La Légende de Korra : Turf Wars/Ruins of the Empire

Salut les sériephiles – et les lecteurs,

J’essaie vraiment de publier plus tôt mes articles, promis, mais voilà, Ludo faisait un live, je suis allé squatter un temps les commentaires pour remplir un peu ma liste d’envies. Noël approche, il vous le dirait ! Et dans tout ça, je mets encore de côté mon challenge lecture du Mois de la BD ce soir, c’est malin.

Voir aussi : Le mois de la BD 2021

J’ai commencé sur un tout petit rythme cette semaine, parce que c’est quand même la rentrée, mais j’avance dans ma PAL malgré tout. J’ai ainsi pris le temps de lire les six gros tomes de La Légende de Korra, dont je vais parler dans cet article, avant d’enchaîner sur des numéros de vingt pages qui me paraissent beaucoup trop courts en comparaison. Pff, ça fait moins de points. Bref, parlons de Korra !

the legend of korra korra bending gif - Google Search

Voir aussi : Saison 1 | Saison 2 Saison 3 | Saison 4

Turf Wars

Les vacances de Korra et Asami sont chouettes, mais au retour, la Cité de la République a bien besoin d’elles : le nouveau portail vers le monde des esprits avive bien des tensions et des conflits.

Amazon.fr - The Legend of Korra: Turf Wars Library Edition - DiMartino, Michael Dante, Konietzko, Bryan, Fish, Veronica, Koh, Irene - LivresNous sommes vraiment dans la continuité de l’animé avec ces premiers tomes, puisque nous reprenons littéralement sur la fin de la série avec la suite immédiate de la dernière scène. Je ne m’y attendais pas, c’était vraiment une excellente surprise de commencer par des moments de joie pour Korra. C’est rare de la voir sourire !

J’étais bien heureux de revenir dans l’univers de l’animé par le biais du comic, parce qu’on sent tout de suite qu’ils n’ont plus la chaîne sur le dos et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Je spoile un peu, attention, mais disons que dès les premières pages, on voit ENFIN Korra et Asami finir en couple et profiter de leurs vacances dans le monde des esprits. C’était exactement ce que je voulais après la frustration du final.

Contrairement aux autres séries continuant en comics que je lis, celle-ci a l’avantage d’être à l’origine un dessin-animé : pas de problème à reconnaître les personnages, comme ça ! Les dessins restent fidèles à la série, pas de souci à se faire. Du côté de l’histoire ?

Je n’ai pas été super fan de l’intrigue « guerre des quartiers » et j’ai trouvé un peu schématique la politique de ces trois numéros par rapport à ce que pouvait proposer une saison complète, mais c’est logique puisque c’est bien plus court… Seulement voilà, c’est vraiment conçu comme une saison complète, avec un arc pour chaque perso et une intrigue générale.

The Legend of Korra: Turf Wars Part Three : DiMartino, Michael Dante, Koh, Irene, Ng, Killian: Amazon.fr: LivresCela force l’histoire à prendre des raccourcis et ça m’a souvent déconnecté de ce qu’il passait – ça et le même humour si particulier que l’on hérite d’Avatar. Il faudra peut-être que j’en lise les comics un jour, d’ailleurs, mais en attendant, le fétichisme des pieds d’un perso, c’était chelou. Vous comprendrez en lisant, ne vous inquiétez pas.

Bon, tout de même, il y a des instants sympathiques au détour des pages, notamment quand il est question de voir l’évolution de certains personnages – Zhu Li, en tête, évidemment.

En revanche, on sent que la troisième partie est là pour conclure la série si jamais il ne devait pas y avoir de suite, et c’est dommage de s’arrêter là pour certains personnages – et notamment pour les maîtres de l’air. Bolin m’a fait rire, cependant, et ça, c’était vraiment cool à lire !

Ruins of the Empire

Kuvira se rend, mais l’empire n’a pas dit son dernier mot et compte bien s’immiscer dans l’organisation des élections.

The Legend of Korra: Ruins of the Empire Part One : DiMartino, Michael Dante, Konietzko, Bryan, Wong, Michelle, Ng, Killian: Amazon.fr: LivresAvec cette trilogie de numéros, je trouve que la série trouve son rythme en tant que comics, même si là aussi, j’aurais aimé avoir une saison complète. Il y avait de quoi rendre l’histoire au moins deux fois plus longue, et à nouveau, on sent que l’histoire est abrégée par quelques raccourcis – notamment en ce qui concerne Kuvira, quand même. C’est le point avec lequel j’ai eu le plus de mal à accrocher… mais elle est l’un des personnages centraux les plus intéressants de cette nouvelle histoire. Elle et le roi, aussi ; avec un humour bien à lui et un développement étonnamment réussi par rapport à d’habitude où je le trouvais insupportable.

Contrairement à Turf Wars, j’ai enchaîné très rapidement ma lecture des trois tomes, parce que j’étais vraiment dedans. L’histoire est à nouveau assez classique, avec des élections menacées par un nouveau méchant, mais c’est sans surprise : on retrouve les thématiques de la série adaptées en comics. La politique de la Cité de la République devenait terne maintenant que Zhu Li est présidente, mais les bons choix sont faits pour la rendre intéressante à nouveau avec une Zhu Li qui s’émancipe davantage du groupe de Korra. Ce sera passionnant s’il y a une suite !Amazon.fr - The Legend of Korra: Ruins of the Empire Part Three - DiMartino, Michael Dante, Wong, Michelle, Ng, Killian - Livres

La solution finale est un peu trop abusée, en revanche : je trouve ça bien trop simple de reporter indéfiniment le problème – et bien trop simple aussi pour une potentielle suite où ça continue d’être la merde. J’espère quand même qu’il y aura une suite, parce que si certaines intrigues sont vraiment sur une jolie conclusion à présent (j’adore l’équilibre trouvé pour Asami/Korra qui ont au moins un moment de couple par comic), d’autres ont vraiment besoin d’une attention particulière des scénaristes (Bolin, ça passe ; Mako ou les maîtres de l’air, par contre…).

Il était sympa de retrouver encore les personnages d’Avatar au détour des pages et j’aime le fait que les pouvoirs d’avatar ne soient plus vraiment une pièce maîtresse du puzzle, mais un outil de plus dans les batailles géopolitiques. Bref, c’était bien mieux, même si la lobotomie et la rédemption, c’est vraiment trop simple et trop revu comme intrigue !

Pour le challenge :
Je marque plein de points avec toutes ces BDs, grâce à beaucoup de scènes LGBT et de couple, grâce à des numéros de 80 pages, des cartes géographiques sur les murs et des personnages qui lisent. Principalement. C’est aussi un brin écolo… et il y a tellement d’actions répréhensibles que j’ai fini par arrêter de les compter. Vraiment. Me voilà donc à un joli +40 points pour ces dix premiers jours de challenge. Pas si mal.

#LMBD2021 : Le mois de la BD 2021

Salut les lecteurs (et les sériephiles, aussi !),

Aujourd’hui, on est le premier septembre et c’est un jour spécial. Non, je ne dis certainement pas ça parce que c’est la rentrée des profs, ni parce que c’est le jour où le Poudlard Express circule chaque année. Lui, il était là ce week-end. Quant à moi, si je vous dis ça, c’est parce que c’est déjà le lancement de la quatrième édition du Mois de la BD organisé par l’ami Ludo. Toute cette introduction vous dit quelque chose ?

Aucune description disponible.C’est normal, c’est sensiblement la même que l’an dernier, parce que j’ai décidé de participer à nouveau, exactement comme les trois dernières années. Cela devient répétitif, j’ai eu envie d’abuser du copier-coller. Avant tout, faisons le point sur les règles de ce défi 🙂

Voir aussi : Bilan de l’an dernier

Ce challenge, qui commence le premier septembre et s’arrête à minuit entre le 30 septembre et le 1er octobre, a pour but de nous faire lire davantage de BD, histoire de (re)découvrir l’univers des BDs, que ce soit les tomes français, les comics, les romans-graphiques, les mangas ou que sais-je encore… Tant qu’il n’y a que des images dans votre livre, on est bon, normalement.

Comme ce ne serait pas très engageant s’il n’y avait que ce côté « Lisons de la BD », Ludo a la bonne idée d’ajouter chaque année des petits défis pour pimenter ce qui devient alors un challenge où l’on cherche, dans la bonne humeur, à devenir le roi de la BD ! Enfin, en pratique, tout le monde s’en fiche, parce que j’insiste, ce qui compte normalement c’est la bonne humeur.

Ce qui compte pour moi ? Avancer dans mes lectures de BD… Parce que comme chaque année, j’ai lâché en cours de route vers décembre/janvier, donc j’ai plein de retard à rattraper ! Et comme en septembre, j’ai pour habitude d’être dépassé par la rentrée et l’administratif, ça me fait bien plaisir de lire quelques BD dans le train pour le boulot, l’air de rien.

Voir aussi : Bilan de 2019

Cela dit, vous n’êtes peut-être pas là pour ma vie, mais plutôt pour les explications, alors je vous laisse avec la vidéo de Ludo pour tout éclaircir – mais je fais un récap en-dessous si vous n’avez pas 40 minutes à perdre (je déconne, il explique en dix minutes à peine, le reste, c’est sa PAL si vous cherchez des idées de lecture !) :

Bref, si vous avez regardé la vidéo, vous savez tout… Si vous préférer lire, voici le petit récap – mais à nouveau, je copie-colle, oups. Il faut cumuler un maximum de points grâce à quelques règles simples : +1 point si la BD fait moins de 51 pages, +2 points si elle en fait moins de 100 et +3 points si elle en fait plus de 100. Ce n’est pas tout, évidemment. Comme pour le Bingo Séries, il y a ensuite des choses à repérer dans nos lectures, pour un point à chaque fois :

  • Un chien ou un chat
  • Une page sans texte
  • Des amoureux
  • Quelqu’un qui lit
  • Quelque chose de répréhensible légalement (pas moralement)
  • Il y a une carte géographique
  • Quelqu’un va à l’école
  • Le prénom de votre meilleur(e) ami(e)
  • Une thématique écologique
  • Une thématique LGBT+

C’est tout, et c’est déjà pas mal avec jusqu’à 13 points par BD. Ben oui, un item n’est évidemment valable qu’une fois par BD, sinon ce ne serait pas bien drôle (imaginez compter un point chaque page pour « le personnage principal est un chien… on ne s’en sortirait plus !). De toute manière, vous verrez, il faut déjà consulter la liste à la fin de chaque BD pour bien penser à tout compter 😉

En effet, vous pouvez valider le même item à chaque BD, hein. Bref, il faut compter, quoi. Sauf si vous avez la flemme, je vous ai dit, ce qui compte, c’est la bonne humeur et la lecture de la BD ! D’ailleurs, c’est tellement ça, que cette année, on peut même relire des BD si on veut. C’est cool, j’ai tendance à relire le tome d’avant quand je reprends une série après des mois…

Voir aussi : Bilan de 2018

What Happens After The Legend of Korra: 5 Events To Know From The Dark  Horse Comics - CINEMABLEND

Ce sera à nouveau le cas cette année, avec une Pile À Lire qui ne devrait pas surprendre grand-monde, comme il s’agit surtout de continuer des séries en cours dont j’ai déjà eu l’occasion de parler sur le blog. Voilà donc ce que ça donne :

  • Reprendre les comics The Legend of Korra il y a six numéros en tout et je n’en ai lu qu’un ou deux pour l’instant, je ne sais même plus, c’était en avril dernier. Il y a de fortes chances que je relise tout, donc. J’ai hâte de me relonger dans cette histoire, surtout que je sais déjà que ça va me valider un ou deux items. Mon but sera d’en parler sur le blog, évidemment 😉

Tynion and Dialynas Launch New YA Graphic Novel Series “Wynd” with BOOM!  Studios – Multiversity Comics

  • Relire le premier tome de Wynd maintenant que je l’ai enfin reçu en papier, avant de me lancer à fond dans la lecture de la suite. Le 10e numéro sortira le 15 septembre, donc ça me fait un mini-objectif pour le milieu du mois.

 

Habituellement, le gros du challenge consiste à reprendre mes lectures du reboot de Buffy

  • Spoilers BOOM!'s Buffy The Vampire Slayer # 23Cette année, je reprends également, mais ça ira bien plus vite que d’habitude comme j’avais lu jusqu’en mars, quand même. Et oui, je persiste dans ma lecture, parce que j’ai beau être déçu d’un certain nombre d’évolutions et des dessins, ma curiosité est piquée ! En plus, j’ai pile le temps de lire un ou deux numéros en allant au boulot en général.
    • « Conversations with (Vexing) Dead People », un bonus de dix pages qui est paru juste après le dernier numéro que j’ai pris le temps de lire…
    • Les numéros 24 à 29, le 29e sortant justement aujourd’hui, ça tombe quand même bien !
    • « Tea Time », un numéro centré sur Giles, paru entre les numéros 26 et 27 de la série principale.

Ms. Marvel (Marvel Comics - 2014) -2- Ms. Marvel (2014)

  • La bonne nouvelle est donc que normalement, si tout se passe comme les années précédentes, il me restera bien du temps pour reprendre Ms Marvel, au volume 2, cette année. Il est plus que temps de m’y mettre : la série arrive en effet pour la fin 2021 sur Disney +. Mieux vaut tard que jamais ! Côté lecture, j’en suis donc au tout début du volume 2 et j’ai à lire jusqu’au volume 10… Avant d’enchaîner sur les trois volumes de The Magnificent Ms. MarvelPoluss, tu es mon experte en la matière, alors si tu passes par là, tu as quinze jours à peu près pour me le confirmer stp 🙂
  • J’ai parlé à deux reprises sur le blog des comics The Magicians, parce que vraiment, la série me manque. Je viens juste tout juste de finir la trilogie de romans cependant, alors je vais peut-être attendre avant de les lire, surtout que j’ai envie de les découvrir en papier… Au cas où, j’ai donc à lire un tome de flashbacks sur Alice et un tome sur une nouvelle génération à Brakebills. On verra.

Boom Studios' The Magicians Comic Introduces a New Class

  • Et si l’envie me vient : autre chose, peut-être du côté des X-Men que je ne lis plus trop depuis des mois et des mois… Je n’ai rien suivi de cette histoire Krakoa, mais Way of X pourrait me tomber sous la main. Un jour, il faudrait que je reprenne les histoires centrées sur X-23 aussi, ça fait quatre ans que j’ai arrêté de la lire, je crois ?

Way of X de Si Spurrier et Bob Quinn en avril 2021 chez Marvel |  COMICSBLOG.fr

Bref, j’ai de bons moments de lecture en perspective, dans le train, et peut-être pas que !  RDV sur la page Facebook « Le mois de la BD » pour en parler, ou sur le hashtag #LMBD2021 ! De mon côté, on en parlera si tout va bien assez régulièrement durant le mois et de toute mainère le 1er octobre sur le blog, histoire de vous faire un point sur mon avancée !

 

Top Persos TVtime #17

Salut les sériephiles,

C’est fou comme je ne me souviens que tous les trois mois de cet article qui est pourtant censé être bi-mensuel. Bon, ben, je devrais peut-être me le noter en tant qu’article trimestriel, cela permettrait d’être un peu plus juste. De toute manière, je ne sais pas non plus si je vais le continuer : il faut se rendre à l’évidence, l’application TVtime me déçoit de plus en plus. Depuis qu’ils ont quitté la France pour s’étendre aux États-Unis, je trouve qu’on enchaîne les bugs, et ça a encore empiré depuis un an.

Je sais, ça m’apprendra à ne pas chez être Apple. Franchement, l’application est pleine de bugs, une fois sur deux je n’arrive pas à trouver les nouvelles séries et trop souvent j’attends trois plombes pour pouvoir encore voter pour mes personnages. Tout ça pour me retrouver avec des tops assez incertains, parce que complètement parasité par le Challenge Séries 2021.

Lire la suite de « Top Persos TVtime #17 »

Long week-end presque confiné en vue ? Go #WESéries 18

Salut les sériephiles !

Le dernier #WESéries avait eu lieu début février, ce qui fait que la dix-huitième édition aurait dû se dérouler dès le début du mois… Seulement, avec les annonces de déconfinement et la vie qui s’en mêlait, ce n’était pas bien pratique de vous proposer ça en temps et en heure. Avec Ludo, qui co-organise également ce week-end, on s’est donc décidé à décaler, et comme il y avait aussi des problèmes de date la semaine dernière, on a opté pour le week-end à venir qui, en plus, est un long week-end pour une partie d’entre vous lecteur : jeudi de l’ascension, possibilité d’un pont, aïd… mais aucune terrasse ouverte et pluie prévue un peu partout, tous les signaux sont bons pour passer un week-end devant les séries.

En tout cas, on l’espère ! Dès vendredi prochain à 19h, vous pourrez donc vous consacrer à vos séries préférées. Je sais, je sais, l’article sort un peu tard, mais j’avais déjà évoqué la date ici et sur Twitter, ce qui fait que les plus attentifs le savaient déjà. Il y a des petits chanceux par ici ! Pour les autres, eh bien, mieux vaut tard que jamais, j’espère que vous pourrez quand même être là pour profiter de ce week-end 🙂

Une fois de plus, il n’y aura pas de changement particulièrement notable à retenir pour cette nouvelle édition – à part un défi un brin différent. Vous êtes les bienvenus pour participer avec nous sur Twitter ou sur le groupe Facebook du #WESéries puisque que tous les amateurs de séries sont invités à participer à ce challenge avec nous – les amateurs, et les autres qui veulent découvrir un peu l’univers des séries aussi, d’ailleurs ! Que vous soyez un régulier ou un petit nouveau, cet article propose un récapitulatif des règles et de nouveaux défis, alors c’est parti !

Pour rappel, « le principe de ce challenge est assez simple : il s’agit de voir un certain nombre de minutes inédites de séries entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. C’est donc totalement inspiré du Week-end à 1000, un challenge assez populaire qui consiste à lire 1000 pages en un WE (et oui, c’est aussi chaud que ça en a l’air). Qui dit minutes inédites dit des épisodes jamais vus auparavant, attention ! ».

Quand ? Dès vendredi prochain, c’est-à-dire le 14 mai, à 19h jusqu’au dimanche 16 mai, à minuit. C’est l’occasion de terminer de la meilleure des manières possibles ce week-end de pont pour ceux qui peuvent l’avoir !

Pour qui ? Comme je le disais en introduction, c’est toujours ouvert à ceux qui le souhaitent. Ainsi, n’importe qui peut décider de participer à n’importe quel moment du week-end avec le hashtag  #WESéries sur Twitter ou Instagram et sur notre groupe facebook. Les réseaux sociaux sont un bon moyen d’échanger sur les épisodes qu’on regarde, nos objectifs du week-end, nos avancées… et ça permet également de rester motivés dans le week-end, qui peut parfois paraître long si vous avez choisi les mauvaises séries !

Comme d’habitude et comme tout le monde n’est pas aussi dingue que nous, on vous propose quatre niveaux, plus ou moins simples selon vos habitudes et votre emploi du temps du WE. Essayez quand même de vous surpasser, compliquez-vous la tâche si vous avez déjà l’habitude de voir plein de séries en prenant un niveau plus compliqué ! Chacun peut faire selon son niveau et son emploi du temps, finalement.

Le basique : 520 minutes ! C’est le nombre de minutes de séries à voir entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. Cela représente 13 épisodes de 40 minutes ou 26 de 20 minutes ou encore, si on le convertit, 8h30 (un peu moins de 3h par jour, si je pousse les statistiques à l’extrême, c’est franchement faisable et dans la moyenne nationale de temps de TV par jour !). 520 minutes et absolument aucune contrainte : vous êtes libres de regarder ce que vous voulez, parce qu’on ne l’a pas appelé basique pour le compliquer.

Je vous conseille : de varier les plaisirs ! Je suis content de pouvoir souligner que je n’ai pas accumulé beaucoup de retard non plus depuis la dernière édition… et moins content de voir que je n’ai toujours pas avancé d’un épisode dans la saison 2 de God Friended Me, comme lors des trois précédentes éditions. Oups ? Un jour, l’envie me reprendra !

Vous trouvez ça trop simple ? OK, alors on vous propose de valider le niveau basique avec la mention « défi » ! Keskecé ? C’est tout à fait optionnel, mais si vous voulez la mention, il va vous falloir… (suspeeeeeense) regarder 520 minutes de la même série – c’est-à-dire, valider ce niveau avec une seule série, donc l’idée est de se faire un gros rattrapage ou bingewatching d’une série.

Le moyen : 720 minutes ! Vous avez compris le principe je pense, il s’agit de regarder 12h de séries entre vendredi et dimanche (ça veut dire 18 épisodes de 40 minutes). Vous avez toujours le choix de regarder ce que vous voulez.

Je vous conseille : de continuer votre Challenge Séries 2021 si vous y participez ? 18 épisodes, c’est un bon moyen de savourer certaines séries en enchaînant plusieurs épisodes, ou carrément de rattraper toute une saison comme je l’avais fait lors d’une précédente édition avec les saisons 2 de The Haunting of Bly Manor et La Légende de Korra. C’est aussi le bon plan pour rattraper des séries partageant un même univers sans forcément faire une overdose ?

Vous trouvez ça trop simple ? Validez le niveau moyen, mention « défi » en regardant deux cent minutes d’une même série. Pour clarifier, après avoir vu des épisodes d’une même série pour le niveau basique, vous pourrez changer de série… mais une seule fois, attention, sinon ce n’est plus un défi !

Le difficile : 880 minutes de séries à voir pour le valider. Cela représente 14h50 de séries. 14h50, c’est environ une saison de 22 épisodes de 40 min (ouille !). Cela ne représente qu’un tiers du week-end, hein, vous avez largement l’occasion de manger et dormir, et même d’avoir une vie sociale ! Même pas drôle ce challenge, il n’est pas une vraie excuse pour être associable…

Je vous conseille : de vous empiffrer une saison d’un coup d’une série que vous souhaitez rattraper depuis un moment ; ou d’une que vous n’avez jamais commencé ! Moi, j’aurais toujours Supergirl, mais la flemme est totale, ou carrément une nouvelle série, histoire de, parce que j’en ai un certain nombre dans mon planning de challenge (vous l’aurez compris à force !). D’ailleurs, j’ai encore dix épisodes de retard dans Riverdale l’air de rien !

Vous trouvez ça trop simple ? Je suis bien d’accord avec vous ! Tentez donc de vous trouver une troisième série pour ces 140 minutes supplémentaires. Franchement, passer du moyen au difficile n’a rien de difficile. Bien sûr, si vous visez ce niveau, vous n’êtes plus obligés d’enchaîner tous les épisodes d’une même série en un seul coup ; soyez malins, variez vos trois séries… mais calculez bien pour avoir le bon nombre de minutes : 520 d’une série, 200 d’une autre, 160 d’une troisième.

Le niveau ultime : 1040 minutes ! Cela paraît inatteignable ? Vous vous trompez, ce n’est que 26 épisodes de 40 minutes environ (17h gloups !). Bon, d’accord, c’est beaucoup, mais je l’ai déjà fait aussi, vous savez ? Lors de la dixième édition, j’y suis même arrivé en commençant le samedi après-midi, alors c’est faisable pour de vrai. Je l’ai aussi fait en étant un peu aidé par le premier confinement. C’est donc possible, mais c’est vrai qu’il faut se prévoir pas mal de temps libre. Après, c’est un challenge, mais c’est le but de ce week-end aussi : se challenger et dépasser nos limites…

Je vous conseille : dans l’idéal, deux saisons de type Netflix ou Prime Video avec 13 épisodes… parce qu’autant d’épisodes d’une seule série, ça risque d’être lourd – même si c’est jouable, je l’ai fait. C’est un gros défi de voir 1040 minutes, donc il faut aussi se ménager et se préparer : l’excès est dangereux, il faut bien penser à manger, dormir, bouger, tout ça, tout ça. Je ne suis pas votre maman, vous vous connaissez mieux que moi, pensez simplement à consommer avec modération, on n’est pas là pour se faire du mal, mais plutôt du bien.

Vous trouvez ça trop simple ? Vous êtes donc partis pour… 520 d’une série, 200 d’une deuxième, 160 d’une troisième et enfin 160 d’une quatrième et dernière série. Pas forcément d’un coup, même si c’est encore plus un défi de tout faire d’un coup, j’en conviens !

ET VOILÀ ! Cette fois encore, je suis très incertain de ce que je vais viser comme niveau et/ou défi, mais je ne pense pas réussir à aller jusqu’à l’ultime. En fait, comme d’habitude, je vais me viser le basique et on verra ensuite où j’irai. J’ai pas mal de choses à faire ce week-end malheureusement, alors autant je compte bien être présent sur les réseaux pour suivre tout ça, autant je ne suis pas certain d’arriver à boucler un niveau. Je dis ça à chaque fois, après.

On verra bien, et de toute manière, j’ai plein d’épisodes potentiels pour passer un très bon week-end, entre quelques rattrapages, les hebdos de la semaine pour lesquels j’accumule du retard et mes envies de Challenge Séries 2021. Bref, on est mardi et je ne sais rien du tout de mon week-end… 2020 et 2021 m’ont appris à ne rien prévoir !

Mes raisons ne changent pas d’une édition à l’autre, mais comme je sais que ça suscite toujours des questions et qu’on a des nouveaux à chaque édition, je les redonne ; et ça reste du copier coller malgré quelques modifications à chaque fois… comme une bonne partie de l’article, ce que je rabâche à chaque fois de toute manière… Franchement, il n’y a plus que les nouveaux pour lire cette rubrique, j’imagine. Et moi pour la relire (et y trouver encore des fautes parfois) 😉

La première raison de participer à ce challenge est le PLAISIR de regarder des séries. En bon sériephile, j’ai toujours une liste longue comme le bras (pour ne pas dire comme le corps) de nouveautés à tester ou de saisons à rattraper. Ce défi est un bon moyen de m’y attaquer !

Une deuxième bonne raison de participer est de se frotter à la communauté des sériephiles connectés ! Et oui, à commenter le challenge sur Facebook et Twitter, on croise les mêmes personnes à chaque édition et c’est toujours plein de sympathie. C’est cool d’accueillir de nouveaux participants, de discuter des épisodes qu’on regarde, de voir qu’on a des choses en commun avec d’autres, etc. Bref, ce challenge, c’est de la bonne humeur concentrée, un peu comme pour le Bingo Sérieset c’est génial aussi quand on rencontre des nouveaux qui se lancent dans l’aventure… mais aussi quand on convertit des amis ou des connaissances de longue date, alors n’hésitez pas à propager le virus de la sériephilie !

D’ailleurs, une troisième raison de participer est de cartonner dans la grille du Bingo Séries… N’oubliez pas de cacher vos points à partir du seizième 😉 Comme toujours, n’hésitez pas à nous contacter si vous participez, même en cas d’échec : ça nous fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls cinglés beaucoup trop fans de séries TV !

Et puis, « ne vous mettez pas la rate au court bouillon : n’oubliez surtout pas que le principal dans ce type de challenge, c’est de s’éclater ! Un échec sur le nombre de minutes à voir n’est pas à considérer comme un échec : vous aurez sûrement vu plus de séries que d’habitude quand même. Et ça, ça fait plaisir ! »

RDV VENDREDI 14 À 19h !