Richard Harmon (#105)

Salut les sériephiles,

Après avoir longuement hésité entre deux acteurs, il est temps que je me pose pour la rédaction de cet article sur la performance de la semaine. Je n’ai pourtant pas vu grand-chose comme séries, mais voilà, il y avait quand même de quoi hésiter – et désolé à Vaneza Oliveira (Joana) de 3%, qui n’aura jamais son article alors qu’elle le méritait bien. Finalement, à l’approche de la fin de saison de The 100 (enfin !) et avec elle de la fin de la série, je préfère rendre hommage à un acteur qui pendant sept ans m’a fasciné dans la construction de son perso. Et ce n’est peut-être pas celui auquel vous pensiez a priori si vous êtes à jour…

m) Richard Harmon | Nicklaus Hoffman, dit Murphy [PRIS]

La performance de la semaine :
Richard Harmon

La série concernée : The 100
L’épisode : S07E13 – Blood Giant – 18/20


Pourquoi Il n’avait pas grand-chose à faire dans l’épisode de cette semaine, mais il a quand même grandement contribué à le rendre vraiment bien ! En effet, le personnage de Murphy, avec ses petites piques d’humour et son habituel ton acerbe, a sauvé bien des situations catastrophiques, lentes et pas forcément intéressantes dans l’épisode. J’ai aimé le voir découvrir ce qu’il était advenu du reste du groupe en leur absence, et j’ai surtout aimé ses remarques sur les tenues immondes de Bellamy (à ce sujet, désolé, il est encore trop tôt pour que j’en parle, je crois).

Murphy and Raven in 5x01. | Bellarke, Destroyer of worlds, The 100
Sorti de nulle part à mes yeux, ce duo est devenu limite un ship. S’il n’y avait pas eu Emori, il y a longtemps que ça aurait eu lieu. Que cette saison 7 ne s’y aventure pas pour autant, pitié !

Un autre aspect vraiment intéressant de cet épisode, en ce qui concerne Murphy, était son duo avec Raven. C’est une amitié totalement improbable quand on reprend la saison 1, mais elle fonctionne à merveille depuis la saison 5. J’adore ce qu’ils sont devenus et la manière dont ils ont pu évoluer ensemble, malgré une balle entre eux, à jamais. Dans cet épisode, ils ont deux petites scènes de rien du tout, mais ça a contribué à me rappeler ce que j’aimais tant dans cette série à une époque pourtant pas si éloignée. Ils ont tout massacré depuis en salle des scénaristes, malheureusement.

john murphy x emori | Tumblr
Je vois ces deux-là comme des rescapés de cette saison, ce sont les seuls personnages qui, pour l’instant, ont eu une évolution cohérente et satisfaisante. J’ai tellement peur des derniers épisodes !

Bon, d’accord, peut-être pas tout, il nous reste encore le couple Memori auquel se raccrocher. Vraiment, ces deux-là se sont bien trouvés et je les adore. Cette saison est partie tellement en vrille que j’ai eu peur de voir Emori tuer Murphy par accident à un moment de l’épisode, et c’est ce moment de peur pour Murphy qui m’a donné l’idée de lui consacrer un article. Ce serait dommage après sept ans de ne pas lui offrir son article sur le blog, il le mérite quand on voit l’évolution dingue de son personnage qui l’a fait mûrir en tant qu’acteur, et j’espère qu’il trouvera un nouveau rôle assez vite.


Vu aussi dans : Pour cet acteur, c’est facile, parce que c’est son rôle précédent qui est entre autres à l’origine du fait que j’ai souhaité regarder The 100. En effet, il jouait un personnage parfaitement détestable dans Continuum, mais j’adorais tellement cette série que j’avais pour intention de suivre un peu à la trace tous ses acteurs ensuite. C’est plus ou moins ce que j’ai fait, cela dit.

Ivy&Ellie: Continuum
Une mèche à rendre Bieber jaloux !

Outre ce rôle d’ado atroce qu’était Julian et qui lui collait à la peau jusqu’au début de la série de la CW, il a également joué dans plusieurs épisodes de Bates Motel, The Killing ou d’autres séries moins connues. Il suit cette carrière depuis pas mal d’années en même temps : il a même eu un rôle dans Smallville en 2009, c’est dire !

En parallèle de The 100, il a réussi aussi à passer par Van Helsing et a tourné quelques films. Malin de se diversifier comme ça, c’est un vrai plus pour son CV maintenant que la série va se terminer. Une chose est sûre, à mes yeux, il a vraiment très bien évolué. C’est un acteur que j’avais envie de détester  à cause de ses rôles, mais maintenant que j’ai vu comment Murphy avait évolué, j’ai juste envie de suivre toute la carrière future de l’acteur.


L’info en + : Je pense que je l’avais déjà écrit ailleurs sur le blog, mais je ne me lasse pas de cette information, parce que j’étais hyper surpris quand je l’ai découverte… Richard Harmon n’est pas le seul de sa famille à jouer dans la série : sa sœur est également là. Je pense qu’à l’origine, elle passait juste pour un petit rôle, mais elle a suffisamment marqué les esprits pour rester plus longtemps…

Sounds Like A Fairytale — Harmon siblings finally meeting on the 100!!!

Il s’agit bien sûr de Niylah ! Quand on le sait, on voit bien qu’ils sont de la même famille, mais je ne m’étais jamais attardé sur ce détail, comme ils ont eu très peu de scènes ensemble. Fou de se dire qu’ils se sont si peu croisés avec autant d’épisodes en commun. Au moins, c’est bien pour les relations familiales, j’imagine, ça évite les crises d’égo et quelques anecdotes honteuses qui risqueraient de ressortir :’)


Voir aussi : Les performances des semaines précédentes

Bingo Séries #41

Salut les sériephiles,

C’est un petit été pour le Bingo Séries, avec un seul gagnant pour la grille de Juillet pour l’instant (bravo !), même si j’ai bon espoir de réussir à la terminer moi aussi avant d’entamer la suivante, que je vous propose dans cet article ! Elle me paraissait simple cette grille, mais elle en a laissé plus d’un hagard… Espérons que la nouvelle nous portera plus de chance, même si je l’ai un peu corsée pour éviter d’avoir trop de gagnants d’ici dimanche, avec le #WESéries qui devrait permettre de bien avancer, tout de même !

N’hésitez pas à poster dans les commentaires ou à me contacter sur Twitter (@ShipouJG) s’il vous reste des questions après lecture de cet article !

Pour rappel, vous trouverez dans cet article une liste de 20 choses à accomplir ou voir tout en regardant des épisodes de séries que vous n’avez jamais vus auparavant, du 7 août au 7 septembre 2020. Le but ? S’amuser entre sériephiles et parler sans spoiler, ici, sur vos blogs, sur Twitter, sur la page Facebook du blog, partout quoi. Pour réussir le bingo, il faut avoir la moyenne, donc au moins dix items validés. Et pour avoir son mot à dire ? Il faut le compléter, avec un joli 20/20 ! Le premier à compléter le bingo choisit trois thèmes qu’il classe par ordre de préférence, le deuxième peut conserver ou virer son troisième choix, le troisième peut conserver ou virer son deuxième choix.

N’oubliez pas d’indiquer les spoilers éventuels quand vous communiquez vos points sur Twitter, vos blogs, etc. La participation est ouverte à tous, à n’importe quel moment du mois et il suffit d’un 10/20 pour valider la grille ; le reste, c’est pour la frime.

Comme d’hab, un personnage est quelqu’un qui parle dans l’épisode ou a déjà parlé dans la série ; « quelqu’un » fait aussi référence aux figurants. Un même épisode ne peut pas servir deux fois dans le même thème et il y a un « point bonus » pour vous aider à finir la grille plus vite.

Météo estivale

Je sais, je me répète plus ou moins chaque été avec ce genre de points, mais ils sont incontournables de la période, que voulez-vous ? En plus, la grille est assez compliquée comme ça, permettons-nous des points faciles !

  1. Un personnage ébloui par le soleil : Grand classique des séries avec sortie de confinement, ce point peut être aussi facile que difficile selon vos visionnages. Un personnage qui sort et met des lunettes de soleil à l’écran, ça fonctionne aussi… mais on doit le voir mettre les lunettes de soleil, sinon ça ne fonctionne pas.
  2. Un personnage a besoin de s’hydrater : On commence dans les (nombreux) marchandages à venir avec cette grille, mais l’idée est d’avoir un personnage qui a vraiment besoin de boire de l’eau, pas juste quelqu’un qui se sert un verre parce qu’il a soif. Non, il faut que ça fasse quelques jours qu’il n’a pas bu ou qu’il soit en plein désert ou qu’il soit infecté par un virus alien qui le vide de son eau. Bref, l’hydratation est absolument nécessaire et peut même être offerte par l’hôpital.
  3. Un orage éclate : Rien ne vaut l’ambiance lourde des orages estivaux qui viennent et vont, non ? Je ne demande pas forcément que ce soit l’été dans votre série (mais ce serait mieux quand même), mais juste que l’orage éclate : on doit au minimum entendre le tonnerre gronder donc, sinon ça ne fonctionne pas du tout, vous vous en doutez ; avec un éclair, c’est bien vu également !
  4. Une vague de chaleur : Elle peut être naturelle ou artificielle (radiations, notamment) mais tous les personnages de la série et leur environnement doivent se prendre un coup de chaud au cours de l’épisode. Comme c’est un point compliqué, on notera que certaines séries (coucou Smallville) propose ça comme pouvoir à un personnage, et auquel cas, ça peut fonctionner aussi un personnage qui réchauffe quelque chose ou quelqu’un par ses yeux ou ses mains et grâce à des pouvoirs… si et seulement si la vague de chaleur qu’il provoque est visible. Enfin, une explosion provoque aussi une onde de choc qui peut être considérée comme une vague de chaleur si on la voit bien visuellement (c’est rarement le cas si c’est une voiture qui explose, ça l’est plus souvent en cas d’explosion de bâtiment, ce qu’on a tous eu l’occasion de voir récemment malheureusement). Bref, une vague de chaleur à l’échelle de l’environnement OU une vague de chaleur visuellement visible (tautologie !).

Luxe

Bravo à Geeleek d’avoir réussi à finir cette grille en premier, et plutôt en avance en plus ! Cela lui a permis pour la première fois de choisir un thème, et voilà donc ce avec quoi il a voulu nous faire jouer ce mois-ci…

  1. Une voiture de luxe est vue à l’écran: Je vois d’ici les débats qui vont me tomber dessus parce qu’on aura pas tous la même définition de voiture de luxe, mais notons donc qu’il faut une voiture d’une marque vraiment chère (Mercedes, Tesla) ou une voiture futuriste (type Batmobile) là où tous les autres personnages ont des voitures normales. Par contre, une voiture futuriste dans une série futuriste, ça n’a rien de luxueux sauf s’il est indiqué que le personnage a la voiture la plus chère du marché.
  2. Des bijoux de luxe vus à l’écran: Même combat, en fait… un joli collier ou même une bague de fiançailles tout ce qu’il y a de plus banal, ce n’est pas du luxe. Par contre, le braquage d’une rivière de diamants dans une bijouterie, là, c’est bingo. Ne soyez pas de mauvaise foi en validant le point, vous savez faire la différence entre des pierres très précieuses et des bijoux Claire’s. Je n’ai rien contre Claire’s, hein, mais on cherche de quoi faire rêver Blair Waldorf !
  3. Une villa à la taille disproportionnée par rapport à son nombre d’habitants : Oh, Lucifer, je compte tant sur tes enquêtes pour me rapporter ce point ! C’est un truc très classique des séries, en vrai, surtout quand ça se passe du côté de Los Angeles (ou de St Tropez souuuuuus le soleil), de nous montrer des villas immenses occupées par un célibataire ou un couple sans enfant. Là encore, on n’a pas tous la même définition de « taille disproportionnée », je sais bien, mais à partir du moment où la chambre fait la taille d’un salon et le salon d’une maison, avec vue imprenable et piscine de la taille d’une salle à manger, vous savez que vous êtes bons pour valider le point.
  4. Une salle de vente aux enchères: C’est le point un peu compliqué de ce thème et je suis dégoûté de l’avoir vu dans un de mes épisodes de la semaine dernière parce que je ne suis pas convaincu d’en revoir une de sitôt. Il faut bien des points compliqués… Personnellement, il n’y a que dans des séries que j’assiste à des ventes aux enchères de toute manière. Et comme je sens que vous allez marchander comme dans une enchère, je parle bien d’une salle de vente, une vente avec enchères au marché du coin, ça ne marche pas. En revanche, la salle de vente sans la moindre vente, ça fonctionne, si jamais vous devez tomber là-dessus sur un malentendu…

Panne

Le combat fut acharné sur Twitter entre vingt personnes ayant pris le temps de venir voter (merci), mais c’est finalement la panne qui a eu le plus de votes (deux de plus que les autres, en fait). Un brin redondant avec le thème échec du mois dernier, mais ça devrait le faire !

  1. Une panne de voiture : Super, le coup de la panne, il ne manquait plus que ça dans une grille de Bingo ! On va prendre « panne » au sens large, le pneu crevé, ça passe (purée, ça aussi je l’ai eu ces quinze derniers jours !) ; la voiture emmenée au garage sans qu’on ne puisse voir à l’écran la panne, ça passe aussi.
  2. Une panne d’électricité (ou coupure de courant imprévue) : Je me trolle moi-même, j’ai aussi eu ça cette semaine dans une série. Quand les lumières s’éteignent d’un coup et que les écrans d’ordinateur deviennent tous noirs pour une raison ou une autre, ça fonctionne. Notons que les vaisseaux spatiaux qui n’ont plus d’énergie d’un coup, ça marche aussi (on sait jamais). Il faut une panne d’électricité, quoi.
  3. Une panne d’oreiller : Un personnage a oublié de mettre son réveil ? Un personnage se lève trop tard ? Hop, point validé. Généralement, ce genre de scène s’accompagne d’un personnage qui se réveille en sursaut en regardant son réveil ou son portable, en panne. Ou juste sans batterie. Est-ce que j’ai vu ça récemment dans mes séries ? Plusieurs fois, alors ça ne m’inquiète pas trop !
  4. Une panne sexuelle : « Ca arrive même aux meilleurs », absence d’orgasme féminin et autres éjaculations précoces sont acceptées ici comme « panne sexuelle », de même que des périodes d’abstinence non volontaire dans un couple (genre « ça fait X temps qu’on l’a pas fait, tu me trompes ? »). Je sais, c’est un point difficile, et clairement pas un point qu’on peut trouver dans toutes les séries… Mais honnêtement, je pense que tous les sériephiles ont déjà entendu ce genre de répliques, non ? Je prends l’idée de « panne sexuelle » au sens très, très large en plus, alors vous allez bien trouver un point !

Ascenseur

Un thème que j’adore et que je voulais voir tomber depuis un moment, mais personne n’en voulait jamais… Bien sûr, maintenant qu’il tombe, c’est mort, je ne vais pas les marquer ces points ! Plus qu’à reprendre Suits et prier…

  1. Un personnage appuie sur le bouton d’un ascenseur : On commence dans la simplicité, parce qu’il suffit de voir un ascenseur pour que ça fonctionne. La plupart du temps, on voit les personnages se soucier de l’étage vers lequel ils vont. Cependant, vous remarquerez peut-être quelques incohérences sur la manière de se servir d’un ascenseur dans certaines séries où les personnages n’appuient pas sur le bouton, genre « WTF? ». Ça marche sinon pour le choix de l’étage comme pour le bouton d’appel de l’ascenseur, ce point.
  2. La sonnerie des portes d’un ascenseur se fait entendre : Pour le coup, pas besoin de voir un personnage à l’intérieur de l’ascenseur, il suffit d’entendre le « ding » caractéristique pour que ça fonctionne. Vous allez voir, vous n’avez peut-être jamais remarqué à quel point les ascenseurs sont utilisés comme moyen pratique pour marquer l’arrivée ou la sortie d’un personnage…
  3. Les portes d’un ascenseur sont maintenues ouvertes : « Bloquez l’ascenseur s’il vous plaît » hurle ce personnage ayant eu une panne de réveil dans sa villa de taille disproportionnée. Vous connaissez tous cette scène. Vous l’avez tous vu, et pas qu’une fois, et pas que dans une seule série. Mais notez qu’en cas de panne d’ascenseur (j’ai vraiment eu envie de mettre ce point, mais ça aurait été gros) où on ouvre manuellement les portes, on les maintient ouvertes aussi. Pas forcément besoin non plus de mettre la main ou le pied pour maintenir ouvertes les portes : il y a parfois un bouton pour ça. Bref, tous les plans dans lesquels les portes de l’ascenseur se rouvrent ou sont maintenues en position ouverte fonctionnent. C’est large, non ?
  4. Un ascenseur vu d’en haut : Comme dans la promo de Defenders pour ceux qui ont la référence ! Pour voir un ascenseur d’en haut, il faut espérer en effet une caméra de surveillance ou quelqu’un qui débarque par la fameuse trappe (inexistante pourtant ?) d’un ascenseur. Comme d’habitude, je termine comme cela par un point compliqué ce thème 😉

Actions

  1. Devoir adapter vos conditions de visionnage au soleil : Il n’y a pas plus météo estivale que le soleil qui se reflète sur votre écran et vous empêche de discerner quoique ce soit à votre série – surtout que les séries estivales ont tellement l’habitude de se dérouler la nuit, c’est insupportable de les voir faire exprès. J’en ai déjà parlé sur le blog, cela dit. Si vous vous retrouvez à fermer vos volets ou augmenter la luminosité de l’écran (ou à la baisser après fermeture des volets), vous marquez ce point !
  2. Repérer un objet de luxe que vous aimeriez avoir dans une série: Fringue, sac à main, voiture, bijoux, objets technologiques, art déco… Les personnages de série ont souvent la chance d’évoluer dans des mondes bien plus luxueux que nos petits quotidiens de sériephiles amateurs. Quel objet de luxe aimeriez-vous que vos personnages vous offrent, du coup ? Je suis sûr qu’il y en a un, et ça va faire de jolies captures d’écran, forcément !
  3. Être en panne d’envie, d’inspiration ou d’idées, voire de séries : Tous les sériephiles connaissent ce moment, je pense… Vous avez un peu de temps devant vous, mais vous ne savez pas quelle série regarder ou quoi faire. Pire : vous êtes en vacances, mais vous ne regardez aucune série parce que vous êtes en panne de séries ! Voilà. C’est une situation désagréable, mais c’est assez commun en août, et ça va bien avec le thème « panne », non ?
  4. Vivre un ascenseur émotionnel devant un épisode : De la plus grande joie à la pire tristesse ou l’inverse, avec si possible un bon effet de surprise, vous savez tous ce qu’est un ascenseur émotionnel et avec les fins définitives de séries qui nous attendent en août, j’imagine qu’on va pouvoir trouver ça. Attention, pour le coup, ne spoilez pas la raison de l’ascenseur émotionnel (et j’aurais même envie de dire attendez deux jours après diffusion de l’épisode avant de dire avec quelle série vous avez validé le point histoire de ne spoiler personne). Vous êtes des adultes responsables (normalement), soyez sympa avec les spoilers !

Nouvelles grilles copie.jpg

Le point bonus : Vous vous doutez bien que si la grille a quelques points compliqués, c’est parce qu’il y a un bonus facile et intéressant. Comme l’an dernier, vous pouvez remplacer un ou plusieurs points du Bingo par les suivants, uniquement aux dates indiquées… et il y a des petits nouveaux dans la liste, en plus :

07/08 : Journée mondiale de la bière : Boire une bière devant une série
08/08 : Journée du Chat – Un chat (l’animal) est vu à l’écran.
10/08 : Journée mondiale du lion – Un lion (l’animal) est vu à l’écran
12/08 : Journée de la Jeunesse – On fait remarquer à un personnage qu’il est jeune
13/08 : Journée des gauchers – Un gaucher est vu à l’écran (on doit le voir écrire/se servir de sa main gauche).
17/08 : Journée du Chat Noir – Un chat noir (l’animal) est vu à l’écran.
19/08 : Journée Mondiale de la photographie – Un personnage prend une photo
26/08 : Journée du Chien – Un chien (l’animal) est vu à l’écran.
31/08 : Journée du Blog – Faire de la pub pour le Bingo avec un lien vers cet article.
01/09 : Rentrée des classes – Un personnage apprend un nouveau mot ou un nouveau nom
05/09 : Journée mondiale de la barbe – Un personnage touche sa barbe (ou celle de quelqu’un d’autre)

Ma première série abandonnée (6/16)

Salut les sériephiles,

Après mon premier blog, j’avais d’abord prévu de parler de mes premières fanfics, mais le sujet est vaste et un chouilla redondant par rapport à la semaine dernière, alors il faudra attendre un autre samedi pour en savoir plus sur ce que j’ai bien pu écrire avant ce blog… En attendant, je vous propose un article un peu plus simple à rédiger, puisqu’il va s’agir de la première série… abandonnée.

Avant d’en dire plus, je tiens à écrire que je n’arrête que rarement des séries en cours de route, ou en tout cas, je ne le faisais pas. Une fois lancé dans une histoire, j’aime en connaître tous les détails et la voir être menée jusqu’à la fin.

Game of Thrones : ce petit détail qui annonçait le Red Wedding
Il y a des choses qu’on vous spoile et que vous ne pardonnez jamais, surtout quand vous n’aimez déjà pas spécialement la série à l’origine.

En revanche, l’expérience m’a appris qu’en cas de spoilers, je pouvais avoir du mal à me réinvestir dans une histoire, parce que je suis trop frustré et énervé d’avoir été spoilé, donc ça peut me décrocher de la série. Avec le temps, il faut bien reconnaître aussi qu’il y a des séries dont la qualité a tellement décliné que j’ai parfois du mal à m’y remettre, également faute de temps.

SamTakingCareOfDean #Supernatural | Supernatural, Supernatural tv ...Et désormais, je laisse parfois des épisodes s’accumuler sans avoir l’envie de m’y remettre (mais une fois devant, j’adore, allez comprendre). Bref, il y a plein de raisons d’abandonner une série, mais quand j’étais plus jeune et innocent (il n’y a pas si longtemps, donc, hein), je n’abandonnais pas une série, c’était inimaginable pour moi – même quand la diffusion française s’est mise à faire de la merde, j’ai suivi le streaming, à l’exception notable de Supernatural, là j’ai fait n’importe quoi.

Tout ça est bien joli, mais c’est une bien longue introduction pour simplement vous signaler que la première série qui a été victime d’un abandon dans ma vie fut…

Dexter

Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé sur le blog, mais j’en doute : j’adorais la première saison de cette série. Et le générique, qu’est-ce qu’il est cool aussi, même si personne n’a jamais enfilé son t-shirt comme ça, j’espère ! Concrètement, c’était un de mes premiers anti-héros et l’histoire de ce serial-killer qui ne tue que des méchants, pour l’époque, c’était à la fois original et sacrément bien foutu. Si le tout était très prenant, y compris en saison 2, j’ai fini par décrocher un peu en saison 3.

La raison ? Vous allez rire, mais… La rentrée scolaire. J’arrivais au lycée, alors forcément, ça a compliqué les choses. À la base, j’ai commencé la série quand elle avait déjà trois saisons en stock, mais je me suis arrêté à cause des cours dans mon visionnage intensif. De toute manière, l’histoire commençait à me déplaire et traîner beaucoup trop en longueur. Et ensuite, ce fut le drame. J’avais bien l’intention de m’y remettre, jusqu’à ce qu’on me spoile la fin de saison 4. Oui, vous savez ce fameux épisode qui en a révolté plus d’un normalement.

Dexter – desperatecouchpotatoe
Bon, ben, on va dire que ça m’apprendra à être en retard et entouré de gens complètement débiles à cette époque-là (coucou si vous passez par-là) ?

Là, ça m’a dégoûté de la série pour quelques années, au moins. Quand j’ai voulu m’y remettre et que j’ai terminé les saisons 3 et 4, j’y allais donc à reculons et j’ai tout dévoré en très peu de temps. Malheureusement, la série est devenue un fond sonore pendant que j’écrivais (oui, déjà à l’époque, vous savez bien que j’écris tout le temps depuis toujours, non ?) autre chose et je dois dire que, un peu à l’instar des dernières saisons de Smallville, je n’en ai pas le moindre souvenir. À part cette fin de saison 4, donc. Oui, je fais une fixette.

dexter | dexterina

Ce rebondissement m’a tellement déplu que je n’ai finalement même pas pris la peine de revenir pour la saison 5. Il faut parfois se faire une raison : je n’aimais plus l’histoire, on me retirait un personnage que j’adorais de manière bien peu logique par rapport à la série et en fonçant tête la première dans un très mauvais cliché de la femme mourant pour faire avancer le héros (enfin, l’anti-héros). Arf. On va dire que mon premier abandon fut un éveil féministe de plus ?

Voilà donc pour mon premier abandon : un spoiler qui me frustre, une qualité déclinante avec de mauvaises décisions et l’absence totale d’envie de m’y remettre. Pendant très longtemps, ce fut la seule que j’avais commencé sans la terminer. Malheureusement, depuis, je regarde tellement de séries que force est de constater que ça s’accumule, encore et toujours ! Le premier d’une longue série, donc, mais bon, il n’est jamais trop tard pour m’y remettre, j’imagine… Pas sûr que ça vaille le coup pour celle-ci, en revanche !

When ever I watch Jennifer Carpenter on Dexter being all amazing ...
J’en ai entendu tellement de mal de la fin… et, j’avoue, j’en ai lu tellement aussi, je sais ce qu’il s’y passe, donc, bon, voilà.

Les premières chansons marquantes (4/16)

Salut les sériephiles,

Toujours plus tard, mes articles, n’est-ce pas ? Et en plus de ça, le titre est de plus en plus mensonger ! Aujourd’hui, je poursuis en effet ma petite saga de l’été qui consiste à faire le tour de mes premières fois en série. À l’occasion de la fête de la musique demain, je me suis dit que je pouvais bien envisager un petit article sur la première chanson marquante dans ma vie de sériephile. A priori, ce serait un épisode de Charmed, pour ne pas changer… mais j’ai déjà eu la triste occasion d’en parler dans un article !

Voir aussi : The Cranberries dans les séries

Par conséquent, j’ai changé d’optique et plutôt que de réfléchir à la première chanson marquante, j’ai décidé d’essayer de dater le moment où j’ai commencé à me dire que les séries étaient un bon moyen de connaître plein d’excellentes chansons… Il y a tout de même toute une période de ma vie où elles étaient presque la seule manière pour moi de découvrir de nouvelles chansons, notamment lorsque j’étais en prépa. Depuis, j’ai pris un abonnement Spotify et je me fie à ses recommandations, même si c’est parfois douteux. Je ne voulais pas tomber dans la facilité des génériques non plus… Et j’ai fini par tomber sur la saison 2004/2005 qui a proposé des scènes vraiment marquantes. Oui, avant même que je ne regarde Grey’s Anatomy !

Voir aussi : Une seule chanson parmi les séries ?

Je pense que c’est à peu près l’époque où j’ai commencé à avoir des mp3 et à utiliser… Windows Media Player. Une autre époque, sacrément révolue ! Pourquoi cette période ? Je ne sais pas, c’est l’année où je suis entré au collège, j’imagine que ça a dû jouer, l’adolescence, l’émancipation culturelle, tout ça tout ça. En tout cas, je me suis dit que j’avais deux souvenirs de chansons très marquantes cette année-là, et que ça méritait bien un article, surtout qu’il s’agit de séries dont je ne parle pas souvent sur le blog !

Blog de couples-en-serie - [] .::. Couples-en-Série ...

Les 4400 – 1×05 : She Will Be Loved de Marron 5

Il est possible que je me contredise un peu par rapport à l’article de la semaine dernière, mais c’est tout le problème d’essayer de remonter le temps… La chanson est utilisée dans la série lors d’une scène entre Shawn et Nikki – que tout le monde a oublié, je pense. D’accord, tout le monde a oublié les 4400, mais moi, j’adorais cette série à l’époque et je l’adore toujours autant aujourd’hui.

Du coup, le préadolescent que j’étais a vibré pour ce couple qui s’est formé envers et contre tous… même si aujourd’hui, je me rends bien compte que c’est hyper problématique parce que c’est quand même un ado de 17 ans qui crushait sur une fille de 14 ans et qu’on nous présente comme chanceux de pouvoir avoir 17 ans en même temps qu’elle grâce à un petit rebondissement paranormal.

Il n’empêche qu’ils étaient super mignons ensembles et que cette scène avait été un grand plaisir à découvrir. Là-dessus, on m’a rajouté du Maroon 5 et ça doit être à peu près la première fois que j’entendais ce groupe. Clairement, ce n’était pas la dernière, parce que je me souviens très bien avoir cherché sur internet la chanson ensuite et demandé à ma sœur de me trouver un moyen de l’écouter chaque fois que l’envie me viendrait ensuite.

Smallville – 4×18 : You & Me de Lifehouse

L’Histoire est mal faite parce que j’aurais vraiment dû être un énorme fan de Supernatural. Merci M6 d’avoir tout cassé… Toujours est-il qu’avant ça, Jensen Ackles était dans Smallville et qu’il faisait des ravages dans le cœur de Lana. Fou amoureux d’elle, il a provoqué bien des remous dans le couple Clark/Lana, avant de devoir reconnaître sa défaite lors du bal de promo.

Finalement, c’est rigolo : je me souviens surtout de cette scène comme le départ de la série de Jason (c’est-à-dire Jensen Ackles) que j’aurais aimé voir rester en couple avec Lana… alors même qu’à la revoir des années plus tard, il est surtout question de poser les jalons d’un couple Clark/Lois, tout en détruisant les espoirs de Chloe (toujours bizarre de revoir Alison Mack et d’adorer son personnage quand on sait ce que l’actrice faisait de sa vie) et en le remettant ENFIN avec Lana, LE couple que l’on voulait tous voir, même s’il n’était pas endgame et qu’on le savait tous.

Cette scène, je l’avais sur une VHS et je l’ai vue et revue des dizaines de fois, au point d’en connaître par cœur la chanson qui tournait par conséquent en boucle dans ma chambre. Autant vous dire qu’à l’époque, je n’avais pas le niveau d’anglais que j’ai aujourd’hui et que c’est surprenant de savoir que j’en connaissais les paroles par cœur… oui, mais voilà : Lifehouse est un excellent groupe et la chanson me plaisait autant que la scène – Kristin Kreuk y est juste magnifique.

C’est toujours un plaisir de revoir cette scène des années après, surtout qu’on fait le tour du casting au complet un peu de temps (désolé Lex, t’avais rien à foutre là aussi).

Voilà donc pour des chansons marquantes, les premières que j’ai téléchargées grâce aux séries et qui ont fini dans mes playlists de MP3. Les premières d’une longue, très longue série… même si je reconnais que ces derniers temps, je ne fais plus aussi attention qu’avant aux découvertes musicales des séries. On parlera quand même de musique dans un autre article demain, alors que l’écriture de cet article m’a donné de quoi faire pour celui de la semaine prochaine qui sera une véritable plongée dans mon passé. Je n’étais pas prêt moi-même, attention !