13 Reasons Why – S02E09-11

Épisode 9 – The Missing Page – 16/20
C’est par des procédés faisant partie de son ADN que la série souhaite faire passer son message aux fans dépressifs et si c’est gros, on sent qu’ils assurent leurs arrières par rapport aux reproches qu’on leur a fait après la saison 1. À part ça, l’épisode continue de développer les personnages en parallèle, donnant deux ou trois scènes à chacun, ce qui transforme la série en un puzzle géant et casse-tête qui ne parvient pas à rester passionnante d’un bout à l’autre.

Saison 2


09.jpg

Maybe they just wanted to start a conversation.

Cet épisode n’a pas grand-chose pour lui en commençant par se centrer sur Kevin Porter, qui n’est que conseiller et même pas psy. C’est lui qui porte la narration de l’épisode et je m’en serais bien passé, même si ça commence bien par son week-end gâché par l’arrivée du procès. En effet, il se rend au lycée un dimanche pour ressasser le procès à venir et il tombe sur sa collègue en pleine écoute de la K7 sur lui.

L’épisode est fort en émotion avec Kevin s’imaginant les milles possibilités de conversation qu’il aurait pu avoir avec Hannah… pour mieux se réentendre lui dire de digérer les choses et laisser tomber. Sa voix off au procès est l’une des plus intéressantes de la saison, même si elle ne raconte toujours rien de particulier.

Toujours le dimanche, Clay se réveille et n’en a rien à faire du départ de Justin, qui inquiète au contraire son père, surtout qu’il doit témoigner le lendemain. Il découvre aussi que sa mère s’est barrée chez sa sœur, est en pleine dépression et demande à déménager pour ne pas retourner au lycée, mais comme ça fait un peu toute la série, ben sa demande est balayée d’un revers de main par son père.

De son côté, Chloe ne vient pas au petit-déjeuner familial chez Bryce, et il le vit mal alors que sa mère cherche à comprendre ce qu’il se passe, se doutant bien du problème et ayant écouté la confession de son fils. Tony, lui, s’isole au café du coin pour penser tout seul à ses problèmes, mais il est retrouvé par Caleb qui lui propose un match de foot, sans réussir à avoir plus d’informations sur sa relation avec Lucas.

Le rencard de Tyler et Mackenzie est gênant d’amateurisme, mais il a lieu et voit même Mackenzie faire ce qu’il faut pour embrasser Tyler, et le caresser un peu et… lui provoquer une éjaculation au beau milieu du cinéma. Mon dieu quoi, pire que Skye voulant masturber Clay devant ses parents.

Pendant son temps, Alex joue à Desert Duty, tuant quelques soldats dans l’espoir de retrouver quelques souvenirs. Enfin, Justin est de retour chez lui… pour mieux fouiller les placards. Sa mère découvre qu’il s’est drogué dans la rue et elle est dégoûtée car elle voulait une autre vie pour lui, mais en même temps, elle ne fait pas grand-chose pour l’aider, parce qu’elle est elle-même trop paumée.

Le lundi au lycée, Bryce décide de venir menacer Clay, pour changer. À quoi bon changer, hein ? Clay a ensuite droit à un rendez-vous avec le proviseur, pour parler d’Hannah, des K7 rendues publiques et du deuil toujours pas fait d’Hannah. Il se voit forcé de se rendre à un nouveau cours pour enfin parler de ce qu’il ressent. Le principal reconnaît toutefois ne pas avoir écouté Hannah.

Bryce retrouve ensuite Chloe, qui lui en veut de lui avoir menti et n’est pas bien sûr de la réaction à avoir face à tout ce qu’il se passe. Si elle est énervée après lui, ce connard est assez bon pour paraître sincère quand il lui explique sa « version » des faits, d’une Hannah jalouse et obsédée par lui, d’une confession lorsqu’il était bourré. Et puis il la rachète avec un voyage gratuit en Italie, même si elle semble un peu sceptique.

Tyler a donc abandonné Mackenzie au cinéma et c’est Cyrus qui est venu la chercher, donc forcément, Tyler reçoit la visite de Cyrus qui veut une explication… et n’a pas l’air d’en avoir grand-chose à faire de sa sœur. Il est juste heureux que Marcus soit suspendu après son léger écart lors de son discours officiel.

Ils veulent s’en prendre à Ryan, mais leur plan est interrompu par l’arrivée de Clay à leur cours. Cyrus est tout à fait heureux de voir Clay, qu’il considère comme un héros après avoir entendu ce qui est arrivé.

Clay se retrouve seul dans les vestiaires du lycée… Est-ce que tous les américains ne savent pas qu’il ne leur arrive que des merdes quand ils sont seuls dans un vestiaire ? Apparemment non. Il ne s’inquiète pas deux secondes de ce qui peut lui arriver, et il se fait tabasser par une partie de l’équipe de foot.

Cyrus et Tyler le retrouvent sur le parking du lycée et réussissent à le convaincre de le rejoindre dans leur prochaine grande action pour faire justice eux-mêmes (mais putain, ce n’est pas possible, je ne peux plus les supporter !). Clay se retrouve à peindre le stade de foot de charmants messages (du genre, « violeur ») et cela lui permet d’enfin découvrir l’emplacement du Clubhouse quand il voit une partie de l’équipe de foot s’y rendre. Il se barre en laissant ses deux nouveaux potes derrière, et ces derniers ne se démontent pas : ils en profitent pour terminer leurs méfaits avec un « violeurs » écrit à l’essence.

Pendant ce temps, Justin ne retourne pas au lycée et décide de voler l’argent de son beau-père. Surpris par sa mère, il lui laisse deux billets et se barre. Sympa le fils ; il laisse clairement sa mère pour morte derrière lui. Cela dit, il rate son bus et regarde son nouveau portable, plein de messages inquiets de Clay. Clay, le plus poli des adolescents, envoyant des SMS sans faute d’orthographe et avec une ponctuation parfaite, n’a pas de nouvelle de Justin pendant 48h, mais il se ramène immédiatement quand Justin lui demande de venir le chercher. Ce qui fait craquer Justin ? Clay a besoin de lui. C’est gros comme la série nous rappelle le pouvoir de certains mots.

Qui dit lundi dit aussi procès. Et c’est intéressant, surtout quand il est enfin question d’entendre les professeurs témoigner. J’ai beaucoup aimé les témoignages des deux, plus directs et francs que ceux des ados, mais aussi plus chargés en remords, reconnus ou non. En plus, quand même, Kevin prend sa première bonne décision de toute la série en avouant qu’il pense qu’Hannah a été violée, et qu’elle l’a été par Bryce Walker.

Bam. Le nom est tombé, on va enfin pouvoir avancer dans ce procès qui n’en finit plus. Oh, l’avocate de la défense a voulu empêcher ça, mais c’est fait, et lorsqu’elle tente de rattraper le coup, elle empire tout : Kevin reconnaît qu’il aurait pu faire plus de choses pour aider Hannah, et c’est contraire à tout ce que les avocats lui avaient dit de dire.

Une fois de plus, cela permet à Kevin d’imaginer tout ce qu’il aurait pu dire à Hannah. Si la scène est forte en émotion, elle n’a jamais eu lieu, comme le discours parfait d’Hannah et Clay. C’est bien joué ces scènes : il est plus qu’humain d’imaginer ce genre de scènes avec quelqu’un mort récemment. En revanche, les scénaristes vont un peu trop loin cela dit, à essayer d’adresser un message aux suicidaires qui regarderaient la série, parce que Kevin ne veut pas que d’autres se suicident, même si Hannah est déjà morte, et c’est pour ça qu’il lui dit qu’elle veut vivre.

Au lycée, Zach retrouve Chloe qui a appris que le nom de son mec est tombé au procès et qui refuse toujours de le voir comme responsable. J’imagine bien que ça doit être dur à avaler et à reconnaître de s’être autant trompé, mais purée, qu’est-ce que j’ai de la peine pour elle ! Je la trouve bien bête à rester, même si fuir demande bien plus de courage. J’ai tant de peine. J’aimerais vraiment que les scénaristes lui viennent en aide, mais je ne le sens pas du tout pour elle.

Jessica continue son amitié avec Nina loin du lycée, et envisage de reprendre une vie sentimentale avec Damon, un pote de Nina. Elle n’hésite pas à l’embrasser et se fait surprendre par son père qui… l’engueule. Il est inquiet pour elle, vous comprenez, alors l’engueuler parce qu’elle prend du bon temps et essaye de vivre une vie normale lui paraît être la bonne solution. Bon, finalement, il se réconcilie avec, mais quand même.

Alex rend visite à Olivia et lui demande un job, qu’elle lui avait proposé. Il se fait donc embaucher en un claquement de doigts, et Olivia lui laisse bien vite la boutique quand elle aperçoit Maureen et Sarah, qu’elle pourchasse à leur hôtel. Elle est en effet terrifiée par leur possible témoignage – pour une fois que la victoire contre le lycée paraissait facile et évidente ! J’imagine que c’est l’ancienne meilleure amie d’Hannah ; j’en ai un vague souvenir.

Enfin, dans la rue, Tony et Caleb retrouvent la voiture du premier complétement défoncée et cela fait partir en vrille le mexicain. Il se bat avec Caleb qui le maîtrise vite, refuse d’appeler la police et finit en larme dans ses bras, après l’avoir embrassé. Mouais, vous me soulez toujours autant avec votre scène par épisode, messieurs les scénaristes.


Épisode 10 – Smile, Bitches – 16/20
L’intrigue fil rouge de cette saison avance, c’est vrai, mais cela semble se faire à grand-peine au milieu de scènes douloureusement inutiles. Il y a des intrigues qui ne me plaisent pas, il y a le procès faits de rebondissements franchement tous plus gros les uns que les autres et il y a les quelques scènes de révélations sympathiques mais pas assez nombreuses. J’avais le souvenir d’une série plus percutante – même si elle reste plutôt très cool.

Saison 2


10.jpg

Well, we kept each other secrets.

Petite manucure pour Tony et Hannah dès le début de l’épisode. J’ai toujours du mal avec cette amitié qui me paraît sortir de nulle part à chaque fois, tellement je n’ai compris d’où elle sortait. C’est cependant une scène sympa qui réintroduit l’intrigue Ryan dans la série et le flirt bizarre de ces deux-là. C’est Hannah qui a forcé les choses entre eux, et c’est plutôt marrant à voir. Les amours adolescentes quoi.

Dans le présent, Tony et Caleb attendent un mécanicien pour réparer la voiture, ce qui est l’occasion de parler du procès à venir. Caleb est choqué de voir que ce procès provoque tant de remous.

Clay a récupéré Justin et cherche à savoir ce qu’il a fait des deux derniers jours, et il découvre qu’il a récupéré de l’argent, soit disant donné par sa mère. De retour chez lui, Clay retrouve également Hannah, ce qui est une bonne chose puisqu’elle lui conseille de parler de ses problèmes à quelqu’un de vivant. Petit message de prévention, quoi. Clay aimerait en profiter pour embrasser Hannah, mais comme elle est morte, ce n’est pas trop faisable.

L’équipe de foot découvre la petite blagounette de Cyrus et Tyler et celle-ci fonctionne à merveille puisqu’elle attise vite les rancœurs entre Zach et Bryce.

Jessica est amenée au lycée par son père, et elle est forcée de le calmer lorsqu’il voit Justin et veut s’en prendre physiquement à lui. Justin ne reste pas bien longtemps au lycée cela dit, puisqu’on le retrouve avec Clay et Sheri au café où ils tentent de trouver un moyen d’entrer dans le clubhouse pour mener l’enquête.

Malheureusement, Sheri décide donc de prendre tous les risques : elle offre un peu de shit à des joueurs de l’équipe et se fait directement inviter au Clubhouse, dont elle compte s’échapper assez vite… sauf que bien sûr, Bryce passe par là et la force en quelque sort à rentrer dans le Clubhouse. En tout cas, il est sûr qu’il la force à se droguer puis à prendre une photo.

L’avantage, c’est qu’elle a le code du cadenas et qu’elle sait que les photos – preuves – sont dans une boîte qu’elle décrit à Clay et Justin, refusant de remettre les pieds au Clubhouse.

Le procès continue avec Sarah témoignant qu’Hannah Baker a fait partie d’un trio de connasses l’ayant harcelée quand elle était plus jeune – et avant qu’Hannah n’arrive à Liberty High donc.

Kevin ose se pointer au boulot comme si de rien n’était et le proviseur ne le voit pas d’un bon œil. Certes, il a fait ce qu’il fallait, mais bon, ça n’arrange pas trop le lycée. Il est censé éviter les élèves, mais quand il voit Justin, il ne résiste pas et le fait rentrer dans son bureau. Il a pour but de l’aider autant qu’il peut, mais bon, Justin finit par se braquer et se barrer.

Jessica se fait rappeler qu’elle a dragué Damon dès son arrivée au lycée par un pote de Nina qui semble être son nouveau copain. Jessica finit par l’interroger là-dessus et découvre rapidement que Nina n’est pas très honnête avec elle-même quand elle dit avoir tourné la page. Les deux nouvelles amies se disputent donc et se séparent en mauvais termes à cause d’une bête histoire de garçon ; mais il faut dire que Jess ne se sent pas prête à aller plus loin avec Damon et que Nina n’est pas claire sur ses relations avec les mecs, refusant finalement de leur faire confiance – ce que Jess n’est pas prête à faire. De son côté, Alex retrouve une balle de pistolet dans son casier vide.

Le match de foot américain du lycée, le premier de la saison, commence après un discours de Bryce acclamé par toute l’équipe, mais pas par Zach. Celui-ci en a marre de Bryce et le fait savoir sur le terrain, s’isolant dans le Clubhouse. Le problème du Clubhouse, c’est que Justin et Clay sont en train de fouiller dedans.

Zach tombe bien sûr sur eux et révèle qu’il est celui qui semait les photos pour Clay. Ce n’est qu’une demi-surprise, même si comme Clay, je ne vois pas bien pourquoi il ne lui parlait pas simplement. Zach leur donne toutes les photos et se barre, affirmant qu’il n’est pas aussi courageux que Clay. Avec l’aide de Sheri et Justin, Clay fait alors le tri des photos, en trouvant une de Nina, mais aussi une d’Hannah et une autre de Bryce en train de violer Chloe. Putain, mais je suis tellement dégoûté pour Chloe.

Oh, et bien sûr, on notera que Clay blâme immédiatement les nanas ayant mis les pieds au Clubhouse, juste avant de voir la photo d’Hannah. Toujours aussi stupide notre Clay national, heureusement qu’il y a Sheri pour le remettre un peu à sa place. En revanche, si le Clubhouse est un lieu si connu et utilisé de tous les joueurs de l’équipe, pourquoi Justin ne le connaissait pas ?

Bon, sinon, Tyler retrouve Cyrus à un concert de métal, et franchement, juste pourquoi ?  Pourquoi nous infliger cette scène ? Elle ne sert pas à grand-chose, mais voit Tyler se prendre encore un coup dans la gueule. Il retrouve alors Mackenzie, compatissante de ce qu’il s’est passé au cinéma, et décide sans trop de raison de rompre avec elle quand il voit que des amis de Cyrus les observent. Alors pourquoi pas sur le papier, mais ensuite il se met à lui hurler dessus (certes, ils sont à un concert de métal, mais comme toujours dans les séries, tout le monde semble s’entendre comme si la nuisance sonore autour ne les gênait pas) et à l’insulter. Bien sûr, Cyrus débarque, l’entend et… s’énerve contre Tyler qu’il vire du concert.

C’est soit très mal écrit, soit très mal écrit (non ce n’est pas une erreur de ma part, juste de l’ironie), mais je ne vois vraiment pas pour quelles raisons Tyler se comporte comme ça, ni le pourquoi de cette scène en fait. En rentrant chez lui, Tyler découvre que la photo prise par Clay est ressortie sur le net, avec son numéro de téléphone en plus. Ses parents débarquent et lui confisquent son téléphone et ses appareils photos, parce que le père de Marcus a révélé que lui et Cyrus faisaient du chantage à son fils. À quel moment Marcus a-t-il su que ça venait d’eux ? Peu importe, Tyler s’énerve de plus en plus, ce n’est jamais bon signe.

Sinon, Tony passe également à la barre, mais en dernier ce jour-là. Il se pointe donc au lycée en costard où Ryan le rassure comme il peut – laissant donc Tony l’engueuler, pour changer.

Au procès, il est interrogé sur les fameuses K7 et forcé de dire qu’Hannah n’a jamais accusé directement l’école. C’est pire quand Dennis, l’avocat d’Olivia, se met à l’attaquer pour montrer qu’il n’est pas forcément quelqu’un de bien – la série nous confirme alors que c’est bien lui qui a attaqué Lucas et l’a rendu borgne, mais il l’avait bien cherché, ma foi. En effet, alors que Tony voulait calmer le jeu avec Ryan, ils se sont pris des insultes homophobes de la part de Lucas. C’est ce qui a énervé Tony au point de passer à l’attaque.

Là-dessus, Dennis s’amuse donc à décrédibiliser Tony et son amitié avec Hannah, au point de le faire finalement mentir sur les cassettes, parce que Tony veut uniquement le bien d’Hannah et donc que le procès se termine contre le lycée.

Le soir, Olivia rentre chez elle pour découvrir que Jackie l’a abandonnée – découvrir qu’Hannah était une harceleuse elle aussi, ça n’a pas arrangé ses affaires, surtout que ça ne doit pas arranger son agenda politique. Heureusement pour elle, elle a Tony qui lui rend visite et lui révèle que les avocats n’ont pas trouvé la chose qu’il voulait leur cacher à tout prix : la vraie raison pour laquelle il avait les K7.

Très franchement, à ce stade de la série, j’en avais presque oublié que je m’étais posé la question avec obsession en saison 1, mais il est temps d’avoir une réponse, c’est vrai. Ainsi donc, Tony révèle qu’il devait renvoyer l’ascenseur à Hannah parce qu’elle avait eu la bonne idée de le protéger des flics après son passage à tabac de Lucas dans l’allée. Et on ne pouvait pas nous dire ça en saison 1, non ? Ben non, apparemment, parce que comme tous les ados de cette putain de série, les scénaristes aiment garder des secrets et dire à rebours qu’ils sont désolés – même si là, c’est Tony qui explique à Sarah qu’Hannah était désolée de ce qu’elle lui avait fait. C’est un peu tard.

La pauvre Olivia pensait sa journée terminée, mais c’est loin d’être le cas : elle apprend ensuite que son épicerie s’est fait vandaliser – et saccager, même.


Épisode 11 – Bryce and Chloe – 18/20
La série révèle de choses capable d’éclairer de multiples aspects sombres de la première saison que j’en arrive à me demander comment la série aurait pu tenir comme un tout avec une seule saison. Je regrette un peu d’avoir regardé cet épisode parce qu’il se termine sur plusieurs cliffhangers et que je suis pressé de voir la suite, mais je dois m’arrêter de regarder. Dur donc d’être neutre et de ne pas spoiler dans ces quelques lignes : c’était un très bon épisode, même si j’ai bien failli croire qu’il allait être très mauvais. Oh, ça reste trop grandiloquent, mais ça passe plutôt bien.

Saison 2


11.jpg

Must be a desperate slut at this hour.

C’est parti pour le témoignage de Bryce au procès, et franchement tout pue à propos de cet épisode. Son personnage principal, son titre, la relation de couple de ces deux-là et l’avertissement de début d’épisode sur l’usage des flingues et les agressions sexuelles. Pourtant, tout semble bien commencer avec un joli match de l’équipe. Oh, on comprend vite que c’est un flashback, parce que Zach est encore pote avec Bryce, et aussi parce que Zach a encore son père. C’est en fait la deuxième rencontre entre Hannah et Bryce, celle où ils sont devenus amis, mais ce n’est pas passionnant à voir.

Bryce affirme que c’est à partir de là qu’elle a commencé à être obsédée par lui. Le pire, c’est qu’il a de bons arguments, parce qu’ils ont été amis pour de vrai et parce qu’Hannah a apparemment eu le temps de se balader dans toute la ville avec lui. Franchement, elle a fait tellement de choses dans toute la série que je me demande quel âge elle est censée avoir. C’est fou, c’est à croire qu’elle n’allait jamais en cours, n’avait jamais de devoirs, ni de parents.

Au-delà de ça, la série en rajoute une couche après l’épisode sur Zach en faisant d’Hannah et Bryce un… Couple. Et c’est Hannah qui l’embrasse, et c’est elle qui veut coucher avec lui, et franchement, j’ai pensé : « si d’ici la fin de l’épisode, les scénaristes ne nous expliquent pas que ces flashbacks sont simplement le point de vue de Bryce et sont plein de mensonges, je ne sais plus quoi penser de l’écriture de la série. Hannah et Bryce n’ont jamais paru être plus que des connaissances en saison 1. Autant avec Zach, sa relation avait un semblant de crédibilité, autant là, ça part en vrille sec. À ce rythme, en saison 3, on apprend qu’elle a embrassé aussi Tyler et en saison 4 qu’elle a couché avec Ryan qui voulait juste essayer pour voir. » Rien que ça oui, j’ai des pensées bavardes devant ce genre de choses !

Avant qu’il ne témoigne, Bryce a pris soin de mettre son costume et ses lunettes (!), histoire de paraître plus sérieux et sympathique. C’est vraiment pas de chance pour l’acteur, parce que maintenant on le connaît aussi sous ce look, et on va le détester sous ce look. Il est rare qu’un personnage inspire autant de haine !

Clay continue de chercher la vérité concernant Hannah, remettant en doute la parole de Justin et s’imaginant le pire, comme toujours. D’ailleurs, Clay et Justin contactent Jessica pour leur parler de leur super plan (sentez l’ironie, hein) et franchement : Merci Jessica. Elle réagit de manière humaine en leur rappelant que si le plan est joli en théorie, il signifie briser la vie de Chloe – déjà en lui apprenant qu’elle a été violée, ensuite en lui apprenant qu’il y a des photos et enfin en lui apprenant que ça doit devenir public. L’an-gois-se.

Tout fier de lui, Clay lui montre ensuite la photo de Nina pour convaincre Jessica que vraiment, stopper le Clubhouse comme ça, c’est nécessaire. C’est difficile de croire qu’il puisse vouloir si bien faire et être si con en même temps. Non, accumuler les clichés de viol et agression ne rend pas plus normale les choses pour Jessica, et non, ça ne lui donne pas envie d’aller briser d’autres vies. C’est fou !

Elle se barre donc avec la photo de Nina, sauvant au moins son amie de ça. Elle la contacte pour lui laisser le choix de ce qu’elle veut faire de son histoire – mais la photo prouve qu’elle pensait s’amuser, pas que c’est son histoire. Et bien sûr, elle parle également de leur dispute de la veille, où Jessica reprochait à Nina de tromper son mec. Nina est bien forcée de reconnaître que Jess n’avait pas tort.

Tyler tente de parler un peu avec Cyrus, mais la conversation n’est pas facile quand il refuse de lui parler et quand d’autres se moquent de ce qui lui est arrivé au cinéma. Mackenzie contacte donc Tyler pour s’excuser d’en avoir parlé à une amie, mais bon, le mal est fait, tout le lycée semble au courant de son éjaculation précoce.

À l’épicerie, Alex est énervé et demande à assister au procès. Forcément, il n’est pas le seul que le témoignage de Bryce, décisif, intéresse. Bryce a toute l’équipe de foot derrière lui, et Chloe ; alors qu’Olivia a Alex, Clay et Tony avec elle. Il y a tout de même Zach qui n’est pas au procès, préférant aller en cours et annoncer à son coach qu’il démissionne. Celui-ci contacte ensuite Kevin et affirme qu’il pense que Bryce est innocent. Bon le coach et le conseiller se détestent, c’est top, mais ça n’a rien de nouveau et on perd du temps inutilement : concentrez-vous sur le procès, bordel !

Le procès ? Dennis harcèle Bryce de tout un tas de questions sur sa relation avec Hannah et sur la nuit de son viol, faisant en sorte de montrer qu’il n’avait pas franchement le consentement d’Hannah. Bien sûr, Chloe n’aime pas bien la ligne de questions et se barre du procès.

Elle se rend donc au lycée où Jessica lui montre les photos de son viol. Chloe est aussi dévastée que prévu – un peu moins, en fait : elle s’y attendait, mais la confirmation est dure quand même. Chloe apprend à Jess qu’elle est responsable des photos d’elle alcoolisée du début de saison, mais Jess lui pardonne bien vite, comprenant la position de Chloe voulant croire que Bryce était un gentil garçon.

Clay passe la nuit à se torturer sur les mensonges de Bryce, mais est un peu rassurée d’apprendre que Chloe accepte de rencontrer Olivia et Dennis pour envisager de porter plainte contre Bryce, et de témoigner.

Au lycée, la tension monte encore d’un cran quand Bryce revient victorieux et que Justin perd son sang-rapidement. Les choses tournent rapidement au combat entre Justin et le reste de l’équipe de foot ; et Tony s’en mêle, ce qui est la pire des idées pour lui. En même temps, il subit une fois de plus des injures homophobes, et on sait que c’est logiquement son point faible.

Les choses dérapent bien vite avec une baston générale : Cyrus et ses amis s’en mêlent (Tyler se contente de photos parce qu’apparemment il a encore un appareil photo), Zach aussi, et puis Alex. Oui, oui, Alex qui défend Zach comme il peut avec sa canne avant de se faire attaquer par Montgomery. Les souvenirs reviennent alors à Alex (et à moi aussi, d’ailleurs) : Montgomery l’attaquait régulièrement en saison 1 et Alex lui a affirmé qu’il aurait pu mettre fin à la dépression d’Hannah.

Il est excellent de voir alors Courtney et Ryan débarquer pour voir les choses et déprimer de tant de testostérones – même le coach et Kevin s’en foutent plein la gueule. Courtney (qui n’a pas eu grand-chose à faire cette saison) déclenche l’alarme incendie et met fin à cette baston générale qui finit en retenue pour tout le monde.

Bryce en est toutefois libéré : Chloe est en train de témoigner au procès. Clay, qui vient de se faire un nouvel allié dans l’équipe de baseball, réussit à négocier le droit d’aller au procès, mais découvre au passage qu’il s’est fait voler les photos du Clubhouse. Bien joué.

Au procès, Chloe témoigne bien, mais change d’avis quand il est question d’accuser Bryce : elle préfère dire que leur relation sexuelle était consentie. Olivia tombe dans une grande dépression, forcément, et Clay aussi. Tyler le retrouve et leur haine de la vie continue : Tyler lui propose d’apprendre à tirer. Il l’emmène s’éclater au même stand de tir improvisé que là où il était avec Cyrus.

Cela dit, cette fois les flics débarquent, les forçant à fuir – Clay gardant le flingue maintenant qu’il sait mieux viser ; il suffit d’imaginer des gens qu’il déteste. De retour chez lui après lui avoir donné ce précieux conseil, Tyler continue de s’auto-détruire en postant sur Facebook des photos de lui et Cyrus en train de saccager le stade. Qui s’en fout ?

Justin et Jessica prennent le temps de parler après le procès, et Justin lui demande la permission de révéler son viol en accusant Bryce. Chloe n’était pas prête à révéler la vérité, mais si Jessica l’est désormais, alors Justin peut le faire à sa place…

Alex reçoit par courrier un flingue et une lettre lui demandant comment il put vivre. Le voilà qui retrouve enfin la mémoire : le 30 septembre, lorsque Bryce a violé Hannah, Alex et Montgomery étaient en train de jouer aux jeux vidéo juste à côté. Ils les ont entendus : Montgomery a regardé par la fenêtre, Alex n’a pas bougé de son canapé, ne se doutant pas qu’il s’agissait d’un viol. Forcément, maintenant, il culpabilise, et c’est ce qui explique sa tentative de suicide. On nous laisse en cliffhanger là-dessus, parce qu’il a un flingue en main et la culpabilité de nouveau là. Mais ce n’est pas tout !

Sans trop de surprise, le Clubhouse est de nouveau transformée en simple local à matériel quand Olivia, Kevin, un avocat et la sécurité demandent au lycée de l’ouvrir. La mère de Bryce retrouve son fils en train de lire un magazine, et cette fois, elle craque : elle demande à son fils de lui dire la vérité. Oh il lui sert de beaux mensonges, puis lui dit la vérité sur Hannah, ce qui lui vaut une belle baffe. Sa mère le renie, mais il n’en a pas grand-chose à faire.

Heureusement, la série prend ensuite le temps de rétablir la vérité dans les mensonges de Bryce, reproposant les scènes de flashbacks où Hannah se comportait simplement en amie avec lui. Bon, cela ne change rien au fait qu’elle avait quand même énormément de temps libre. Elle était toutefois une excellente amie pour Bryce, une amie qui ne voulait pas de lui comme petit-ami. Et ce connard a une érection en repensant à son viol d’Hannah (érection la moins réaliste du monde, mais eh, érection quand même). Et ben.

Le truc, c’est que maintenant qu’il a un flingue en main, Clay envisage clairement de tuer Bryce, surtout qu’Hannah lui récite en boucle le récit de son viol. Encore un peu conscient malgré tout, il demande à Justin de le rejoindre. Celui-ci a bien du mal à le calmer, parce que Clay est parti en vrille totale. Conscient que Justin a quelques bons arguments, Clay envisage donc de se suicider devant un Justin beaucoup trop dépassé. Putain.

Pour ne rien arranger, cet idiot de Bryce sort voir ce qu’il se passe devant chez lui, au moment où Hannah finit son récit de viol. Clay baisse le flingue de sa tempe, mais il reste à voir ce qu’il compte faire désormais… et ce sera pour demain (ce soir, donc) en ce qui me concerne, parce que sinon, je vais être bien trop claqué pour bosser demain (aujourd’hui – car j’ai vu l’épisode et écrit ma critique hier).

Face à de tels épisodes, je ne peux qu’ajouter ici un lien officiel de prévention face aux crises suicidaires. Parlez-en, communiquez, ne disparaissez pas.

Saison 2

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.