Missions – S02E07-08

Épisode 7 – Furie – 17/20
C’est un peu moins bon dans ce volet qui semble ralentir le rythme des révélations, voire se perdre en chemin. En même temps, c’est loin d’être un mauvais épisode et il y a une avancée de taille en fin d’épisode. Bon, comme en saison 1, cette série gère à fond ces cliffhangers. Difficile de ne pas avoir envie de tout enchaîner et de passer d’un épisode à l’autre.

> Saison 2


Spoilers

207.jpg

C’est un endroit où l’homme peut vivre.

Bon, ce n’était donc pas Ivan qui est tombé sur Jeanne avec un couteau, mais d’autres hommes qui n’hésite pas à l’assommer quand elle se réveille et s’inquiète de ce qui lui arrive. Un coup de poing dans la tronche de Jeanne, ça réveille en tout cas en sursaut Alex, William et Simon, tous liés par l’évolution de leur ADN. C’est curieux tout ça !

Une fois les deux autres rendormis, Alex s’embrouille une fois de plus avec Yann, parce qu’elle lui reproche de lui avoir menti : Alan n’avait rien dit à Alice, puisqu’Alice était simplement une machine ayant filmé le meurtre de Yann. Ce dernier pousse Alex à tuer Alice, désormais : elle est selon lui une ennemie. Et puis, Alex meure d’envie de la tuer après tout. Pfiou, elle perd vraiment la boule.

Réveillée par Simon le lendemain, Alex a ainsi extrêmement peur de l’avoir tuée, mais Simon lui révèle qu’il sait ce qu’elle traverse. Terrifiée par elle-même et par la puissance de Yann sur elle, elle décide de quitter le groupe, qui fait demi-tour. Pour le coup, je rejoins assez l’avis de Samuel sur cette affaire : il est choqué de découvrir que Simon, Gemma et William n’en ont rien à faire d’apprendre qu’Alex a tué un des leurs. C’est vrai que c’est gros quand même.

Malgré tout, la marche de découverte de cette nouvelle planète continue. Bon, la planète n’est pas très surprenante, ils se promènent dans une forêt quoi. Et comme on est au rythme de promenade, Simon en profite pour parler de la mutation à William.

Après tout ça, le groupe tombe sur un garde-manger, comprenant donc que sur cette planète, il est possible de chasser de la viande et surtout de vivre en cas de problème. C’est bien beau de chercher à retrouver Jeanne, mais il faut aussi penser à l’humanité. Soit. Sam fait donc demi-tour pour apporter ses données de recherches pour la Terre, qui a besoin d’une nouvelle planète.

Même si tout ça est bien prenant et que les enjeux sont loin d’être minimes, Gemma prend encore le temps de s’intéresser aux sentiments de Simon vis-à-vis de Jeanne. Et elle lui explique aussi qu’elle se demande s’il ne change pas. Ils sont loin de se douter qu’ils sont espionnés, en tout cas, même si Simon semble le ressentir.

Quand ils arrivent enfin près des cabanes du Cercle, tous les habitants du Cercle les prennent en otage… Et les amènent à Jeanne. Facile. Ils retrouvent donc Jeanne sans mal et finalement, Alice se révèle comme la machine froide et calculatrice qu’elle est : elle n’hésite pas à tuer tous leurs agresseurs, sous les yeux de Jeanne, qui les a connus comme amis…

Cet épisode prend le temps de revenir sur Alan qui est loin d’être aussi terrifié que ce que je pensais. Même si le reste de l’équipe est parti depuis deux jours, il se rassure et parvient à se convaincre que tout va bien pour eux, même s’il est coincé dans un vaisseau sur une autre planète. Il en profite aussi pour découvrir qu’Alex est partie en vrille la veille de l’atterrissage, à parler toute seule dans le cockpit.

Heureusement, Alan va bientôt pouvoir tromper l’ennui avec Sam qui revient et lui promet que tout le monde va bien, y compris Alex. Menteur. Bon, je comprends son désir de ne rien dire cela dit.

En plus, il a de bonnes nouvelles : la planète dont il revient est habitable par l’homme, c’est une réplique de la Terre. Le seul petit détail, c’est que la planète est habitée et que, OK, Sam pense qu’ils sont possiblement en danger et révèle qu’Alice est un danger elle aussi.

Il n’a pas idée à quel point : ainsi, sur l’autre planète, Alice plante un couteau dans le dos de Jeanne, littéralement, avant de l’égorger, sous les yeux de Simon et William qui ne s’y attendaient pas beaucoup plus que moi. Après un épisode un peu plus lent, ce cliffhanger m’a remis les idées en place et je n’ai pas pu décrocher mes yeux de l’écran.


Épisode 8 – Autres – 20/20
Une pluie de réponses tombe sur cet épisode qui gère vraiment bien les suites du cliffhanger précédent et qui donne une idée précise de ce qu’il s’est tramé depuis le début de saison et de ce qui se tramera d’ici la fin de saison. Et c’est très, très bon, comme vous l’aurez compris à la note donné à cet épisode.

> Saison 2


208.jpg

Une espèce s’incline devant plus fort qu’elle.

L’épisode commence par les fameuses lois de la robotique d’Asimov, et il est très clair qu’il est question d’Alice et de son meurtre dans le cliffhanger précédent. Ainsi, un flashback nous montre le jour où William a pris la décision de faire de la seconde Alice une hôtesse pour Irène. L’intelligence artificielle qu’elle était a ainsi pu acquérir sa liberté de pensée… et tant pis si cette liberté de choix de son destin a dû mener à créer une meurtrière apparemment.

Bon, donc, dans le présent, Jeanne est morte égorgée par Alice, qui explique à son père qu’il savait parfaitement les risques : il a créé une nouvelle espèce avec les amortels – ces clones qui ne peuvent mourir ni de vieillesse, ni de maladie – et évidemment que les amortels vont vouloir prendre le dessus sur les humains.

Finalement, Alice se barre en laissant les humains derrière elle, loin de se douter qu’une seconde Alice prisonnière leur sera amenée ensuite. Bon, ben je rejoins Gemma sur le « Oh my fucking god », parce que tout ça n’a pas tout à fait de sens. La deuxième Jeanne est forcément très perturbée de découvrir son cadavre, mais une fois le choc passé, les retrouvailles avec Simon peuvent être touchantes. Après tout, ça fait cinq ans qu’il attend de lui dire ce qu’il a sur le cœur, n’en déplaise à Gemma.

Pourtant, Simon ne se dit pas amoureux de Jeanne. Loin de ça, il a juste besoin de sa présence pour vivre, même s’il ne se l’explique pas. Jeanne non plus n’a pas de réponse à apporter, ne sachant pas non plus si le cadavre est l’originale ou une copie. En revanche, elle leur propose d’attendre Vladimir, qui a des réponses selon elle. Maintenant qu’elle a compris son rôle de catalyseur des émotions, elle veut comprendre l’expérience de Vladimir…

Pendant ce temps, au vaisseau sur Mars, Sam analyse ses données et demande à Alan de venir le voir au plus vite. Le drone qu’il a envoyé a pris des photos bien intéressante de la nouvelle planète : elle est inhabitable, à l’exception de deux zones en forme de cercle, identiques au rocher près. Et la raison de ce terraformage nous est expliqué par Vladimir : ils ont créé deux zones dans l’espoir que le clone de Jeanne développe le même pouvoir qu’elle.

Voilà qui explique pourquoi les méchants ayant kidnappé nos héros sont les mêmes personnages que les habitants du Cercle. La deuxième Jeanne était prisonnière parce qu’elle ne possédait pas les pouvoirs de la première, qui est celle qui est tombée dans un piège en fin d’épisode 6 et est donc encore en vie. Malgré une conversation sur l’origine mystérieuse (divine ?) des pouvoirs de Jeanne, on n’en apprend pas beaucoup plus sur elle après ça.

Bien sûr, de son côté, Samuel galère à trouver des réponses sur ce qu’est l’autre planète, tout en étant harcelé de questions d’Alan à propos d’Alex. Pas facile la vie. Alan prend donc la décision de quitter le vaisseau pour partir à la recherche d’Alex. C’était trop simple d’avoir deux personnages hors d’état de nuire sur le vaisseau, forcément. En plus, Sam prend la décision de suivre Alan à travers le portail, parce qu’il a découvert, grâce à d’autres scientifiques sur Terre à qui il a envoyé ses données, que le portail était capable de les envoyer à dix millions d’années-lumière de Mars… mais aussi dans le futur. Un portail spatio-temporel, il ne manquait plus que ça !

Quant à Alex, elle est toujours harcelée par Yann, et elle retombe sur Alice, qu’elle espionne de loin dans la forêt. Oui, je l’avais presque oubliée parmi les réponses : Alice est toujours dans la nature, et elle est un vrai danger… sauf qu’elle tombe juste sur Ivan. Cet idiot lui révèle qu’il y avait deux Jeanne et qu’elle n’a probablement pas tué la bonne, énervant sacrément Alice au passage. Hâte d’avoir droit à une confrontation Alice/Alex, parce que les deux meurtrières envoient du rêve !

Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.