Another Period – S03E05

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique du 5e épisode de la saison 3 d’Another Period.

05.jpgÉpisode 5 – Masquerade – 15/20
Nice try sweetie, but I wasn’t born yesterday… or was I?!

Cette saison 3 manque clairement d’un truc, même si je n’arrive pas à mettre le doigt sur quoi exactement. C’est bien, mais ça pourrait être mieux, et si je ris, j’ai toujours l’impression en fin d’épisode que ce n’est pas aussi marrant qu’avant – ou même que le premier épisode de la saison. Il y avait pourtant de bons gags dans cet épisode…

Déjà, le fait que les sœurs Bellacourt découvrent les glaces m’a fait mourir de rire, parce que le gag des glaces tombant sur Blanche et Flobelle fonctionnait vraiment bien. Par contre, je n’ai pas accroché plus que ça à l’intrigue de la soirée de Celery qui envoie des non-invitations à ses belle-sœurs. Bien sûr, celles-ci ne l’entendent pas de cette oreille et s’y rendent malgré tout, quitte à passer par l’entrée des serviteurs.

Beatrice est la première à s’y rendre, Lillian refusant un temps de s’abaisser à ça. Bien sûr, la soirée est masquée et Beatrice comme Frederick sont parfaitement incapables de se reconnaître l’un l’autre. C’est ridicule, mais venant de ces personnages, ce n’est pas étonnant. Ce n’est pas étonnant non plus de les voir tomber amoureux l’un de l’autre immédiatement et s’isoler pour coucher ensemble. Frederick en oubliera sa bague de fiançailles dans le vagin de sa sœur, offrant un cliffhanger intéressant pour la suite de la saison, on devrait s’amuser avec ça.

De son côté, Lillian finit par pénétrer dans la maison de son frère en brisant une porte-fenêtre. Elle se blesse ainsi aux fesses, avec un bout de verre dedans, et perd sa robe. Elle passe ainsi pour une vierge et par habitude que tout soit une compétition se débrouille pour être choisie par un vieux pervers qui veut une jeune fille pour femme. C’était aussi gênant que rigolo, mais la compétition entre les participantes avait de quoi faire rire. La voix aigüe de Lillian pour se rajeunir en revanche, ce n’était juste pas possible. Ou alors, c’est parce que j’avais mon casque ?

Toute cette intrigue finit par une Lillian démasquée à cause de sa blessure aux fesses, ce qui était particulièrement prévisible à partir du moment où elle séduit le riche homme en lui disant n’avoir jamais eu ses règles. Le mieux est encore que cette nouvelle crise de Lillian (qui finalement a tout d’une gamine) ruine totalement les espoirs de Celery (non mais vraiment, ce nom) qui voulait que Frederick soit dans les faveurs de l’homme, président de la NRA. Non, pas la NRA qui fait énorme débat en ce moment aux USA, juste une compagnie de sièges de toilettes. La critique est on ne peut plus claire. Bref, avec les délires de Lillian, l’homme s’enfuit et refuse d’aider Frederick à devenir président. Ce n’est peut-être pas plus mal, parce que celui-ci est nu à attendre le retour de Beatrice qui lui a préféré Lillian. Enfin, même s’il ne sait pas que c’était Beatrice bien sûr.

Finalement, la meilleure intrigue vient de Garfield qui galère à remplacer Peepers et des scénaristes qui se souviennent ENFIN de l’existence de Flobelle, qui déchire tout dans cet épisode. C’est elle qui prend le poste finalement, à donner des ordres à tout le monde. J’ai moins aimé la scène de drague où elle semble céder aux avances d’Hamish, parce que c’est un couple que je refuse de comprendre, mais autrement, toute cette intrigue avait franchement de bonnes blagues.

Ce pauvre Garfield est trop gentil avec elle et elle en profite pour le critiquer dans son dos, avant de finalement prendre officiellement sa place quand il pète un câble sur la pauvre Blanche qui n’a rien demandé et passe l’épisode à s’en prendre plein la tronche. Bon, cela termine aussi par un Hamish qui s’en veut de draguer toutes les femmes sur son chemin, et là encore, on part sur un message politique anti-Trump un peu trop évident pour être pleinement drôle. C’est peut-être de la subtilité qu’il manque à la série, possiblement parce qu’on prend trop l’habitude des tacles subtiles au président et à sa politique.

Bon, Garfield se retrouve à aller demander de l’aide à Peepers qui refuse catégoriquement de revenir chez les Bellacourt. Il est maintenant amérindien et a une femme et des enfants dont il est censé s’occuper afin de pouvoir rester dans la tribu. Il change d’avis dès qu’il apprend qu’une femme a pris sa place, un gag final marrant qui relance là encore l’intrigue pour la suite. En espérant que ça s’améliore.

> Retour à la liste des épisodes

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.