À la rentrée sur le blog : séries commandées

Salut les sériephiles,

J’en ai marre de moi, le temps passe trop vite, je commence la rédaction de cet article trop tard pour le publier entièrement d’un coup. Je vais le compléter au fur et à mesure, dans la nuit. Le sommeil, c’est surfait. Les commandes de séries aussi, d’ailleurs. J’ai eu tellement de mal avec ce qui est proposé cette année, c’est peut-être pour ça que je me lance à reculons dans cet article. Il faut bien l’évoquer pourtant, alors voici ce que j’ai à dire des nouveautés de cette année, et surtout, celles qui m’intéressent !

ABC

Je n’arrive pas du tout à accrocher aux nouveautés commandées par la chaîne cette année. Les trailers me laissent un énorme goût de « meh », entre Queens qui semble avoir la même histoire de Girls5ever, qui elle me tente beaucoup plus, et Maggie qui sent déjà l’annulation à nous raconter la vie d’une medium qui se rend compte qu’elle va se marier avec un de ses clients. C’est inspiré d’un court-métrage, et ça aurait peut-être dû le rester.

La seule qui me tentait, sur le papier, c’était Abbot Elementary, parce que ça parle de profs dans un quartier pauvre et que c’est un sujet qui me correspond bien. Seulement voilà, le trailer n’a même pas réussi à me faire sourire tant ça semble enchaîner des clichés peu crédibles.

Quant à The Wonder Years et Women of the Movement… La première, je n’ai pas vu l’originale, alors je ne suis pas le coeur de cible. La seconde, c’est une mini-série et la dernière fois que j’ai tenté une mini-série sur ABC, j’ai regretté. Violemment. C’était Ten days in the valley.

CBS

Les Experts, NCIS et FBI voient chacune un nouveau spin-off débarquer sur la chaîne à la rentrée. Ben non merci, écoutez, tout simplement, non merci. Il faut apprendre à se renouveler différemment peut-être ? Même pour la franchise dont je regarde la série-mère, ben… Je ne sais pas quoi, ce n’est pas original. Peut-être que le côté Hawaii sera intéressant, on ne sait jamais.

En revanche, le casting de Good Sam fait que je vais la regarder : le duo Sophia Bush (enfin de retour !) et Jason Isaacs, ça me rend carrément curieux et ça devrait pouvoir le faire pour moi. L’histoire est en revanche très plate pour cette nouvelle série, avec une chirurgienne qui se retrouve à superviser son père, qui est aussi son ex patron insupportable quand il sort d’un coma et recommence à opérer. WTF.

Oui, avec ce trailer, on voit bien que c’est simplement une série médicale comme les autres. On dirait même qu’ils disent Dr Grey au début, non ? Allez, pour une fois, je vais tenter une nouvelle série médicale. J’ai passé mon tour avec The Resident, pourtant.

Du côté des comédies, on est sur du remake avec Ghosts (je prédis une annulation, même si ça pourrait être drôle cette histoire de maison hantée) et du pseudo biopic avec Smallwood. Je ne sais pas où est passée la créativité d’Hollywood, mais on la cherche encore. A priori, ça ne devrait pas me passionner…

CW

Si j’espérais encore voir le spin-off de The 100 à l’écran, cela semble définitivement enterré. À la place, on aura un remake des 4400… J’aurais adoré un revival. Là, je ne suis vraiment pas convaincu par l’idée. J’attends avec appréhension les premières images pour me faire une idée. Et même si la chaîne diffusera des programmes originaux et inédits sept jours sur sept désormais, il s’agit là de la seule nouveauté de sa grille. Si tant est qu’on puisse appeler ça une nouveauté !

FOX

C’est un grand problème que ce network. Je déteste leur manière de traiter les séries, mais plus les années passent, plus je me retrouve à regarder cette chaîne américaine. Cette année encore, c’est celle dont les projets m’inspirent le plus… Toutefois, soyons honnêtes, ce n’est clairement pas pour les scénarios, mais juste parce que j’aime les castings choisis.

Je veux dire, évidemment qu’en embauchant Elodie Yung (Les bleus, premiers pas dans la police en France, Daredevil aux US) comme actrice principale d’une série, ils attirent mon attention. Et ils lui mettent Ginger Gonzaga (Wrecked, Mixology…) comme collègue, en plus ! Je suis carrément impatient de voir ça… en théorie.

En pratique, l’histoire a l’air naze avec une médecin qui se retrouve femme de ménage, puis nettoyeuse pour la mafia !, après avoir débarqué aux États-Unis dans l’espoir de sauver son fils… Bon, c’est un remake d’une série argentine, j’imagine que ça signifie qu’il y a matière à faire quelque chose qui fonctionne, mais je ne suis convaincu par rien d’autre que le casting. C’est que ça sent la série qui n’aura pas de critiques détaillées !

Celle qui me tente le plus ? C’est finalement The Big Leap, parce qu’elle promet d’être quelque peu musicale. Remake d’une série britannique, la série raconte la vie de personnes qui veulent participer à une émission de télé-réalité leur permettant de proposer… un remake du Lac des Cygnes. C’est un peu Unreal à la sauce musicale, avec des histoires tristes en plus. Et il y a Piper Perabo (et Scott Foley). Largement suffisant pour me donner envie de regarder, même si je ne suis pas certain du potentiel à long terme.

C’est toujours grâce à son casting que Pivoting m’attire. Ginnifer Goodwin est loin d’être mon actrice préférée, mais j’ai bien aimé sa participation à Why Women Kill, je suis donc réconcilié avec elle. Eliza Coupe me fait mourir de rire à chaque fois dans Future man… Il y a moyen d’en faire quelque chose ? C’est une comédie qui raconte la vie de trois femmes qui se remettent en question à la mort d’une amie, rien de révolutionnaire, mais ça peut avoir son charme, sur un malentendu, avant d’aller se coucher.

Je passe en revanche mon chemin sur Monarch (sur la musique country) et sur Our Kind of People. Elles n’ont pas encore de casting, cela dit… Enfin, Welcome to Flatch a un trailer qui n’a pas réussi à me faire sourire, mais il y a aussi Aya Cash dans le casting. Je ne sais pas trop, je n’aurais probablement pas le temps de la regarder de toute manière !

NBC

Bon, encore un spin-off, c’est décidément à la mode. Pour cette chaîne, c’est Law & Order qui continue de se décliner, avec For the Defense. Combien de séries inventeront-ils ? Je ne pense pas la regarder, surtout si c’est du niveau d’Organized Crime. On verra bien.

Je suis beaucoup plus attiré par La Brea, mais la chaîne a prévu de la diffuser à la mi-saison où la concurrence risque d’être très rude. Je ne suis pas sûr que ça vaille le détour, donc, j’attends vraiment les premières images de cette série de science-fiction qui raconte un mystérieux événement faisant tomber des personnes dans un gouffre s’ouvrant sous Los Angeles où ils se retrouvent dans une terre primitive. Ce sera soit génial, soit nullissime, je ne pense pas qu’un entre-deux soit possible avec un tel synopsis.

Les images ne sont pas encore tombées, mais puisqu’Elizabeth Lail est au casting, il est possible que la série Ordinary Joe attire mon attention un bref instant, aussi. L’idée de base est sympa : à la fin de ses études, Joe est confronté à trois choix dans sa vie. On suit alors trois histoires en parallèle, nous montrant ce qui se passerait selon le choix qu’il ferait… pour montrer qu’on reste les mêmes tout en ayant des vies différentes. Je suis curieux de la manière dont ça peut être amené et présenté. Là encore, pas sûr que ça tienne plus d’une saison !

Au moins, c’est un concept à peu près original et qui me rend curieux. À côté de ça, les comédies patinent aussi avec Grand Crew qui tente de nous ramener une sorte de Friends, mais à Los Angeles et American Auto qui, à son synopsis, semble être une banale comédie d’entreprise, mais portant sur le monde de l’auto ? MOUAIS.

C’est tout pour aujourd’hui, bonne nuit à tous (vu l’heure, ce n’est pas de trop).

Resident Alien nous envahit ce soir sur Syfy France

Salut les sériephiles,

Cela faisait un moment que je n’avais plus proposé un article sur une diffusion de série à la télévision française, mais c’était sans compter sur l’équipe de Syfy France qui a eu l’excellente idée de mener une promotion Twitter agressive ces derniers jours concernant l’arrivée de leur nouvelle série : Resident Alien. Et ils ont bien raison de mener cette promotion avec force.

Déjà, parce que la série débarque sur la chaîne avec à peine un mois d’écart par rapport à la diffusion américaine. C’est rare, ça se souligne et c’est hyper agréable. Ensuite, parce que la série vaut vraiment le détour : je n’en vois que des retours positifs sur les réseaux sociaux depuis le début de sa diffusion outre-atlantique. Et puis, une série qui a pour acteur principal Alan Tudyk, ça attire nécessairement mon attention. Ainsi, quand Syfy m’a contacté plus tôt dans la journée pour me donner un accès en avant-première au premier épisode de la série, je n’ai plus eu d’excuse pour ne pas le regarder – et pour ne pas vous en faire à mon tour la promo. Regardez la série, ce premier épisode est vraiment très cool.

De quoi ça parle ? Sans vouloir spoiler, vous suivrez la vie d’un extra-terrestre très sympathique qui a atterri bien malgré lui et en catastrophe sur notre planète. Par chance pour lui, il s’est retrouvé dans le Colorado, dans un endroit isolé du reste du monde. Par malchance pour lui, il est encore trop près d’un village où un médecin meurt de manière mystérieuse. Comme notre alien a eu la bonne idée de prendre l’identité d’un autre médecin, il se retrouve lié à l’enquête sur cette mort. Et à nouveau, c’est bien malgré lui !

Concrètement, après ce premier épisode, ce qui rend la série vraiment intéressante, c’est son humour, qui était déjà bien visible dans les promotions. Il y a un décalage permanent entre le sujet sérieux et son traitement par l’humour, mais c’est bien logique : ce que l’humain considère grave et sérieux, l’extra-terrestre le découvre avec un regard désintéressé et plutôt blasé. Et ça fonctionne bien, avec de nombreux quiproquos et des répliques savoureuses. Sans parler des moments d’humour, fréquents dans l’épisode :

Concrètement, après ce premier épisode, ce qui rend la série vraiment intéressante, c’est son humour, qui était déjà bien visible dans les promotions. Il y a un décalage permanent entre le sujet sérieux et son traitement par l’humour, mais c’est bien logique : ce que l’humain considère grave et sérieux, l’extra-terrestre le découvre avec un regard désintéressé et plutôt blasé. Et ça fonctionne bien, avec de nombreux quiproquos et des répliques savoureuses.

Je n’en dis pas plus pour ne spoiler personne, mais sachez que le premier épisode sera diffusé à 21h ce soir sur Syfy – oui, bon, en même temps que le prochain podcast 42 minutes, mais dans un cas comme dans l’autre, le replay existe, donc tout va bien. Si vous n’avez pas encore Syfy, il n’est pas trop tard pour se renseigner et voir comment faire pour vous y abonner. C’est une chaîne vraiment très cool, comme je vous l’avais déjà dit quand il était question de The Magicians.

Je ne dis pas ça uniquement parce que j’ai eu la chance d’interviewer deux acteurs de cette dernière série grâce à eux ou d’avoir accès en HD à des épisodes, y compris premier Resident Alien, mais parce que je le pense vraiment : c’est une chaîne pour les sériephiles qui aiment la science-fiction et les séries fantastiques. Ils ont diffusé Future Man et Channel Zero, et ils passent en ce moment les journées à nous rediffuser la saison 2 du reboot de Charmed, qui s’est achevée en mai dernier aux États-Unis, et des épisodes de The Outpost. Bref, c’est une chaîne qui diffuse des séries sympas.

En plus, dans les conventions et salons, ils ont toujours des stands super-originaux et des goodies géniaux. Ils m’ont manqué en octobre quand on n’a pas eu de Comic-Con, parce que ça fait quelques années que je m’approvisionne chez eux de sacs en toile, gobelets en plastique (mon dernier s’est troué suite à un choc, c’était le drame de mon déménagement) et tours de cou. Je vous aime, Syfy.

Bref, regardez Resident Alien, regardez les programmes Syfy ! Et rendez-vous dans la soirée pour la critique complète du premier épisode, évidemment !

Mes cinq épisodes les plus marquants de 2020

Salut les sériephiles,

Vous pensiez que j’avais totalement oublié les TFSA ? Je ne suis pas amnésique, malgré mes quatre mois sans eux. Très honnêtement, ce rendez-vous me manque, mais il prend toujours plein de temps sur mes vendredis et avec des journées six ou sept heures de cours, c’est juste impossible de lui consacrer le temps qu’il faudrait. J’enchaîne en général sur des week-ends durant lesquels je veux me reposer, surtout que je n’ai pas de vendredi soir tellement je suis claqué. Bref. Je vais faire des efforts pour revenir en force en 2021 ; j’ai des brouillons de certains des TFSA que j’ai ratés, mais en attendant, il y en a que je ne peux pas ne pas écrire car je l’adore à chaque fin d’année ! Voici donc pour les cinq épisodes les plus marquants de mon année de sériephile 😊

Avant de commencer, je termine cette intrigue en annonçant des spoilers ci-dessous sur les séries suivantes, que je mets par ordre alphabétique pour ne rien révéler de l’article : Agents of S.H.I.E.L.D (S07), Grey’s Anatomy (S17), In the Dark (S02), The Magicians (S05) et Zoey’s Extraordinary Playlist (S01). Mention d’honneur à l’épisode spécial d’Euphoria qui n’était pas loin d’être dans ce top (mais il fut détrôné), à un épisode de The Mandalorian (pardon ?) qui portait bien son nom et, évidemment, à l’épisode 7×13 de The 100 qui est l’un des plus marquant de mon année également. J’ai eu tendance à privilégier un mélange de marquant/préféré, et cet épisode dans son ensemble n’était pas à la hauteur… mais je suis tellement marqué par celui-ci.

Bien sûr – promis, après je commence l’article – beaucoup de séries ont vu leur dernier épisode être diffusé cette année, et il est dur de ne pas avoir de pensées pour certaines : The Good Place, Les Bracelets rouges, How to get away with murder, Future Man Beaucoup de moments marquants cette année, mais il fallait bien n’en choisir que cinq !

Petits spoilers dans les descriptions, mais rien d’explicite, surtout mes sentiments…

  1. Grey’s Anatomy – S17E01 – All Tomorrow’s Parties – 20/20

C’est sujet à débat, je le sais bien, mais la série a fait le choix de s’attaquer au coronavirus et elle a vraiment bien fait, de mon point de vue. Cet épisode est l’un des meilleurs de la série depuis longtemps. Nous sommes tous marqués par la pandémie en 2020, et il était assez logique que ça se reflète dans ce classement des épisodes les plus marquants. Même pas besoin de citer le deuxième et son cliffhanger traumatisant : cet épisode était une dinguerie en lui-même. Je ne l’ai pas vu passer, et il coupait le souffle à refléter si bien la panique de la réalité. Mais OK, j’avoue, j’ai aussi cité l’épisode parce que c’était un double épisode et que ce cliffhanger, bordel, j’étais tellement surpris, heureux, confus, inquiet, tout ça à la fois. Incroyable… et pourtant, ils l’ont fait !

210

  1. In the Dark – S02E10 – The Last Dance – 20/20

La série a fini deuxième de top 50, donc ça ne devrait étonner personne que je la cite parmi les épisodes les plus marquants, mais là encore, what the hell, ce cliffhanger que personne n’avait vu venir – ah ben si, en fait. Il est très, très bon cet épisode et il reflète toutes les qualités de la série, avec des répliques de dingue et des rebondissements qu’on ne voit pas arriver. J’ai ri, j’ai été particulièrement choquant, et il y a une scène qui me revient en tête chaque fois que je pense à la série. C’était digne d’une fin de saison, d’ailleurs, parce que je me souviens plus de ce qu’il se passe à la fin de cet épisode que de ce qu’il se passe ensuite… Oups !

709

  1. Agents of S.H.I.E.L.D – S07E09 – As I Have Always Been – 20/20

Seulement troisième ? Très sincèrement, j’avais mis cet épisode en premier dans mon brouillon, parce qu’il est le premier auquel j’ai pensé. Quelque part, c’est donc qu’il fut le plus marquant. Pourtant, j’en ai deux autres que je sais avoir préféré. Comme chaque année, la série se sécurise une place dans ce classement avec un excellent épisode se concentrant sur un personnage que j’adore, sur les liens entre toute l’équipe, sur sa qualité d’écriture des répliques, sur… tout, j’adore, tout simplement. Et ça aide que l’idée de base de l’épisode soit quelque chose que j’adore aussi. C’était pourtant une prise de risque, mais c’était parfaitement géré, comme l’ensemble de cette saison. D’ailleurs, c’est aussi dans cet épisode que j’ai senti venir une des révélations du dernier épisode ; parmi tant d’autres choses. Que de souvenirs ! Meilleur que le dernier épisode de la série, et oui !

06.jpg

  1.  The Magicians – S05E06 – Oops I did it again – 20/20

Bon. Je viens tout juste de l’écrire, je vais donc le répéter : ça aide que l’idée de base de l’épisode soit quelque chose que j’adore, et oui, c’est très ressemblant à l’épisode précédent, mais c’est en même temps très différent. Cette fois, on offre à mes personnages préférés l’occasion de nous montrer qu’ils sont géniaux. Ils ont les scènes les plus marquantes de la série, de toute manière. Certes, l’an dernier, c’est pour un autre personnage et un autre twist que j’avais cité la série… mais tout de même, ce duo ! Bref, quel plaisir à voir cet épisode ; c’était un des meilleurs de la série et il fonctionnait à merveille. Je manque de superlatif.

112-2.jpg

  1. Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E12 – Zoey’s Extraordinary Dad – 20/20

Très honnêtement, la série a failli ne pas être dans ce classement. J’avais à l’origine privilégié The 100 en cinquième position, mais en relisant un peu la liste des séries vues cette année, Zoey s’est imposée beaucoup plus vivement à mon esprit que n’importe quelle autre série. Cet épisode de fin de saison 1, c’est bien simple, il me file encore des frissons. J’adore les deux épisodes précédents qui sont probablement mes préférés de l’année, mais celui-ci il est dans le thème de ce TFSA parce qu’il est marquant. Il était très bon aussi, hein, mais je suis un peu moins attaché aux persos tout de même. Pourquoi le mettre en premier alors ? Parce que vraiment, j’ai des frissons en repensant à certaines scènes des mois après. Il traite d’un sujet universel qui provoquera toujours multitude d’émotions. Comment pourrait-il en être autrement ? C’était bien écrit, bien interprété, les chansons sont marquantes et l’épisode reste un souvenir vif de mon année, en plein confinement, en plus, à une période où il y avait sûrement besoin aussi d’évacuer certaines tensions et émotions.

Voilà pour mon année 2020 donc… Il y a des traces de Covid, désolé pour tous ceux que ça blase d’en entendre parler, mais à mon sens, les séries sont aussi là pour nous aider à faire face à ce type de problèmes. C’est comme ça !

 

Bilan séries mai (2/2)

Salut les sériephiles,

La semaine dernière, je vous expliquais que je gardais certaines des saisons terminées de mon bilan du mois de mai dans l’espoir de les voir renouvelées d’ici aujourd’hui. Malheureusement, NBC ne s’est toujours motivée à statuer sur leur sort, ce qui signifie que ce bilan mensuel continue avec la même dose d’incertitude. J’enchaîne ensuite sur les séries terminées, parce qu’il faut bien dire adieu parfois à certaines séries que l’on adore… Et ce sera déjà pas mal pour aujourd’hui !

Voir aussi : Partie 1 du bilan

101

Sort incertain

Manifest (S02) – Certains ont préféré cette saison 2, mais moi, c’est tout le contraire, je me retrouve plutôt déçu du résultat. Autant l’an dernier, j’adorais revenir chaque semaine pour récupérer ma petite dose de mystère, autant cette année, ça n’a pas pris sur moi de la même manière. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi en revanche, même si je pense que ma lassitude vient surtout du traitement des personnages assez grossier, mis au second plan par rapport à des intrigues qui prennent toute la place, et pas toujours pour le meilleur ! Note moyenne : 15/20

Zoey’s Extraordinary Playlist (S01)Une série qui fut une véritable révélation cette année et qui est tout simplement brillante. Ce fut triste de lui dire au revoir et peut-être adieu. Vraiment, si vous êtes encore passés à côté, il n’est pas trop tard. Je n’ai toujours pas lu la moindre critique négative dessus, même quand j’ai cherché un peu, c’est dire à quel point cette série musicale a su convaincre même les plus compliqués qui n’aiment pas trop les comédies musicales. Il faut dire qu’on n’est pas que dans la comédie avec cette série qui traite le sujet de la maladie et de la vie au travail en parallèle de ses petites amourettes, le tout avec toujours beaucoup de pertinence sur les thématiques et d’impertinence pour son format, maltraité à plusieurs reprises pour aboutir aux meilleurs épisodes ! Note moyenne : 17,5/20

301

Séries terminées

How to get away with murder (S06) – Ce fut long d’en arriver là et il y a sûrement eu une ou deux saisons de trop en cours de route, mais les aventures d’Annalise Keating et de ses étudiants ont bien tenu le choc des six années pour se terminer dans un épisode épique qui n’a pas à rougir face au reste de la série. L’intrigue de cette saison a su trouver le moyen de tout boucler et ça a mené à une jolie conclusion pour cette série dont les personnages et l’adrénaline me manqueront – et me manquent déjà. Après, c’est sûr que les twists étaient on ne peut plus soapesque… mais ça fonctionnait si bien ! Note moyenne : 17/20

Future Man (S03) – J’ai englouti cette dernière saison comme j’avais englouti les précédentes, et peut-être même un peu plus puisque je l’ai regardée lors du WESéries. Une fois de plus, ce fut un coup de cœur avec une belle tendance à l’humour et des intrigues très réussies. Les personnages sont géniaux de bout en bout, le méta bien maîtrisé et les intrigues offrent une conclusion naturelle à la série, là où ce n’était pas évident à mettre en place. Bien joué. Note moyenne : 18/20

The Purge (S02) – Ce n’est pas pour rien que lors du dernier épisode de 42 minutes (le dixième, dispo en haut à gauche du blog si vous êtes sur ordi, tout en bas de cette page si vous êtes sur tablette ou mobile) j’ai dit que l’annulation de la série était une bonne nouvelle : cette saison a réussi l’exploit de me décevoir. Oui, c’est un exploit, parce que j’adore la franchise et parce que j’adorais l’idée de base de la saison… malheureusement, ils ont voulu en faire trop et l’ensemble manquait un peu de crédibilité, surtout quand on veut nous faire croire que ces histoires avancent au même rythme chronologique. Quant à la fin, elle ne pouvait être autre. C’était bien comme saison, la note le prouve, mais ce n’était pas l’excellence que j’en attendais après la saison 1 et surtout, ça faisait yoyo entre les épisodes. Note moyenne : 16,5/20

Voilà pour cette deuxième partie de mon bilan du mois de mai, cette fois, j’ai fait le tour ! J’espère que j’aurai un aussi bon bilan en juin, mais ça n’en prend pas la tournure pour l’instant, puisque j’ai remis les séries en pause cette semaine… ça ne devrait pas durer : ça sent déjà bon la fin d’année scolaire alors qu’on vient juste de reprendre. Ce fut chaotique comme dernier trimestre, franchement, je ne vous explique pas le bilan que je vais en tirer… Mais bon, c’est comme ça !

Bonne soirée à tous et désolé pour les horaires de plus en plus tardifs des articles du jour… de toute manière, vous les rattrapez le lendemain, ça revient presque au même 😉