3% déjà ? (14 août) : 368 vues

Ah ben ça alors ! Je n’ai pas regardé la dernière saison dès sa dernière sortie, mais de toute évidence, l’algorithme a plutôt bien aimé que je publie un article le jour de la sortie de cette saison. La série n’est que peu commentée en France, donc cet article sur un blog français a eu un relatif succès. Inévitablement !

  1. Lethal White – Le retour de Strike sur la BBC (28 août) : 484 vues (ex aequo lorsque j’ai écrit l’article hier soir)60+ idées de C.B. Strike - Tv | robin, détective, enqueteur

La sortie du tome 5 de la série Cormoran Strike s’est faite sur fond de scandale (assez justifié pour ce que j’en lis pour l’instant du haut de mes 200 pages et quelques), mais ça n’a pas empêché les lecteurs du blog de se renseigner sur la saison 4 de la série et de se remettre en tête la vie perso de nos héros avant celle-ci. Forcément.

 

  1. The Walking Dead – S10E13 (23 mars) : 484 vues (ex-aequo, et ironiquement, également le nombre de vues du 6e article le plus lu de 2019)

Pourquoi cet épisode plutôt qu’un autre ? Parce qu’il se concentre sur le départ d’un personnage-clé de la franchise et qu’il apporte quelques éléments de réponses sur un point encore intrigant de la saison 9. Inévitablement, ce genre d’événements attire l’attention d’absolument tout le monde.

Quel protocole sanitaire pour les plateaux de tournage de séries ? – Just  One More Episode

  1. Grey’s Anatomy – S17E01 (13 novembre) : 489 vues

Un vendredi 13, ça peut porter chance. La saison 17 a fait couler beaucoup d’encre avant même de commencer, puisque la série a décidé de traiter de front le problème de l’épidémie de covid19. Cela a rendu tout le monde curieux, moi le premier. J’étais donc devant mon écran dès que possible, et tout le monde a voulu savoir ce qu’il se passait. Il est possible que le cliffhanger joue également, mais je n’en dirais pas plus ici.

  1. Raised by wolves – deception et abandon (5 septembre) : 733 vues

Quelle ironie du sort ! J’ai détesté la série et j’ai décidé de ne pas la continuer, me forçant à finir le premier épisode pour écrire un article dessus, malgré la perte en cours de route d’une énorme araignée (retrouvée par la suite avec Laura lorsqu’elle est venue voir une série chez moi mouahaha)… Et voilà que la série a attiré plein de gens lors de sa diffusion en France. Désolé, pas désolé.

connor x michaela Tumblr posts - Tumbral.com

  1. 24h après #3 – la fin de How to get away with murder (16 mai) : 746 vues

La fin d’une série, c’est toujours un moment qui réunit les fans. Il y a eu plein de fins de saison cette année, mais c’est celle-ci qui termine dans ce top. Est-ce que c’est justifié ? Peut-être pas, mais je pense que c’était effectivement la plus populaire des séries terminées en 2020 sur le blog. Connor et Michaela me manquent toujours (c’est mon nouveau refrain chaque fois que j’en parle).

  1. Un récap avant la saison 3 de The Rain (6 août) : 2 077 vues

S’il y a une leçon à tirer de ce top 10, c’est que définitivement les résumés de saisons de séries un peu moins suivies mais tout de même présentes sur Netflix, ça fonctionne grave bien. En même temps, je ne comptais pas arrêter d’en faire : c’est peut-être utile pour mes lecteurs, mais ça l’est surtout pour moi de me remettre en tête les derniers événements et les noms des personnages avant de lancer un épisode et d’en faire la critique. D’une pierre deux coups !

  1. Où en étions-nous dans Trinkets ? Résumé saison 1 (25 août) : 2 455 vues

Ma foi, mon commentaire est ici le même que le précédent, sauf que je vais y ajouter que j’étais très surpris du succès de la série sur le blog. The Rain a toujours bénéficié d’une certaine popularité, mais celle-ci, je l’ai peu vue passer sur mes réseaux sociaux. Elle est pourtant géniale, regardez-la si ce n’est pas déjà fait ! Deux saisons, c’est vite vu, tout de même !

Où en étions-nous dans Trinkets ? Résumé saison 1 – Just One More Episode

Avec tout ça, Manifest s’est fait dégager du top, tout de même… Personne n’a dû la suivre, mais le pire, c’est encore ce qui est arrivé à Station 19 qui avait trois articles dans ce classement l’an dernier et qui a disparu de celui-ci. Elle n’est toujours pas si mal dans les stats, mais elle souffre du coronavirus elle aussi : peu d’épisodes diffusés en 2020 finalement, surtout en France. Pas surprenant, donc !

Et les dix articles les plus lus du blog ? Les voici :Seul un vrai fan de Dix pour Cent aura 10/10 à ce quiz

  1. Dix pour cent – S03E05-06 (29 novembre 2018) : 1 149 vues

Cent vues de plus que l’an dernier pour le premier article de ce classement, ça fait plaisir et ça explique aussi la petite amélioration des stats cette année. Pourtant, avec cette série, je suis sur un fail assumé : j’ai regardé la dernière saison en retard, alors qu’elle aurait pu être de ce classement autrement. Pas grave, la saison 3 a fait le job à sa place…

  1. Ce que c’est qu’un arc (narratif) (12 janvier 2018) : 1 288 vues

Les articles du lexique ont une tendance à être très bien référencés sur les moteurs de recherche, ce qui fait qu’ils fonctionnent bien malgré le temps passant. C’est un peu stressant tout de même : le temps passe, je suis toujours là, et je ne sais plus trop quelle bêtise j’ai pu raconter !La diffusion avortée de Salvation – Just One More Episode

  1. Salvation – S02E13 (18 septembre 2018) : 1 461 vues

J’ai cru que j’allais enfin avoir un top 10 annuel sans la série, mais c’était sans compter sur Netflix qui a eu la bonne idée de diffuser les derniers épisodes de la saison en France cette semaine. C’est sorti de nulle part, mais ça a toujours un succès certain, malgré la médiocrité. J’attends le retour des trolls maintenant, parce que je ne suis pas tendre dans la critique de cet épisode… qui avait été dégagé lors de la diffusion sur M6 aha !

Voir aussi : La diffusion avortée de Salvation

  1. Les séries les plus hot (11 mai 2018) : 1 869 vues

Il y a des classiques qu’on ne détrône pas. D’accord, cet article a cinq places de moins que l’an dernier dans ce classement (et 1500 vues de moins), mais je vois que le sexe sera toujours plus vendeur que tout le reste sur Internet. Que voulez-vous que j’y fasse, moi ?

colony usa | Explore Tumblr Posts and Blogs | Tumgir

  1. Colony – S03E13 (26 juillet 2018) : 1 904 vues

800 vues de plus que l’an dernier, et toujours les mêmes interrogations : pourquoi cette série a-t-elle été annulée sans préavis et sans saison 4 ? Ca me console toujours autant de ne pas être le seul dépité de l’annulation, mais c’est frustrant quand même !

  1. La saison 12 de Buffy (20 septembre 2018) : 1 936 vues

Les comics sont revenus en force cette année sur le blog du côté des vues, je ne m’y attendais pas forcément. Cela fait tout de même plaisir de voir les fans de la Tueuse s’intéresser à son avenir et à ses toutes dernières aventures avant un reboot très… discutable, on va dire.

Season 3 Help GIF by 9-1-1 on FOX - Find & Share on GIPHY

  1. 9-1-1 – S03E02 (2 octobre 2019) : 2 069 vues

Un vrai raz-de-marée de vues lors de sa diffusion en France cet épisode qui portait sur… un tsunami. Ouh, vous aimez mon humour, ne mentez pas, je le sais ! La diffusion m’a pris un peu par surprise, mais je suis content de voir que la série est un tel succès. Plus qu’à regarder son spin-off et à être jour pour la reprise dans une vingtaine de jours maintenant.

Voir aussi : Oliver Stark (#57)

  1. Un récap avant la saison 3 de The Rain (6 août 2020) : 2 077 vues

THE RAIN - Un torrent danois s'abat sur Netflix - Purple RoadL’an dernier, l’article le plus rédigé en 2019 était huitième de ce top. Belle victoire pour 2020 de finir ainsi dans le top 3, sans même profiter des 365 jours d’exposition d’autres articles. Et pour moi, ça me fait un peu moins peur, en plus, parce que ça veut dire que les trucs les plus lus sont récents, j’y assume un peu plus mes conneries aha ! En plus, reconnaissons que ce top constitué à 70% de 2018 commençait à être frustrant – genre, pourquoi j’écris encore si la majorité des vues sont sur les articles de 2018 hein ?

  1. Où en étions-nous dans Trinkets ? Résumé saison 1 (25 août 2020) : 2 455 vues

Deux articles de 2020, donc, on était à ça d’avoir le même premier dans les deux classements ! Par contre, l’écart entre les deux articles les plus lus de 2020 et les huit suivant est assez énorme tout de même, c’est dingue !

  1. Ce que c’est qu’un ship (8 octobre 2017) : 3 248 vues

Épinglé sur Les 100On est loin des 4991 vues de Marvel l’an dernier, mais bon, ça fait plaisir de voir que la romance reste ce qui fonctionne le mieux sur le blog – surtout après la présence des séries hot ! – même si ce n’est pas toujours le choix des scénaristes. L’article gagne trois places par rapport à l’an dernier où il était 4e avec 1745 vues. Pas mal du tout… Et une fois de plus, ça me rappelle que je devrais continuer de faire des articles de définitions !

C’est tout pour cet article du jour, le dernier « 500 mots » de 2020, loin, très loin de ne faire que 500 mots ! En même temps, ça se lit vite ces petits classements, on ne va pas se mentir, et ça se rédige assez vite aussi. Moi, je suis ravi d’avoir réussi à boucler une nouvelle année d’articles quotidiens et je vous souhaite une bonne préparation de réveillon, et une belle soirée de couvre-feu. Soyez prudents, achevez 2020 comme il se doit, mais sans trop de drama et… (ne le dis pas, ne le dis pas, ne le d…) à l’année prochaine pour d’autres articles 500 mots !