The Outpost (S03)

Synopsis : Lors de la fin de saison 2, Zed a eu la magnifique idée de trahir Talon : lui et son peuple de sang noir considèrent que l’Outpost est à eux. Maintenant qu’ils ont aidé Rosmund à le récupérer, ils lui expliquent donc qu’ils ont juste envie de la faire prisonnière. Oups, ce n’est pas ce qui était prévu !

Saison 1 Saison 2Saison 3 | Saison 4

213-3.jpg

Pour commencer, il est un peu dommage que la série ne soit pas revenue cet été, parce qu’elle est pour moi une série d’été rien qu’à cause de son budget. Certes, la CW la renouvelle d’avance pour une saison 4, mais si on est honnête, on sait bien que cette saga n’a de sens que lorsqu’il n’y a rien d’autre à la télévision. La faire entrer dans la cour des grands, c’est risqué.

Le risque est calculé, puisqu’il n’y a pas grand-chose pour l’instant à la télévision américaine. En revanche, ça ne saurait tarder… En attendant la concurrence, il n’y a que ça (ou presque) à regarder, alors je suis bien sûr au rendez-vous, même si j’ai déjà quelques jours de retard pour commencer la série. Franchement, diffuser un épisode le jeudi soir, quelle mauvaise idée !

J’annonce d’emblée un retard de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines, tout au long de la saison… mais de toute manière, le Covid a tellement redéfini toutes nos habitudes, ce n’est pas bien grave, si ?

Note moyenne de la saison : 16,5/20

Voir aussi : Un récap de The Outpost avant la saison 3

S03E01 – For The Sins of Your Ancestors – 18/20
Quoi ? Non seulement, je suis plutôt content de retrouver les personnages de la série – même ceux qui jusque-là me saoulaient parviennent à me faire rire – mais en plus, je trouve que l’intrigue a pris un tournant plutôt chouette pour cette saison 3. On est débarrassé de quelques éléments que je trouvais lourd jusque-là, les relations ne sont plus les mêmes et les scénaristes semblent savoir un peu plus précisément où ils veulent aller. Je ne doute pas que la saison aura ses creux, mais pour une reprise, c’était efficace et mieux que ce que j’attendais.
S03E02 – The Peace You Promised – 14/20
Autant le premier épisode de la saison était sympathique et me paraissait tout relancer dans la bonne direction, autant celui-ci m’a paru beaucoup moins convaincant pour du long terme. Pourtant, on y retrouve à peu près les mêmes éléments, alors peut-être que c’est juste que j’étais moins dedans. L’avantage, c’est qu’au moins, j’ai pris le temps de me remettre à cette série. Si je peux suivre un peu la saison de loin, c’est déjà ça, non ?
S03E03 – A Life for a Life – 16/20
Bien que tout classique dans sa construction, cet épisode est déjà plus convaincant que le précédent dans la quête qu’il propose. L’intrigue est divisée en deux histoires, mais ça marche bien parce que l’accent est mis sur la meilleure des deux. La saison continue d’avancer assez vite en plus, avec chaque épisode semblant remettre en question ce que l’on sait et ne pas stagner sur la situation géopolitique de l’univers de la série. Ca change de voir tout progresser assez vite, et ça fait du bien !
S03E04 – The Key to Paradise – 15/20
Définitivement, le rythme de cette saison est vraiment sympathique et permet de développer beaucoup de choses en peu de temps. J’aime bien cet épisode qui nous montre que les scénaristes ont une idée de fil rouge qui fonctionne beaucoup mieux que lors des deux premières saisons… A moins que ce ne soit mieux qui suive un peu mieux tout ce qui se déroule maintenant que j’apprécie à peu près tous les personnages. Quoiqu’il en soi, c’est agréable à suivre comme saison pour l’instant.
S03E05 – Under Yavalla’s Control – 18/20
C’est peut-être à cause de l’heure tardive, mais j’étais vraiment à fond dans cet épisode, qui réussit assez bien à marier le drama de son intrigue avec pas mal d’humour. Le bon équilibre est trouvé : il n’y a toujours pas un budget énorme, mais la série a des choses à raconter et elle le fait bien, en variant les tons et en développant ses personnages. Les intrigues évoluent vite d’un épisode à l’autre, c’est super plaisant à suivre, je ne m’y attendais pas. S’il n’était pas si tard, j’enchaînerais même avec l’épisode suivant !
S03E06 – Kill the Rat, Kill the Kinj – 15/20
La série semble se perdre en chemin pour introduire de nouveaux éléments et des dynamiques qui seront importantes plus tard, et c’est fait avec tellement de précipitations que ça n’en est pas super crédible. Pourtant, j’aime le rythme rapide de cette saison normalement… Là, il m’a toutefois manqué quelques personnages et quelques développements pour être vraiment à fond, ce qui fait que l’écriture brouillonne de certaines scènes était trop visible, même pour moi qui surnote toujours.
S03E07 – Go Ahead And Run – 18/20
Bon, et bien, je suis une nouvelle fois bluffé par ce qui est en train de se passer avec cette saison 3. Je surnote probablement un peu, mais je la trouve beaucoup moins prévisible que les précédentes et surtout bien plus prenante ! Il se passe encore des twists que je n’ai pas vu arriver – alors que j’aurais dû ? – et qui remettent à plat toute la géopolitique de la série. C’est fluide, c’est logique, les personnages sont embarqués dans des situations nouvelles qui révèlent bien des choses du caractère de chacun… J’aime beaucoup, surtout que ça reste toujours aussi simple !
S03E08 – Dying is Painful – 17/20
La saison parvient à rester imprévisible en avançant drôlement vite et en changeant autant que possible les situations en cours à chaque épisode. C’est assez plaisant à suivre grâce à ça, même si ce n’est pas forcément évident de retenir tout ce qu’il se passe d’une semaine à l’autre, maintenant que je suis bloqué à ce rythme. Oui, oui, bloqué : j’aurais bien enchaîné sur un autre épisode, et ça, c’est très bon signe pour la série.

Voir aussi : Performance de la semaine – Anand Desai Barochia

S03E09 – She is Not a God – 17/20
Définitivement, cette saison a su ajouter les éléments qu’il manquait vraiment jusqu’ici pour avoir un équilibre assez savoureux. Sans jamais s’être prise au sérieux, la série tentait parfois trop de vouloir nous convaincre qu’elle avait de bonnes idées. Elle n’essaie plus de le faire, accentue l’humour et propose des situations bien plus savoureuses cette année. Désormais, quand je ris, c’est parce que les situations sont volontairement drôles, pas aux dépends de la série. Et ça, ça change tout.
S03E10 – From Paradise to Hell and Back – 16/20
Il y a un peu trop de facilités dans le scénario de cet épisode pour que je sois aussi convaincu que sur les précédents, mais je passe toujours un bon moment devant la série. Cet épisode manquait un peu d’équilibre entre ses intrigues, mais il se termine sur un bon cliffhanger – de saison ? Non, l’épisode 11 semble finalement bien être programmé pour le 20 décembre. Ben ça, je ne m’y attendais pas, dis donc !
S03E11 – The Hardest Part of Being Queen – 16/20
La saison aurait pu se terminer plus tôt, mais les scénaristes continuent de prendre des détours pour la mener à son terme. Pourquoi pas ? C’est un épisode sympathique à suivre et à la qualité toujours constante. Le temps est pris pour construire les personnages et nous les faire apprécier à leur juste valeur, quelque chose qui n’était pas toujours évident dans les premières saisons. Bref, ça continue de me plaire, sans être aussi efficace que lors des twists du début de saison.
S03E12 – Where Death Lives – 18/20
Ah oui, non mais je n’étais pas préparé à un tel épisode ! On sent bien que la fin de saison approche – enfin, en quelque sorte, parce que la saison 4 sera finalement la 3B – et ça permet à l’épisode d’accélérer son rythme sur la fin, ce qui était tout de même surprenant de la part de la série qui délivrait avant cela un épisode plutôt moyen. En tout cas, une fois de plus, j’ai trouvé que c’était efficace pour moi !
S03E13 – Violence is Futile – 18/20
Je… C’est compliqué. Je trouve que comme la semaine dernière, on perd beaucoup de temps en début et milieu d’épisode, avec des scènes qui n’ont pas trop d’intérêt pour moi parce qu’elles se concentrent sur des personnages et relations que je n’aime pas. Pourtant, la fin est improbable et est très, très loin de ce que j’en attendais. C’était censé être une série pépère, mince, et là – c’est presque un spoiler attention – j’étais finalement à ça de pleurer, oh, va falloir se calmer ! J’en dis déjà trop dans cet avis, pardon, je vous laisse lire la critique !

Saison 1 Saison 2Saison 3 | Saison 4

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.