Richard Harmon (#105)

Salut les sériephiles,

Après avoir longuement hésité entre deux acteurs, il est temps que je me pose pour la rédaction de cet article sur la performance de la semaine. Je n’ai pourtant pas vu grand-chose comme séries, mais voilà, il y avait quand même de quoi hésiter – et désolé à Vaneza Oliveira (Joana) de 3%, qui n’aura jamais son article alors qu’elle le méritait bien. Finalement, à l’approche de la fin de saison de The 100 (enfin !) et avec elle de la fin de la série, je préfère rendre hommage à un acteur qui pendant sept ans m’a fasciné dans la construction de son perso. Et ce n’est peut-être pas celui auquel vous pensiez a priori si vous êtes à jour…

m) Richard Harmon | Nicklaus Hoffman, dit Murphy [PRIS]

La performance de la semaine :
Richard Harmon

La série concernée : The 100
L’épisode : S07E13 – Blood Giant – 18/20


Pourquoi Il n’avait pas grand-chose à faire dans l’épisode de cette semaine, mais il a quand même grandement contribué à le rendre vraiment bien ! En effet, le personnage de Murphy, avec ses petites piques d’humour et son habituel ton acerbe, a sauvé bien des situations catastrophiques, lentes et pas forcément intéressantes dans l’épisode. J’ai aimé le voir découvrir ce qu’il était advenu du reste du groupe en leur absence, et j’ai surtout aimé ses remarques sur les tenues immondes de Bellamy (à ce sujet, désolé, il est encore trop tôt pour que j’en parle, je crois).

Murphy and Raven in 5x01. | Bellarke, Destroyer of worlds, The 100
Sorti de nulle part à mes yeux, ce duo est devenu limite un ship. S’il n’y avait pas eu Emori, il y a longtemps que ça aurait eu lieu. Que cette saison 7 ne s’y aventure pas pour autant, pitié !

Un autre aspect vraiment intéressant de cet épisode, en ce qui concerne Murphy, était son duo avec Raven. C’est une amitié totalement improbable quand on reprend la saison 1, mais elle fonctionne à merveille depuis la saison 5. J’adore ce qu’ils sont devenus et la manière dont ils ont pu évoluer ensemble, malgré une balle entre eux, à jamais. Dans cet épisode, ils ont deux petites scènes de rien du tout, mais ça a contribué à me rappeler ce que j’aimais tant dans cette série à une époque pourtant pas si éloignée. Ils ont tout massacré depuis en salle des scénaristes, malheureusement.

john murphy x emori | Tumblr
Je vois ces deux-là comme des rescapés de cette saison, ce sont les seuls personnages qui, pour l’instant, ont eu une évolution cohérente et satisfaisante. J’ai tellement peur des derniers épisodes !

Bon, d’accord, peut-être pas tout, il nous reste encore le couple Memori auquel se raccrocher. Vraiment, ces deux-là se sont bien trouvés et je les adore. Cette saison est partie tellement en vrille que j’ai eu peur de voir Emori tuer Murphy par accident à un moment de l’épisode, et c’est ce moment de peur pour Murphy qui m’a donné l’idée de lui consacrer un article. Ce serait dommage après sept ans de ne pas lui offrir son article sur le blog, il le mérite quand on voit l’évolution dingue de son personnage qui l’a fait mûrir en tant qu’acteur, et j’espère qu’il trouvera un nouveau rôle assez vite.


Vu aussi dans : Pour cet acteur, c’est facile, parce que c’est son rôle précédent qui est entre autres à l’origine du fait que j’ai souhaité regarder The 100. En effet, il jouait un personnage parfaitement détestable dans Continuum, mais j’adorais tellement cette série que j’avais pour intention de suivre un peu à la trace tous ses acteurs ensuite. C’est plus ou moins ce que j’ai fait, cela dit.

Ivy&Ellie: Continuum
Une mèche à rendre Bieber jaloux !

Outre ce rôle d’ado atroce qu’était Julian et qui lui collait à la peau jusqu’au début de la série de la CW, il a également joué dans plusieurs épisodes de Bates Motel, The Killing ou d’autres séries moins connues. Il suit cette carrière depuis pas mal d’années en même temps : il a même eu un rôle dans Smallville en 2009, c’est dire !

En parallèle de The 100, il a réussi aussi à passer par Van Helsing et a tourné quelques films. Malin de se diversifier comme ça, c’est un vrai plus pour son CV maintenant que la série va se terminer. Une chose est sûre, à mes yeux, il a vraiment très bien évolué. C’est un acteur que j’avais envie de détester  à cause de ses rôles, mais maintenant que j’ai vu comment Murphy avait évolué, j’ai juste envie de suivre toute la carrière future de l’acteur.


L’info en + : Je pense que je l’avais déjà écrit ailleurs sur le blog, mais je ne me lasse pas de cette information, parce que j’étais hyper surpris quand je l’ai découverte… Richard Harmon n’est pas le seul de sa famille à jouer dans la série : sa sœur est également là. Je pense qu’à l’origine, elle passait juste pour un petit rôle, mais elle a suffisamment marqué les esprits pour rester plus longtemps…

Sounds Like A Fairytale — Harmon siblings finally meeting on the 100!!!

Il s’agit bien sûr de Niylah ! Quand on le sait, on voit bien qu’ils sont de la même famille, mais je ne m’étais jamais attardé sur ce détail, comme ils ont eu très peu de scènes ensemble. Fou de se dire qu’ils se sont si peu croisés avec autant d’épisodes en commun. Au moins, c’est bien pour les relations familiales, j’imagine, ça évite les crises d’égo et quelques anecdotes honteuses qui risqueraient de ressortir :’)


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Ma première série annulée sauvagement (8/16)

Salut les sériephiles !

On continue aujourd’hui mon exploration des premières fois de sériephile avec une première fois qui fait plus mal que d’autres : ma première série annulée sans fin, de manière sauvage et imprévisible. Et ce n’était pas évident comme sujet, parce que je me suis rendu compte qu’autant certaines étaient hyper marquantes (coucou Les 4400 et Veronica Mars), autant il y en a d’autres que j’ai fini par oublier, probablement pour ne plus repenser à cette blessure d’égo de m’être investie dans une histoire qui n’a pas de fin. Et oui, c’est exactement pour cette dernière raison que je ne regarde plus les séries britanniques, parce que merci les apocalypses sans suite, y en a marre.

Parmi toutes les séries qui me sont alors venues à l’esprit parmi celles dont je n’ai jamais eu la fin, il y en a finalement une qui s’est imposée hier soir et dont j’ai encore le générique en tête seize ans après (aïe !), sans avoir jamais fait plus que l’évoquer en passant sur le blog :

Mutant X

Mutant X, c’est l’histoire d’un groupe de jeunes qui sont devenus des mutants bien malgré eux suite à des expériences et des manipulations génétiques du gouvernement, dans le but de sauver des vies humaines. À la tête du projet gouvernementale, on retrouve deux hommes : Adam Kane et Mason Eckhart. Le premier aide les nouveaux mutants à maîtriser les pouvoirs qu’ils développent et à s’insérer dans le monde, le second… veut éliminer toutes les anomalies génétiques qui n’ont pas le droit de vivre.

Articles de StargateAtlantis0412 taggés "Mutant X" - Blog de ...
Ah, Brennan et ses gestes carrément trop géniaux pour utiliser son pouvoir ! Des heures de jeu à l’imiter dans le jardin… mais vous n’avez pas lu cette information, merci.

Bon, ces prémices sont assez basiques, mais il y a finalement de quoi faire une bonne série avec tout ça, d’autant que c’était diffusé à l’époque dans la Trilogie du Samedi et que le casting n’est pas mauvais du tout, mené par John Shea. C’est notamment le premier gros rôle de Victor Webster (Coop de Charmed, Carlos de Continuum, etc.) après des passages dans des soaps tels Sunset Beach et Des jours et des vies.

Voir aussi : La Trilogie du Samedi

Bien sûr, ceux qui suivent le blog me connaissent et savent que cette série ne pouvait que m’intéresser, surtout enfant !, parce qu’il y est question de mutants et d’un groupe de jeunes adultes devant apprendre à vivre avec des pouvoirs et combiner leurs pouvoirs pour arriver à leurs fins.

Tout ce que j’adore, donc ! La série était absolument géniale et possède de nombreux moments vraiment marquants, avec notamment la mort totalement inattendue d’un des personnages principaux. Je ne m’en suis jamais remis en tant qu’enfant, imaginez un peu les dégâts psychologiques derrière (c’est faux, j’avais eu Prue avant !). Pour tout vous avouer, il m’arrive encore de la lancer en fond sonore parfois quand je travaille, parce que les épisodes passent comme des lettres à la poste.

brennan mulwray | Tumblr
Pas comme les coupes de cheveux improbables de certains… Les ravages des années 2000 !

Malheureusement, je vous vends donc là une saison qui n’a pas eu de fin et qui se termine après trois saisons, donc tout de même 66 épisodes (j’étais pourtant sûr que les saisons étaient plus courtes que ça !), sur un cliffhanger génial. Ah, la frustration.

brennan mulwray | Tumblr

Enfant, je ne pouvais pas le savoir (même si au fond, je l’ai toujours su je pense), mais adulte, j’ai pu faire quelques recherches pour mieux accepter cette fin abrupte. En fait, elle est liée à la fermeture d’une des compagnies de production, Fireworks Entertainment. En coulisses, évidemment, la Fox (mes grands amis en ce qui concerne les séries décidément) faisait un charmant procès contre Marvel. En effet, Mutant X, c’est déjà une série Marvel avant que ce ne soit la grande mode, et ça posait un énorme problème à la Fox puisque celle-ci avait les droits de la franchise X-Men et que, quand même, faudrait voir à pas nous prendre pour des billes on voit tous que Mutant X est une pâle copie des X-Men qui prouve que Marvel veut juste tirer son épingle du jeu…

Mutant X | Gifs
Ma toute première Lexa !

En vain, donc. La série est très chouette, mais elle n’est pas devenue culte, faisant surtout parler d’elle pour son absence de fin, j’ai l’impression. À l’époque, difficile de fédérer autour de pétitions : il fallait se résigner face aux annulations encore plus rapidement qu’on ne le fait aujourd’hui. C’est bien dommage, parce qu’il y avait dans la série ma toute première Lexa – et oui, je l’adorais ! Elle n’était pas mon personnage préféré, je lui préférais largement Emma… Les acteurs n’étaient pas tous brillants (j’ai de mauvais souvenirs de Forbes March aka Jesse), mais j’adorais les personnages et leurs relations… Puis, franchement, Shalimar, elle est juste inoubliable !

Articles de StargateAtlantis0412 taggés "Mutant X" - Page 9 - Blog ...
Le summum des effets spéciaux des années 2000, avec toujours les bons zooms et ralentis ❤

Et pour ceux qui sont surpris que je ne parle pas de Firefly ici, je n’ai découvert la série qu’une dizaine d’années plus tard… J’avais du retard dans mes visionnages déjà à l’époque ! Bon, et vous, vous regardiez Mutant X ? Une autre série vous a traumatisé à ne pas avoir de fin ?

Les 5 meilleures bandes originales de séries

Salut les sériephiles !

Catastrophe, je n’ai jamais eu autant de retard dans mes TFSA, cela fait deux semaines que je devrais avoir publié celui-ci, mais il est resté au stade du brouillon. Pourtant, j’adore cette suggestion de thème et je suis content que Tequi le propose… Comme quoi, parfois, les vacances ne font pas que du bien à la productivité ! Je suis toutefois de retour et je compte bien venir à bout de ce mini-retard l’air de rien pendant le week-end. Je vends la peau de l’ours avant de l’avoir tué, là. Qu’importe, revenons donc sur les meilleures OST de séries… et attention aux petits spoilers qui se glissent parfois dans les paragraphes sur les séries concernées (soyez à jour, donc) !

5. Zoey’s Extraordinary Playlist

C’est le choix de la facilité, mais évidemment, la playlist de Zoey est aussi extraordinaire que le sous-entend son titre, avec des choix musicaux toujours judicieux. J’aime la manière dont la série explore bien les différentes facettes de ses personnages avec des chansons plus ou moins connues, mais sélectionnées pour ce qu’elles apportent à la série. J’ai l’impression que les scénaristes ont la bonne idée de choisir les chansons par rapport aux personnages, et non l’inverse. Quant aux musiques en elles-mêmes, elles font le tour de différents genres musicaux et vont taper à la fois dans des titres super connus et dans d’autres que je ne connaissais pas. J’ai ainsi pu avoir quelques découvertes coups de cœur et des redécouvertes avec des interprétations très sympas de gros tubes.

4. Westworld

Difficile de passer à côté de cette série au générique particulièrement entêtant et entendu à plusieurs reprises à chaque épisode. En fait, c’est bien simple, je l’attends à chaque fois et je sais que quelques notes suffisent à me replonger dans la série. La bande-son évolue de saison en saison, pour mieux coller aux différents genres évoqués dans la série, allant du western au monde futuriste. C’est pour un moi un personnage à part de la série cette musique, parce qu’elle colle vraiment à l’univers et est reconnaissable immédiatement. Elle fait partie de l’ADN de la série, c’est tout.

3. Continuum

C’est très rare que je cite cette série alors que je l’adore ! Difficile d’en faire l’économie sur un sujet comme celui-ci, parce que la bande originale fait partie de celles que j’ai le plus écoutées dans ma vie. Je la trouve inspirante et j’adore l’utiliser quand j’écris… or, si vous êtes ici, vous savez très bien que je passe beaucoup de temps à écrire, à la fois au travail et pour le blog. Je connais par cœur tout l’OST de la saison 1 et vraiment, ça fait partie de mes musiques préférées.

2. Glee

Si je cite Zoey, il m’est impossible de ne pas citer Glee. Il y a tellement de chansons de cette série que j’ai eu l’occasion d’écouter en boucle… Evidemment que les choix musicaux de la série était un peu ce qui en faisait tout l’intérêt : côté écriture et scénario, c’était une vraie catastrophe, mais on avait tout de même tout ce qu’il fallait côté musique. Les choix étaient parfois discutables, mais j’adore la manière dont la série faisait toujours un tas de reprises à sa manière. Parfois, c’était raté, mais qu’importe ? L’ensemble est hyper solide, j’écoute encore régulièrement les meilleures performances de la chanson et je n’en suis pas désolé. Bon, et puis, évidemment, ça fait dix jours que je suis en plus retombé dans une spirale Santana ! Que Naya Rivera repose en paix…

1. LOST

Je sais que ce n’est probablement pas la série à laquelle vous vous attendiez en premier, mais Michael Giacchino a fait un travail exceptionnel pendant les six saisons et quelques notes de musique suffisent à me replonger dans les mystères de l’île et toutes les émotions qui allaient avec. Il est donc évident pour moi que c’est LA bande-son de série que j’écouterai toujours. J’y reviens après des mois en général et je me replonge dedans. Elle est parfaite pour écrire, dans les moments tristes, pour certains moments joyeux aussi. Elle a marqué une grosse partie de mon adolescence, et par conséquent de ma vie. Les mystères de LOST, c’est aussi l’efficacité de sa musique orchestrale avec des instruments inattendus. Et j’avoue que quitte à voir un jour un concert d’une bande-son d’une série, c’est à un concert de Michael Giacchino que j’irai.

C’est facile de dire ça, par contre, parce que je ne suis pas un grand fan de concert et n’y vais quasiment jamais. En plus, en ce moment, ce n’est vraiment pas à l’ordre du jour pour moi d’aller prendre le risque de me contaminer pour quelque chose que je n’aime pas vraiment… !

En attendant, je vous donne RDV demain pour le TFSA sur les personnages les plus bouleversants croisés récemment dans mes séries. Oui, je fais du suspense, je sais, mais je n’allais pas tout publier d’un coup tout de même !

Les meilleures séries 2010-2019

Salut les sériephiles,

C’est encore avec une semaine de retard que je débarque, mais l’avantage des TFSA de Tequi, c’est qu’ils sont parfois assez intemporels pour se le permettre. C’est le cas de celui de cette semaine puisqu’il est question simplement de désigner nos séries préférées de la décennie qui vient de se terminer. La tâche n’est pas simple, surtout que, comme d’habitude, j’ai décidé de me limiter à cinq séries. Vous me connaissez, tout est bon pour gagner du temps, et comme c’est le concept de base de ces articles, pas de raison de changer une formule qui gagne.

Seulement cinq séries ? Pas facile du tout !

Image associée

  1. The Haunting of Hill House

Elle mériterait probablement une meilleure place que celle-ci, mais comme il n’y a eu qu’une saison, je préfère rester prudent pour le moment. Pour moi, cette série est vraiment l’une des meilleures séries d’horreur, parce qu’elle a réussi à parler d’un sujet plutôt habituel (la maison hantée) de manière vraiment originale et avec des personnages très fouillés. La construction de la série est impeccable, les épisodes accrocheurs, l’écriture vraiment réfléchie (les cinq étapes du deuil, la Bent-Neck Lady, tout ça tout ça). Incontournable, je pense.

Résultat de recherche d'images pour "orphan black"

  1. Orphan Black

Tatiana Maslany mérite toutes les récompenses du monde pour son travail absolument dingue dans cette série. C’est bien simple, j’ai été incapable de faire pause sur les trois premiers épisodes. Si la série s’est un peu perdue en cours de route sur certaines intrigues, c’est très clairement une série qui aura marqué par sa qualité globale, ses effets spéciaux, ses acteurs complètement géniaux. Non, vraiment, passer à côté de cette série aurait été une perte cruelle et je suis content de l’avoir découverte (merci Poluss).

Résultat de recherche d'images pour "westworld"

  1. Westworld

Cette série a été immédiatement un énorme coup de cœur alors qu’elle n’avait pourtant pas grand-chose pour elle : complexe, présentée comme une possible « nouvelle Game of Thrones », un côté western… Pourtant, qu’est-ce que j’ai immédiatement accroché aux notes de musique, à la claque visuelle et à la construction impeccable des deux premières saisons. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de cette histoire fascinante !

EDIT : Je ne sais pas où j’avais la tête, mais clairement, vous pouvez décaler les séries précédentes d’une place pour faire de la place à une autre numéro 3, mais les 3 séries qu’il vous reste à lire sont vraiment ex-aequo dans mon coeur.

Résultat de recherche d'images pour "the 100"

3. The 100

Clairement l’une des meilleures surprises de la décennie, parce que la série commence plutôt mal et comme une série pour adolescents médiocre avant de devenir une aventure palpitante. La géopolitique, les répliques, les développements fous des personnages et tant de bons moments, je ne sais pas comment j’ai pu oublier de la citer dans la première version de cet article. Si vous aviez besoin d’une preuve pour prouver que je suis fatigué, vous l’avez !

Résultat de recherche d'images pour "the magicians"

  1. The Magicians

J’ai beaucoup hésité à la mettre en première place, mais la vérité est que je n’ai accroché que moyennement à la première saison, et que c’est ensuite que j’ai découvert progressivement à quel point j’adorais la série. Je suis actuellement en train de me faire violence pour écrire cet article plutôt que de lancer la saison 5 qui commence aujourd’hui. Vraiment, c’est l’une des meilleures découvertes séries de ces dix dernières années !

Résultat de recherche d'images pour "agents of shield"

  1. Agents Of S.H.I.E.L.D

Ce n’est peut-être pas la meilleure en qualité parce qu’elle a eu ses coups de mou, mais c’est pour moi la plus marquante et, franchement, la meilleure sur une bonne partie de ses arcs : notamment en fin de saison 1 ou toute la dernière partie de la saison 4. Je ne suis probablement pas objectif : c’est encore une série Whedon, les personnages sont géniaux, les répliques s’enchaînent à merveille et la série a débarqué sur nos écrans dès 2013. J’ai eu plus que le temps de m’y attacher… Et c’est tant mieux !

J’oublie probablement de très bonnes séries, mais voilà, à instant T, les cinq séries qui me sont venues d’instinct. Bien sûr, j’aime aussi This is us ou Life in pieces, mais ce ne sont pas les meilleures, ce ne sont pas celles qui m’ont rendu le plus fou au cours des dix dernières années… Younger, Man seeking woman, Wrecked et Mixology méritent d’être mentionnées ici, tout comme Continuum, Sense8 ou The Leftovers. J’en regarde trop, c’est tout.