Ce que c’est que la syndication (le cap des 100 épisodes)

Salut les sériephiles !

Image result for agents of shield 100
100 épisodes avec 1% de la série, ça claque en syndication !

Si vous me suivez sur Twitter (ou si vous avez lu mon article de lundi), vous n’avez pas pu passer à côté du fait que, ça y est, Agents of S.H.I.E.L.D a passé le cap symbolique des 100 épisodes. Pourquoi est-ce symbolique ? Au-delà du nombre rond, c’est parce que ça permet la syndication, du coup, j’avais prévu depuis quelques mois de vous faire un article sur celle-ci le jour de la diffusion du 100e AoS, mais la vie – et le concours – en ont décidé autrement.

Image result for agents of shield fitzsimmons explain

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, c’est aujourd’hui que je m’y colle !

C’est quoi au juste la syndication ? Aux États-Unis, il s’agit d’une licence, qui existe à la fois pour la télévision et pour la radio, qui permet de diffuser des programmes sur plusieurs chaînes de télévision (ou stations de radio) sans passer par une diffusion sur un grand network. Autrement dit, c’est ce qui permet à des plus petites chaînes de diffuser des rediffusions de séries sans avoir à attendre que ça passe par la grande chaîne en premier. Pour comparer à la France, c’est comme si NT1 ne pouvait que rediffuser ce qui a déjà été diffusé récemment sur TF1…

Image result for grey's what

(quoi ? Comment ça NT1 n’existe plus et ça s’appelle TFX ? Je suis vieux, OK, c’est bon, je ne vais pas suivre tous les changements de nom toute ma vie alors que je ne regarde pas la télé et que la chaîne ne change pas de contenu !)

En gros, il y a travers les USA tout un tas de petites chaînes, qui produisaient avant du contenu indépendant et original à moindre coût, qui se sont mis à diffuser les programmes des grands networks pour combler les 24h de leur chaîne grâce à des contrats, qu’on appelle syndication.

Il existe plusieurs types de syndication :

  • Certaines séries sont conçues pour atteindre la syndication au plus vite et sans passer par un grand network (c’est généralement le cas des sitcoms) : ces programmes passent directement sur les petites chaînes plutôt qu’à un horaire fixe sur un grand network (les plus connues sont peut-être Xena ou Alerte à Malibu après son annulation par NBC). Avec l’apparition des chaînes câblées, ce type de diffusion a eu tendance à disparaître, surtout pour les séries TV ;
  • les « off-network syndication » : cela se produit quand une série est d’abord diffusée sur un network (comme Agents of S.H.I.E.L.D donc) avant d’être refilée à une petite chaîne qui paye pour la diffuser et entend bien la diffuser pendant longtemps sur sa chaîne (il arrive aujourd’hui, plus rarement, que ce type de syndication soit aussi adopté par de plus petites chaînes produisant une série au succès digne des grands networks) ;
  • le « Public Broadcasting Syndication » : il s’agit de la diffusion de programmes venus de la chaîne PBS ou de chaînes indépendantes,  mais ça reprend le même système.
  • la syndication à l’internationale, qui permet aux chaînes françaises (ou à Netflix) de diffuser des séries, moyennant finances.
  • et enfin, les rerun qui sont la rediffusion sur le network d’origine (que l’on voit généralement se produire pendant les pauses : oui, quand nous on se plaint de ne pas avoir nos séries, les américains doivent se bouffer une rediffusion d’un épisode qu’ils ont déjà vu peu de temps avant).

Image result for bree van de kamp

Dans tous les cas, qui dit syndication dit revente des droits de diffusion, permettant à certaines (très) vieilles séries d’être encore rentables aujourd’hui (coucou Seinfield) et à d’autres d’être financées avant même leur production (c’est plus rare, mais ça arrive).

Quelle origine ? Il faut remonter au début de la télévision, quand il n’y avait pas encore assez de programmes pour occuper les 24h de la journée, ni toutes les soirées de la semaine. Le principe de la syndication a vu le jour, et la barre des 100 épisodes a été fixée comme bien pratique : elle permet de diffuser la série pendant 20 semaines (donc la moitié de l’année) chaque jour et sans interruption. Du coup, ça occupe bien le programme et ce n’est pas les chaînes françaises qui diront le contraire : Charmed, Buffy, Un dos tres, Grey’s Anatomy, Desperate Housewives… nombreuses sont les séries à être diffusées ainsi !

Image result for un paso adelante
Noooon, je n’ai jamais regardé cette série.

Et aujourd’hui ? Contrairement à ce que suggère mon introduction, j’ai découvert en préparant mon article que le 100e épisode n’est plus si significatif que cela pour la syndication ! En fait, bien souvent, les séries sont rentables en syndication dès leur 88e épisode, donc généralement pendant la saison 4. Cela ne fait que quelques années que la limite a été baissée, mais ça en dit long sur la surproduction de séries ces dernières années. Il est plus dur d’atteindre le 100e épisode à une ère où les séries vont et viennent, mais il est aussi moins nécessaire d’avoir des rediffusions occupant 20 semaines d’affilée, parce qu’il y a d’autres séries pour les remplacer désormais ! Bref, le combat de l’audience est de plus en plus difficile et sanglant.

Image result for tv show overflowing

Oh, et à l’inverse, si une série finit par être trop longue, elle peut aussi être annulée car elle devient moins intéressante pour la syndication… De toute manière la syndication a tendance à disparaître avec l’avènement de la VOD et des nouveaux moyens de (re)diffusion.

Quelques exemples de syndication notables. La syndication a souvent un rôle à jouer sur le renouvellement ou non d’une série. Bien souvent, une série est renouvelée pour être sûre d’atteindre le nombre d’épisodes nécessaires à sa syndication, afin qu’elle puisse continuer à rapporter de l’argent même après son annulation. Dès les débuts de la pratique de la syndication, on a ainsi vu des séries être ressuscitées pour obtenir le bon nombre d’épisodes.

De manière marquante ces dernières années, Fringe a ainsi obtenu sa saison 5 raccourcie qui lui permet d’atteindre pile poil le centième épisode, même s’il a fallu produire à perte cette saison-là, c’est-à-dire que la Fox perdait de l’argent juste pour permettre à la série de se conclure.

Image result for fringe

Le renouvellement d’Agents of S.H.I.E.L.D, étrange vu les audiences, suit peut-être cette même logique, mais avec une saison complète (ouf). Parfois, ce n’est toutefois pas suffisant pour convaincre les chaînes : tout le monde pensait que 8 Simple Rules (Touche pas à mes filles !) aurait droit à sa quatrième saison lui permettant d’atteindre la barre des cent épisodes… mais ABC a préféré annuler la série, pensant que de toute manière la série ne fonctionnerait pas en syndication avec la mort de son acteur principal en milieu de série. C’est sûr que c’était un coup dur pour la série… mais finalement, elle aura tout de même eu le droit à la syndication, puisque Disney l’a racheté spécifiquement pour ce type de rediffusion !

Related image

Comme quoi, à Hollywood, rien n’est jamais tout à fait gravé dans le marbre !

15 commentaires sur « Ce que c’est que la syndication (le cap des 100 épisodes) »

  1. Article vraiment très intéressant et instructif. D’ailleurs, il me semble que certaines séries,comme par exemple Elementary, profitent elles aussi de ce système de syndication malgré des audiences faibles.

    Sinon, en parlant du changement de nom de chaine, as-tu oublié le cas de Virgin17 qui a été rebaptisé au moins trois ou quatre fois.

    PS : Pourquoi j’ai l’impression que tu n’assumes pas d’avoir regardé Un Dos Tres ?

    J'aime

    1. Merci ! Ça ne m’étonnerait pas pour Elementary, la syndication est une composante pour beaucoup de séries !

      Pire que ça, j’avais oublié l’existence de Virgin 17 😂😂

      PS : je ne vois pas de quoi tu parles 😏

      J'aime

      1. Oui surtout celles qui sont produites par le studio de la chaine qui diffuse les séries. Ça permet de garder tout l’argent pour eux et rentabiliser plus facilement la série. Enfin, je pense.
        Oublier son existence ? Ah carrément ! Et moi qui m’inquiétait pour ma mémoire 😉 .
        PS : C’est un gulty pleasure. Il ne faut pas avoir honte. Et il y avait quand même de bonnes chorégraphies et parfois chansons originales.

        J'aime

      2. Oublier temporairement pour faire de la place à d’autres choses autrement plus importantes, c’est tout 😇 ce n’est pas comme si je regardais la télé xD j’ai dû arrêter à peu près au moment où Virgin 17 a vu le jour.

        PS : and once again you show me no respeeeect

        J'aime

      3. Je ne savais pas que tu ne regardais pas la télé, désolé monsieur. Enfin, ce n’est pas comme si je la regardais beaucoup moi-même.

        PS : Quoiiiii ? Moiiiiiiiiii? Mais… mais je suis l’allégorie-même du respect. Si il devait avoir une image, ce serait la mienne car Aretha ne peut plus donner son accord. 😉 Maintenant par ta faute, j’ai envie de revoir la série pour la voir pour une fois en intégralité. Maintenant, je sais ce que je devrais regarder en 2021 ^^ .

        J'aime

      4. Il ne se passe plus grand chose de bien à la télé, malheureusement, ou trop en retard lol

        PS : 😂😂😂 je me contente d’écouter les chansons 😇

        J'aime

      5. J’avoue que mis à part les infos de temps en temps ou de rares émissions, je ne regarde plus la télé. Les seules séries étrangères que je regardais encore à la télé étaient Les Experts, Greys Anatomy et Esprits Criminels. Avec la première qui est achevée, la seconde que j’ai commencé sur internet pour sa saison 14, il ne reste que la dernière que je regarde lol.

        PS : Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle dans ce que je dis, c’est un fait avéré :). Les chansons, c’est ça oui, c’est ça…

        Aimé par 1 personne

      6. Tu as retrouvé la chanson mais tu aurais dû répondre avec une autre chanson. Tu as perdu, dommage pour ton titre de « légende » 😉 .

        J'aime

      7. Non, tu ne peux pas et je me dois de te le rappeler car tu n’es pas au-dessus des règles. Après tout, crois-moi. Je suis une allégorie du respect, de l’innocence et de la raison. 😉

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.