In the Dark – S03E03

Épisode 3 – Somewhere Over the Border – 19/20
Ce n’est pas du l’épisode auquel je m’attendais après les rebondissements de la semaine dernière et je crise tout simplement de ne pas pouvoir découvrir la suite immédiatement. C’était génial, comme bien souvent, avec un épisode qui aurait pu être long vu son idée de départ, mais qui, à mon sens, fonctionne parfaitement ainsi. C’était immersif.

Spoilers

Sans nouvelle de Jess, Murphy doit trouver un nouveau plan.

I was trying to get laid.

L’épisode ne fait pas durer de manière interminable le suspense concernant Jess : elle est en vie au moins. On n’en saura pas beaucoup plus cependant : elle est à l’arrière d’une voiture, terrifiée d’être conduite par un inconnu qui a pris soin de la menotter vers Dieu sait où. Je peux comprendre qu’elle soit flippée, ma foi.

De son côté, Murphy est abandonnée dans une gare routière, seule, avec un téléphone qui ne parvient pas à téléphoner au numéro de Jess. Murphy demande de l’aide à une parfaite inconnue dans la gare, et ça n’est pas très efficace : le nouveau smartphone de Murphy n’est pas débloqué pour les appels à l’international. C’est très con, mais c’est bien du Murphy.

L’inconnue lui explique comme elle peut qu’elle doit aller prendre un bus et que le numéro de Jess ne répond pas non plus avec son portable. Elle avait un peu la voix de Lucy de The Rookie, ça m’a perturbé. Pas évident d’être aveugle. Pas évident non plus d’être laissée toute seule dans une gare qu’on ne connaît pas : c’est hyper angoissant ce qui arrive. Personne ne répond à Murphy, inévitablement, et elle comprend assez vite qu’elle est laissée seule face à la situation. La pauvre.

Murphy finit par se débrouiller comme elle peut pour demander de l’aide aux gens dans la gare routière et se rendre au guichet, pour demander des nouvelles du bus de Jess. Malheureusement, il n’est pas évident pour elle de décrire Jess physiquement quand elle comprend que le bus est bien arrivé. C’est finalement une impasse pour elle, donc.

Après toute cette déprime, Murphy décide finalement d’aller à Thunderbay, pour ne pas se retrouver complètement toute seule et dans l’espoir de rattraper Felix à temps. C’est une bonne idée ma foi, et j’aime vraiment la manière dont tout ça est filmé. On nous laisse dans la même angoisse que le personnage, avec une bonne utilisation des focus de la caméra pour nous laisser encore plus dans le flou. Par contre, Murphy n’est pas la plus maligne : quand elle comprend que le bus arrivera trop tard à Thunderbay, elle décide d’en descendre, tout simplement, pour trouver un moyen plus rapide de s’y rendre. Mouais.

Elle ne sait pas ce qui est arrivé à Jess et elle espère arriver à temps à Thunderbay, mais ça nous la laisse dans une situation encore pire que tout : elle est laissée dans une rue déserte, sans le moindre téléphone fonctionnel. Ce n’est pas super malin et elle est hyper agressive avec la femme qui veut lui venir en aide. En plus, on sent qu’elle va dépenser toute sa thune beaucoup trop rapidement.

Murphy laisse finalement partir cette seule chance de s’en sortir et PUTAIN MURPHY T’ES RELOUE. Accepte l’aide qu’on te donne, trouve une solution, fais quelque chose quoi. Bon, ce n’est pas évident, elle est débordée, je comprends bien… mais tout de même, ça me rend triste de la voir dans cet état. Son chien l’oblige à se rendre dans un fast-food à proximité, parce qu’il a faim – et elle aussi probablement. Elle commande et finit par s’asseoir à la table d’un lycéen qui voulait juste réviser tranquillement son contrôle.

C’est à ce lycéen qu’elle finit par demander de l’accompagner à Thunderbay pour 300$. Elle est si insupportable ! De si mauvaise influence ! Et elle joue sur la culpabilité avec ce gamin pour le forcer à l’emmener à « l’enterrement de sa grand-mère ». J’ai ri, mais c’est vraiment une bâtarde. Et une bonne actrice ; l’actrice comme le personnage, hein.

Elle est très forte, en tout cas, parce qu’elle réussit assez vite à convaincre Michael de lui rendre service et mentir à ses parents. C’est drôle comme tout à voir et ça mène à un roadtrip étonnant pour la série. Le personnage de Michael est rapidement attachant à poser quelques questions à Murphy, avant de se révéler lui-même. On finit assez vite par comprendre qu’il est gay, et ensuite que Murphy est la première à qui il ose l’avouer.

Il se libère du poids des règles et des conventions, donc. Il est malin ce Michael, parce qu’il en profite pour mettre à jour une application de rencontres et possiblement profiter de Thunderbay à sa manière. Murphy n’est pas ravie d’apprendre que le gamin est prêt à aller à l’hôtel avec un mec de 31 ans qu’il ne connaît pas. D’un coup, Murphy révèle donc qu’elle est capable d’être une adulte finalement.

Bon. C’est bien beau de faire un roadtrip, mais inévitablement, il faut s’arrêter en chemin pour l’essence. Murphy en profite pour s’acheter une bouteille d’eau, sans aimer le fait que quelqu’un lui propose de l’aide pour trouver ce qu’elle ne parvenait pas à trouver seule, à défaut de voir. Le mec derrière elle cherche aussi à regarder sa carte d’identité, et j’avoue que c’était super cheloue. Elle semble s’en rendre compte : aveugle, mais pas stupide la Murphy. Pas complètement en tout cas. Elle se laisse embobiner par Michael cela dit.

En effet, celui-ci ne s’est pas arrêté (que) pour l’essence, mais pour acheter un peu de marijuana. Si Murphy n’en veut pas pour elle, elle le laisse en tout cas fumer la weed alors qu’il conduit et ça me paraît la pire idée du monde. Il est en pleine crise d’adolescence le Michael à chanter Take on me en fumant. Malgré tout, Michael n’est pas idiot et finit par se rendre compte qu’une voiture les suit depuis la station essence. C’est juste flippant pour Murphy.

Cette dernière force alors Michael à accélérer l’allure et ça mène à ce à quoi on s’attendait : un bon accident de voiture – et même pas spectaculaire, merci non merci pour le Bingo Séries quoi… Finalement, Murphy se ridiculise comme jamais : elle avait juste oublié sa carte d’identité et le type jouait les bons samaritains en lui ramenant. Ridicule, Murphy. Le pauvre Michael se retrouve donc avec une voiture explosée à rendre à ses parents. Il est assez logique et légitime dans cette situation que Michael pète un câble.

Il en est presque attendrissant, et ça fait son effet sur notre héroïne. Murphy finit ainsi par lui conseiller de rentrer chez lui et faire en sorte de faire croire que la voiture a été volée, l’aidant même à nettoyer les empreintes à l’aide d’une bouteille de vodka qu’elle venait d’acheter à la station-service. Bon plan. Ils appellent toutefois un taxi pour le milieu de nulle part avec une voiture accidentée, ce n’est pas super discret.

Les personnages se disent au revoir et ça me rend triste de savoir qu’on ne reverra pas ce Michael, parce que c’était un personnage attachant, l’air de rien. Et il a vraiment aidé Murphy. Il s’en va avec le taxi, et Murphy se retrouve à devoir faire du stop. Encore. Elle le fait à côté d’une voiture accidentée, mais ça ne suffit pas à ce que les gens s’arrêtent, bizarrement.

Forcément, Michael finit par faire demi-tour. Il lui explique tout gentiment qu’il a tellement apprécié d’être lui-même pendant quelques heures qu’il a fini par décider de tout simplement appeler sa mère. Celle-ci vient donc le chercher et il prévoit de la forcer à ramener Murphy jusqu’à sa destination – mais seulement après avoir fait son coming-out. Rien que ça.

Murphy est sceptique, lui demande s’il est vraiment sûr de lui et se laisse convaincre qu’il est prêt à entrer dans le monde adulte. Michael profite de l’attente pour vérifier ce qui déconne avec le téléphone de Murphy et il est rapidement révélé qu’elle a juste besoin d’une nouvelle carte SIM. Finalement, loin d’être énervée, la mère de Michael est simplement inquiète pour lui quand elle le retrouve.

Le problème, c’est que face à sa mère et son amour, Michael se décompose et n’ose plus dire la vérité. Au contraire, il choisit d’enfoncer Murphy autant que possible pour mieux s’en sortir, expliquant qu’elle l’a kidnappée et qu’elle a fumé la weed que la mère sent en câlinant son gamin. Connard, Michael, voilà quelque chose que tu regretteras toute ta vie – même si une partie de ce qu’il raconte est assez vrai, Murphy l’ayant forcé à prendre la voiture par ses arguments.

Michael trahit donc Murphy et la laisse seule pour de bon, cette fois. Il a fait pire que s’il s’était barré la première fois et je trouve ça absolument dégueulasse de sa part franchement. Et comme si ça ne suffisait pas, Michael se barre cette fois avec son téléphone. Alors là, Murphy touche le fond. Moi, je me dis qu’on finira par retrouver Michael plus tard dans la série au moins, et je pète un peu un câble parce que j’ai beaucoup de peine pour Murphy. Je la vois mal rebondir dans cette situation, perdue au milieu de nulle part, sans rien voir. La série la fait pourtant atteindre une aire de jeu, toujours au milieu de nulle part.

Elle s’endort ici et… se fait réveiller par Jess ? What the hell, comme le dit si bien Jess. Cela n’a pas trop de sens, mais la série nous a déjà fait le coup avec Nina, alors j’y ai cru. Je veux dire, Jess planquant une puce GPS dans la peluche offerte à Murphy, comme toujours, c’était crédible, de même que le reste de la scène.

Ainsi, Jess est présentée comme super vexée de se rendre compte que Murphy a réussi à s’endormir alors qu’elle pensait que quelque chose d’horrible lui était arrivé. Jess est un tout petit peu dans l’abus sur ce coup-là. Genre, je vois ce qu’elle veut dire, je vois le fond du reproche, mais elle choisit super mal son moment.

La scène est atroce, parce que Jess finit par prendre conscience que Murphy n’est pas aussi prête à tout qu’elle ne l’est pour lui venir en aide quoiqu’il arrive. Quand Murphy lui explique qu’elle aurait dû la laisser mourir des mains de Nina, Jess n’hésite plus une seule seconde à frapper Murphy en plein visage. C’est d’autant plus dur que Murphy ne peut pas parer le coup, franchement. Jess révèle alors qu’elle n’est pas vraiment là, et c’est absolument atroce, parce qu’ils avaient réussi à me convaincre que peut-être Jess bossait pour les flics ou quoi.

Finalement, ce n’est pas le cas : Murphy a simplement fait un horrible cauchemar. Je suis dégoûté, j’aimais ce deus ex-machina pour conclure l’épisode avec une vraie fin et non une ouverture terrible où Murphy et Jess sont toujours séparées et totalement dans la merde. Ben oui, son réveil est si violent que Murphy décide d’éventrer sa peluche, nous laissant encore plus face à l’angoisse de sa solitude. Ces scénaristes sont beaucoup trop forts putain, ils m’ont baladé comme un bleu, alors que c’était évident que ce serait juste un rêve de Murphy. Je ne sais pas comment j’ai pu me faire avoir.

Et Jess dans tout ça ? Elle est enfermée dans une pièce, et nous n’en sauront pas plus pour l’instant. La pauvre.

4 commentaires sur « In the Dark – S03E03 »

  1. Haha je l’ai vu venir le fait que Jess n’était pas vraiment là mais je suis passée par le doute au tout début. Par contre dès qu’elle commence à lui reprocher de s’être endormie, j’ai senti que ça n’avait aucun sens à ce moment là. C’était quand même hyper bien foutu comme l’ensemble de l’épisode. La scène dans le parc ça m’a rappelé POI.

    J'aime

    1. Oui, ça avait un côté POI c’est vrai ! Et pfiou, ça me paraît super loin tout ça, mais je trouve ça déprimant de voir que tu rattrapes si vite alors que ça m’a pris presqu’un mois d’en arriver à ce stade mdr

      J'aime

      1. Je vais répondre à un seul des commentaires du coup mais t’as dit exactement pareil pour les deux premières saisons mdr. Notamment la 2 que j’ai commencé juste avant qu’elle finisse et que j’ai vu en 4 jours. Bon ce sera pas le cas là. Habituellement je la regarde en juillet donc le rythme est pas le même.

        J'aime

      2. Je sais que je le dis à chaque fois, mais c’est parce que je le pense sincèrement et que ça me perturbe beaucoup :’) C’est différent d’Atypical où j’oubliais à chaque fois !le générique, promis !

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.