La saison 3 de Channel Zero, ce soir sur Syfy

Salut les sériephiles !

Vous aurez compris que je rattrape mon retard dans les séries comme je peux cette semaine, et que c’est plutôt lent pour l’instant ; beaucoup plus que sur le planning que je m’étais fixé, mais j’avance avec le contrecoup de fatigue de la semaine passée. Et puis, il y a tellement de séries à regarder !

Image result for i'm late tv show

S’il y en a une que je suis impatient de rattraper, c’est la saison 3 de Channel Zero. Et ça tombe plutôt bien puisqu’elle débarque ce soir sur Syfy, dès 22h30.

J’en profite donc pour refaire le point sur cette série qui mérite vraiment le coup d’œil. J’en ai pas mal parlé ces derniers mois, forcément, puisque Syfy enchaîne les saisons 2 et 3 avec à peine une centaine de jours d’écart, et que la 4 est déjà en cours de production elle aussi. En même temps, ils peuvent préparer les saisons en parallèle : Channel Zero est ce qu’on appelle une série d’anthologie, avec chaque saison de seulement six épisodes racontant une histoire différente, toujours inspirée d’une légende urbaine horrifique.

Image result for channel zero candle cove

Oui, c’est une série d’horreur et autant le dire tout de suite : âmes sensibles, s’abstenir. Pour les autres, la saison 3 commence ce soir à la télévision 😉

Synopsis : Alice emménage dans une nouvelle ville et apprend l’existence d’une série de disparitions qui pourraient être connectées à une rumeur étonnante sur des escaliers mystérieux au cœur du pire quartier de la ville : le Butcher’s Block.

Voir la critique complète

Ce n’est pas forcément que la série propose du gore pour du gore ou du super horrifique, mais au contraire qu’elle a une ambiance bien à elle, très insidieuse, qui prend aux tripes et nous avertit tout de suite : avec elle, on met les pieds dans le plat et on frisonne facilement. Il n’y a pas de temps à perdre avec des épisodes dans la moyenne des 42 minutes habituelles et des saisons hyper courtes. Je ne suis pas forcément fan de ce format, mais il est bien maîtrisé par les scénaristes, alors c’est engageant.

Image result for channel zero candle cove

La saison 1 était assez inégale, avec des épisodes qui m’avaient scotché (notamment le pilot) à mon siège, et d’autres où je m’ennuyais ferme. Ce que je n’aime pas dans les séries d’anthologie, c’est cette impression de changer de série chaque saison et repartir à zéro, mais dans le cas de Channel Zero, les histoires sont rapides et complètes, ce qui fait que même lorsque je m’ennuyais, il y avait assez d’avancées dans l’intrigue pour ne pas avoir l’impression de perdre mon temps. Et l’ambiance, bien que différente, est toujours efficace et pesante, avec la bonne dose d’angoisse.

Image result for channel zero candle cove

Contrairement à American Horror Story qui a pour spécialité d’ouvrir 150 pistes par épisode et d’en laisser tout autant ouvertes en fin de saison, j’ai quand même le sentiment après l’épisode 6 de chaque saison de Channel Zero d’avoir fait le tour de l’histoire.

La saison 2 m’a conforté dans cette sensation, en proposant une histoire qui m’a encore plus plu dès le départ car elle me parlait plus, avec une maison de l’angoisse et une intrigue résolument axée sur la jeunesse de ses personnages principaux. Elle a été un vrai coup de cœur fin 2017 et a remonté la série dans mon estime vitesse grand V.

Image result for channel zero logo

Bon, et puis, la bonne nouvelle avec les séries d’anthologie, c’est que même si vous n’avez jamais vu la série avant, vous pouvez prendre le manège en route : ce soir sur Syfy, c’est encore une nouvelle histoire qui commence et propose dès le premier épisode sa dose de frisson, croyez-moi. J’ai vu les premiers épisodes devant une cheminée au bois qui craque, alors les conditions étaient réunies pour me faire sursauter, mais même sans ça, le premier épisode est haletant. Disons que ce n’est pas une coïncidence si l’épisode n’est pas diffusé à 21h et que ça va que ça ne finira pas trop, trop tard car vous aurez peut-être envie de vous changer les idées avant d’aller dormir.

Image result for butchers block channel zero

Quant à moi, je me rends compte que j’ai tellement de retard que la diffusion française me rattrape déjà, mais c’est aussi que la diffusion de cette saison commence dans l’hexagone avant sa conclusion américaine. Et ça, c’est la classe, c’est assez rare pour être souligné… ça, et le fait que la série est critiquée sur le blog depuis son commencement. C’est sûr que ça arrive de plus en plus, et ça me fait déjà un petit coup de vieux de me dire que le blog a passé le cap de la 2e année – je sais bien que ce n’est rien, mais mesuré en temps de série, je suis dans ma troisième saison, et toutes n’ont pas cette chance !

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3

Image result for channel zero candle cove

Je m’égare totalement, mais j’espère que j’aurais réussi à convaincre au moins une personne de jeter un œil à cette saison 3 de Channel Zero, même si je n’en ai volontairement pas trop dit sur celle-ci, car rien ne vaut la découverte du mystère de la saison par soi-même.

 

 

6 commentaires sur « La saison 3 de Channel Zero, ce soir sur Syfy »

  1. Je la suis aussi depuis le début et pareil, c’est une des rares séries qui continuent de me scotcher à mon canapé à chaque nouvel épisode et chaque nouvelle saison (c’est le talent). Ma favorite reste la première, l’ambiance y est bien trop réussie pour que je continue d’avoir le cœur qui palpite devant certains GIFs (coucou l’arrachage de dents pépouze). Concernant la saison actuelle, « Butcher’s Block », la dernière scène de l’épisode 2 m’a littéralement retourné l’estomac (les ongles jaunes, la table, le repas, toussa toussa).

    Et puis pas besoin de gore à outrance ou de twists ridicules pour dégager une aura d’horreur indescriptible, contrairement à d’autres (coucou American Horror Story, c’est de toi que je parle).

    Aimé par 1 personne

    1. Ma préférée est la deuxième, mais j’ai aussi quelques souvenirs de ce genre avec la première effectivement lol
      Et je me suis arrêté à cette scène pour Butcher’s Block, juste avant d’aller manger elle était sympa effectivement 😂

      Quant à AHS, le problème c’est que mêle avec tout ça, elle dégage pas toujours une aura d’horreur xD

      Aimé par 1 personne

      1. Aaah, les trois premières d’AHS, si : y’a un peu de peur ou de malaise dedans. Mais depuis la quatrième, je suis d’accord que c’est du grand n’importe quoi 😀
        Malgré la sixième, que j’ai adoré (les slashers, toussa toussa), on pédale clairement dans la salle niveau ambiance et scénario.

        Aimé par 1 personne

  2. Voir la pub de la série passer (en boucle) sur le replay de TF1 avait déjà attiré mon attention mais lire ton article m’a définitivement convaincu de l’ajouter à ma liste ! Je ne savais pas que c’était une série d’anthologie par contre. Pour le coup je trouve que ce n’est pas une mauvaise idée, ça se prête bien au genre horrifique et ça permet de renouveler l’horreur à chaque saison (tout en évitant de tomber dans le piège des films et de leurs multiples suites toutes plus mauvaises les unes que les autres en général).

    D’après ce que j’ai compris, l’ambiance fait son effet, donc ? (dis moi que oui et qu’il ne s’agit pas uniquement d’une horreur visuelle avec du sang et des boyaux partout haha).

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.