The Outpost – S03E03

Épisode 3 – A Life for a Life – 16/20
Bien que tout classique dans sa construction, cet épisode est déjà plus convaincant que le précédent dans la quête qu’il propose. L’intrigue est divisée en deux histoires, mais ça marche bien parce que l’accent est mis sur la meilleure des deux. La saison continue d’avancer assez vite en plus, avec chaque épisode semblant remettre en question ce que l’on sait et ne pas stagner sur la situation géopolitique de l’univers de la série. Ca change de voir tout progresser assez vite, et ça fait du bien !

> Saison 3


Spoilers

Talon I told you, it takes us to paradise.

Parfaitement, je suis déjà de retour pour un épisode de plus : j’ai trois quart d’heures à tuer avant de moucher, alors pourquoi pas après tout ? L’épisode reprend chez Talon où tous les Blackbloods débarquent maintenant qu’un tunnel a été trouvé grâce à la boîte. Rapidement, il est décidé que Zed ne s’engouffrera pas dans le tunnel pour garder l’avantage de l’Outpost, mais que Yavalla ira en compagnie de Wren. Cette dernière ne se voit pas partir sans Janzo, qui voit les choses différemment d’elle et pourra l’aider à résoudre d’éventuelles énigmes et Talon refuse de laisser Janzo partir sans elle.

Voilà, l’intrigue de l’épisode est claire : ce quatuor va mener une quête vers une cité perdue et un kinj pour rétablir la paix dans l’Outpost. Talon demande tout de même à Zed de tout raconter à Gwynn, parce qu’elle n’oublie pas sa vraie loyauté, même au cœur des décisions impulsives. Gwynn est convoquée par Zed aussitôt et il tient sa promesse, ce qui est impressionnant, parce que je ne sais pas pourquoi, je l’imaginais bien nous faire un coup bas.

Je n’étais pas si loin du compte : il a remarqué la disparition de Tobin, et il ne l’aime pas beaucoup. Comme Gwynn refuse de lui dire quoique ce soit sur la manière dont il s’est enfui, Zed décide d’envoyer un de ses monstres à la recherche de Tobin, tel un chien de chasse. Gwynn est désespérée, mais elle ne peut rien y faire, parce qu’il est trop tard et parce qu’elle est à nouveau faite prisonnière, de manière plus efficace cette fois. Enfin, peut-être.

Du côté de Tobin, j’ai été rapidement blasé de le retrouver avec Munt. Ce n’est pas étonnant… Je remercie au moins Zed d’avoir souligné leur mission que je n’avais pas bien suivie non plus hier : ils doivent se débrouiller pour ramener une armée. Après, je n’ai jamais kiffé Munt, et ça ne change pas. Le voir chanter je n’en avais rien à taper, hein. Il y avait de jolis paysages dans leur quête, mais ce n’était pas excessivement passionnant, et les voir se mettre à courir une fois en vue du monstre, c’était encore pire. Disons qu’ils avaient un petit côté ridicule dans leur course.

La scène d’action qui s’ensuit est sympathique malgré tout, surtout que ça permet de tenter de nous faire sympathiser avec Munt, qui n’est pas si idiot qu’il en a l’air quand il utilise un marteau pour blesser le démon de Zed. C’était sympa et ça leur permet de fuir un temps, jusqu’à ce qu’ils trouvent au beau milieu de la forêt de quoi emprunter des chevaux à un sujet de Tobin n’étant pas spécialement au courant de la survie de son roi.

C’était beaucoup mieux du côté de l’Outpost, avec Gwynn prenant une décision radicale. Bien que prisonnière, elle réussit encore à demander à Zed de lui servir du thé, thé dans lequel elle sert un flacon de poison concocté il y a bien longtemps par Janzo. Je ne sais pas trop si elle est sincère ou s’il s’agit de bluff, mais j’aime beaucoup comment tout se met en place et comment elle lui sort que « une vie pour une vie », c’est la devise des Blackbloods (et le titre de l’épisode).

Zed est un boulet fini de boire ce thé, mais Gwynn lui laisse 24h pour prendre l’antidote, ce qui est bien vu, ma foi. Elle espère ainsi pouvoir sauver Tobin, puisqu’elle le pense en danger de mort. Ouep, une vie pour une vie, vous voyez ? Malheureusement, ce serait trop simple : le démon est déjà trop loin pour être rappelé. Malgré tout, Tobin finit par lui échapper grâce à un cheval. Euh ? L’épisode se termine par Gwynn apprenant qu’il est en vie et révélant à Zed qu’il n’y avait effectivement pas de poison dans son thé (c’était obligé que ce soit du bluff de la part de Gwynn !) et que Tobin est en vie mais… concrètement, le démon lui court toujours après ? Ce n’est pas un cheval qui peut le semer définitivement, si ? Bizarre.

Pendant ce temps, sous l’Outpost, Wren et Janzo continuent de balancer des compliments et de faire face à un tas de devinettes. Janzo prouve bien son utilité, mais reste un boulet pour tout le reste, ce qui est marrant à suivre, mais moins qu’hier tout de même. Je ne sais pas, je devais être dans un état second pour le visionnage de l’épisode 2 apparemment, parce que j’y ai vu des qualités qui ne sont plus là.

Yavalla n’a aucune patience et ne les écoute pas dans le décryptage des énigmes, se contentant de faire de la merde qui les met tous en danger. Je n’en attendais pas moins d’elle, et elle fait donc tomber un bout de l’autel dans lequel ils sont… pour mieux révéler que celui-ci est en fait un four. Super. Aucun d’entre eux n’essaie d’éteindre le feu, hein.

Bon, d’accord, ils ont raison de chercher un moyen de sortir du four plutôt, mais tout de même. Ils finissent par trouver grâce à un jeu de clés à utiliser, dont la dernière est évidemment dans le feu. C’est Janzo qui le comprend et qui se sacrifie – c’est censé être un sacrifice, mais tout de même, il est hyper motivé sur ce coup-là. Il se brûle la main pour mettre la clé dans la serrure, mais au moins c’est efficace. Sinon, Talon avait toujours le kinj non ? J’ai oublié quelque chose ?

L’avantage du sacrifice de Janzo, c’est qu’il permet à Wren d’admirer son courage et de le soigner, même s’ils sont toujours dans la merde puisque piégés à nouveau, et même si elle le soigne avec les ressources de Janzo. J’ai à nouveau commencé à accrocher à leur relation, mais pas à Talon qui justifie le courage de Janzo alors que Wren a bien raison de souligner que les Blackblood auraient pu s’en tirer avec moins de blessures et cicatrices.

Pas le temps de s’apitoyer sur le sort de Janzo cependant, ils sont dans une quête et dans une pièce où ils sont enfermés pour mourir asphyxié. Décidément. Il y a tout un tas d’écrits à lire sur les murs, cependant, alors tout n’est peut-être perdu… mais Talon étant incapable de lire ce qui est écrit préfère interroger Yavalla sur la mort de son père. C’est vachement le moment. Pour sa défense, elle a reconnu la boîte les ayant menés là, qui appartenait à son père.

La scène ne mène à rien pourtant, pas plus que voir ensuite Janzo et Wren se chamailler pour la torche n’était utile. Oui, oui, ils conservent les torches, même si c’est risqué et même si ça consomme de l’oxygène. En plus, les éteindre était ce qu’il fallait faire : ils ne le font que quand ils se pensent perdus pour de bon, mais c’est finalement ce qui les sauve car les murs se mettent à briller. Plus précisément, des inscriptions brillent.

Ces inscriptions permettent à nos héros de débloquer la situation, même si ça passe avant tout par des complications problématiques, avec une séparation en deux groupes. Pour survivre, ils doivent tous accepter de mourir, même si deux d’entre eux ont la possibilité de survivre immédiatement… aka de mourir. Yavalla a du mal à le comprendre et souhaite se barrer avec sa fille, mais heureusement, Wren est plus maligne que ça.

Elle empêche sa mère de tous les tuer, mais comprend en revanche que sa mère serait prête à l’abandonner quand elle-même était incapable de lâcher Janzo. C’est intéressant, et ça nous montre une fois de plus que Yavalla est conne et prête à tout pour aller au dernier Kinj et dans la cité perdue des Blackbloods. Oui, à tout, même à prendre le premier pas dans une salle où elle prend aussitôt une flèche empoisonnée dans le bras.

La dernière salle de cette quête est évidemment compliquée à franchir, mais ça permet à Talon d’enfin servir à quelque chose dans l’épisode. On lui fait faire quelques cascades après de jolies émotions de Janzo (aaah, mais du coup, encore une fois, je me retrouve à bien l’aimer dans la majorité de l’épisode ?), et hop, elle réussit enfin à faire le dernier dilemme de la quête qui révèle la cité perdue des Blackblood sous leurs pieds et l’accès au kinj. Sans surprise, Yavalla le prend, se faisant mordre par un serpent pour cela.

Elle peut donc mener tout le monde au Paradis, mais elle ne le fait pas encore. Ah. Je ne la sens pas la vieille, je sens qu’elle va nous foutre bien la merde, même si elle fait un joli discours face à tout l’Outpost pour assurer que tout le monde ira au paradis et que les Blackbloods quitteront l’Outpost. Mouais, pas bien crédible tout ça. Tout le monde se méfie d’elle, mais pas Gwynn qui la suit dans la salle du trône.

Forcément, ça part en vrille : une petite migraine plus tard, Yavalla transmet à la reine un kinj jaune, cette fois, qui lui permet de partager leurs pensées, leurs émotions, tout, quoi. Oh, ça ne se fait qu’à sens unique apparemment : Gwynn ressent ce que Yavalla sent, Yavalla sait tout ce que Gwynn sait. C’est en tout cas l’impression que j’ai de la dernière scène cryptique de l’épisode qui mène à un problème de taille : Yavalla apprend que Garret est encore en vie (putain, Garret n’était pas dans l’épisode, je ne m’en rends compte que maintenant ahah) et veut qu’il bosse pour elle. Gwynn ? Elle est d’accord avec celle qu’elle appelle désormais grande prêtresse. Oups !

> Saison 3

2 commentaires sur « The Outpost – S03E03 »

  1. Yavalla ne pouvait être qu’une méchante et sous ses dehors affables on voit enfin son vrai visage. La façon déjà dont elle traite sa fille puis ensuite ce qu’il se passe avec Gwynn. Et je shippe à fond Wren et Janzo !

    J'aime

    1. Oui, je suis d’accord avec toi, ça ne pouvait pas être une gentille… Ce cliffhanger est pas mal, il faut que je me prenne du temps pour la suite 😀

      Pour Wren et Janzo, c’est une scène sur deux moi, je n’arrive pas à me décider… Exactement comme pour Janzo, en fait !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.