Iceman (comic)

Salut les sériephiles,

Image result for lucifer

N’ayant plus trop d’idées en ce moment pour les 500 mots très généraux sur les comics, j’ai failli écrire un long article pour dégommer la Fox ayant annulé cette fois Lucifer qui n’aura pas de vraie fin, en plus des autres, puis je me suis dit que je n’allais pas céder trop vite à l’énervement – on peut toujours prier pour un rachat (surtout quand on voit la vitesse à laquelle est passée TT mondial hier soir, plus rapidement que Brooklyn 99).

Image result for battle of the atomNon, à la place je vais simplement vous présenter une mini-série de onze comics. C’est possiblement l’une de mes séries X-Men préférées, et pourtant elle partait très mal. Il s’agit d’Iceman et attention, ça va possiblement vous spoiler pas mal le personnage si vous n’avez pas suivi Battle of the Atoms et toutes les conséquences de l’arrivée des X-Men adolescents dans le présent.

En 2016, Marvel a lancé tout un tas de nouvelles séries visant une meilleure représentation globale des minorités, parmi lesquels on retrouvait Mosaic (un super-héros noir, dès 2016) et Iceman (2017). J’adore les deux séries, mais les deux ont eu une bien courte vie malheureusement ; Mosaic n’ayant tout simplement pas de fin (mais le personnage est passé chez les Inhumans – seule raison pour laquelle je ne serai pas contre d’autres saisons de la série ABC) et Iceman étant une très bonne série de comics avec début et fin. D’ailleurs, c’est bien pour ça que c’est celle que je vous présente aujourd’hui.

Related image

Iceman, c’est-à-dire Bobby Drake, on le connaît tous de nom ; certains grâce à X-Men Evolution, d’autres grâce aux films (Shawn Ashmore et ses flirts avec Anna Paquin/Malicia et Ellen Page/Kitty, tout de même). Pourtant, il s’agit bien d’une série sur les minorités parce que lorsque Bobby a rencontré la version adolescente de lui-même, celui-ci l’a confronté à son plus gros secret : il est gay. Depuis toujours, si.

Image result for bobby & rogue
Et tant pis pour mon adolescence.

J’ai eu beaucoup de mal avec cette révélation qui semblait sortir de nulle part à l’époque. Depuis tout petit, Bobby est clairement un de mes X-Men préférés et ses romances avec Malicia dans les films, avec Kitty dans les comics, font partie des choses que je préférais dans tout cet univers. Ajoutons à ça que son coming-out est quelque peu forcé par Jean Grey lisant dans ses pensées et j’ai trouvé le tout maladroit et j’ai boudé le personnage quelques années (bon, c’est aussi que je ne lisais plus tellement de comics, j’avoue).

J’aurais largement préféré qu’il soit révélé bisexuel, ce qui aurait été plus en accord avec des décennies de comics où jamais il n’a été question de sa sexualité autrement que comme hétéro, y compris lorsqu’il avait des scènes avec Jean qui, soi-disant, savait parfaitement qu’il était gay depuis toujours. Bon, bref, cette série se propose donc de donner des aventures solo à un Iceman célibataire, s’assumant nouvellement gay et… ma foi, c’est grandement réussi.Image result for iceman

L’humour et la réparti du personnage sont maintenus, mais sa grande confiance en lui est maintenant quelque peu remise en question par cette difficile acceptation, et j’ai trouvé ça super intéressant de le voir gérer son coming-out alors qu’il est déjà adulte, qu’il a des ex et des problèmes de super-pouvoirs. Cela renouvelle agréablement toutes les métaphores habituelles des mutants devant s’accepter, en remettant en question la société passée dans laquelle il n’était déjà pas à l’aise d’être mutant. Franchement, la série s’en tire extrêmement bien à créer un personnage complexe, mais toujours drôle et plein de vie – Bobby, quoi.

J’avais peur de ne pas reconnaître mon personnage préféré, mais finalement, je l’ai juste redécouvert sous un tout nouveau jour, et c’était cool. Si la série se concentre donc logiquement sur son coming-out qui se fait progressivement (mais qui est facilité aussi par le fait qu’il ait une version adolescente qui se promène au grand jour avec son mec) et son acceptation de sa nouvelle identité, c’est avant tout une quête de soi pour le personnage et en onze numéros les scénaristes arrivent à le faire passer d’un état à l’autre, à le faire grandir en fait. C’est une des rares séries X-Men où j’ai eu l’impression de vraiment approfondir un personnage que je croyais déjà connaître par cœur.

Image result for iceman
Couverture très subtile sur le charme transperçant de Daken…

Et comme nous sommes dans l’univers X-Men, il faut aussi qu’il botte les fesses de quelques méchants ; ce qui n’est pas toujours aussi désagréable que ça pour lui, surtout lorsqu’il tombe sur Daken qui, lui, est bisexuel et aime jouer de ses charmes.

Oui, c’est classique le coup du méchant qui fait tourner la tête du héros, mais ça va, ils ne sont pas trop tombés dans les clichés non plus (enfin si, y a qu’à voir ci-contre, mais non, ça allait, ça aurait pu être bien pire, je pense) et ce n’est jamais qu’un tout petit arc narratif de ces onze comics – il a aussi tout un tas d’autres aventures à gérer.

C’est donc une série sympathique qui réactualise les thèmes de base de la franchise, l’acceptation de soi, la recherche de son identité, avec une touche moderne, quelques super-villains et, bien sûr, quelques-uns de mes personnages préférés dans l’univers Marvel. Et comme en plus il n’y a que onze numéro, ça se lit bien et ça a sa propre conclusion (un chouilla bâclée, mais bon, ils se sont fait annuler faute de ventes alors que ça aurait pu durer des années je pense). J’espère que tout ceci aura attisé votre curiosité et vous aura donné envie de les lire, parce que je suis enfin réconcilié avec Bobby depuis que j’ai lu tout ça et, vraiment, c’était une des meilleures séries que j’ai pu lire ces dernières années !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.