Sept astuces pour survivre à la canicule

Salut les sériephiles,

La France traverse actuellement un épisode de canicule précoce assez important, et la même question brûle les lèvres de tout le monde : tu survis ? Moi, la question que je me pose, c’est plutôt : vais-je réussir à publier un article du jour aujourd’hui ? Parce que j’ai beau essayer, j’ai encore quelques bugs WordPress et j’ai pris l’habitude que ma priorité soit ailleurs désormais. Pourtant, j’ai toujours envie de les publier.

Avant de les publier, il faut encore avoir l’idée qui vaut le détour, cependant. Je pensais la tenir avec sept clichés sur la canicule dans les séries, mais en fait, j’ai déjà eu l’occasion d’écrire cet article en 2020. Il est encore disponible par ici. Je le terminais en disant que j’aurais peut-être un jour de quoi en faire un deuxième, mais ce n’est pas encore le cas : j’ai à peine deux points en tête, ça peut donc attendre quelques jours de plus.

Je vais donc poursuivre sur ma lancée des « sept astuces pour » et vous parler de mes sept astuces pour survivre à une canicule. Après tout, j’ai fait mes cartons dans un appartement où la température flirtait avec les 40 degrés une fois, et j’ai encore progressé depuis.

1) Avoir un ventilateur

Je n’ai pas dit que l’article serait hyper écolo. Malheureusement, avec des températures extérieures à 36°C et une façade plein sud, je n’ai pas trop le choix de faire autrement que d’en avoir un. C’était parfaitement inutile d’en avoir un en région parisienne quand j’étais enfant, c’est désormais un incontournable. Nous n’avons pas tous la chance d’avoir une clim – et la clim, c’est mal pour la planète aussi – alors voilà, j’ai un ventilateur et ça change tout au ressenti d’avoir au moins un courant d’air sur nous.

2) Vivre dans le noir, fenêtres fermées

J’enchaîne rapidement sur les clichés, mais je rappelle donc qu’avoir les fenêtres et les volets fermés, c’est un indispensable tant que le soleil donne et qu’il fait plus chaud à l’extérieur qu’à l’intérieur. Dans le tome 5 d’Harry Potter, les Dursley sont assez idiots pour avoir les fenêtres ouvertes en pleine canicule. Ne soyez pas les Dursley à essayer d’attirer une brise inexistante ! Les fenêtres, ça s’ouvre quand il y a de la fraicheur, le soir. Et encore, c’est si vous avez un antimoustique, hein.

3) S’hydrater correctement

C’est important aussi, et ce n’est parfois pas si évident. Il faut boire de l’eau régulièrement, quitte à se mettre un réveil toutes les heures pour penser à boire si vous n’êtes pas du genre à y penser par vous-mêmes. Cela signifie que vous allez aussi passer plus de temps aux toilettes, mais bon, on s’y fait. J’en profite pour rappeler que si l’eau fraiche fait du bien, il ne faut pas en abuser : l’eau glacé hydrate moins bien que l’eau chaude…

4) Acheter un pulvérisateur ou brumisateur

C’est l’un de mes meilleurs investissements de l’an dernier apparemment : un petit pulvérisateur qui servait à l’origine à arroser des plantes. Bon, les plantes sont mortes il y a longtemps avec moi, mais l’aérosol a survécu et je me trimballe désormais avec. Cela fait un bien fou de s’asperger d’eau fraiche, et je trouve même une utilité au glaçon que je n’utilise pas pour boire grâce à ça. Si vous n’en avez pas, essayez de prendre des douches. M’enfin, c’est moins pratique de prendre des douches au boulot, alors que le petit « pschitt pschitt », c’est un grand oui.

5) Les serviettes de bain pleines d’eau fraiche

L’autre astuce qu’on a tendance à trop oublier, c’est d’avoir des serviettes de bain humidifiées d’eau fraîche, voire glacée, un peu partout dans l’appartement. Que ce soit devant le ventilateur dans l’espoir de propager la fraicheur ou juste à sécher un peu partout dans la pièce, sachez que ça fait une petite différence. Et si vous ne la sentez pas, vous pouvez toujours mettre cette serviette fraiche sur votre peau. Les vêtements sont optionnels en cas de canicule de toute manière – et on note aussi qu’une serviette de bain, ça évite d’avoir la peau qui colle à certaines surfaces du genre canapé ou chaise. Double utilité et fraicheur garantie, faudrait être difficile.

6) Les blocs de glace dans les gants de toilettes

Dans le même genre, les gants de toilettes sont un grand plus : généralement, ils sont assez grands pour contenir les blocs de glace qu’on met au congélateur et qu’on emporte ensuite en cas de voyage quand on veut conserver au frais des aliments. Même histoire qu’avec les serviettes de bain : ça évite que le bloc ne vous brûle la peau de le mettre dans un gant de toilettes et ça permet de se rafraîchir. Eviter de mettre immédiatement sur la nuque par contre. Et buvez.

7) S’occuper

Le plus compliqué en cas de fortes chaleurs, c’est encore de se motiver à faire quoique ce soit, surtout quand on est dans le noir. La lecture de mon roman n’avancera vraiment jamais. Evitez de dormir trop longtemps, c’est vraiment mauvais pour la motivation, regardez des séries ou des films (d’horreur surtout – j’ai découvert The Uninvited et Midnight Meat Train, c’est tout sympa). Sinon, il faut boire de l’eau, hein. Et ne pas oublier d’avoir plusieurs sources de lumière, si possible peu chauffantes, pour ne pas s’éclater les yeux.

Voilà donc pour cet article. Je sais, je n’ai pas inventé l’eau froide en cas de canicule, mais écoutez, on ne sait jamais, si ça peut vous donner des idées pour survivre ou passer le temps, c’est un plaisir d’être là. Et vraiment, pensez au pulvérisateur d’eau fraiche.

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.