Lucifer – S04E09-10

Épisode 9 – Save Lucifer – 16/20
Ouf, la série repart sur de bonnes pistes menant très clairement à l’épisode final de la saison (et de la série ?). C’est plutôt bien foutu et toutes les intrigues avancent, approchant clairement de leur conclusion. En revanche, j’ai du mal à voir comment est passé le temps dans cette saison de dix épisodes qui couvre très clairement plusieurs mois… ce n’est qu’un détail, je sais.

Saison 4 


409

You can’t touch this !

C’est reparti pour cette saison 4, que je vais enfin achever, avec une bonne semaine de retard sur ce que j’avais prévu, mais bon, cette saison n’aura pas réussi à me convaincre. C’est un peu mieux dès le début de cet épisode, avec un meurtre prévisible mais marrant et un Lucifer qui découvre que le mal le rattrape plus vite qu’il ne le pensait : Ella découvre que sa main est en plein « psoriasis »… alors qu’elle est juste en train de redevenir la main du Diable, quoi.

Lucifer n’est pas le seul à avoir un changement de look radical et je ne comprends pas ce qui est arrivé à Chloe dans cet épisode, mais ce n’était pas bien réussi ; ni en termes de coiffure, ni en termes de veste et d’écharpe – même si celle-ci finit par avoir un intérêt pour cacher le cou de Lucifer qui finit par en avoir besoin, parce que sa transformation est progressive, mais rapide.

Bien évidemment, Eve est brisée par la rupture, elle finit donc en larmes chez Maze (pauvre Linda) qui veut la venger en s’en prenant à Lucifer mais se retrouve à devoir la conseiller… Et elle n’est pas une très bonne conseillère conjugale, clairement, surtout qu’elle ne semble même pas se rendre compte qu’elle est clairement amoureuse d’Eve, elle-même. Leurs scènes sont choupinettes comme tout pourtant.

Elles débarquent donc toutes les deux en moto sur la scène de crime, parce que la suspecte principale du meurtre est en fuite et que ça fait une bonne occasion pour narguer Lucifer. Celui-ci n’en a rien à carrer, évidemment, parce qu’il est ses propres problèmes à régler, à commencer par sa main redevenant démoniaque. Il en parle à Chloe, puis retourne voir Linda pour obtenir de l’aide.

Il lui en veut car il est sûr que c’est une réaction de la haine qu’il éprouve en lui-même. Elle lui conseille donc de chercher la raison de sa haine viscérale de lui-même et, forcément, il se rend voir Daniel pour savoir ce qui est si détestable chez lui. Le problème, c’est que Dan reste en boucle sur Charlotte, même après neuf épisodes. Franchement, ce n’est plus possible ce personnage.

Heureusement pour Lucifer, l’enquête de la semaine lui est bien pratique : la nana qu’ils recherchent a tué sa jumelle, et donc elle doit se détester. Il est aussitôt motivé à la retrouver… sauf que pendant ce temps, Maze et Eve sont sur la même piste, avec Maze comprenant enfin ses sentiments pour Eve et essayant de profiter la situation. La pauvre réussit certes à décrocher un baiser d’Eve, mais c’est parce qu’elle cherche un moyen de rendre Lucifer jaloux.

Ainsi donc, à défaut de trouver Moira, la possible meurtrière du jour, Lucifer trouve Eve et Maze en train de s’embrasser. C’est horrible pour Maze qui y croyait, mais ça fait avancer l’épisode vers une Eve qui découvre que Lucifer n’en a rien à faire d’elle, mais continue de privilégier Chloe coûte que coûte. Il faut dire que Chloe a une avance qu’Eve n’a pas : elle connaît le problème de Lucifer dans cet épisode, avec une transformation de plus en plus visible.

Cela fournit aussi des scènes comiques où Eve fait tout ce qu’elle peut pour ressembler le plus possible à Chloe, fournissant au passage une solution pour résoudre l’enquête. Résoudre l’enquête, oui, mais pas le problème de Lucifer qui est le plus intéressant de l’épisode : ses yeux deviennent d’un rouge démoniaque et commencent eux aussi à poser problème pour l’enquête.

Chloe décide donc d’organiser une soirée masquée pour résoudre ce problème, et Lucifer peut ainsi être à ses côtés, avec un masque de diable. Tout est dit : Chloe accepte définitivement le côté démoniaque de son Lucifer là. Ce n’est pas la seule : Eve est amoureuse de lui après tout. Il la confronte et l’envoie paître parce qu’elle ne devrait pas l’aimer.

Déprimée, Maze se décide à recontacter Dan qui a ainsi droit à une scène où il n’est pas si insupportable que ça, même s’il parle encore et toujours de Charlotte : il regrette de ne pas lui avoir dit plus tôt qu’il était amoureux, alors il conseille de Maze de tout avouer à Eve, quitte à faire un grand geste pour elle. Grâce à ça, on a droit à une excellente intervention musicale de Maze sur la scène de Lux.

Comme toujours, la série gère ses choix musicaux à la perfection, avec une reprise de Wonderwall d’Oasis. Alors, je préfère la version originale, c’est sûr, mais la scène est sacrément belle. Bon, et aussi à nous briser le cœur parce qu’évidemment, Maze y croit, mais Eve comprend qu’elle doit faire à son tour un grand geste pour Lucifer. Pauvre Maze, franchement, elle mérite tellement mieux que ça.

Eve se sert donc de Maze pour son grand geste : Lucifer lui ayant parlé de la prophétie du Père Kinley, elle demande à la démone de l’aider à le faire s’échapper. Si cela fonctionne bien, Kinley n’a cependant pas l’intention d’aider Eve en quoique ce soit, forcément. Et ça empire encore les problèmes de Lucifer : il se transforme complétement et son pouvoir se déploie sur l’ensemble de Lux où tout le monde vient donc lui avouer ses pires secrets.

Tout le monde, hormis Chloe, bien évidemment. Certes, ça l’aide à régler l’enquête, mais ça pose problème quand même. Bien sûr, la résolution de l’enquête l’aide à comprendre mieux sa haine de lui-même, mais ça ne l’empêche pas de finir en démon, avec des ailes. C’est problématique pour Chloe qui voulait emmener Lucifer à ses côtés pour retrouver Kinley.

Sinon, Ella avoue à Dan qu’elle sait qu’il est responsable de l’attaque contre Lucifer, et elle en profite pour lui conseiller d’obtenir un peu d’aide pour gérer la crise qu’il traverse. Elle est de bons conseils, comme d’habitude, mais elle ferait mieux d’écouter ses propres conseils aussi. Au moins, elle fait avancer Dan, qui se retrouve à se rendre chez Linda.

À force, elle devrait refuser les patients quand même. Déjà elle est enceinte jusqu’au cou, mais en plus ce sont ses amis, mince. Et d’ailleurs, elle est tellement enceinte jusqu’au cou qu’elle perd les eaux, alors qu’Amenadiel et elle n’ont pas choisi de prénom. Finalement, l’accouchement se passe sans encombre, avec même Maze qui plante Eve à temps pour assister à la naissance de Charlie. Ouep, le bébé porte le nom de Charlotte comme ça. Et oui, le bébé est en bonne santé, ce n’est pas un prématuré, donc sept mois au moins se sont écoulés depuis le début de la saison. Bizarre (sept, c’est en comptant que Linda n’a appris sa grossesse qu’au bout d’un mois et qu’elle accouche avec un mois d’avance ; mais ça rentre difficilement dans le cadre de cette saison).

C’est beaucoup plus chouette que l’intrigue de Dan de voir Amenadiel se souvenir d’elle comme ça. C’est triste quand même, parce qu’il décide aussi que Charlie doit à tout prix aller vivre dans la Ville d’Argent, soit le Paradis, plutôt que sur Terre.

La fin de l’épisode approchant, Kinley propose à Eve de devenir Reine des Enfers aux côtés de Lucifer… et elle adore tellement ce plan qu’elle le libère, envisageant d’envoyer un message en Enfer. Kinley en arrive à la convaincre que c’est un bon plan, oui, et il essaye donc de la tuer. Contre toute attente, vraiment, Eve s’en tire alors que je la voyais déjà finir sa saison comme ça. On peut remercier les couteaux planqués de Maze un peu partout chez Linda, même si c’est abusé avec l’arrivée du bébé. Eve parvient ainsi à tuer Kinley, qui est bon pour l’Enfer… et pour qu’un démon prenne possession de son corps en cliffhanger.

De leur côté, Chloe et Lucifer essayent de récupérer le look plus sexy et moins démoniaque de ce dernier, et ils y parviennent bien sûr, Chloe trouvant les bons mots pour lui faire comprendre qu’il n’a pas vraiment raison de se détester autant qu’il le fait. Ainsi donc, Lucifer parvient à reprendre le contrôle de son apparence. Pas de bol, le démon en Kinley est déjà de retour sur Terre alors le plan d’Eve pour ramener Lucifer en Enfer est en marche cette fois.

Saison 4


Épisode 10 – Who’s Da New King of Hell – 20/20
Voilà l’excellent épisode final auquel nous n’avons pas eu le droit l’an dernier, et franchement, je suis en paix avec n’importe quelle décision de Netflix pour le futur de la série désormais, parce que cet épisode peut conclure la saison ou la série, au choix. J’ai adoré, c’était vraiment bien écrit, et je n’ai pas vu les 55 minutes passer, contrairement aux deux épisodes précédents.

Saison 4 


410

The demons of Hell… They need a king.

Lucifer est de nouveau en pleine forme en début d’épisode : il pense légitimement qu’il a repris le contrôle de sa vie, alors il fait la fête. Pas de bol, c’est tout le contraire qui l’attend : nous sommes en pleine de fin de saison, mon coco, va falloir te réveiller. Bon, mais oui, exactement : en attendant, il est de tellement bonne humeur que sa vie est une comédie musicale.

Il reprend ensuite le cours de sa journée comme si de rien n’était, découvrant son neveu pour la première fois. Eh, ça fonctionne les dix secondes que ça dure. Lucifer s’en débarrasse aussi vite qu’il peut et n’écoute pas vraiment Amenadiel qui essaye de lui confier la décision qu’il a pris pour Charlie. Il faut dire que Lucifer a d’autres préoccupations en tête : il veut annoncer à Linda qu’il est guéri de sa haine de lui-même.

Et puis, il veut aussi travailler sur la nouvelle enquête de l’épisode, même si Chloe ne l’entend pas tellement de cette oreille et préférerait le voir prendre du temps pour lui. L’enquête ? Oh le « meurtre » d’un rappeur qui finalement ne s’avère pas si mort que ça, même s’il y a trop de sang pour qu’il soit encore en vie.

Loin d’être idiote, Chloe comprend en une photo que le rappeur est avec Kinley. Le problème, c’est qu’elle ne sait pas encore à qui elle est confrontée : par chance, elle tombe sur Maze en menant l’enquête. Ouep, il faut avant ça que je raconte une autre scène du début de l’épisode ! Maze rentre chez elle pour mieux découvrir qu’Eve s’y est enfermée et la soupçonner aussi de faire des choses louches, même si elle a bien des marques dans le cou pour confirmer l’histoire qu’elle lui sert et qui est proche de la vérité. Malgré tout, Maze décide de se barrer (oui, elle est chez elle, faut pas chercher), plantant derrière elle une Eve qui ne comprend pas sa réaction et sa fuite.

Maze repart pour mieux essayer de retrouver Kinley, même si Eve lui a demandé de ne pas le faire, et c’est ainsi qu’elle se retrouve au même endroit que Chloe essayant de faire de même. Franchement, ça fonctionne bien et elle lui explique aussitôt qu’elle soupçonne des démons d’être derrière le mort ressuscité de l’enquête en cours, et probablement de Kinley. Elle prévoit en tout cas que Lucifer sera énervé de leur retour, puisqu’ils désobéissent à ses ordres.

Bien évidemment, Maze a vu juste, mais pas sur toute la ligne : les démons cherchent à entrer en contact avec Lucifer, pour faire en sorte qu’il revienne avec eux en Enfer. Dromos est donc celui a pris possession du corps de Kinley, et il essaye de convaincre son boss de rentrer chez lui. Ce n’est pas gagné, mais Lucifer est assez gentil pour l’écouter un moment.

Il finit par s’énerver quand le démon envisage de torturer des humains. Il les renvoie donc tout droit en Enfer, par ordre divin… mais on se doute bien que c’est trop simple à ce stade de l’épisode. Pourtant, quand Chloe et Maze débarquent, il leur assure que tout est déjà réglé et que tout va bien. Mouais, à d’autres, on est devant une série, hein !

De son côté, Linda rentre chez elle avec Charlie, ne se doutant pas du plan d’Amenadiel de lui kidnapper son bébé. Elle n’arrive pas à le lâcher et elle est toute mignonne à jouer la maman comme ça, alors qu’Amenadiel retombe dans ses pires travers à envisager de le kidnapper. Il n’hésite apparemment pas à le faire et le bébé disparaît, alertant tout le monde, y compris Lucifer qui comprend ce que son frère a probablement fait.

Oui, mais non : Amenadiel débarque pile au moment où Linda apprend son plan et il affirme avoir donné le bébé à la babysitter. Pas de bol, donc, Charlie s’est bien fait enlever. Drôle d’idée, c’est un peu tôt, même Trixie (elle manque trop à sa saison !) a mis plus de temps que ça à se faire enlever. Cela dit, ça fonctionne bien : cet enlèvement panique Ella qui ne peut plus se réfugier dans la religion et se réfugie donc dans les bras de Dan et Lucifer comprend que si ce n’est pas Amenadiel, ce sont les démons qui ont probablement enlevé Charlie pour en faire leur nouveau roi des Enfers. Ils ont besoin d’un ange et il leur a révélé l’existence de Charlie, cet idiot.

Pour mener l’enquête correctement, Chloe envisage alors de dire la vérité à Ella et Dan, mais Lucifer est encore assez lucide, et plus que prévu vu la situation, et l’en empêche. Cela me paraît effectivement bien plus malin comme solution.

Pendant ce temps, dans l’Église de Kinley, les démons s’accumulent et commencent à vraiment faire peur à Eve qui perd totalement le contrôle de son plan. J’ai eu peur pour elle, mais les démons la laissent vivre assez longtemps pour qu’elle retourne chez Lucifer, où la situation ne s’arrange pas. Elle révèle toute la vérité, énervant bien Chloe, mais leur donnant assez d’informations pour continuer à suivre la piste de Charlie.

Ils comprennent que les démons ont pour but de faire de Charlie leur nouveau roi, en utilisant le sérum de Kinley que Lucifer a eu l’idée débile de conserver dans son coffre-fort que les démons n’ont eu aucun mal à percer. Chloe et Lucifer se rendent donc au lieu où doit se dérouler la cérémonie, mais Lucifer demande à Chloe de ne pas entrer pour ne pas être vulnérable à l’intérieur. Eh, c’est que ça fonctionne.

Eve débarque à son tour sur place, pour s’excuser de ce qu’elle a fait. Lucifer accepte qu’elle entre dans le temple, avec lui, Amenadiel et Maze. Voilà une équipe du tonnerre, ça fonctionne mieux que les fins de saison précédente, tout ça. On se retrouve avec un tas de démons possédant des cadavres qui s’attaquent à Maze et Amenadiel alors que Dromos veut nourrir le bébé. Eve parvient à le récupérer et s’enfuir, mais je ne le sens pas quand même : nos héros réussissent bien trop vite à s’en tirer.

Ainsi donc, Eve se retrouve coincée par une démone… que Chloe n’hésite pas abattre d’une bonne dizaine de coups de feu, puis de tout ce qui traîne par là, puis d’un coup de talon d’Eve. Après tout ça, Chloe décide de rentrer dans le bar où tout se déroule, pour révéler qu’elle n’a plus peur du vrai visage de Lucifer.

C’est totalement cheesy, mais ça marche bien pour le couple. En plus, Chloe lui dit juste à temps parce qu’il y a bien besoin de ça : tout un tas d’autres cadavres surgissent et veulent embarquer Chloe, ce qui énerve définitivement leur vrai roi. Ils réussissent ainsi à le ramener sous sa forme démoniaque, où il s’énerve tellement qu’il récupère toute son autorité en criant un coup. Croyez-moi, ça marche pas comme ça l’autorité, mais bon, c’est une série et c’est un roi, après tout. Les démons retournent donc en Enfer, laissant nos héros tous sains et saufs, avec enfin une possibilité de fin heureuse pour Chloe et Lucifer (aha).

En fin d’épisode, Ella retrouve la foi aussi vite qu’elle l’a perdue (non, définitivement, je n’ai pas accroché à cette intrigue), Dan fait son deuil de Charlotte et Amenadiel ramène Charlie à Linda qui peut enfin faire un câlin à son fils… qu’elle décide d’envoyer au Paradis. Amenadiel s’y refuse, parce qu’il voit que Linda est prête à tout pour leur fils et que c’est la protection dont il a besoin.

Tout ça nous fait une belle conclusion, digne d’une fin de série. Netflix ne s’est pas encore prononcé après tout. Il reste tout de même le couple Maze/Eve qui se sépare sans avoir vraiment eu l’opportunité d’être heureuses, parce qu’Eve prend la décision logique et nécessaire d’apprendre à se connaître seule avant de se retrouver en couple. Normal.

Reste également une énième scène Lucifer/Chloe pour nous annoncer le contenu d’une potentielle saison 5. Ben oui, Lucifer a réussi à renvoyer les démons en Enfer, mais il a peur de les voir revenir sur Terre. Il décide donc de quitter la Terre pour retourner régner en Enfer, forçant Chloe à lui avouer qu’elle est amoureuse de lui et qu’elle ne veut pas le voir partir. S’il lui dit qu’il est son premier amour, il décide quand même de s’en aller après un baiser torride, parce qu’il n’y a pas vraiment le choix. Il retrouve ses ailes d’ange pour cette dernière scène… et il retourne s’asseoir sur le Trône.

Ben désolé, mais eh, c’est plus satisfaisant que la fin de Game of Thrones, non ?

410-2

EN BREF – Le passage sur Netflix dénature un tout petit peu la série, parfois pour le pire – plus de fesses, des personnages qui évoluent à des rythmes trop différents, des épisodes plus longs – et parfois pour le meilleur – une intrigue de saison forcément plus condensée, un budget plus élevé du côté des décors et des effets spéciaux. Ce n’est en tout cas jamais bien dérangeant et l’évolution de la série n’en est pas trop impactée.

Bien qu’elle ne fasse que dix épisodes, cette saison a trouvé le moyen et le temps de retomber dans ses travers avec un milieu de saison moins passionnant à suivre, la faute aux enquêtes occupant trop de temps durant les épisodes. Cependant, comme il y avait moins d’épisodes, on est plus vite revenu sur une évolution des choses, évitant mes longues phases d’ennuis de la saison 3.

Dans l’ensemble, c’est ainsi une saison réussie, qui ne sauve pas la série de certains défauts, avec des personnages trop négligés (je n’ai rien compris à l’arc d’Ella, à sa coucherie avec Dan, et Trixie manquait bien trop l’air de rien, mais peut-être parce que l’actrice vieillit plus vite que le personnage) et d’autres vraiment beaucoup plus intéressants cette année (bon, OK, je vise Chloe surtout, mais Linda aussi). Et puis, quand même, j’ai eu le temps d’adorer, détester et aimer à nouveau Eve, c’est une sacrée prouesse en si peu de temps.

Est-ce que je désire une saison 5 ? Franchement, pas forcément. Je suis satisfait de cette fin, j’aime les fins nuancées de temps à autres et pour une série comme ça, je ne trouve pas ça si dérangeant. S’il y en a une (et je pense qu’il y en aura une), je serai heureux car la fin pour Maze me dépite un peu trop actuellement. S’il n’y en a pas, le dernier plan de Lucifer sur le trône me convient parfaitement. On verra bien.

410-3

Saison 4 

Lucifer – S04E08

Épisode 8 – Super Bad Boyfriend – 16/20
Ah, ça y est, on approche de la fin de saison et ça se sent, car les intrigues m’ont quand même plus convaincu que dans les épisodes précédents. En plus, on sent vraiment qu’on est sur Netflix une fois de plus, mais cette fois parce que l’épisode est calibré comme sur la FOX, avec sept ou huit minutes de plus. Et on les sent passer cette fois, mais c’est une bonne chose car c’est la meilleure partie de l’épisode.

Saison 4 


408.jpg

And I don’t like who I am with you.

Allez, je me remets devant Lucifer ce soir, hésitant encore à finir la saison ou en gardant encore deux autres épisodes pour demain, pour faire durer le plaisir. Je laisse donc le soin à cet épisode de me convaincre de continuer ou pas.

Amenadiel a peut-être gagné contre Remy, mais ça lui laisse quand même des craintes vis-à-vis du futur de son fils. Il demande donc logiquement à Lucifer d’être le parrain. Ridicule. Il prend toutefois son bon conseil d’aller quérir des conseils sur la manière d’élever un enfant auprès… d’inconnus. C’est débile, mais il a l’air d’y croire, se retrouvant à draguer par accident au Lux avec la pire phrase d’accroche du monde.

À défaut d’obtenir des conseils d’une des stripteaseuses du club, il rencontre un adolescent qui venait voir Lucifer pour lui demander une faveur et se retrouve à s’occuper de lui comme un vrai petit papa. Bon, un papa d’un fils qui a mal tourné quand même, parce que le petit demande à rencontrer le diable pour ne pas avoir à s’occuper du dealer qui veut qu’il vende de la drogue. C’est plutôt drôle à voir comme intrigue, et ça fonctionne parce qu’Amenadiel s’attache aussitôt à Caleb, l’ado en question, au point de laisser son collier au dealer pour s’assurer que Caleb reste en sécurité.

Le meurtre de l’épisode s’est déroulé dans un lycée, dans les vestiaires, et ça permet donc à Ella et Dan de se retrouver. On va dire que leur présence au lycée explique qu’ils se comportent comme des adolescents, mais ce n’est pas glorieux à voir, que ce soit quand ils sont tous les deux à reconnaître que leur coucherie était ridicule ou quand Chloe et Lucifer débarquent pour mener l’enquête.

Une enquête au lycée ? Génial, comme si je ne passais pas assez de temps de ma vie au lycée. Je me rends compte que les séries pour ado vont être de plus en plus compliquées à regarder là. L’enquête est on ne peut plus classique, avec tout un tas d’ados à interroger pour trouver qui a tué la victime du jour.

Pas de bol, tout ça mène à l’arrestation de Caleb, le protégé d’Amenadiel. C’est clairement une répercussion de l’intrigue du dealer, mais ça permet à la série de s’aventurer dans le large message des arrestations injustifiées de jeunes noirs aux USA, avec plus de violence que nécessaire. On en a une démonstration, puis on a Dan qui intervient et passe pour un bon samaritain à sauver Amenadiel à temps.

Bien sûr, Caleb est pris au piège d’une machination contre lui, mais ça n’a rien à voir avec son dealer, juste avec la vraie meurtrière, l’ado américaine parfaite de base. Je l’avais vue venir à des kilomètres cette meurtrière, mais pas forcément comme ça. Allez, ça laisse au moins une petite surprise dans l’épisode et ça permet à Amenadiel d’être heureux de s’occuper de Caleb.

Chloe est encore terrifiée par ce qu’elle a appris sur Lucifer, évidemment, et elle décide donc de lui rapporter la prophétie de Kinley au mot près. Cela suffit à convaincre Lucifer qu’il faut qu’il rompe avec Eve qui se concentre surtout sur la partie « premier amour » que sur la partie rupture. Il n’en faut pas beaucoup plus pour qu’elle refuse de rompre, étant amoureuse elle aussi et comprenant, selon elle, qu’il essaye de trouver une manière de fuir par peur de ses sentiments.

Lucifer doit alors trouver un moyen original et, surtout, efficace de rompre avec elle. La réponse toute trouvée ? Une thérapie de couple évidemment. Il l’emmène donc rencontrer Linda et c’est un véritable fiasco pour lui, puisque Eve et Linda se rendent compte qu’elles sont faites pour s’entendre, au point de finir les phrases l’une de l’autre.

Il se retrouve à chercher une nouvelle manière de rompre auprès d’un des témoins interrogés par Chloe, et il décide d’être le pire mari possible. Cela donne un montage plutôt sympathique où Lucifer est atroce avec Eve et une scène encore meilleure où Eve décide d’être à son tour le pire mari du monde. C’était bien drôle à voir… mais Eve se met aussi à vouloir rompre avec Lucifer, clairement, parce qu’elle en a marre d’être éclipsée au profit du travail de celui-ci.

De son côté, Maze se lance dans le speed-dating, pour trouver quelqu’un avec qui avoir une relation plus sérieuse. L’idée est sympa, et c’est assez drôle, puisqu’elle enchaîne les rencards foireux (21 quand même, même si on en voit que deux) qui permettent des scènes comiques… et rapprochent finalement Maze d’Eve, puisque la démone lui demande des conseils de drague. Et tombe dans le panneau du jeu de séduction.

Comme en plus Eve se confie sur ses problèmes de couple, j’ai presque envie de les shipper ces deux-là, et Dan aussi clairement. C’est complétement bourré qu’il tombe donc sur Maze, pour lui dire qu’il voit son petit jeu de séduction avec Eve. En fait, il cherche surtout à se faire tabasser par Maze, parce qu’il a appris d’Ella qu’il était dans la merde au boulot : évidemment qu’avoir lâché l’info que Lucifer avait brisé le dos d’une de ses victimes n’était pas une bonne idée et allait lui revenir à la tronche. Et embrasser Ella ne l’aide pas à faire disparaître ce problème. Du tout. Pas plus qu’essayer d’attaquer Maze, qui est assez maligne pour s’en rendre compte.

Si cette intrigue est laissée de côté, elle finit de manière vraiment intéressante avec Lucifer qui rompt enfin avec Eve, lui expliquant qu’il n’aime qui il devient à son contact. Alléluia, moi non plus. Ce n’est toutefois pas la fin de l’épisode et c’est là qu’on sent que Netflix donne sept ou huit minutes de plus à ses épisodes. Habituellement, l’épisode se serait terminé là, mais sur Netflix, on continue avec un autre twist prévisible : le corps de Caleb est retrouvé par la police.

Amenadiel décide de se venger en tabassant le dealer, avec l’aide de Lucifer. Cela fonctionne bien : l’idée est de faire comprendre à Amenadiel que la Terre n’est pas vraiment un super endroit pour élever un enfant. Sympathique le message de la série dis-donc. Amenadiel finit par prendre la décision de laisser son collier à Caleb, et moi, je trouve quand même dommage cette décision de tuer Caleb.

Cela laisse donc Lucifer assez déprimé, surtout qu’il vient de rompre avec Eve. Il retrouve donc ensuite Chloe au Lux, et je dois dire que ces quelques scènes entre eux me manquaient depuis quelques épisodes. Ils ne finissent pas ensemble pour autant : Lucifer n’aime pas qui il est en présence de Chloe non plus, car elle le change trop. C’est qu’il va falloir se décider à un moment, même si Lucifer finit l’épisode en avouant à Linda qu’il se déteste et qu’il ne comprend pas pourquoi.

Mouais. Ce cliffhanger ne me convainc pas de rester devant les deux épisodes suivants immédiatement. Je n’ai pas envie de me coucher trop tard et je sais que j’aurais envie de voir ces deux épisodes d’un coup… alors bon, ça attendra demain soir. Si tout va bien.

Saison 4 

Lucifer – S04E07

Épisode 7 – Devil is as Devil Does – 15/20
Ce n’est pas que je n’aime pas cette saison, c’est qu’elle a quand même pas mal de défauts dans l’écriture de ses personnages, parce que la contraction à dix épisodes au lieu de vingt-six se sent trop, et pas de la meilleure des manières. Autrement, ça reste un épisode sympathique à regarder, comme toujours avec cette série.

Saison 4 


407.jpg

You can’t start as an angel and then turn out all evil.

Eve renvoie donc Lucifer dans ses pires travers et on est censé accrocher à cette intrigue ? Je ne sais pas, Eve paraissait fun mais pas méchante ; Lucifer paraissait avoir conscience de ce qu’il faisait et de la nécessité de ne pas faire le mal… et même sa relation avec Chloe ne me justifie pas un tel revirement de situation.

Il décide en plus de ramener Eve sur la scène de crime qui suit, ce qui permet à celle-ci de sympathiser avec Ella alors que Lucifer fait en sorte que Chloe accepte « l’aide » d’Eve sur le cas. C’est débile : plus on avance dans la saison, plus Eve se comporte comme une enfant. Le personnage que j’aimais bien est en train petit à petit de me taper sur le système, surtout quand elle fait des moues enfantines en permanence ou caresse Lucifer dans chaque scène, s’incrustant dans le plan à chaque fois pour pousser Lucifer au pire. Après, c’était plutôt sympathique dans la mise en scène, parce qu’on sent que quelqu’un s’est éclaté à diriger les acteurs pour que Chloe soit aussi loin que possible du couple dans des scènes où ils sont toujours en trio.

Autrement, Dan est toujours insupportable et soupçonne, à juste titre, Lucifer de faire du mal aux criminels. Je sais qu’il a raison, mais les raisons qui le poussent à penser ça ne sont pas les bonnes. Il est loin de penser qu’il a raison : il veut juste se venger de la mort de Charlotte. Pfiou. Il va me faire regretter l’existence du personnage de Charlotte s’il continue !

Il se lance donc dans une vendetta contre Lucifer, cherchant par tous les moyens à l’accuser de tous les maux du monde. Bizarrement, il préfère se concentrer sur les poubelles plutôt que sur Eve alors que celle-ci est insupportable aussi dans cet épisode. Elle n’hésite pas à coller Lucifer tout du long, poussant des cris ridicules de groupie et le poussant à utiliser son pouvoir pour résoudre le crime de l’épisode, histoire de le voir ensuite punir le criminel.

Eh, rien de nouveau sous le soleil : les enquêtes me blasent et le fil rouge n’avance pas assez vite à mon goût, parce que je me doutais dès le début que Lucifer allait finir par regretter son voyage du côté obscur. Et bien sûr, c’est grâce à Chloe qu’il repasse du bon côté et évite de se laisser influencer par Eve. Bref, l’épisode voit les deux femmes de la vie de Lucifer s’opposer pour l’influencer d’un côté ou de l’autre, le laissant hyper énervé de tout.

Franchement, mon problème avec cette saison vient vraiment de l’épisode précédent et des semaines s’étant passées : le personnage de Lucifer change trop vite d’un coup. Autant Chloe est plutôt bien traitée, autant les autres personnages, je n’y arrive pas : Dan bloque sur Charlotte depuis sept épisodes, Lucifer change du tout au tout… je ne trouve pas l’écriture si réussie que ça. À la rigueur, je préférais limite quand la série n’avançait pas d’un iota en dix épisodes. Ouais, je ne sais pas ce que je veux, c’est comme ça.

Ainsi donc, dans cet épisode Lucifer avoue à Chloe qu’il a tué quelqu’un et elle ne fait rien, parce qu’il est le Diable après tout. Bon, ça la laisse en pleine interrogation métaphysique sur la justice divine, le bien et le mal. Elle s’en confie à Ella, qui continue de nous parler de sa crise de foi et de sa religiosité au passé… Mais enfin, à quel moment au juste Ella a perdu tant que ça tout son système de valeur ? Et Chloe s’en fout totalement, elle la laisse s’enfuir quand Ella a clairement besoin de parler de tout ça à quelqu’un. Ramenez-lui Linda, merde !

Chloe a d’autres chats à fouetter cependant, comprenant qu’après tout Lucifer est un ange avant tout et décidant de lui venir en aide, en essayant de contacter Linda pour ça. Elle est assez bête pour faire ça devant Trixie, mais c’est plutôt génial de voir Trixie revenir dans la série comme ça. Elle s’inquiète à son tour pour Lucifer et décide de se rendre chez lui, dans ce qui nous fournit les deux meilleures scènes de l’épisode : la découverte de l’appartement de Lucifer par une enfant (qui a bien grandi, d’ailleurs), l’interrogatoire d’Eve par Trixie.

Comme nous sommes dans une série cependant, tout ne peut pas rester fun et il faut qu’un grand méchant débarque pour essayer de tuer Lucifer, mettant Trixie et Eve en danger pour quelques secondes. Bien sûr, Lucifer ne laisse rien leur arriver et il ne punit même pas le criminel, puisqu’il est interrompu par l’arrivée de Chloe et Dan.

Chloe prend alors le temps de rappeler à Lucifer qu’il est aussi un ange, avant de remercier Eve d’avoir protégé Trixie, même si elle n’a pas vu à quel point elle l’a fait, franchement. Eve continue de vouloir une punition pour les criminels, mais elle comprend qu’elle doit laisser Lucifer agir seul. Elle comprend bien que si elle veut que Lucifer soit heureux, ce n’est pas forcément en suivant le chemin qu’elle attend de lui qu’il le sera. Alléluia.

Pendant que Lucifer se décide à aller se confronter au boss de celui qui a voulu le tuer, Chloe et Dan mènent l’enquête, comprenant qui est le commanditaire de l’attaque. Oh, le criminel a la gentillesse de ne pas balancer Dan quand il est clair pour tout le monde dans la pièce, sauf Chloe, qu’il est responsable de l’existence de cette attaque. Par chance, si la police est lente, Lucifer s’est décidé à écouter Chloe plutôt que son instinct maléfique. Il ramène donc au commissariat le grand méchant.

De son côté, Amenadiel est toujours avec sa sœur. Pour se disputer, ils décident de monter sur un toit d’immeuble, même s’il n’a plus ses pouvoirs et que c’est plus dangereux qu’autre chose pour lui. Dans cet épisode, il décide de convaincre sa sœur que les humains sont bons.

Enfin, l’épisode revient aussi sur le duo Maze/Linda, ce qui fonctionne plutôt pas mal. Maze continue de vouloir surprotéger Linda qui va vraiment passer la saison à se convaincre qu’elle peut gérer sa grossesse seule. Pourtant, elle a quand même Remi qui lui en veut et qui est à sa recherche alors heureusement que Maze la suit partout. Bien sûr, elle n’en a pas encore conscience et ne sait pas qu’Amenadiel retrouve l’étendue de ses pouvoirs pour se battre contre Remi.

Il est capable de mettre K.O Remi bien rapidement et comme celle-ci se laisse battre, elle lui promet de respecter sa décision. Mouais, j’ai un doute quand même. Quant à Linda/Maze, l’épisode se termine sur Linda expliquant à Maze qu’elle a besoin de se trouver quelqu’un elle aussi, parce qu’elle est en train de l’étouffer bien plus que nécessaire.

La fin d’épisode voit Chloe accepter de rencontrer le prêtre du début de saison qui lui parle de la prophétie sur son premier amour qui va nous ramener le Mal sur Terre. Et le problème, c’est qu’en parallèle, Lucifer appelle Linda, totalement perturbé parce qu’il a pris le temps de regarder ses ailes pour voir si elles étaient toujours là… et que ses ailes sont devenues démoniaques au lieu d’être aussi angéliques qu’avant. Bon, c’est ça leur gros cliffhanger de l’épisode, mais franchement, je m’y attendais depuis qu’il a été question d’introduire Eve dans la série (pour être précis, je pensais que sa présence signifiait qu’on se dirigeait vers la fin du monde, finalement, c’est un peu moins grave que ça).

Enfin, si Dan m’a soulé durant toute la saison, je dois lui reconnaître en fin d’épisode un très bon point : il est le seul à s’inquiéter pour Ella et sa perte de foi. Je trouve ça génial d’avoir enfin quelqu’un pour s’occuper d’elle… … En revanche, je ne suis pas du tout fan du couple qui est en train de se créer ! C’est bien trop rapide de voir Dan et Ella terminer ensemble, franchement, faut m’expliquer comment les scénaristes ont pensé que c’était une bonne idée de les faire coucher ensemble sur la table des preuves. Pff. J’aurais préféré voir Dan avec Maze, encore.

Et ça n’a rien à voir avec l’épisode, mais j’adore le mug d’Ella, ça m’a fait mourir de rire de l’imaginer découvrir ce mug à l’origine.

Saison 4 

Lucifer – S04E06

Épisode 6 – Orgy Pants to Work – 14/20
Ironiquement, cet épisode me plait moins parce qu’il est à la fois trop semblable à ceux que je n’aimais pas auparavant (avec trop d’insistance sur l’enquête et pas assez sur le reste) et trop à l’opposé de ce qu’était la série (parce que Netflix y va à fond sur la nudité et que ça n’est pas tellement la série que j’avais envie de voir). Le tout fait avancer la saison drôlement plus vite qu’avant, mais ça m’a laissé une drôle d’impression un peu trop proche de l’ennui.

Saison 4 


406.jpg

You think you’re helping, Lucifer, but you’re not.

Rien ne va plus, sérieusement, je devais terminer cette saison jeudi et me voilà samedi à n’en voir qu’un seul parce que bon, y a quand même l’Eurovision ce soir, j’ai mes priorités dans l’échelle du fun). Plusieurs semaines se sont déroulées pendant mon absence, alors je me dis que j’ai bien fait de laisser passer quelques jours ! En effet, Maze revient après plusieurs semaines pour découvrir Lucifer en pleine orgie, puis pour découvrir que Linda est, pour reprendre ses mots, « grosse ». Elle est partie chasser quelque temps, revenant avec une boîte pour le bébé.

De son côté, Amenadiel s’est transformé en papa parfait, mais il est hanté par son passé malgré tout. Il s’aperçoit donc que Remiel est sur Terre parce qu’elle a senti l’existence d’un nouvel être Céleste… le bébé de Linda. Elle pense cependant qu’il s’agit du bébé de Lucifer, puisqu’il couche absolument partout.

C’est un peu bizarre, ce personnage de Remiel : contrairement à tous les autres anges vus dans la série jusqu’ici, elle est incapable de se fondre correctement dans la masse et a besoin de son frère pour savoir comment s’habiller en présence d’humains. Il l’emmène ensuite au Lux pour lui faire découvrir l’humanité et surtout pour suivre une mauvaise piste avec elle, toujours à la recherche du bébé Céleste – même si bien sûr, Remiel finit par comprendre et découvrir la vérité derrière les intentions de son frère, qui protège Linda et son enfant à venir.

Bon, et donc, Lucifer : il s’amuse à faire des orgies avec Eve et à vivre pleinement sa meilleure vie, quitte à rendre Chloe tellement jalouse que c’est assez drôle. Bon, il se retrouve aussi avec son pantalon pour orgie au boulot, parce que les producteurs peuvent se lâcher maintenant qu’ils sont sur Netflix. Clairement. On finit même dans un camp nudiste à un moment, parce que pourquoi pas, si ça permet de voir le derrière de Lucifer et Ella.

Bref, la série nous parle de cul et nous montre du cul ; mais eh, pourquoi pas, parce que ça apporte pas mal d’humour à la série de le voir si débordé de sexto d’Eve. Celle-ci finit par l’oublier cela dit, histoire de passer la journée avec Eve. Leur duo pourrait être sympa, mais on ne les voit pas assez ensemble, malheureusement, puisqu’elles font la fête hors écran et ne font que parler de Lilith.

Le but est de nous montrer un nouveau malaise de Maze, qui finit par accompagner Linda à son cours sur l’accouchement quand Amenadiel est forcé de rester avec Remiel plutôt qu’avec elle. Oui, mais quand il est question de maternité autrement que pour les douleurs de l’accouchement, Maze est pleine de regrets sur son enfance et sa mère. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle s’est tant absentée : elle ne savait pas quoi offrir à Linda pour fêter sa grossesse.

Quant à Linda, elle est peut-être enceinte, mais elle fait toujours aussi bien son boulot : elle se retrouve donc chez Lucifer pour l’aider à prendre conscience que l’équilibre qu’il pense avoir trouvé est loin d’être parfait. Ce n’est pas bien compliqué d’avoir raison pour le coup : il passe son temps à acheter des cadeaux d’excuses pour Chloe et Eve, parce qu’il est en retard ou absent pour chacune d’entre elles, à chaque fois.

Même quand il veut bien faire les choses, il finit par s’endormir alors qu’il planque avec Chloe, ignorant totalement le moment où elle s’excuse auprès de lui… en profitant donc pour lui dire qu’elle est jalouse. Moui, je suis sceptique face à ce développement du personnage, pour le coup. C’est bizarre cette ellipse de plusieurs semaines entre les épisodes, ça mériterait plus de développement je trouve.

L’enquête de la « semaine » ? Rien de bien fou, franchement, mais des scènes marrantes, comme un faux enlèvement par exemple. Et puis, des scènes où Lucifer veut se racheter à tout prix en enchaînant les conneries, s’endormant partout ou offrant les mauvais cadeaux : une photocopieuse pour s’excuser auprès de Chloe offerte à Eve, une poupée pour Eve qui revient à Chloe au commissariat, histoire que Dan puisse s’énerver à nouveau.

Soit. Eve comprend en tout cas que Lucifer essaye à tout prix de lui plaire et de faire ce qu’elle veut, mais elle voit ça comme une malédiction : ce n’est pas de l’amour s’il se force à être un autre, et elle le sait. Elle lui en parle autant que possible pour le faire changer d’avis, mais ça mène juste à une scène où il l’abandonne derrière lui pour retourner au commissariat, ayant trouvé une nouvelle piste pour l’enquête.

Tout ça les mène à une belle percée pour identifier le coupable et découvrir l’existence d’un trafic d’êtres humains, mais l’intervention tourne bien mal quand Lucifer n’arrive pas à arrêter le méchant qui, dans sa fuite, tue l’une des flics avec qui Lucifer s’entendait bien. C’est triste et ça mène à un Dan absolument imblairable qui engueule Lucifer qui n’aide pas. Euh ? Sans lui, le méchant se serait enfui quand même puisque Chloe était occupée.

Et puis, Dan lui reproche encore la mort de Charlotte, ça devient lourd. Certaines intrigues avancent super vite et il y a lui qui est bloqué depuis six épisodes sur la même haine idiote. J’en arrive à espérer qu’il lui arrive malheur quand même ! Lucifer se laisse déprimer un court instant, mais il est remotivé par Eve et retrouve vite le méchant, à qui il révèle son vrai visage avant de le passer à travers une vitre et le tuer. Merci Eve, tu viens de faire basculer Lucifer du mauvais côté à nouveau. Ca promet pour la suite et c’est tant mieux, parce que cet épisode m’a ennuyé plus qu’autre chose.

Saison 4