Le jeudi noir de la CW

Salut les sériephiles,

Je ne suis plus tout à fait au cœur de l’actualité avec cet article, mais je l’ai écrit jeudi de la semaine dernière quand j’avais vraiment envie d’écrire sur le sujet. Une relecture ce 22 mai fait que j’ai ajouté quelques éléments tout de même… mais bon, qu’importe, l’idée générale reste la même.

Une première secousse…

DC's Legends of Tomorrow - Série TV 2016 - AlloCinéPardon ? Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ce qu’il se passe du côté de la CW ? Non content d’avoir annulé Batwoman (qui regardait encore ?) et surtout Legends of Tomorrow, après sept saisons sans lui réserver la chance de se conclure normalement, la CW vient d’annoncer plein d’autres fins de séries… et ça va à l’encontre totale de ses habitudes. Depuis quelques années, la chaîne semblait renouveler les yeux fermés ses séries, en s’appuyant pour cela sur son deal avec Netflix qui lui permettait de rester à peu près rentable.

Personne ne regarde plus les séries de la CW… mais bon, tout de même, personne, c’est relatif : les audiences ne sont pas dingues, c’est vrai, mais ça reste beaucoup de monde ; et je ne parle même pas à l’international. Bordel, je me suis même mis à Riverdale avec l’assurance d’obtenir la fin un jour… tout ça pour ça ? (Bon, la série a été annulée à son tour depuis la rédaction de cet article – mais après sa septième saison, pas encore écrite ; il y aura une vraie fin… si les scénaristes pensent à l’écrire).

…avant le séisme ?

Poster Legacies - Saison 1 - Affiche 10 sur 19 - AlloCinéAujourd’hui, c’est un vrai tremblement de terre qui a eu lieu sur Twitter, avec pas moins de sept séries annulées par le network, sans crier gare. Oui, ils mettent fin à toute la grille ou presque, tout juste un an après l’avoir élargie pour avoir de quoi diffuser tous les soirs. Et on ne va pas se mentir, tout ne fait pas mal de la même manière. Par exemple, j’avais déjà oublié l’existence de Naomi, alors son annulation ne me fait ni chaud ni froid. Je ne regarde pas non plus Legacies…

Alors pourquoi ça me choque tant et pourquoi je parle de séisme ? Ben, cette dernière, c’est quand même une série qui a beaucoup fait parler d’elle et qui risque bien de mettre un terme à la franchise. Poster Roswell, New Mexico - Saison 1 - Affiche 16 sur 17 - AlloCinéDans le même genre, on dit de nouveau adieu aux 4400, confirmant que j’ai bien fait de ne pas regarder ce reboot qui n’aura pas de fin.

Difficile aussi de savoir si Roswell, New Mexico aura une fin elle aussi : elle est annulée avant le début de sa saison 4, mais celle-ci ayant été renouvelée il y a près d’un an, il est évident que la fin est déjà écrite… probablement pas comme une fin, puisque le network avait donné l’habitude d’annoncer les fins avant.

Du coup, ça fait quatre ans que j’hésitais à la regarder et je me dis que ce n’est peut-être pas une bonne idée du tout de me lancer là-dedans…

Ma vraie inquiétude

C’est cette absence de fin qui me fait le plus peur et que je considère le plus comme un séisme. Bien sûr, concernant les séries ci-dessus, je ne m’inquiète que moyennement, parce que dans le fond, je ne les regarde pas, mais ça me frustre toujours de savoir qu’une série n’a pas de fin, surtout après plusieurs années. Dynasty est également annulée sur un cliffhanger après cinq saisons par exemple… C’est au moins une manière pour moi d’être définitivement sûr que je ne la regarderai jamais.

Poster In the Dark (2019) - Affiche 14 sur 15 - AlloCinéEt bien sûr, il y en a une qui ne pouvait pas survivre à une telle vague d’annulation : il faut donc que je me prépare à dire adieu à In the dark avant même le début de sa diffusion de saison 4.

On en revient donc à un dilemme problématique : est-ce que je regarde la saison 4 ? La saison 3 était décevante, je suis en retard dans tout et la fin de saison me convenait assez bien pour faire une vraie fin.

J’ai peur de recommencer à regarder pour finalement me retrouver sur une fin ouverte qui n’en est pas une. Et imaginez si en plus la saison est géniale ?

C’est le cas de Charmed

Je crois que mon plus gros énervement ce soir est de découvrir l’annulation du reboot. Je l’aimais énormément, même si je suis seul contre beaucoup (mais pas tous : ceux qui le regardent l’aiment vraiment). Watch Charmed, Season 4 | Prime VideoLa saison 4 a vraiment super bien commencé. Alors d’accord, moi non plus, je ne la regarde pas en ce moment, mais je sais que ça va être un vrai plaisir de la rattraper.

Cela fait un peu chier de se dire que la série va probablement se terminer sans fin tout de même, surtout après une saison 4 qui aurait pu être dispensable. La fin de saison 3 aurait pu conclure la série puisqu’une actrice avait décidé de partir ; cela aurait été plus simple pour tout le monde.

Voir aussi : Charmed 2018 (S04)

Bref, la CW a changé de direction et ça se sent vraiment sur ces upfronts qui sont dignes d’un épisode de mariage de Game of Thrones. Au milieu de la colère, il me reste aussi la question de savoir ce que deviendra la chaîne l’an prochain après autant d’annulation…

Et putain, la fin de Charmed me fait sacrément chier tout de même. J’en perds toute politesse.

2021 sur Just One More Episode

Salut les sériephiles,

Vous savez quoi ? Je me rends compte que, comme j’ai décalé cet article, j’ai totalement oublié de… fêter l’anniversaire du blog ! Eh oui, l’air de rien, le 3 janvier 2022, on fêtait la sixième année d’activité du blog. En âge séries, ça nous fait donc six saisons, alors je deviens un rare survivant à ne pas avoir été encore annulé par un network. Allez savoir, WordPress le fera peut-être à un moment. En attendant, merci à vous d’être encore là à me lire après six ans, ou alors juste après ces six lignes si vous venez de découvrir le blog. Peu importe, merci !

En tout cas, comme chaque année, je vous propose de faire à nouveau un petit tour des douze derniers mois, histoire de se remémorer cette année qui vient de se terminer.

Voir aussi : 2020 sur Just One More Episode

500 copie

Janvier

L’image accompagnant les articles du mois de janvier venait de la saison 1 de la très vite oubliée neXt. Avec sa neige, elle me paraissait parfaite pour cette période… mais la neige était aussi contrastée par une explosion qui symbolisait parfaitement la pagaille dans les protocoles sanitaires et décisions discutables concernant la pandémie. Lalala, pas de politique ici.

Il y a un an, l’année commençait par des retours en pagaille pour mes séries – et à vrai dire, c’est encore le cas cette année, même si je suis un brin en retard dans mes visionnages. Le mois de janvier a été marqué par de très bons visionnages, et c’était vraiment une bonne période pour ma sériephilie, entre le Challenge Séries (j’y croyais) qui commençait bien avec La Légende de Korra et 9-1-1 Lone Star ou l’arrivée plus qu’attendue de WandaVision. Oui, il y a un an, j’étais en plein manque de Marvel et je m’apprêtais à retrouver avec plus de plaisir que je ne l’imaginais cet univers. Et bien sûr, avec la neige qui avait fini par tomber (purée, on en est loin pour le moment cette année), le nombre de vues sur le blog avait pas mal augmenté.

500 copie

Février

Coup de cœur pour 9-1-1 Lone Star et image parfaite pour la St Valentin ce couple un peu flou. L’aurez-vous reconnu, cela dit ?

Comme souvent, février a débuté sur la nuit des livres Harry Potter, même si avec le coronavirus, cette édition était un peu particulière. Je ne sais pas vraiment ce que ça va pouvoir donner cette année, d’ailleurs, il faut que je commence à me renseigner. Si j’ai pu fêter mon anniversaire comme il se doit, je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ce mois : on a eu droit au Whedongate bien sûr et Syfy France m’avait envoyé en avance un épisode de Resident Alien, mais à part ça, je ne sais plus trop ce qu’il y avait de marquant. Probablement rien ? (Désolé, The Outpost).

500 copie

Mars

Si je ne m’abuse, il s’agit ici d’une capture d’écran d’un épisode de Strike, plus d’un an après. C’était hyper printanier et ça ressemble un peu à certaines promenades en forêt que j’ai pu faire en mars, alors je trouve que c’était une bonne idée de ma part d’aller chercher dans mes archives. Oui, écoutez, je me jette des fleurs aujourd’hui, j’ai oublié mon anniversaire de blog, j’ai le droit.

Après WandaVision et mon énorme coup de cœur, c’était au tour de Falcon & Winter Soldier de débarquer dans ma vie. Leur arrivée a confirmé que Marvel Studios était au pic de sa créativité et fournissait des séries de qualité supérieure, même si je n’aimais pas trop le genre de cette série. En parallèle, je regardais Walker en même temps, et je me décidais donc à reprendre de plus en plus de séries procédurales… Pas étonnant que ce soit un succès pour Marvel à côté de ça. Et malgré un WESéries et la saison 3 de Korra, le blog commençait à perdre sacrément en vitesse avec de moins en moins de vues. Le couvre-feu abusait légèrement de ma santé mentale, aussi, je crois.

500 copie

Avril

Image provenant de l’excellente Debris, partie trop tôt, avec un filtre vert pour correspondre aux couleurs du blog sur ce mois d’avril. Je trouve qu’elle exprimait parfaitement l’enfermement d’un nouveau confinement… et la liberté des dix kilomètres permettant de se mettre au vert.

J’avais terminé mars par une fermeture de mon collège pour une semaine. Deux jours après réouverture, nous étions reconfinés pour la troisième fois. Quand j’y pense, on a été reconfiné pour le 1er avril, tout de même. C’est à l’image de ce mois de toute manière, c’était un énorme poisson à lui tout seul : j’y ai repris la catastrophique saison 3 de Manifest (que je me traîne depuis sans la finir), j’y ai regardé The Wilds d’un œil sacrément distrait et la seule chose positive pour sauver le mois fut finalement l’arrivée de la dernière saison de Younger. Malheureusement, celle-ci n’était pas non plus à la hauteur de mes espérances et a été un peu bâclée.

500 copie

Mai

Le soleil revient et je misais beaucoup sur le retour de Kelsey et Liza dans ma vie pour ensoleiller aussi mes visionnages de séries. La toute fin de Younger ne fut pas ce que j’en espérais, mais j’étais content de passer mon mois de mai à penser à elle avec cette couverture des articles du jour.

Fais ce qu’il te plaît ? Je ne sais pas trop, c’est le mois où on a commencé Hollywood Girls avec l’équipe de 42 minutes. L’air de rien, le podcast a continué son bout de chemin tout au long de 2021, et ça me rend plutôt heureux : on a pu fixer plein de rendez-vous pour des épisodes et des bons moments entre nous. Autrement, ce mois de mai a été plutôt mouvementé du côté de la vie hors-série : le vaccin covid a enfin débarqué et donné l’espoir de la fin du couvre-feu (vraiment, on a trop vite oublié cette période merdique), l’Eurovision était géniale et surtout, surtout, je retournais enfin au cinéma, pour la première fois depuis le début de la pandémie. Oh, ce n’était pas pour un film exceptionnel, mais ce n’est pas grave, c’était un plaisir. Côté séries, sinon, le blog a connu un pic de fréquentations de fin de saisons, j’ai découvert une série du Ramadan et Lucifer est revenu… sans que je ne sois au rendez-vous.

500 copie

Juin

Zoey était de retour, mais ce n’est pas pour autant que la vie était excitante. Cette photo un brin ensoleillée, mais pas trop, comme la météo du mois de juin, avec un personnage qui est à mi-chemin entre l’ennui et la rêverie exprimait parfaitement mon mood du mois de juin.

Après le pic de vues du mois de mai et avec toutes les fins de saison, je me suis retrouvé à… ne plus regarder énormément de séries. De mémoire, c’est aussi là que j’ai raté la sortie de Loki, allez savoir pourquoi. Si Evil et In the Dark ont pu reprendre et marquer mon été, je constate que ça a commencé à déconner parce que je ne trouvais plus de séries me faisant vraiment plaisir. Mes séries préférées étant terminées, ce n’est pas si étonnant. En parallèle, j’ai repris un peu plus la lecture avec l’arrivée des beaux jours, le cinéma d’animation me ravissait en-dehors du cinéma avec Raya ou surtout Les Mitchell et côté pro… je m’apprêtais à dire au revoir à un établissement que j’aimais beaucoup. Encore. L’air de rien, ça chahute pas mal et ça explique aussi la baisse de visionnage séries.

500 copie

Juillet

Je n’ai pas noté d’où venait l’image de ce mois-ci et j’ai un gros doute… A priori, je pense que je suis sorti de mes habitudes où je prends une photo d’un épisode vu récemment, à défaut d’avoir vu des épisodes récemment. Je pense bien que ça vient tout droit d’Euphoria cette capture, non ? En tout cas, coucher de soleil et mer, c’était parfait pour l’été.

Très peu de séries et très peu de vues sur le blog ce mois-là, et ça a marqué durablement parce que l’algorithme a commencé à me bouder et n’a pas encore fini de le faire depuis. Certes, il y a bien eu la sortie de Black Widow pour me remotiver, mais la vérité, c’est que ce fut un mois marathon avec deux mariages en une seule semaine, quelques jours sans connexion internet et beaucoup de projets à mener de front dans ma vie personnelle. Après avoir attendu plusieurs mois de pouvoir me poser en juillet pour voir des séries… c’était un comble. C’est là aussi que j’ai commencé à m’éloigner du Bingo Séries, un comble puisque je continue de vous proposer des grilles.

500 copie

Août

Détour par la plage, mais tout habillé parce que la météo ne permet pas vraiment de se promener en maillot de bain… On a eu un été loin d’être idéal pour les vacanciers, et ce n’est pas ce filtre jaune qui changera la donne. Quant à la série d’où ça vient, il s’agissait évidemment de Grey’s Anatomy – d’ailleurs, j’en ai fini la saison 17 au mois de juillet, je me rends compte qu’elle n’apparaît même pas dans mon bilan cette année.

Toujours pas énormément de séries vues dans ce qui ne peut pas être appelée une panne de séries (car j’en voyais quand même) mais qui s’y apparentait beaucoup. J’ai le même problème encore en ce moment, je ne retrouve pas l’étincelle qui me fait me jeter sur les épisodes parfois. Pas étonnant donc que je me sois jeté finalement sur mon tome 3 de The Magicians pour retrouver un peu de magie. En parallèle, j’ai enfin pu écrire que j’étais à jour dans Riverdale, mais ça n’a pas duré. Sur la deuxième moitié du mois, j’ai aussi mis en place un planning de rattrapage plus ou moins efficace, notamment pour The Walking Dead. Il faut que je me relance dans cette franchise à un moment, d’ailleurs.

500 copie

Septembre

Cette image issue de Riverdale n’était-elle pas parfaite pour la rentrée ? Un tableau à craie comme je n’en ai jamais eu en tant qu’enseignant pour bien prouver que la série est à côté de la plaque et un filtre avec quelques couleurs chaudes parce que la météo s’est foutue de nous avec le retour du soleil début septembre, et hop.

Avec septembre est arrivée une nouvelle rentrée, et qui disait rentrée disait nouveau travail et nouvel environnement, une fois de plus. Mon arrivée a été bousculée par plusieurs événements dont je n’ai pas forcément parlé ici mais qui ont compliqué les choses, avec une succession de mauvaises nouvelles et galères assez incroyables. Bien sûr, j’ai terminé le mois par un enterrement, ça n’aidait pas. Le Mois de la BD fait que j’ai quand même quelques bons souvenirs de septembre, alors que côté séries, ce n’était pas glorieux : l’annulation de The Outpost ou Evil qui s’enlise, ce n’était pas terrible. J’étais tout de même content de mes articles du dimanche se concentrant à nouveau plus précisément sur un épisode ou une saison vu(e) au cours de la semaine. Il faudra que je reprenne ça en 2022.

500 copie

Octobre

Un mois studieux avec un joli grimoire pour bien rappeler que je bossais beaucoup – et aussi que c’était le mois d’Halloween et des horreurs. Après tout, il s’agit d’un livre que tous les fans d’Evil auront reconnu à coup sûr !

Ce mois fut un véritable tunnel dont je n’ai pas grand-chose à dire. Si j’ai pu trouver mon équilibre au boulot un peu mieux, je n’ai pas énormément de souvenirs marquants de ce mois. Et pourtant, on n’avait plus de couvre-feu ! J’exagère bien sûr en disant ça : j’ai eu un super week-end pour regarder la dernière saison d’Atypical, j’ai fait mon coming-out de téléspectateur de New-York Special Victim Unit et surtout j’ai pu retourner à Bordeaux pour Halloween, et pas que, d’ailleurs. J’ai fini le mois en beauté dans ma vie perso, mais j’ai négligé le blog, une fois de plus.

500 copie

Novembre

Dès que j’ai vu ce plan dans The Walking Dead, j’ai su qu’il me servirait d’illustration pour un mois automnal. J’y ai ajouté un drôle de filtre coloré pour correspondre au design du blog.

Comment dire ? Il était déjà temps que janvier arrive pour les résolutions ? Je me rends compte que j’ai eu plus de mal à m’habituer au nouveau rythme de travail que j’ai pourtant pu fixer – et la vie s’est un peu acharnée une nouvelle fois. Côté travail, je suis hyper-satisfait du point de vue de ma productivité professionnelle, et c’est l’essentiel, mais ce mois de novembre a de nouveau été un tunnel avec peu d’articles et peu de séries. Allez, j’ai bien mon rewatch de The Magicians pour avoir quelque chose à quoi me raccrocher.

500 copie

Décembre

Home for Christmas m’a bien manqué pour finir l’année… mais bon, c’est comme ça. À défaut d’être assez à jour pour avoir une série de Noël à exploiter en couverture (si seulement j’avais commencé Hawkeye à temps !), je suis allé chercher cette photo qui sentait bon le sapin et les cookies de Noël.

Pour cette saison des tops, j’ai pu prendre conscience de la panne de série énorme que je traversais depuis l’été. J’ai compensé avec énormément de ciné (Spider-man et Encanto surtout) et le blog a pu se relever avec une progression dans les vues dû principalement à tous les tops et classements. Pourtant, je n’ai même pas réussi à finir le top 45, parce qu’il ne me plaisait plus. L’avantage des bilans de fin d’année, c’est que ça permet de mettre le doigt sur ce qui ne me plaisait plus. J’essaie de réajuster les choses ce mois-ci, et j’ai dans mon viseur mes fins de semaine avec la période du mercredi au samedi où il faut de toute évidence que j’ajuste certaines choses pour recommencer à voir plus de séries. On verra si j’y arrive.

Voir aussi : Vus en 2021

Le bilan de 2021 est donc que j’ai préféré mon premier semestre au second, parce que le second est plus marqué par la fatigue, le boulot qui n’en finit pas (merci les protocoles improbables qui se succèdent et la réadaptation à un nouvel établissement) et la frustration de ne plus trouver de séries vraiment plaisantes. Heureusement, Marvel Studios était là pour me redonner le goût des séries, et Resident Alien aussi. J’ai hâte que ça revienne, et Euphoria également. Ma sériephile est de plus en plus en train de s’inscrire dans un « c’était mieux avant », je me sens vieux avant l’heure… mais c’est aussi parce que je veux me tenir à jour dans des séries qui sont sans plus. Je ne me vois pas les arrêter, mais ça bouffe du temps !

Voir aussi : Mes cinq épisodes les plus marquants de 2021

En attendant que je mette en place quelques solutions, 2022 commence par une bonne semaine où je suis satisfait de mon rythme et de la plupart de mes résolutions – je n’ai pas réussi à lire chaque jour, mais je lis suffisamment pour que ça me convienne ; je n’ai pas vu tous mes hebdos, mais j’ai avancé dans les rewatchs. Bref, j’ai mon agenda comme nouvelle arme pour aborder sereinement cette nouvelle année : je crois qu’il faut que je me fixe plein de petits objectifs pour avancer sereinement vers ce que je veux, c’est comme ça que ça fonctionne le mieux.

Voir aussi : Mes cinq résolutions pour 2022

J’espère que cette nouvelle sera pour nous encore plus belle et pleine de découverte d’épisodes excellents – et qu’elle remontera le niveau par rapport à 2021 !

Top 45 – 25 – Même pas à la moitié

Salut les sériephiles, Je ne m’en sors pas de ce classement, un peu comme dans ma vie en ce moment – et un peu comme dans mes visionnages de séries de ce mois de décembre. Au moins, ce soir, tous mes cadeaux de Noël sont commandés. Cela va donc être une semaine chargée en livraison de colis et en colis à aller récupérer en points relais. Au pluriel, parce que pourquoi faire simple ? Cela dit, vous êtes surtout là pour le top, alors c’est parti pour la suite :

25 – Charmed – Saison 3 – 16,7/20 – Renouvelée 

Charmed - Season 3 - Spoilery Snippets Etrange début de saison que celui de cette saison, parce qu’affectée par le covid, elle aussi, cette saison s’est vue en perte d’équilibre sur les premiers épisodes. Ils correspondaient à la fin de la saison précédente, et j’ai trouvé déstabilisant dans l’ensemble. Heureusement, on a rapidement eu affaire à une allergie magique prévue avant le coronavirus qui, finalement, nous imposait des gestes barrières entre les soeurs, et ça marchait plutôt pas mal. Comme toujours, cette saison semblait vouloir proposer un reboot au sein du reboot, avec de nouvelles intrigues et fils directeurs. La CW, c’est vraiment particulier comme ambiance tout de même : ils étirent à l’infini les intrigues en partant dans tous les sens, et ce n’est pas toujours une réussite.

Voir aussi : Charmed 2018 (S03)

Cette saison est donc victime d’une formule qui rend la qualité globale légèrement moins bonne que ce qu’elle aurait pu être, mais on s’en remet assez vite malgré tout, parce que ça reste plaisant et divertissant de suivre les aventures des trois sœurs Vera jusqu’à cette fin de saison 3. En plus, il y a des personnages secondaires que j’aime vraiment et un rythme qui ne prend pas le temps de souffler, avec chaque fois de nouveaux rebondissements et nouveaux arcs. La suite me laisse perplexe, je ne sais pas, avec une fin de saison qui ne me plaisait pas des masses concernant les nouvelles du casting. On verra bien ce qu’il en sera à la reprise… en mars. C’est si loin. Et si proche en même temps quand je me rends compte que je ne regarde plus rien en ce moment.

On se retrouve demain pour la suite de ce top !

Top 45 – 26 – Il n’est pas encore minuit quelque part

Salut les sériephiles, J’étais peut-être à l’heure pour l’article du jour, mais je ne le suis clairement pas pour cet article du calendrier de l’avent. En même temps, c’est un concept qui est en train de se casser la gueule depuis quelques jours, mais ce n’est pas grave, j’ai envie de continuer le classement quand même. C’est sympa de le faire de temps en temps – ou plutôt une fois par an. Pourquoi changer une formule qui gagne ?

26 – Grey’s Anatomy – Saison 17 – 16,6/20 – Renouvelée 

Au rang des saisons affectées par le covid, celle-ci est probablement celle qui est le mieux classée. Le tournage a été affecté à plusieurs reprises par des affaires de cas contact et de confinement, l’intrigue a tourné intégralement autour de la pandémie dès qu’il était question de médical ou d’administratif dans la gestion de l’hôpital. Il y avait ça d’abord, puis il y avait les couples affectés par les confinements, les familles touchées par la maladie, l’héroïne de la série qui était aux premières loges pour tout ça et, bien sûr, petit à petit, la vie reprenait son cours pour tous les personnages. L’équilibre a peut-être eu un peu de mal à se faire au début, c’est vrai, mais très rapidement, ça s’est fait tout naturellement. Et c’était chouette comme tout.

Voir aussi : Mais pourquoi les séries parlent-elles du coronavirus ?

J’étais convaincu dès le départ que ça allait être important d’aborder cette thématique dans les séries et ça m’a convaincu encore plus vite quand j’ai vu ce que ça donnait. Ce n’a pas été le cas de tout le monde et les audiences ont fini par me faire un peu peur en cours de route, parce que le renouvellement s’est fait très tardivement pour cette saison. Vraiment trop tardivement d’ailleurs.

Voir aussi : Ce ne peut plus être la dernière saison de Grey’s Anatomy, hein ?

Bref, c’est une saison qui restera marquante, contrairement à beaucoup d’autres de la série : on est plus habitué à un perpétuel recommencement. Là, on l’a eu, mais avec l’élément covid en plus, et aussi avec le Black Lives Matter, ce qui fait que la saison reste bien en tête. Bon, il y a aussi eu le départ de deux personnages que j’adore pour expliquer que ça me reste en travers de la gorge, évidemment, mais ce ne serait pas cette série sans tout ça, on le sait bien aussi.

Voir aussi : Grey’s Anatomy (S18)

On se retrouve demain pour la suite de ce top !