Evil – S02E04

Épisode 4 – E is for Elevator – 19/20
Ah oui, c’est marrant cet épisode peu de temps après avoir eu une conversation dans le podcast sur les ascenseurs. Définitivement, il va falloir privilégier les escaliers désormais, parce que cet épisode fonctionne plutôt pas mal du côté de l’angoisse qu’il met en place. J’aime aussi qu’il nous entretienne dans le doute, même si la santé mentale de nos personnages est de plus en plus affectée par tout ce qu’ils voient.

Spoilers

Un an après la disparition d’un ado dans l’ascenseur d’un immeuble, Kristen et Ben surtout, David un peu, mènent l’enquête.

Do you feel like an idiot?

Chaque semaine, je me concentre sur le livre qui s’ouvre devant nous, mais pour cet épisode, ce sont les mains qui ont su attirer mon attention. Elles sont étrangement maigres, je trouve, c’est étonnant. Pas aussi étonnant que ce début de saison qui voit Leland se faire exorciser. Si le supérieur de David pense que c’est efficace, David est loin d’être convaincu, principalement parce que Leland le nargue en cours de route. Il insiste aussi pour que David s’occupe personnellement de son cas. C’est étrange et ça le fait rater le début de l’affaire de la semaine.

L’épisode se déroule un 16 février et ça a attiré mon attention sur une possible St Valentin. La diffusion est si tardive ! Ben et Kristen sont donc au rendez-vous seuls puisque David est occupé avec Leland : ils se retrouvent à enquêter sur Wyatt, un petit garçon à la chambre qui ressemble beaucoup à celle de la gamine pyromane (même studio ?) et qui a disparu depuis un an. S’il s’agit plutôt d’une enquête pour la police, l’Eglise se retrouve malgré tout impliquée car sous le tapis de la chambre se trouve tout de suite un énorme pentagramme enflammé qui… n’intéresse pas la police ? How ? Ils sont fous, eux.

Il y a aussi une inscription sur le bureau de Wyatt : « El game ». Kristen fait inévitablement des recherches dessus, et ça attire la curiosité de ses gamines, un tantinet moins insupportable que l’an dernier car elles ont appris à ne pas parler exactement en même temps. Les phrases se complètent désormais. Je me demande vraiment si d’autres critiques ont souligné à quel point c’était insupportable – enfin, ça, j’en suis sûr – et si ça a pu jouer sur le scénario.

Bien sûr, une des gamines comprend aussitôt que l’inscription mystérieuse concernant « El Game » désigne l’Elevator Game. Il s’agit d’un jeu japonais qui explique un mode d’emploi pour faire un détour pour un Enfer afin de voir à quoi ça ressemble. La vidéo trouvée par les filles pour tout expliquer est très explicite et continent de nombreuses instructions (amusantes ?) à suivre scrupuleusement pour espérer avoir un aperçu des Enfers… sans être maudit ensuite ou resté coincé dans « une autre région » pour autant : temps à respecter, personne dont on ne doit pas croiser les yeux, c’est précis et un tantinet flippant.

Malgré tout, Kristen laisse ses filles devant l’ordinateur. Le parenting à son meilleur niveau, franchement. Elle en parle à David et décide de se rendre voir les caméras de surveillance de l’hôtel où Wyatt a disparu… dans un ascenseur. Et les filles insistent lourdement pour venir avec elle. Lexi n’a toutefois pas le droit de venir, parce qu’elle a un cours particulier de maths ; mais les autres obtiennent gain de cause. Cela n’a aucun sens et joue à nouveau dans le sens d’une possession de Kristen.

Moi, j’ai bien aimé le fait que les filles puissent avoir un rôle à jouer dans cet épisode. Cela changeait un peu de d’habitude, on va dire. Quant au jeu de l’ascenseur, c’est une idée sympa dont je n’avais jamais entendu parler, et ça explique bien l’épisode : Wyatt a donc fait un pentagramme dans sa chambre pour se protéger d’El game, alors qu’il a disparu dans un ascenseur dont les portes ne se sont pas ouvertes pendant dix minutes. Embêtant. La police ne semble pas mener une grande enquête sur ce coup-là.

Ben et Kristen mènent bien plus l’enquête avec les filles et ils finissent même par tenter le jeu eux-mêmes avec l’ascenseur de l’immeuble. C’était assez amusant, même si je ne sais pas pourquoi le gardien de l’immeuble a fait si peur à Kristen et ses filles, parce qu’il avait plutôt une bonne tête en vrai. Et il m’a fait rire tout l’épisode.

Malheureusement pour eux, le jeu ne fonctionne pas du tout dans cet immeuble : il n’y a pas de treizième étage, or il faut y passer pour ce jeu. Seulement voilà, en sortant de l’ascenseur en continuant de parler du jeu, une adolescente les avertit de ne surtout pas faire ça, car ça fonctionne. Ah. Il s’agit d’une amie de Wyatt et surtout de Felicia, la copine de Wyatt, qui a disparu aussi. Aux yeux de la police, ils sont partis ensemble.

Aux yeux de l’adolescente, ce n’est pas le cas, surtout qu’elle a un enregistrement audio de Felicia essayant de jouer à ce jeu. Cela termine par un long silence suivi d’un hurlement flippant. Cela ne démotive pas Ben qui cherche quand même une explication rationnelle, alors que les gamines de Kristen continuent d’être beaucoup trop excitées par tout ça. Tu m’étonnes. C’est la pire des mères sur ce coup-là.

Ben ? Il fait appel à Vanessa, son experte sûre sur ce genre de trucs… qu’il hésite tout de même à appeler, parce qu’il y a un lourd passif entre eux – et surtout un mois de ghosting de la part de Ben. Elle accepte tout de même de bosser pour lui, parce que c’est intéressant comme cas, et elle l’emmène à une visite guidée un peu glauque de la ville. Là, Ben apprend que sans avoir fini le jeu, lui, Kristen et les filles finiront par être hantés par la « Taka taka girl », une fille découpée en en deux par un ascenseur.

Oups. Le problème, c’est que Kristen finit par entendre le son des ongles de cette fille dans sa maison. C’est l’occasion pour moi de marquer un point de Bingo Séries, parce que la série nous propose un plan de certaines pièces chez Kristen sans personne autour. C’est aussi l’occasion d’un moment flippant parce que c’est le genre de bruit qu’on entend toujours quand on est seuls chez soi.

Finalement, il ne s’agit que de la mère de Kristen sur son ordinateur, mais honnêtement, c’est beaucoup trop régulier comme bruit pour être seulement ça.

Perturbée, Kristen décide donc de retourner à l’hôtel pour mener l’enquête sur cette étrange affaire. Elle se rend dans l’ascenseur et recommence le jeu, mais cette fois-ci, elle s’arrête entre le douze et le quatorzième étage, pour être vraiment au treizième. Et re-oups, le jeu fonctionne bien. Kristen demande aux portes de s’ouvrir et se retrouvent ainsi prise au piège entre les étages. Pire, elle voit la nana coupée en deux qui se faufile vers elle avec son bruit caractéristique et sa moitié de corps, l’autre étant coupée par l’ascenseur.

J’ai mal vécu la scène, surtout quand l’ascenseur s’est remis en marche et a coincé Kristen vraiment avec une moitié de corps dans l’ascenseur et une moitié en-dehors. Il faut être tellement stupide pour se mettre dans cette position, mon dieu. Bon, cependant, la moitié de corps de la gamine coupée en deux finit par disparaître après s’être crue dans Walking Dead. La musique aide bien à se dire que quelque chose d’anormal s’est passé, surtout que Kristen a bien pris son médicament.

En tout cas, elle s’en sort finalement en réussissant à redémarrer l’ascenseur, et hop, elle finit par s’en prendre à son psy qui ne lui a pas donné un médicament efficace – mais contreproductif ! Elle ment également à Ben quand elle dit avoir essayé d’arrêter l’ascenseur entre les étages, parce qu’elle assure que rien ne s’y est passé… alors que si, tout de même, tu viens d’avoir la peur de ta vie, franchement.

Du coup, Ben retourne à son tour dans l’ascenseur pour essayer de jouer au jeu. Plutôt que l’entre-étage, il tente d’appuyer, comme Felicia l’avait fait, sur les boutons 1 et 3 à la fois, en même temps que celui de l’appel d’urgence. Comme détraquer un ascenseur en une leçon. L’ascenseur emmène pourtant Ben vers le bas, et plus bas encore que le rez-de-chaussée.

A priori, il termine ainsi dans les fondations de l’immeuble. Et il sort de l’ascenseur ? Bon dieu, sans avoir dit à personne où il était et tout ? Mais JAMAIS de la vie. Je veux bien être rationnel et tout, mais y a des limites à ma rationalité, croyez-moi. Et surtout, ce n’est pas rationnel de se promener seul dans les fondations d’un immeuble. Evidemment que les portes de l’ascenseur se referment derrière lui.

En tout cas, dans ces fondations, il finit par retrouver Felicia et Wyatt… mais malheureusement, ceux-ci sont des cadavres grouillants d’insectes, désormais. Si triste. Ben comprend soudainement qu’il est coincé dans le sous-sol lui aussi. Terrible. Ou terriblement con, au choix.

De son côté, David continue aussi ses séances avec Leland. L’acteur est toujours aussi exceptionnel, avec son sourire un brin flippant et tellement narquois. Je l’adore. Il est froid et parle de racisme, mais David fait preuve d’une patience remarquable avec lui, avant de retourner à ses cours de séminaire. Le sujet portant un peu à débat dans cet épisode est donc la place du racisme dans la religion catholique, ou plutôt le racisme systémique dans l’Eglise. Comme toujours, ça amène un point de vue intéressant, mais ça finit par énerver David qui fout un coup de poing à un type qui critique la religion.

Euh… OK ? J’ai eu du mal à voir où ils voulaient en venir, mais l’idée est de provoquer une crise de foi chez David. Il attire aussi de plus en plus les suspicions de ses supérieurs à force de faire des remous, hein. À deux mois de son ordination, David est donc invité à tenir une messe dans son Église. Il n’y a pas grand-monde présent, mais vous pouvez compter sur Kristen et sur Leland bouffant ses popcorns.

Bien sûr, le sermon est au sujet du racisme dans l’Eglise, hein. Après la messe, Kristen reçoit tout de même un appel de Ben qui l’appelle au secours… mais son message est incompréhensible. Le pauvre Ben se retrouve donc coincé avec les cadavres de Wyatt et Felicia, et on comprend bien le cri de cette dernière quand elle a trouvé le cadavre de son mec, du coup.

Ben est frustré et énervé par la situation en tout cas, surtout qu’il se retrouve coincé avec 10% de batterie, deux cadavres plein d’insectes et, évidemment, la démone qui l’obsède depuis quelques épisodes. Il ne manquait plus que ça. Je trouve ça dommage, tout de même, que la caution rationalité de la série en soit arrivé si vite là. Il reste malin à taper des messages d’adieu sur son portable.

Finalement, David et Kristen finissent par comprendre comment accéder à Ben, et son cri de désespoir pour que les portes restent ouvertes était hyper glaçant et touchant. Ben survit donc à l’épisode, et il peut repartir à l’étage avec sa démone, ainsi que le soutien de Kristen et David. Bien. Un peu creepy cet épisode, tout de même. Il s’arrête là, une fois de plus sans fournir les scènes de conclusion concernant les cadavres retrouvés de Felicia et Wyatt. Ou la culpabilité que leur amie va forcément ressentir de ne pas avoir capté comment faire pour les aider.

> Saison 2

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.