Vus cette semaine #18

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Fear the Walking Dead – S06E10 – Handle with Care – 17/20
J’ai beau ne pas aimer le personnage qui est au cœur de la narration de cet épisode, j’ai trouvé que l’ensemble fonctionnait plutôt bien. L’intrigue repart sur de nouveaux terrains et les prochaines histoires qui occuperont cette mi-saison se dessinent peu à peu. Cela fonctionne plutôt bien et je trouve que les scénaristes gèrent vraiment bien les conséquences de l’épisode précédent.
The Nevers – S01E03 – Ignition – 19/20
Il est difficile de noter un épisode qui possède probablement ma meilleure scène d’action de 2021 – désolé Falcon ! – et qui a en plus réussi à me surprendre plusieurs fois, du côté des évolutions de l’intrigue ou des personnages… tout en étant aussi un épisode avec des scènes auxquelles je ne comprends pas grand-chose, probablement faute d’investissement de ma part. La série reste très bavard, mais dans l’ensemble, je pense que cet épisode va rester un immense « waouh » pour cette année. Sans parvenir à 20, donc.

Mardi

9-1-1 – S04E10 – Parenthood – 17/20
Un épisode très sympathique qui gère les conséquences du précédent sans se prendre trop la tête. J’ai particulièrement aimé le retour de certaines intrigues oubliées jusqu’ici. Cela fait plaisir de les revoir comme ça à l’écran, surtout que l’évolution des personnages se fait avec beaucoup de naturel ; même lorsque l’on sait bien que les scénaristes sont juste en train d’essayer de pérenniser la série pour d’autres séries avec certains personnages. Eh, il y en a même une qui pourrait finir par lancer un troisième spin-off en déménageant, franchement.
9-1-1 Lone Star – S02E10 – A Little Help from my Friends – 17/20
Toujours plus ! J’ai bien aimé l’épisode, mais certaines scènes sont too much, à un point où je n’arrive pas à accrocher à 100%. Cependant, les personnages de cette série me plaisent beaucoup plus à présent que ceux de la série-mère, c’est étrange. Je dis ça, mais dans la critique, j’évoque aussi un côté très agaçant d’un de mes personnages préférés, donc bon, je ne suis peut-être pas tout à fait au clair avec moi-même. En tout cas, l’épisode fonctionnait bien avec une écriture fluide et sympa !
Debris – S01E08 – Spaceman – 18/20 – Episode de la semaine précédente
On ne me retirera pas de la tête que c’est une excellente série qui n’a rien à foutre sur un network qui risque de l’annuler, parce qu’elle ne peut pas y trouver son public. C’est très frustrant, parce que l’intrigue propose vraiment tout ce que j’adore en science-fiction, avec des cas de la semaine qui ne sont que des prétextes à un fil rouge complotiste désormais assez développé pour être tout le point d’intérêt de cet épisode.
Debris – S01E09 – Do you know about Icarus ? – 19/20
C’est un épisode franchement osé et plein d’audace, qui va clairement faire fuir toutes les audiences de la série alors que j’adore ce qu’ils proposent. La série est pour un public de niche, c’est sûr et certain, et au risque de me répéter par rapport à l’épisode précédent, elle n’a rien à faire sur un network où elle ne peut pas fidéliser grand-monde avec ce format. C’est pourtant génial. RENEW DEBRIS.

Mercredi

Rien n’était diffusé dans ce que je regarde 😥

Jeudi

Younger – S07E06 – The F Word – 18/20
Je n’arrive pas à me sortir de la tête qu’il s’agit de la dernière saison, me créant des attentes et des problématiques nouvelles au passage, parce que j’essaie de savoir où finira chaque personnage. Pourtant, le voyage est loin d’être terminé et les scénaristes ont encore quelques tours dans leur sac, et aussi et surtout quelques excellentes situations comiques. Je manquais vraiment de comédies ces derniers temps !

Vendredi

Big Shot – S01E02 – The Marvyn Korn Effect – 17/20
C’est fou comme la série est simpliste dans son écriture, ses problèmes, ses solutions, son humour, ses personnages… et comme ça prend à fond sur moi. Vraiment, on est sur du feel good comme j’aime, avec des acteurs que j’aime déjà et de nouvelles actrices prometteuses. Ce ne sera pas la série de l’année, ce ne sera pas un coup de cœur inoubliable, mais je sais déjà que cette série peut devenir un rituel sympa du dimanche pour moi. Il faut juste que j’apprenne à ne pas prendre trop de retard dans la diffusion de mes autres séries pour garder du temps pour elle.

Challenge Séries 2021

The Legend of Korra – S04 – 16,5/20
Une saison qui change à nouveau totalement de ton et s’en sort surtout grâce à ses personnages et aux évolutions que ceux-ci vivent face à nous. L’intrigue générale est un peu trop prévisible, et comme souvent avec Korra, j’en attendais plus et j’en attendais trop. La série se conclue quand même de belle manière, mais aurait mérité une saison 5.
Deux épisodes inégaux du Caméléon (The Pretender, #07)
Dollface – S01E03 – Mystery Brunette – 16/20
Je suis frustré par cet épisode qui est plus court que les précédents et un peu moins percutant, alors que j’en attendais aussi bien que les précédents. C’est dommage d’ailleurs : j’ai des attentes super hautes avec la série désormais. En soi, l’épisode est très bon et m’a bien fait rire, mais je suis loin des fous rires des précédents. J’espère que ce passage à vide ne sera que ça et ne durera pas plus longtemps !

J’ai vu aussi sept autres épisodes d’une série radamanesque tunisienne. 

> Vus en 2021 

Dollface – S01E03

Épisode 3 – Mystery Brunette – 16/20
Je suis frustré par cet épisode qui est plus court que les précédents et un peu moins percutant, alors que j’en attendais aussi bien que les précédents. C’est dommage d’ailleurs : j’ai des attentes super hautes avec la série désormais. En soi, l’épisode est très bon et m’a bien fait rire, mais je suis loin des fous rires des précédents. J’espère que ce passage à vide ne sera que ça et ne durera pas plus longtemps !

Spoilers

Jules redécouvre ce que signifie le mot « secret » dans son groupe d’amies.

Maybe he came early because it doesn’t have that much time left?

L’épisode commence directement sur un bon gag avec les deux Alison et demi faisant du ménage au bureau pour se débarrasser de tout ce qui ne leur donne pas de la joie, et peu importe si c’est quelque chose d’utile comme des crayons, par contre. Ou la souris de Jules, qui la sauve in extremis, tout en répondant au téléphone pour Madison qui l’invente à… comment traduire correctement « Vegan chef book launched », honnêtement ?

C’est assez over-the-top, on se contentera de la version anglaise et de Jules qui galère totalement à trouver une excuse pour ne pas y aller. Bien sûr, on retrouve tout aussi vite la femme-chat, qui présente à présent une émission télévisée nommée « Should she go out ». Et après de super possibilités, du genre Madison trouvant une nouvelle meilleure amie et une soirée sur les réseaux sociaux avec la peur de manquer un moment important, Jules se retrouve à devoir y aller, de toute manière.

Elle demande donc à Stella des conseils vestimentaires, parce que Madison lui dit de venir en étant habillée « casual-formal », ce qui est parfaitement impossible tant c’est oxymorique. Qui mieux que Stella pour donner des conseils de mode ? Et pour donner un thème à l’épisode ? Le thème de l’épisode est donc la capacité de Jules à garder des secrets, et autant dire qu’elle n’est pas très forte pour ça.

En quelques minutes à la soirée de Madison, Jules se débrouille ainsi pour balancer un énorme secret – le boss de Madison n’est pas vraiment vegan – à un mec qui s’avère quelques minutes plus tard être un critique culinaire. Evidemment. C’est plutôt drôle car l’idée est encore et toujours de nous rappeler que Jules n’est pas à sa place quand il y a trop de monde et qu’elle ne parvient pas à l’être malgré tous les efforts qu’elle peut faire.

La pauvre apprend en plus au passage un secret, Colin, le copain de Madison, est plus vieux qu’elle. C’est évidemment un secret qui lui servira plus tard pour un autre quiproquo, mais en attendant, il faut régler cette affaire de journaliste qui en sait trop. Pour faire taire son scoop, Madison a l’idée de lui proposer quelque chose de plus gros encore.

Reste à trouver, et pour ce genre de choses, elle fait habituellement confiance à Stella, sauf que celle-ci lui a dit être malade avec une intoxication alimentaire. Devinez qui sait que Stella lui a menti et est censée garder le secret ? Jules, bien sûr.

Les filles se retrouvent donc à se rendre à la même soirée que Stella – qui est à la soirée secrète d’une star de Los Angeles qui a prévu d’annoncer qu’il va mourir ce soir-là. Elles trainent sur place le journaliste, évidemment, alors que Stella a décidé d’y amener Izzy, parce qu’Izzy est tellement perchée qu’elle plaît bien à Stella. Moi, elle me fait flipper Izzy, et je ne suis pas le seul je crois, parce qu’elle drague de manière super cheloue à vouloir que personne ne sache son nom.

Tout ça marche bien du côté de l’humour et on en arrive vite à Jules qui révèle toute la vérité à Stella, pour mieux découvrir une catastrophe : la soirée à laquelle elles sont contient en fait un spectacle de magie. C’est chouette comme soirée, mais… Madison a peur des spectacles de magie. Elles décident donc de retrouver au plus vite leur amie pour lui dire toute la vérité avant qu’elle ne fasse une crise de panique, récupérant au passage Izzy.

Jules n’arrive toujours pas à garder le moindre secret, évidemment, et elle révèle donc que Colin est plus âgé que Madison quand elles voient que Madison est justement en train de parler avec un homme (beaucoup) plus âgé qu’elle. Il était excellent de voir tout ça se dérouler, parce qu’on se doute bien qu’elles font fausse route, mais elles interrompent quand même la conversation de Madison avec cet homme pour lui annoncer qu’elles sont à un spectacle de magie.

Et elle n’aime vraiment pas ça, Madison, mais c’est trop tard : le spectacle commence déjà… Madison s’évanouit donc pendant que Joey est électrocuté et tombe en arrêt cardiaque. L’idée est évidemment de le ressusciter au bout de trois minutes, mais rien ne se passe comme prévu. La seule qui ressuscite, c’est Madison, grâce à un parfum qu’elle est censée vendre au boulot – et que Jules doit faire sentir sur Internet, démerde-toi avec ça.

Alors que la soirée tourne court après la mort de l’hôte emmené en ambulance, il est soudainement révélé que Joey est finalement l’ambulancier qui vient de s’enfermer à l’arrière de celle-ci. L’avantage, c’est que ça plaît au journaliste et que ça règle le problème professionnel de Madison. Mouais, ça tombe un peu à plat tout ça, je trouve, c’est dommage. En plus, les filles se retrouvent vite à l’étape de la fin de soirée où elles ne sont plus que toutes les trois à se raconter leur vie.

C’est l’occasion de venir à bout des secrets, avec Madison expliquant que Colin n’a que 45 ans, mais que le vrai problème, c’est qu’il est en plein divorce. Elle ne veut pas que leur relation se sache trop vite pour éviter qu’on ne la juge… Mouais ; ça passe bien, mais je m’attendais à plus exceptionnel. Jules vote alors pour supprimer tous les secrets dans leur groupe, et les scénaristes nous révèlent qu’Izzy était là depuis le début. Cela fonctionne bien, ça, pour le coup, même si j’aurais dû le voir venir longtemps avant.

Là-dessus, Jules reçoit un énième coup de téléphone de Jeremy et se décide enfin à décrocher… pour mieux découvrir qu’il s’agit en fait de la sœur de son ex. Ramona invite ainsi Jules à venir malgré tout au mariage, parce qu’elle espère que son frère changera d’avis d’ici là et parce qu’elle voit Jules comme sa famille – elle la veut en demoiselle d’honneur.

Il n’en faut pas plus pour que Jules se retrouve aussitôt à garder un secret face à ses amies : elle n’ose pas dire non à Ramona, mais elle n’ose pas non plus avouer la vérité à ses amies. De toute manière, Madison change vite de sujet grâce au journaliste qui lui dit de regarder son article… et la couverture sur Twitter montre qu’Izzy a réussi à être la mystery brunette qu’elle voulait être – une anonyme choquée par l’arrêt cardiaque de Joey, à côté de lui sur la photo.

Cela laisse Izzy toute heureuse… et l’épisode se termine déjà. C’est bien trop court, honnêtement, c’est frustrant cet épisode : il fait cinq minutes de moins et il est moins percutant que les premiers.

Sept clichés TV sur… La douche

Salut les sériephiles,

Si je profite à fond du soleil entre deux cours et ne regarde plus trop de séries cette semaine (oups), je n’en oublie pas le blog pour autant. Et après une séance de correction de copies/bronzette dans le parc, quoi de mieux qu’une bonne douche ? Rien, autant le dire tout de suite. Forcément, ça m’a donné l’idée des sept clichés du mois, parce que j’ai fait le tour d’un paquet de sujets déjà.

Je suis sûr qu’il m’en reste plein d’autres, mais l’avantage de ce sujet-là, c’est qu’il est pleinement universel – on a tous déjà pris une douche, quoi. Enfin, j’espère, sinon, je vais vous juger fortement. Avec bienveillance, toujours. Bref, c’est parti pour les sept clichés sur la douche dans les séries américaines !

Htgawm Source!

  1. Si vous entrez dans la douche, le téléphone sonnera, comme dans Ally McBeal

half marathon training | The Hot Mess ExpressPhrase typique pour apprendre la concordance des temps et le passé simple (ou le prétérit) avec une action brève et soudaine, ce putain de téléphone sonne toujours au moment où l’on est sous l’eau chaude si l’on en croit les séries. Et si ce n’est pas un coup de téléphone, c’est quelqu’un qui sonnera à la porte. Malheureusement pour nous, ce cliché a quand même la fâcheuse tendance à être VRAIE. Honnêtement, combien de fois est-ce que j’ai reçu un colis (et donc le combo sonnerie de téléphone/de l’interphone) alors que je prenais ma douche ? PS : Je suis quasi sûr d’avoir eu une scène du genre dans Ally McBeal, mais je ne la retrouve pas. De toute manière, c’est le cas dans toutes les séries et films, il y a toujours un truc pour interrompre la douche.

Voir aussi : Ally McBeal reviendra-t-elle bientôt ?

  1. Après un meurtre (ou juste une longue journée épuisante), la douche fait un bien fou, comme dans The Purge

BTVS ATS faith lehane mine: gifset btvs edit ats edit several eps favouritecharactermeme slayerwarrior •
En vrai, ce gif vient d’Angel

Combien de personnages peut-on voir prendre une douche quand ils sont couverts de sang ? Que ce soit dans Buffy, dans The Purge ou dans The 100, la liste est interminable. Parfois, il n’y a pas besoin d’être couvert de sang pour ça, juste d’avoir eu une longue journée de travail et de vouloir profiter de l’eau chaude pour se relaxer. Je n’ai jamais tué personne, je n’ai jamais été couvert de sang, mais c’est VRAI que ça a tendance à faire beaucoup de bien les douches brûlantes. C’est relaxant et ça débloque le dos. Il faut juste que ce ne soit pas trop brûlant, il y a un personnage secondaire de 9-1-1 qui l’a regretté, tout de même.

  1. Prendre sa douche habillé, ça aide à faire passer les émotions, comme dans Grey’s Anatomy

Grey's Anatomy : Dix choses à savoir sur la série | virginradio.frAprès une rupture ou un décès, rien de tel apparemment qu’une bonne douche sans même retirer ses vêtements pour se remettre de ses émotions. Et alors autant je comprends l’envie de se mettre le visage sous l’eau, autant j’ai du mal à comprendre en quoi ça peut être agréable ce genre de douches avec les vêtements qui collent à la peau. Pourtant, on le voit dans plein de séries de Dollhouse à Veronica Mars (j’ai un doute, mais il me semble ; sinon, prenez SVU). Personnellement, ça reste un cliché parfaitement FAUX pour moi. Et vous ? On en parle en commentaire ?

  1. Prendre un bain moussant à pas d’heure pour se relaxer, comme dans Charmed

Charmed (Reboot) S01 E05 – Better with wine.Il n’y a pas que la douche dans la vie, il y a aussi le bain. Et si j’en crois les séries, rien de tel qu’un bain moussant en fin de soirée, voire au beau milieu de la nuit, pour se reposer enfin et profiter d’un moment pour soi. Macy l’a tenté dans le reboot, Prue dans l’originale… C’est donc qu’il doit y avoir quelque chose de VRAI dans ce cliché, surtout que j’ai des amis qui me disent parfois faire ça aussi. De mon côté, je déteste les bains, parce que je déteste ne rien faire sauf si c’est pour dormir – et je ne peux pas dormir dans un bain, donc c’est FAUX.

Le coeur a ses raisons: meilleurs moments
Cela dit, il n’y a pas plus relaxant que les bains de Criquette dans Le Cœur a ses raisons (ou que ses lessives, d’ailleurs)

  1. La douche n’est pas un lieu tout à fait privé, comme dans Friends

10 raisons d'aimer l'automne.. en gifs - Urban LipstickBon, ça marchait aussi pour Charmed, mais c’est fou comme les douches ont tendance à être un lieu de passage dans les séries ! Difficile de ne pas se souvenir du manque d’intimité de Chandler dans sa colocation ; ou de celui de Piper et Léo. Vivre dans une grande maison donne apparemment le droit à n’importe qui de rentrer dans la salle de bain. C’était pareil dans Grey’s, ça l’est encore dans Dollface ; il y a un truc, tout de même qu’il va falloir qu’on m’explique. Les salles de bain n’ont pas de verrou aux États-Unis ? Les personnages n’ont pas de respect pour les gens avec qui ils vivent ? Ce sont les douches communes des vestiaires de lycée qui leur manque ? C’est hyper bizarre, mais en ce qui me concerne, c’est FAUX, je n’entrais pas dans la salle de bain quand quelqu’un de ma famille prenait une douche, quoi.

  1. Le sexe sous la douche, c’est grave cool, comme dans How to get away with murder

Pin on LoveBen oui, il fallait bien en parler pour attirer des gens chelous sur le blog grâce aux moteurs de recherches, et aussi parce que toutes les séries nous vendent toujours les douches comme un endroit parfait et idéal pour faire l’amour. M’enfin, excusez-moi, c’est quand même FAUX comme cliché, c’est loin d’être un endroit pratique pour ça, entre l’exiguïté de la douche et le jet d’eau chaude qui ne couvre pas les deux partenaires à la fois, en laissant en train de crever de froid. Alors oui, c’est hyper sexy et tout à l’écran, mais c’est un cliché. Enfin, ce n’est que mon avis, chacun sa vie privée après. Et oui, j’ai pris un gif très soft par rapport à ce que le Shondaland a pu nous proposer, finalement, mais c’est le premier qui est sorti de ma recherche.

  1. Pas besoin de se démaquiller avant la douche, comme dans Dollface

Pin on Kat Dennings
Apparemment, elle est habituée à avoir ce genre de rôles ?

Il faut bien que je vous avoue que la scène de l’épisode 2 m’a traumatisé au point d’être le premier cliché qui me soit venu à l’idée sur le sujet. C’est plus vrai dans les sitcoms que dans les séries plus longues et ça rejoint un cliché des personnages féminins qui se réveillent en étant déjà hyper bien maquillées, mais ça arrive souvent de voir des personnages maquillé(e)s sous la douche. J’inclus ces messieurs, parce qu’il y a aussi du fond de teint que l’on voit très bien, coucou Julian McMahon dans Nip/Tuck. Bref, c’est hyper bizarre et à mon sens, c’est totalement FAUX aussi. Mesdames, dites-moi si je me trompe, mais je vous ai toujours vu vous démaquiller avant la douche. Oula. Cette phrase sonne super bizarrement.

 

Bon, et bien sûr, je n’en parle pas, mais un autre cliché beaucoup vu cette fin 2020 et en 2021 consiste évidemment à voir les personnages rentrer chez eux et se précipiter aussitôt sous la douche. C’est un cliché bien VRAI en temps de covid, surtout durant le premier confinement. Avec le temps, on a baissé notre garde et on s’est habitué à beaucoup de choses. En fait, on l’a tellement baissé qu’on est en train de commencer un déconfinement alors que les indicateurs sont plus haut qu’au début du confinement. C’est fou, tout de même.

Difficile d’oublier aussi les douches de la prison pour certains personnages, d’Orange is the new black à… Riverdale, bien sûr !

https://www.j-14.com/posts/disneys-little-mermaid-remake-harry-styles-noah-centineo/ 2019-06-17T17:46:11+00:00 monthly 0.7 https://www.j-14.com/wp-content/uploads/2019/06/harry-styles-noah-centineo-prince-eric.jpg?fit=1000%2C561 harry-styles ...

Bien des trouvailles étranges furent effectuées durant la préparation de cet article, des rideaux de douche aux couleurs de The Purge sur Redbubble à la très mauvaise idée naïve de chercher un gif de douche de Dollface sur Google Images (c’est moins de 18, bien sûr).

Vus cette semaine #17

Ce RDV se contente de reprendre l’ensemble de mes avis sans spoiler sur les épisodes vus au cours de la semaine. C’est donc un simple copier-coller de ce qui se trouve déjà dans la colonne de droite et qui est mis à jour quotidiennement. Le titre de chaque épisode mène à la critique plus complète et avec spoilers. Les épisodes sont reclassés par ordre chronologique de diffusion, en J+1… 

Lundi

Zoey’s Extraordinary Playlist – S02E10 – Zoey’s Extraordinary Girls Night – 18/20
Je suis inquiet de la tournure prise par la série avec cet épisode, parce qu’elle n’est pas encore renouvelée et qu’il sera impossible de tout boucler d’ici la fin de saison à présent. Les intrigues lancées dans cet épisode sont nécessaires et il est dommage de ne pas les avoir abordées avant pour certaines, car il y a là de quoi tenir vraiment quelques épisodes… La série me touche toujours autant en tout cas, avec un très juste équilibre entre humour et profonde tristesse.
The Nevers – S01E02 – Exposure – 18/20
Le duo Whedon/Espenson reste toujours bien efficace dans un épisode qui développe davantage la mythologie de la série avec toujours autant d’humour et de bavardages. C’est un peu trop bavard, malheureusement, mais c’est tout le problème d’HBO, des épisodes d’une heure et de ces scénaristes qui aiment s’entendre parler. Malgré tout, j’accroche énormément à la série qui s’enferme dans des schémas et intrigues que j’ai toujours adorés ailleurs. Pas de surprise, donc.
The Rookie – S03E11 – New Blood – 19/20
Je ne sais pas ce que j’avais pour ce lundi, mais j’ai vraiment passé une excellente soirée devant mes séries et je n’ai que peu à redire sur les épisodes vus. Pour celui-ci, vraiment, il m’a pris par surprise parce qu’il est tout classique dans son écriture, mais je me suis laissé embarquer parce qu’il proposait, avec même une part de stress qui m’a scotché à l’écran. Je deviens trop bon public, définitivement.
Charmed – S03E10 – Bruja-Ha – 19/20
Quelques petits détails dans le scénario font que j’ai envie de venir chipoter et de ne pas mettre un 20/20 à cet épisode, mais il était vraiment excellent. On sent que les scénaristes font le choix d’accélérer le rythme, et ça me convient très bien comme ça. Les personnages sont de plus bien développés dans cet épisode, malgré l’accélération des intrigues et des moments d’action… Bref, c’était un épisode parfaitement jouissif à regarder, j’approuve les changements effectués et j’espère qu’ils dureront !

Mardi

9-1-1 – S04E09 – Blindsided – 19/20
Une excellente reprise pour la série qui nous aveugle – c’est le titre de l’épisode après tout – avec son petit twist attendu sans qu’on ne comprenne exactement ce qu’il sera. Au-delà du jeu de mots du titre, j’ai bien aimé l’ensemble de cet épisode, avec des évolutions intéressantes pour les personnages (même si certains m’ont énervé) et des avancées dans un paquet d’intrigue. Par contre, pour une reprise, il est frustrant de voir certains personnages presque cantonnés à de la figuration. C’est habituel avec cette série, je sais.
9-1-1 Lone Star – S02E09 – Saving Grace – 17/20
J’ai du mal avec la structure de cet épisode qui nous présente une intrigue très chouette, hein, mais qui n’est pas celle pour laquelle j’avais envie de retrouver cette caserne de pompiers. Je suis un peu déçu que la série prenne le modèle de sa grande-sœur pour cet épisode, finalement, mais ça n’empêche qu’on se concentre sur des personnages que j’adore et que les émotions passent très bien au moment où elles doivent se passer.

Mercredi

NCIS – S18E12 – Sangre – 12/20
Même si j’aime le personnage sur qui se centre cet épisode, ce n’est pas assez innovant du tout pour me convaincre comme épisode. En fait, ils auraient pu écrire la même chose en saison 12, 6 ou 1… Et bon, ça me blase un peu.

Jeudi

Younger – S07E05 – The Last Unicorn – 17/20
Si une sous-intrigue fonctionne moins bien que le reste, l’épisode n’en reste pas moins hilarant. Cette série est l’une des dernières à réussir encore à me faire vraiment rire, je suis franchement triste que ce soit sa dernière saison. Force est de constater toutefois qu’on se dirige naturellement vers une conclusion de tout ça à laquelle j’ai hâte d’arriver malgré tout.

Vendredi

Station 19 – S04E12 – Get Up, Stand Up – 20/20
C’est un épisode important à voir (et revoir, je pense), même s’il a probablement quelques défauts et qu’il ne peut pas tout dire en 42 minutes, parce qu’il traite d’un sujet qui nous concerne tous. Je n’ai pas grand-chose à en dire et je suis mal placé pour une critique, alors c’était un exercice délicat d’écrire l’article. Regardez l’épisode, même si vous ne regardez pas la série. Vraiment.
Grey’s Anatomy – S17E13 – Good as Hell – 18/20
On change d’ambiance après le spin-off, mais l’épisode n’en est pas moins bouleversant en réussissant à gérer à merveille son ascenseur émotionnel. Les personnages et intrigues évoluent plus ou moins vite, bien sûr, mais ça reste parfaitement cohérent et agréable à suivre. J’ai envie d’une saison 18, franchement, même si je ne suis pas super fan de la fin d’épisode, manquant un brin de tact.
The Falcon and the Winter Soldier – S01E06 – One World, One People – 17/20 – Fin de saison
Beaucoup d’action dans cet épisode, mais aussi une conclusion plutôt naturelle aux intrigues ouvertes tout au long des six épisodes, avec des prolongements possibles pour le reste du MCU. Toutefois, la lisibilité des scènes d’action n’est pas toujours la meilleure, me laissant l’impression que ça aurait pu être mieux géré par moment. Autrement dit, j’ai aimé cette série, qui est excellente. Force est de constater qu’elle est une série d’action avec un très bon message… servant un peu trop de transition peut-être ? Je ne sais pas, cet épisode final m’a un peu déçu dans mes attentes, tout en étant très bon quand même.

Challenge Séries 2021

Dollface – S01E02 – Homebody – 18/20
Ce deuxième épisode confirme largement l’essai et est franchement très agréable à regarder. Le rythme est soutenu tout du long et bien trop drôle, avec un nombre dingue de gags en une trentaine de minutes à peine. Cela risque fort de finir en série coup de cœur de l’année – et du Challenge Séries 2021.
J’ai regardé la saison 1 de The Wilds (et je le regrette)
Je n’aime pas le Caméléon… mais j’adore le Centre (The Pretender, #06)
Riverdale – S04E13 – The Ides of March – 13/20
Plutôt soulagé de voir que la série perd moins de temps que prévu avec cet épisode qui contient déjà des scènes que je ne pensais pas voir avant la fin de saison. C’est une bonne chose, car je m’approche peu à peu de la fin de la saison 4 et que l’intrigue peut ainsi s’emballer un peu – suffisamment pour que je sois à nouveau motivé à poursuivre tout ça et voir jusqu’où ça ira.
Riverdale – S04E14 – How to get away with murder – 16/20
Pourquoi la série assume-t-elle dans son titre la référence à une autre série d’une chaîne concurrente sur l’épisode qui ressemble le moins à un épisode de celle-ci du côté de la structure ? Encore un mystère pour Riverdale ! Cela dit, l’épisode est plutôt du genre excellent pour cette série, avec certes des répliques soi-disant sérieuses à se tordre de rire, mais aussi avec une intrigue prenante. Tant pis si on laisse de côté des personnages, l’arc qui s’ouvre là donne envie d’en voir plus.
Riverdale – S04E15 – To Die For – 13/20
Franchement, cet arc narratif pourrait être si bien que je me demande vraiment pourquoi ils ont fait le choix d’introduire dans cet épisode des absurdités et des trucs grillant tout le suspense à 1000 kilomètres. Ah oui, c’est cette série, pourquoi j’essaie encore de croire qu’elle peut être cohérente alors que je sais que non ? Je n’en peux plus, mais au moins, avec cet épisode, je gagne mon pari de base de visionnage de la série, commencée il y a un peu plus d’un an. Qu’on ne me dise pas que je ne suis pas courageux parfois !
Riverdale – S04E16 – The Locked Room – 16/20
C’est étonnant, mais cet épisode réussit vraiment bien à atteindre l’ambiance qu’il souhaite. C’est frustrant, parce que c’est la fin d’un arc qui aura vraiment été chouette dans la série, mais c’est aussi hyper bavard et exagéré à plein d’égards. Allez, c’était dix fois mieux que le reste de la saison et je me suis bien amusé des révélations qui se jouaient dans cet épisode. C’était top.
rIVERDALE – S04E17 – Wicked Little Town – 14/20
Eh, pas si mal cette saison finalement, elle va avoir une meilleure note que ce que j’imaginais. Cet épisode est insupportable d’intrigues plus ridicules les unes que les autres, hein, ne vous méprenez pas face à une note pas si mauvaise… Les chansons sont plutôt sympathiques et ça aide à faire passer la pilule de certaines idées qui sortent de nulle part. Comme d’habitude, je suis bon public sur les épisodes musicaux. Ca me motive, écoutez.
Riverdale – S04E18 – Lynchian – 10/20
Et merde, j’y croyais, on était sur une bonne lancée, mais voilà la série qui retombe dans tous ses pires démons. Le bon fil rouge étant évacué, il ne reste que des intrigues vraiment peu prenantes et qui finissent en queue de poisson dans cet épisode. Quant au nouvel arc entamé, je ne comprends pas bien l’évolution qui est suivie ici. Dire qu’il y a encore deux saisons au moins alors qu’ils n’ont plus rien à raconter déjà et qu’ils se recyclent sur plein de trucs !
rIVERDALE – S04E19 – Killing M.Honey – 18/20 – Fin de saison
Oui, oui, 18, j’y vais à fond, mais c’est parce que j’ai vraiment aimé cet épisode, en grande partie indépendant de toutes les intrigues en cours et justifiant tous les moments les plus nazes (ou presque) par une explication qui tient la route. C’est tellement inhabituel ! Comme trop souvent, la série me donne l’impression qu’elle va faire une super intrigue et tout, mais je suis sûr qu’en deux épisodes tout sera à nouveau ruiné. Ah, et pour une fin de saison improvisée car imposée plus tôt que prévu par le Covid, je trouve qu’ils s’en sortent vraiment bien !

J’ai vu aussi sept autres épisodes d’une série radamanesque tunisienne et deux épisodes de la dernière saison de La Légende de Korra

> Vus en 2021