Unreal – S03E03

Spoilers

Retrouvez ci-dessous mon avis sur le 3e épisode de la saison 3 d’Unreal.

03.jpgÉpisode 3 – Clarity – 17/20
Have you ever heard of network television?

Le temps passe drôlement vite et nous voilà déjà au troisième épisode de cette saison, et Quinn couche une nouvelle fois avec August qui n’a décidément pas beaucoup d’éthique envers Rachel qu’il croise deux minutes après. Il a au moins la décence de prendre ses distances avec, même si elle ne comprend rien à ce qui lui arrive.

Ce n’est que le début avec Quinn qui lui apprend ensuite que Madison est celle qui produit désormais Serena, surtout que l’émission remonte dans les audiences avec une bachelorette si entreprenante. Difficile de ne pas sourire de la situation de cette crise d’audience d’Everlasting quand, aux États-Unis, la saison du Bachelor vient de se terminer avec des audiences catastrophiques jusqu’à l’avant-dernier épisode où le Bachelor a rompu avec sa fiancée de quinze minutes pour retourner dans les bras de celle qu’il a viré en dernier, le tout filmé par les caméras… Et non, ce n’était pas un épisode d’Unreal cette fois, et ça permet de bien comprendre comment fonctionne ce type d’émission tout de même.

Bon, qu’importe, ce n’est pas l’épisode, et il y a des choses à raconter cette semaine ! Chet est de retour sur le plateau de l’émission, pour la produire, mais aussi désormais son propre vlog. Rachel en profite pour le manipuler lui et lui proposer de faire une interview d’Owen, qu’elle contrôle totalement, en le draguant… jusqu’à ce qu’il flippe de poser des questions dérangeantes. Rachel reprend en main les choses, mais comme toujours, Jeremy la coupe et détruit toute sa vibe manipulatrice qui prenait bien avec un Owen pas si féministe depuis que sa femme l’a trompé avec son meilleur ami et laissé avec ses enfants, alors qu’il revenait d’Irak. La belle vie, quoi.

Chet commence à, comme nous, trouver Jeremy parfaitement insupportable. Par chance, Jeremy vient de rencontrer une nouvelle membre de l’équipe de tournage, Charlie, qu’il va falloir que j’IMDBise vite fait pour voir d’où je la connais (a priori, nulle part, mais si j’assume jusqu’au bout, je l’ai vue dans « Snow Queen » à la télé il n’y a pas si longtemps – c’est un téléfilm pourri en plusieurs parties que ma tante regardait il y a quelques mois et qui date d’il y a 15 ans… les coïncidences, dans la vie). Du coup, Chet lui propose de la draguer, et ça fonctionne à merveille, parce que nous sommes dans une série après tout.

Pendant ce temps, Jay propose sa propre émission à Quinne, une émission qui proposerait alors une réflexion sur la place des hommes et l’homophobie. Cela ne plaît pas du tout à Quinn qui veut juste faire de l’audience pour un grand network. Forcément, l’idée de Jay ne lui plaît pas et je ne sais pas trop d’où il s’est dit que ça pourrait lui plaire.

Il n’empêche qu’il en parle à Alexi qui adore l’idée du twerk en caméra et se met à… draguer Jay ? Le voilà tout perturbé le petit Jay, il n’a pas l’habitude. En fin d’épisode, il empêche tout de même Alexi de boire de la vodka, et perd totalement le contrôle quand celui-ci l’embrasse. Cela dit, ça l’inspire pour proposer un nouveau concept à Quinn, qui consisterait à faire danser Alexis – bon, je simplifie, j’avoue. Il était temps de voir le personnage de Jay être développé, enfin ! Il obtient son premier vrai succès auprès de Quinn, et ça fait plaisir à voir, surtout que Madison n’a pas mis tant de temps que ça à l’obtenir, elle.

En effet, à cause de Madison, Serena se retrouve piégée dans un délire médiéval qu’elle ne supporte que quinze minutes avant de finalement péter un câble contre sa nouvelle productrice, puis contre Jasper, pour le principe. Rachel récupère son job auprès de Serena et parvient sans trop de mal à convaincre la bachelorette de se faire un rencard avec August. Grâce à ce dîner aux chandelles, Rachel comprend la relation en cours entre Quinn et celui-ci. Ce n’est pas bien compliqué quand il s’adresse à la caméra plutôt qu’à Serena.

Quinn en profite pour saboter Rachel une fois de plus en lui rappelant qu’elle veut un dragon, pas une accro d’ « essential honesty ». Elle-même en a marre de sa nouvelle philosophie, et il ne lui faut pas longtemps pour lui tourner le dos – assez clairement, on voit donc Rachel lutter cette saison contre son addiction aux mensonges et à la manipulation, et c’est un échec total.

C’est le moment que choisit Madison pour contacter Rachel et révèler son plan maléfique mis en place depuis deux épisodes : elle propose de faire virer Quinn, beaucoup trop alcoolisé, et Rachel se retrouve face à un dilemme entre protéger Quinn ou la brûler vive, grosso modo.

Rachel décide de protéger Quinn, forcément, même si on ne sait plus pourquoi elle la met sur un tel piédestal. Qu’importe, Rachel vire le barman qui en a trop raconté à Madison, puis gère une crise des candidats : dans le jaccuzzi, les participants se détendent, ce qui amène à un concours de « qui a la plus grosse » entre Owen et Jasper, où ce dernier finit par reconnaître qu’il n’est là que sur un pari… Il remportera 4 000$ s’il est le premier à coucher avec Serena (double gain, ma foi). Bien sûr, c’est déjà trop tard, mais il n’en a aucune idée – et le monde non plus.

Adieu les principes d’honnêteté de Rachel dans cet épisode : elle ment à Serena en disant qu’August est parfait pour elle, elle ment à Jasper en promettant de ne rien révéler de son pari, elle ment à Owen en promettant de le révéler le plus vite possible, et juste comme ça, elle se remet à mentir à tout le monde, malgré les conséquences. Comme la semaine dernière, la réalisation nous permet de comprendre l’addiction de Rachel, avec des gros plans fixes lorsqu’elle manipule les candidats. C’est bien joué, je trouve, simple & efficace à la fois.

Les conséquences de ses mensonges ? La plus directe concerne le barman qu’elle a viré sur un mensonge et qui se retrouve dans la merde car il n’a plus d’assurance pour soigner le cancer de son fils, d’après Madison en tout cas.

Et hop, Rachel se remet à douter et se retrouve à se confier au psy et avouer sa culpabilité dans tous les malheurs arrivés dans l’émission depuis deux saisons. Oui, cela inclut la mort du producteur et de Yael des mains de Jeremy. Oh, oh.

Tout ceci mène à la cérémonie où Serena se débarrasse de nouveau de certains candidats qui n’auront fait pour la plupart que de la figuration dans cette saison. J’ai l’impression d’en avoir vu moins que d’habitude, mais ça marche plutôt bien malgré tout, avec une cérémonie où Jasper est à deux doigts de révéler la vérité sur le pari quand il a peur d’être éliminé, mais ne le fait pas, alors qu’Owen est interrompu par Serena lorsqu’il veut la dire lui aussi. Et hop, Jasper est toujours dans la course, de même qu’Owen, Alexi et August, évidemment.

La fin d’épisode voit Quinn tenter de mettre fin à sa relation avec August. Si elle semble à peu près y arriver, il n’empêche qu’elle se trimballe tout l’épisode avec au mieux une infection urinaire, au pire, une MST, et le plan final où on la voit aux toilettes est assez clair là-dessus. En parallèle, le psy propose à Rachel de chercher l’origine de ses problèmes, et ce n’est pas bien compliqué à trouver avec Quinn. Elle refuse de le reconnaître et s’enferme dans sa culpabilité.

Quant au cliffhanger, ce n’est pas Rachel reconnaissant le meurtre qu’elle a provoqué, mais bien quelqu’un qui coupe les cheveux d’August pendant qu’il dort, ce qui promet certes un joli rebondissement pour la suite, mais ne semble tout de même pas avoir le même potentiel dramatique. Affaire à suivre.

> Retour à la liste des épisodes

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.