This is us – S02E17-18

Spoilers

Retrouvez ma critique des deux derniers épisodes de la saison 2 de This is us.

17.jpgÉpisode 17 – Big, Amazing, Beautiful Life – 15/20
What would I do without you?

Dès le résumé de l’épisode les choses sont très claires : il va être question de la vie de Deja dans cet avant-dernier épisode de la saison que je visionne enfin. Bon, en même temps, c’était prévisible après la fin de l’épisode précédent et mon retard était calculé : j’aurais pu rattraper l’épisode ce week-end, mais je me suis dit que je pouvais bien attendre les deux derniers épisodes de la saison.

Bref, la mère de Deja, Shauna, accouche en début d’épisode, la série en profitant pour nous remontrer les accouchements de tout le casting et la première fois que chaque mère a tenu son bébé. C’est franchement un peu simple pour réveiller des bons sentiments, mais comme c’est efficace, il est difficile de leur en vouloir.

La vie de Déjà n’est pas des plus simples : son père est absent dès la naissance, Shauna est une adolescente de 16 ans qui n’en veut pas plus que ça et c’est sa grand-mère qui s’occupe d’elle. Quelques années plus tard, sa mère est absente et c’est toujours sa grand-mère qui raconte les histoires pour endormir à plus de minuit Deja, quand Rebecca lit des histoires à ses enfants dès la grossesse et Beth et Randall sont aussi un couple parfait avec leurs bébés. C’est toujours pareil, quoi.

La vie n’est pas simple non plus pour Shauna qui, à 19 ans, n’arrive pas à tout gérer et compte sur sa grand-mère pour tout faire, jusqu’à ce qu’elle fasse un arrêt cardiaque un beau matin, devant Deja, sinon, ce n’est pas drôle.

La série en profite pour nous montrer Randall au décès de William, histoire que les connexions continuent. Quelques années plus tard, Deja prépare le petit déjeuner seule dans la cuisine, quand chez les Pearson toutes générations confondues, la cuisine est un moment de partage en famille. Heureusement pour elle, Deja est suffisamment intelligente pour faire la cuisine et pour gérer les factures, et pour dire à sa mère d’être à l’heure au travail, et pour être à l’heure devant le Manny (bien joué)… et pour se couper profondément en préparant le repas d’anniversaire de sa mère.

Hop, elle se rend à l’hôpital, toute seule car sa mère n’est pas là. C’est là qu’elle rencontre Linda et comme Shauna est en train de fêter son anniversaire avec des amis, elle brille par son absence… qui valait mieux que sa présence alcoolisée.

Finalement, Deja s’en tirait probablement beaucoup mieux toute seule : une fois placée, elle rencontre une première famille qui craint bien trop. Le père est une brute (aussi bien verbalement que physiquement) qui s’en prend à Raven, une autre enfant placée dans la maison. Deja vit dans la terreur mais n’ose en parler à Linda qu’elle prend pour l’ennemie, surtout que Shauna a commencé à se droguer à cause de l’absence de sa fille.

Finalement, Deja raconte la vérité sur son père d’adoption, ce qui renvoie Raven et Deja en foyer, au grand désespoir de Raven qui est dégoûtée de cette attitude : elle sait très bien que cela signifie qu’elles vont être séparées l’une de l’autre.

Deja peut enfin rentrer chez elle par la suite – avec un petit aperçu de Kate et Rebecca se faisant le même genre de câlin. Le problème, c’est que chez elle, elle découvre que Shauna est désormais en couple avec un ancien drogué qui est clairement encore un dealer, Alonso. Malgré tout, cela donne un sentiment de famille à Deja… jusqu’à ce que son beau-père devienne violent, ramène un flingue chez elles et passe son temps à s’engueuler avec Shauna, quand en parallèle Jack et Kevin se bourrent l’un et l’autre. Le parallèle n’est pas des plus subtils.

On enchaîne sur Déjà en cours de danse et, alors que tout se passe bien pour elle, des policiers débarque dans la salle car Shauna s’est fait arrêter à cause du pistolet d’Alonso… Et c’est là que nous avons rencontré Deja pour la première fois, avec son arrivée chez Beth et Randall.

Bien sûr qu’on accroche énormément à la vie de Deja, bien sûr qu’on compatit pour Shauna, mais revenir autant en arrière a forcé la série à nous faire un montage des épisodes de la saison centrés sur Deja, et ça tuait le rythme. En plus, j’ai trouvé que l’épisode ne parvenait pas forcément à donner autant de sentiments que d’habitude.

Bien sûr, une fois rentrée chez sa mère, Deja découvre qu’Alonso n’est plus du foyer et aide rapidement sa mère pour les factures – ce qui permet un autre montage des personnages faisant leurs comptes et une Deja qui demande de l’argent à Randall.

Le problème, le vrai problème, c’est que cet argent sert à aider Alonso en prison et pas à payer les factures qui font que Deja et Shauna sont virées de chez elles. Dans un dernier espoir, Deja envisage de vendre la broche de sa grand-mère, mais elle n’ose pas aller jusque-là à cause de la valeur sentimentale – comme Kevin et le collier de son père.

Voila Deja qui fait les cartons elle-même car Shauna et elle sont virées de l’appartement, sous l’œil d’un policier qui ne s’occupe pas plus que ça d’elles. Étrange, mais bon, c’est là que Beth et Randall débarquent.

Il est enfin temps de découvrir vraiment l’inédit de cet épisode : les Pearson accueillent Deja et Shauna chez eux. Peu de surprise, donc, mais tout le monde passe une bonne soirée, et surtout Deja, heureuse d’être de retour à la maison. Quant à Shauna, elle craque une fois que Deja demande à dormir dans sa chambre (et sa mère aurait clairement pu dormir avec elle aussi, mais bon). Elle se rend bien compte que sa fille n’est pas heureuse avec elle, mais qu’elle l’est avec Randall et Beth. C’est dur de se rendre compte de ça, j’imagine, et c’est plutôt bien interprété par l’actrice.

Alors que Randall passe un bon moment émotion (qui n’a pas pris sur moi, désolé) avec Deja, Shauna en arrive à la conclusion plus ou moins logique qu’elle doit s’en aller sans sa fille. S’en aller, je comprends bien, mais ça pourrait au moins attendre le matin suivant, histoire d’avoir un endroit où dormir pour la nuit et de contacter Linda. Drôle de cliffhanger, franchement.

Tout ceci constituait un bon épisode de début de saison, mais si proche de la fin, c’est un peu décevant je trouve, surtout que je n’ai pas eu toutes les émotions que j’attends de la série. Un épisode qui ne se concentre pas sur tout le casting, c’est étonnant si tard, mais au moins, ce n’était pas raté et ça permettait d’approfondir les dynamiques entre personnages. Oui, mais ce n’était pas à la hauteur de ce que j’en attendais quand même.

18.jpgÉpisode 18 – The Wedding – 17/20
Let’s go get me married.

Voilà donc que sans le moindre préparatif aperçu dans la saison, Kate et Toby se marient. On débute toutefois l’épisode par le mariage de Rebecca, âgée, et de Jack, tout aussi âgé. Oui, nous assistons au renouvellement des vœux de Jack et Rebecca pour leur 40e anniversaire de mariage : bien sûr que c’est impossible, mais le rêve n’est pas interdit. Et le rêve est beau : 40 ans de mariage, une entreprise pleine de succès, Rebecca chantant, tout est bien dans le meilleur des mondes et, même vieux, Jack reste parfait. Tout ceci n’était qu’un rêve récurrent de Kate, comme tout le monde s’en doutait dès les premiers instants de l’épisode et comme elle le révélera un peu plus tard, juste avant son mariage avec Toby.

Ce mariage se déroule dans la cabane familiale et est organisé par Kevin et Randall, qui n’ont clairement eu que ça à faire cette saison, c’est évident, pas vrai ? 24h avant le mariage, voilà Kate qui se met à stresser de faire les bons choix.

Heureusement, Randall et Kevin font de bons organisateurs de mariage, même si la vie ne les aide pas. Randall organise les paquets à donner aux invités et l’on découvre que Deja est repassée en mode silence, et pire, en mode tueuse qui critique tout, depuis qu’elle a entendu sa mère renoncer à ses droits parentaux. Bien, au moins, on a quelques explications sur les préparatifs du mariage : du temps a passé depuis le dernier épisode.

La veille du mariage, au soir, Kate se rend compte que Toby a oublié de mettre dans sa valise le t-shirt de son père qu’elle voulait avoir comme « quelque chose de vieux » pour son mariage. Alors que Randall et Kevin font ce qu’ils peuvent pour trouver un objet appartenant à leur père, Kate envisage le plan parfait le matin de son mariage : ramener les glaces préférées de son père. Malheureusement, le magasin n’existe plus, remplacé par quelque chose de plus moderne. Elle disparaît donc le jour de la cérémonie, et même ses frères ne savent pas où la chercher plus loin que le magasin où ils arrivent trop tard.

Toby doit de son côté gérer ses parents qui passent leur temps à se disputer parce que son père veut que sa mère se marie à son nouveau copain pour limiter la pension qu’il lui paye. Le jour même du mariage, ses parents sont insupportables et le mettent en garde, lui proposant de ne pas épouser Kate parce que, quand même, elle n’est pas faite pour lui, instable et complétement cinglée. Bah oui, sympa. Toby ne se laisse pas impressionné et leur dit clairement qu’il est amoureux de Kate et que rien ne changera cela.

En parallèle de tout ça, Beth invite sa cousine au mariage pour faire les photos, et ça lui permet de se confier sur Deja. Elle ne sait plus comment s’y prendre avec elle, et Zoe, la cousine, propose de lui parler. Et ça tombe bien : elle aussi a été abandonnée par sa mère à celle de Beth quand elle était enfant, donc elle comprend la colère de Deja, vis-à-vis de sa mère et vis-à-vis de sa famille d’accueil.

Les scénaristes font vraiment bien les choses avec le personnage de Deja et sa psychologie forcément complexe. Zoe est pile ce dont elle avait besoin pour comprendre ses propres sentiments et envisager de mettre une robe au mariage.

Quant à Rebecca, elle stresse de trop en faire pour le mariage de sa fille, parce qu’elle sait que quoiqu’elle fasse, elle énerve sa fille. Et la pauvre n’est pas gâtée avec Kate qui se barre le matin du mariage et ne l’appelle que pour lui dire que ça fait une semaine qu’elle rêve du remariage de ses parents. Et en envisageant la présence de Toby dans ce rêve alors qu’il n’y est pas, Rebecca rend les choses encore pire pour Kate.

Dans la recherche de Kate, Kevin et Randall envisagent le pire, car c’est ce que fait Randall avec Beth quand il panique, puis chacun reconnaissent leurs erreurs en tant que frère vis-à-vis de Kate. C’était sympathique comme scène, étrangement.

Kate est en fait partante pour une balade en forêt avec l’urne de son père, où elle lui confie ses doutes sur l’absence de Toby dans ses rêves, avant de disperser les cendres sur leur buche préférée. Kate réussit finalement à accepter que son mariage approche et va se préparer, partageant au passage un joli moment avec sa mère, où elle lui dit qu’elle n’est pas en travers de son chemin, mais qu’elle est son chemin, rien que ça : elle veut devenir chanteuse comme elle, mère comme elle, se marier comme elle.

La saison se termine donc sur un mariage réussi, avec un discours flashback de Jack qui envisageait le mariage de sa fille. C’est beau. La soirée du mariage voit tout le monde passer un moment, et particulièrement Kevin qui se retrouve à être dragué par Madison (encore beaucoup trop drôle dans cet épisode). Deja est comparée à Randall par la mère de Toby qui décidément fait n’importe quoi et réveille sa colère : voilà donc Deja qui va exploser la voiture de ses nouveaux parents. Ben voui. Personne ne s’en rend compte, trop occupés qu’ils sont à écouter Kevin faire un discours parfait à la mariée, proposant à sa famille de laisser Jack partir dans une respiration.

C’est ensuite à Randall d’enchaîner sur un discours qui nous permet de découvrir que dans un an, Toby sera gravement malade et Kevin dans un avion pour le Vietnam, en couple avec Zoe et se trimballant avec une photo de son père et son oncle à l’armée ; alors que 10 ans plus tard, Beth, Deja, Annie ou n’importe quel membre féminin de la famille sera dans un mauvais état. C’est un joli twist qui permet de relancer l’intérêt pour la série : de qui parlent-ils quand Randall propose à Tess d’aller la voir parce qu’il est temps ?? Nous ne le saurons pas avant la saison 3, et on ferait mieux de profiter du mariage en attendant.

La saison se termine donc sur tout le monde dansant la bonne humeur, Deja bien énervée et Kevin qui rencontre Zoe, séduite par son discours. Autrement dit, cette saison se termine sur un bon épisode conclusif, même si un ou deux épisodes supplémentaires auraient pu rendre le tout moins précipité. Je critique, mais tout ceci est drôlement bien mené malgré tout et les pistes pour la saison 3 sont là, bien plus intéressantes que celles sur lesquelles on nous avait laissé en saison 1, alors tout va bien.

19.jpg

EN BREF – L’air de rien, cette saison nous aura bien baladé avec de nombreuses fausses pistes et tout un tas d’émotion, de la fausse couche à la rupture de Kevin & Sophie, en passant par l’arrivée, la perte et le retour de Deja. Chacun des Big Three a vécu de grands moments et en a un certain nombre encore en stock. Évidemment, cette saison 2 restera également marquée dans les esprits pour son épisode du Superbowl, avec la mort de Jack, la maison qui brûle et l’enterrement du père de famille. Et puis, il y a aussi eu ce triple épisode se consacrant à un des Big Three à chaque fois… Finalement, je n’ai pas l’impression d’avoir vu une saison de 18 épisodes : tout était sacrément lié, j’ai vu les épisodes par couple ou trio, et j’en ressors avec l’impression que tout est passé hyper vite tellement c’était fluide et bien écrit. Chaque épisode avait son événement marquant, et c’est quand même bien joué de leur part. Cette série confirme qu’elle est un vrai coup de cœur et cette saison m’aura encore plus plu que l’an dernier, comme quoi, il ne faut vraiment jamais dire jamais.

Et dans le même genre, me voilà déjà vraiment pressé d’être en septembre, qui l’aurait cru ? La barre est haute pour la saison 3 !

> Retour à la liste des épisodes

 

7 commentaires sur « This is us – S02E17-18 »

  1. Tu as vraiment trouvé le discours de Kevin au mariage parfait ?
    Perso j’ai trouvé que c’était le truc le plus creepy qui pouvait arriver, parler de son père mort au milieu de plein de gens qui en ont rien à faire, histoire de bien plomber l’ambiance XD .

    J’aime

    1. Parfait pour la série et pour donner quelques émotions. Je vois ce que tu veux dire autrement, mais pour avoir assisté à un mariage dans ce genre là, ce type de discours est parfois un vrai besoin pour les mariés et la famille. C’est l’occasion de dire des choses que tu ne dis pas autrement. Je confirme que pour les gens pas au courant/qui n’en ont rien à faire, ça a dû être chiant, mais je faisais partie des concernés et ça fait du bien de voir une page se tourner.
      Je suis mitigé donc, mais c’était parfait pour la série en tout cas !

      J’aime

      1. Alors il va falloir que je briffe la famille que je veux pas qu’on parle de gens morts le jour de mon mariage.
        Clairement, c’est pas le genre de trucs qui me feraient du bien ou dont j’aurai besoin, il y a bien d’autres occasions pour en parler.

        J’aime

      2. Tout dépend la manière dont le deuil a été géré, je pense ; il y a parfois des moments plus propices que d’autres pour le faire, et pour certains, un jour heureux permet d’avancer ; alors que pour d’autres, c’est juste creepy. C’est comme tout, ça dépend de la personne, je crois ! Ce n’est pas non plus le genre de choses dont j’aurais envie pour le mien, mais au mariage dont je parle, ça paraissait totalement naturel & bienvenue de le faire.

        J’aime

  2. Comme Yoda, j’ai trouvé le discours de Kevin un peu lourd pour un mariage. Après, c’est sûr qu’on peut parler des absents du genre « une pensée pour mon père qui serait fier de sa fille » ou un truc du genre mais pas besoin d’en faire tout un toast 🙂 L’épisode final était cependant très bien. J’ai hâte de voir la suite en espérant que la série gardera ce charme qui lui est propre.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.