Quadras (S01)

Synopsis : Des amis se réunissent pour le mariage d’Alex et Agnès… et pour faire leur crise de la quarantaine.

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

00

Pour commencer, je n’ai pas vraiment le temps de me lancer dans cette série, mais je le fais quand même. En effet, j’ai remarqué ces derniers temps un renouveau des comédies françaises très agréable et rafraîchissant. Je compte bien voir si la série est à la hauteur de ses promesses avec son casting super large. En plus, je n’en ai entendu que du positif depuis sa diffusion estivale en Belgique.

Je n’allais donc pas rater le coche de sa diffusion sur M6. Enfin, façon de parler, parce que moi les horaires de la télé, je n’y arrive pas trop, je me contente des replays. Je suis comme ça, ouais, mais je le vis bien parce que la série vaut clairement le coup et que ça me permet de zapper les publicités pour mieux savourer. Et oui, encore une série française qui me plaît beaucoup !

L’effet de réel est plaisant, la comédie fonctionne bien grâce à des répliques piquantes et l’histoire se met en place entre mariage et flashbacks. Tout ceci est bien courant dans les séries américaines, mais rarement vu et osé à la télévision française. Un casting de plus de sept personnages, ça ne court pas les rues.

Verdict : les deux premiers épisodes sont tout bonnement excellents et je suis pressé de voir la suite !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

01

Épisode 1 – Alex – 17/20

Elle est super angoissante cette famille !

Assez vite, la série enchaîne les répliques cassantes qui fusent à toute vitesse et promettent de bons moments et des tranches de fou rire. Tout le monde nous est présenté dans un enchaînement sympa entre les voitures du convoi des mariés. C’est excellent et ça crie le réalisme autant que les clichés : des ados qui en ont marre d’être là aux belles-mères qui s’engueulent, en passant par les mariés Agnès et Alex) un brin blasés et les inconnus forcés de monter dans la même voiture.

Une fois arrivé au lieu de réception, tout le monde est heureux néanmoins, au moins en apparence. Didier, l’organisateur (de toute évidence gay parce que bonjour les clichés), se charge de gérer le flux d’invités vers ses tables, et c’est marrant, tout en surfant parfaitement dans le cliché. Bref, un mariage plus vrai que nature, avec ses invités on ne peut plus réalistes et donc comiques.

Un an plus tôt, la série se concentre cependant sur Alex, le marié, qui couche avec Alex avant de devoir annoncé à sa femme qu’il veut la quitter. Ah, un an avant le remariage, c’est un peu violent pour un personnage principal. Il faut dire que celle qui sera son ex, Isabelle, a l’air assez insupportable dans le cliché de la nana étouffante avec l’accent parisien bien comme il faut.

Il est plutôt mal entouré, cet Alex, avec un meilleur ami, Julien, qui le met tellement sur un piédestal qu’il lui reproche de foirer son couple et lui briser tous les espoirs. Finalement, la moitié (au moins) de l’épisode se déroule en flashback, ce qui est assez logique et permet de rencontrer et comprendre chaque personnage.

On passe donc du mariage d’Alex avec Agnès à sa situation de couple en crise avec Isabelle, et ça fonctionne étonnamment bien. Cela joue sur notre curiosité qui est clairement piquée à vif. Alex refuse de parler à Isabelle pendant tout l’épisode alors qu’il annonce à tout le monde qu’il va la quitter. C’est elle qui finit par prendre les devants. Même si on connaît peu les personnages, force est de constater que les acteurs sont bons et que la scène est superbement touchante.

La galerie de personnages ne cesse de s’étoffer tout au long des 52 minutes d’épisode, mais je retiens surtout, pour l’instant, Julien, Anne et Gilles. Ce dernier est l’expert-comptable d’Alex, mais c’est aussi son ami, et il est à peu près sûr qu’il aimerait bien être plus que son ami. Oh, il faut aussi que je parle de Roxane, l’adolescente pas si ravie d’être là.

Beaucoup de sourires et quelques fous rires, c’est bel et bien la bonne surprise qu’on m’avait annoncé. Je suis content d’avoir testé, ne serait-ce que pour Anne, la dépressive sœur d’Agnès, forcément prof, qui est à mourir de rire dans son cliché. Oui, il y en a des clichés dans la série, mais tant mieux, car tout ça reflète à merveille la société et les personnages qu’on connaît beaucoup trop pour les croiser à chaque mariage après tout.

L’épisode se termine sur un merveilleux cliffhanger avec Agnès qui annonce qu’elle est enceinte, sans savoir qu’Alex est stérile, puisqu’il ne lui a pas dit. Oui, en revanche, une partie de sa famille est au courant, elle.

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

02.jpg

Épisode 2 – Julien – 17/20

Au beau milieu du mariage, il va aller voir sa femme enceinte pour lui dire qu’il peut pas avoir d’enfant ? Vous voulez qu’on passe une soirée de merde ? Il est con celui-là…

Tous les invités viennent féliciter les mariés pour la bonne nouvelle et il n’y a pas à dire, le quiproquo qui s’installe est excellent. Jean-Robert, le médecin d’Alex, lui apprend qu’il y a 99,5% qu’il ne soit pas le père. Et il le fait devant la mère d’Alex, la belle idée. Myriam enchaîne les « putes » tellement de fois que ça devient sa punchline la plus récurrente.

De son côté, Anne est en pleine dépression de découvrir sa sœur enceinte, c’est excellent à voir. Les scénaristes prennent leur pied et ça fait plaisir à voir. Sérieusement, les répliques semblent venir d’elles-mêmes, c’est superbe niveau rythme et dynamique. Anne enchaîne les répliques tordantes dans cet épisode, essayant toujours de se débarrasser de Jackson qui rame bien avec elle. Oh, je les imagine bien finir ensemble malgré tout, mais c’est marrant, surtout qu’elle s’entend mieux avec Gilles. Je doute que Gilles soit intéressé, cela dit.

En arrière-plan, il est toujours question de cette voiture défoncée qui n’intéresse personne et soûle tout le monde.

Deux ans plus tôt, Julien a perdu la femme de sa vie, Séverine, qui était mariée avec lui, mais n’appréciait pas trop de le voir coucher avec tout ce qui bouge. Deux mois plus tard, Julien est en pleine dépression et se confie à Isabelle, qu’il va être de plus en plus dur de ne pas adorer… à l’inverse de Julien.

J’avais presque du mal à cerner si Julien était le pote d’Isabelle ou d’Alex avant le mariage, car sa relation avec Isabelle est géniale aussi, mais il est confirmé par la suite que c’est bien Alex qu’il a connu en premier. Alex est en même temps celui qui se coltine le poids mort en boîte, et je le plains. Le temps passe vite dans les flashbacks, ce qui est plutôt cool car ça évite d’avoir droit à un Julien en pleine dépression trop longtemps ; en revanche, c’est dommage car on arrive bien vite aux problèmes entre Isabelle et Alex.

Du coup, on contourne rapidement Julien pour en arriver à la rencontre Agnès/Alex au salon de coiffure dont il était question dans l’épisode 1. Il n’y a pas à dire, c’est un coup de foudre comme on en voit que dans les séries, mais c’est mignon, surtout quand on met en parallèle avec la rencontre entre Julien et Philippine, sa mannequin détail déjà vue dans le premier épisode.

Ensuite, nous les revoyons faire leur jogging et être espionné par une nana qui drague Alex au point de le stalker à fond. En parlant de stalker, Julien continue d’appeler Séverine deux ans plus tard, pour lui annoncer la rupture d’Isabelle et Alex, avant même qu’elle ne se fasse. Pas étonnant qu’Isabelle soit si inquiète après. Le parti pris de nous remontrer les mêmes scènes est un peu répétitif, mais c’est intéressant de découvrir de nouvelles pièces du puzzle. Il aurait été cool que celles-ci soient liées au personnage central de l’épisode, mais bon, je chipote alors que l’épisode passe bien et ne paraît pas trop long malgré ça.

Durant le mariage, Alex prend aussi le temps de parler à sa fille Jeanne, une scène qui a mis du temps à venir quand même.

C’est un épisode à la hauteur du précédent : les scénaristes réussissent le coup de maître de nous faire adorer autant Agnès et Isabelle, c’est bien joué. En revanche, j’aime moins les moments face caméra, type confessionnal. Cela aurait pu être un ressort comique, mais je n’accroche pas ; probablement parce qu’il est peu probable que les gens se tiennent si peu devant caméra. Il est sympa de connaître les pensées de chacun, mais ce n’est pas hyper crédible.

Le cliffhanger est très sympathique avec l’arrivée de Mélanie, la copine actuel de Julien, qui n’est autre que la cinglée qui stalkait Alex pendant leur jogging. Sympathique, donc, même s’il retombe vite quand Alex et Julien lui font reprendre un taxi alors que tout le monde attend de pouvoir enfin sortir de la salle, ne comprenant pas pourquoi Didier refuse de les faire sortir.

De toute manière, je sais déjà que je vais continuer à regarder la série ; pas besoin d’un énorme cliffhanger pour me convaincre de poursuivre après deux épisodes comme ça !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

03.jpg

Épisode 3 – Anne – 16/20

C’est vrai qu’on voit qu’elle aime la littérature… et les antiquités.

C’est reparti pour deux nouveaux épisodes de la série qui repart exactement sur la fin de l’épisode précédent ; avec Mélanie qui est virée.

Anne est insupportablement drôle et Jackson insupportable tout court. Ils font donc un très joli couple pour ce mariage, même si Roxane elle-même comprend bien qu’il est lourd. Quand Anne va s’excuser de l’avoir rembarré à plusieurs reprises, Jackson lui avoue qu’il s’appelle en fait Hervé, et ça casse l’ambiance.

Une fois Mélanie partie, Julien se sent stupide et seul, alors il rappelle Philippine pour qu’elle joue le rôle de cette Mélanie dont il a parlé à tout le monde. Pour reprendre ses mots : ce n’est pas gagné. Il a à peine le temps de se rasseoir à table que le bal est ouvert par les mariés et leur chorégraphie survoltée. C’est amusant et digne d’un mariage, même si ça retombe aussitôt avec un enchaînement sur le repas. Pas le meilleur des bals, quoi.

Surtout qu’Alex flippe totalement par rapport à la grossesse d’Agnes et n’arrête pas de la critiquer. Philippine débarque et apporte beaucoup d’humour à la cérémonie de mariage, ce qui est une excellente chose car je trouvais l’épisode un peu plus à bout de souffle que les premiers.

Comme l’indique le titre, les flashbacks se concentrent sur Anne et sa dépression. Nous la voyons complétement déborder par sa classe, ce qui est aussi drôle que déprimant. Une minute de sa vie, avec des écouteurs en plus, et j’ai envie de m’enfiler plus que sa coupe de champagne, je dois dire. Pourtant, elle continue d’affirmer que tout va bien, alors que personne ne pense à son anniversaire. Personne, sauf Martin, qu’elle apprécie a priori beaucoup.

Il décide donc de l’emmener au restaurant où tout le monde lui a prévu une énorme fête surprise, ce qui était grillé à l’avance quand Martin lui demande si elle est sûre de son pull. Le problème ? Martin, il est avec Agnès et la fête surprise vire au cauchemar.

Plus tard, et un an avant le mariage, Agnès organise un spectacle  avec sa classe et ça vire à la catastrophe : son spectacle est engagé, mais engagé à la Anne ; avec des cris contre la pollution et les gouvernements hypocrites. Elle est franchement allumée, c’est un cliché parfait.

Elle apprend au passage que ses parents divorcent, ce qui la dévaste encore un peu plus. Anne, c’est le genre de personne à fuir en cas de rupture, et c’est à elle que sa mère se confie. Anne la pousse encore plus au fond du gouffre. Agnès fait ce qu’elle peut pour défendre son père, mais elle est rapidement à court d’arguments quand elle apprend pour Bogdana. Il est sympa de voir les scènes où les sœurs ne croient pas trop à l’idylle de leur père par rapport au premier épisode.

Martin débarque un beau matin chez Anne, déprimé par le fait qu’Agnès soit avec Alex. Qui dit déprimé dit alcoolique. Il est tout bonnement horrible avec Anne, l’alcool n’aidant pas, et il refuse de coucher avec en lui balançant au passage qu’elle est un thon. La grande classe. Le lendemain, Anne lui ment. En retard pour le dîner avec son père, elle se venge et fait croire à Martin qu’ils ont couché ensemble et que ce n’était pas une réussite. Le dîner avec son père ? Celui du premier épisode où elle rencontre Alex.

Le lendemain bis, Anne se fait mettre en arrêt maladie après avoir pété un câble sur sa classe. Cela lui pendait au nez, mais sa dépression est touchante. Je suis vraiment partagé sur ce personnage et sur l’épisode en lui-même, parce que s’il y a des situations vraiment hilarantes, c’est aussi assez déprimant pour le reflet sociétal. Et puis, Anne est épuisante à ne pas s’arrêter de parler. En personnage secondaire, c’était fun ; en personnage principal, c’est crevant.

Pourtant, j’ai beaucoup ri quand même, alors je suis perdu. Dans l’ensemble, c’est donc très bon.

Pour terminer l’épisode, Alex se débrouille pour récupérer le portable d’Agnès afin de le fouiller, obsédé qu’il est de connaître l’identité du père du bébé ! Bien sûr, Anne reçoit un texto de Martin, jaloux de son mariage et lui annonçant qu’elle regrettera ce choix toute sa vie. Ah je vous jure, y a des ex qu’il faudrait pouvoir faire disparaître parfois !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

04.jpg

Épisode 4 – Katia et Damien – 16/20

Là, y a pas de prise de risque, y a une prise de thé vert.

Alex pète un câble et s’isole avec Julien pour lui montrer le MMS de Damien. Mélanie, la vraie, débarque au mariage et se fait passer pour une serveuse. Comme la vie dans les séries est bien faite, elle tombe sur Alex et Julien parlant de la stérilité de ce premier et de l’amant d’Agnès. Elle est aux anges et ça sent bon la situation de merde. Sans trop de surprise, elle raconte tout à sa « collègue » et ruine autant qu’elle peut le mariage, en s’en prenant par exemple à la déco du gâteau. Ça promet.

Gilles décide de boire beaucoup trop ce soir-là et de tout avouer de son homosexualité à Philippine, et peut-être aussi à d’autres au passage tant qu’à faire. J’aime vraiment beaucoup le personnage de Philippine, c’est excellent. Gilles est donc totalement bourré sur la piste de danse, laissant Anne espérer une idylle avec lui. C’est tout simplement excellent à voir et super drôle. L’ambiance ressemble à celle d’un mariage, le drama en plus.

En parlant drama, Martin débarque au mariage et se fait aussitôt assommer par un coup de boule d’Alex. Cela permet de retarder l’inévitable et il ne se réveillera que pour la fin de l’épisode où Julien l’abandonnera un moment. Il y a fort à parier que Mélanie en profitera, mais ça, on ne le saura que la semaine prochaine.

En attendant, cet épisode se concentre dans ses flashbacks sur la meilleure d’amie d’Agnès, Katia, et son mec, Damien. Deux ans plus tôt, il s’est pris un pain d’Alex défendant Julien, ce que l’on avait vu dans l’épisode 2 sans que je ne capte que c’était lui – la coupe de cheveux, ça change tout.

Deux ans avant le mariage, Katia est en pleine dépression et en parle à Damien : elle ne supporte plus sa vie à Paris à supporter ses gamins et son mari bossant de nuit dans les boîtes. Du coup, ils prennent la décision de déménager à la campagne sur un coup de tête, pour retrouver le fun de leur couple. C’est assez magique à voir. L’annonce aux enfants se passe bien super mal – avec une Roxane hystérique. Elle finit gothique et menottée à un arbre, tout de même. La série y va parfois fort pour être sûre de faire rire, mais force est de constater que ça fonctionne ; j’ai eu un bon gros sourire devant l’arbre arraché et dans le coffre de la voiture, même si ça n’a aucune once de crédibilité. Voilà donc Katia et Damien qui débarquent à la campagne avec leurs enfants pour cultiver des légumes bio.

Le problème, c’est que Marcel, qui était censé les aider s’avère être un véritable poids pour leur exploitation, refusant totalement le bio. Six mois avant le mariage, Agnès leur présente Alex. Pendant ce temps, Roxane fugue avec son nouveau copain gothique parfaitement cliché, ce qui fait que le mariage de sa marraine, elle en a un peu rien à faire. À chaque fois qu’un truc me plaît moins dans la série (la scène « gothique » pas géniale avec la nécessaire visite du cimetière), les scénaristes pondent une super scène pour compenser (ici, Anne qui explose la tronche de Marcel).

Au mariage, la crise entre Katia et Damien ne semble pas si éloigné que ça. Damien n’est pas si heureux que ça à la campagne et très clairement, son métier de DJ lui manque. Katia se débrouille donc pour le faire mixer, mais il est vite interrompu par Gilles qui a une annonce importante à faire : il est fou amoureux d’Alex. L’annonce est violente, mais rendue super drôle par la réaction du fils de Katia et Damien, qui gère vraiment bien ses scènes comiques pour un jeune acteur.

Le cliffhanger se fait en flashback : deux jours avant le mariage, Agnès, en larmes, appelle Katia pour lui confier un secret « horrible ». Bon et bien, vivement la semaine prochaine ! La série garde une fraicheur et une originalité qui fait du bien pour une comédie française ; même si cette semaine a dévoilé quelques défauts, notamment dans la crédibilité générale de quelques gags. Quoiqu’il en soit, c’est un bon moment de divertissement et d’humour, alors je suis bien content d’avoir tenté cette série, sur les conseils de Rhomin notamment, qui en parle sur sa chaîne Youtube. Oui, j’ai oublié de faire sa pub la semaine dernière, je me rattrape aujourd’hui.

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

05

Épisode 5 – Myriam et Gilles – 16/20

Alors ça c’est ce qu’on appelle avoir l’alcool gay, quand même.

Ce titre offre déjà une perspective intéressante. Après le cliffhanger de la semaine dernière, je m’attendais bien à un approfondissement du personnage de Gilles, mais pas forcément à sa relation avec Myriam.

Gilles fait donc son coming out et ça vire à la chanson générale avant qu’il ne s’effondre. Bon, je ne suis pas sûr de trouver la gestion de la scène aussi crédible niveau ambiance de mariage que les épisodes précédents, mais ça a l’avantage d’optimiser l’humour du moment. Alex doit donc gérer l’overdose d’alcool de Gilles, mais il le confie rapidement à sa mère car il a toujours l’intrigue Martin sur le feu.

Martin n’a pas le nez cassé et a la chance d’être soigné par le médecin le plus obsessionnel du petit-écran, Jean-Robert, toujours pas remis de sa voiture détruite. Quant à Martin, il feint l’amnésie pour s’en sortir comme il peut.

Et en parallèle de tout ça, Mélanie continue son petit jeu en cuisine, évitant à tout prix d’être vu d’Alex.

Anne poursuit sa soirée aux côtés de Jackson, et ça se passe mal pour eux. En effet, Jackson lui dit enfin ses quatre vérités et critique sa vision du monde. C’est violent, mais pas totalement faux qu’Anne est aigrie… Jackson nous renvoie aussitôt Anne en dépression.

En flashbacks, nous assistons à la rencontre entre Myriam et Agnès, et ça se passe de la plus merveilleuse des manières : Myriam déteste Agnès avant même de la rencontrer. Comme en plus, Agnès vit mal de passer après Isabelle. Le repas de rencontre avec Myriam se fait en compagnie de Gilles, de Julien et de Jennifer. Jennifer ? Oh, la dernière conquête de Julien, qui parle comme dans un sketch de Nicole Ferroni, avec quasiment autant d’humour, mais beaucoup moins de cerveau.

Le repas est une catastrophe : Alex et Agnès annoncent le mariage, qui est mal reçu par l’ensemble des invités. Gilles fond en larmes dans la cuisine, Myriam demande à son fils si Agnès est au courant de sa stérilité.

Quelques mois plus tard et quinze jours avant le mariage, Isabelle débarque chez Myriam, pas franchement ravie de la voir débarquer. Elle s’invente une excuse pour s’en débarrasser, prétextant une partie de Scrabble avec son club pour passer plus de temps avec son amant, Pascal… qu’elle a invité au mariage en expliquant à Alex que c’est un cousin éloigné. Après tout, on n’en est plus à un secret près dans la série, et c’est plutôt bien introduit, je trouve.

Il n’empêche que Myriam propose à Isabelle une solution pour se venger, donc nous n’en avons pas fini avec les rebondissements du mariage.

Pendant le mariage, Agnès fait une crise d’angoisse et Katia la réconforte comme elle peut. Difficile de savoir exactement pour l’instant la grosse connerie qu’elle a fait, mais ma théorie est qu’elle n’est pas enceinte. En tout cas, elle n’a rien à se reprocher avec Damien, qui fait écouter à Alex de nombreux messages où Agnès lui demande de lui foutre la paix. L’intrigue est expédiée vite fait, mais tant mieux car il y a d’autres choses à faire.

Gilles vit son coming-out comme il peut et Myriam le pousse à le faire aussi à ses parents. Cela se passe bien, histoire de se débarrasser plus vite de cette intrigue maintenant que les moments culminants sont passés.

Philippine décide de s’en aller car elle en a marre de passer la soirée toute seule, alors que Pascal décide d’embrasser Myriam au beau milieu de la piste de danse après avoir été suspecté par Alex d’être l’amant d’Agnès. Comme Pascal le résume, c’est cocasse, et il se filme en train de parler de l’amant d’Agnès. Il faut leur retirer cette caméra, ce n’est plus possible (même si je doute qu’elle survive au dernier épisode).

Le cliffhanger révèle qu’Agnès est toujours en contact avec Martin, ravi de la situation. Oh, je sens la migraine se pointer à force d’être baladé comme ça ! Cette intrigue en poupées russes finit par être un peu trop poussive, mais l’humour est toujours là et la musique d’ambiance fonctionne bien. En plus, cet épisode s’attardait moins dans les flashbacks et c’est tant mieux. La série reste une bonne découverte.

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

06.jpg

Épisode 6 – Gérard et Bogdana – 18/20

Ben oui, je sais, y a déjà votre ami médecin qui n’arrête pas de me casser les couilles avec ça.

Je n’étais pas convaincu par le titre de l’épisode, mais il faut rester optimiste.

Philippine quitte le mariage car elle a une autre soirée (mais sérieux, il est quelle heure ?), mais Julien invite aussitôt Jennifer à venir le rejoindre. C’est l’occasion d’un moment avec Alex pour parler une fois de plus de Séverine, mais il tourne autant en boucle que le médecin avec sa voiture le coco.

Le début d’épisode passe du temps au mariage et j’ai l’impression que ce soir, nous passons plus d’un personnage à l’autre que d’habitude. Cela fonctionne très bien et il est agréable de retrouver tout le monde ; surtout qu’il y a beaucoup d’intrigues en parallèle. Le plus marrant reste celle de Pascal et Myriam, qui fait beaucoup parler d’elle. C’est une soirée coming out, comme le résume Alex, bien zen quand même.

Anne continue de se plaindre, cette fois à sa mère. Elle demande à revenir vivre à la maison, ce que sa mère n’a pas du tout envie de voir venir.

Pendant ce temps, Agnès stresse et se plaint à Katia, oreille attentive, mais pas trop. La meilleure amie de la mariée n’arrête pas de lui dire qu’elle a fait une connerie, qu’elle est conne et la laisse fumer. Cependant, ma théorie sur la non-grossesse d’Agnès tombe à l’eau vue l’inquiétude de Katia. Elles sont, histoire d’en rajouter une couche, écoutées par Mélanie depuis la cuisine.

Le plus hilarant dans cet épisode reste Didier qui pète de plus en plus un câble. Pourtant, l’organisation du mariage a l’air de plutôt bien se dérouler par rapport à tout le reste. Enfin, avait l’air, parce que le coup de la pièce montée, c’est vrai que ça fait beaucoup. Elle tarde à venir car Mélanie fait tout pour la ruiner et ne veut pas venir dans la salle de réception. Forcée de le faire, elle est aussitôt repérée par Alex et Julien, qui n’ont pas le temps de s’occuper du problème que Gérard, le père d’Agnès, s’écroule.

2 ans plus tôt, Gérard rencontre Bogdana dans un musée. Après tous les sous-entendus des épisodes précédents, cette rencontre est franchement très romantique et très jolie. Enfin… Gérard est un gros lourd, mais c’est toujours moins lourd que la rencontre sur internet où il l’aurait payée, quoi.

Nous assistons à la scène suivant celle du restaurant où Anne s’était barrée lorsque Gérard lui proposait de rencontrer Bogdana et je dois dire que je n’ai jamais autant ri devant la série que quand il s’est mis à s’énerver contre ses filles, résumant leur vie minable et leur faisant des doigts d’honneur. Tu parles d’un père ! Choquées, les filles acceptent de rencontrer Bogdana dans sa galerie de papiers peints.

Après le repas de famille, Martin se pointe auprès de Bogdana et Gérard pour prendre des nouvelles d’Agnès. Vu qu’on sait qu’il était avec Anne le matin, il y a fort à parier qu’il l’a suivi et attendu, ce qui n’est pas du tout flippant dans le genre.

2 jours avant le mariage, Bogdana et Gérard parlent voyage pendant les essayages d’Agnès. Elle reçoit un courrier recommandé qui la met dans tous ses états. Nous passons à ça d’en savoir plus sur le mystère qui l’a fait appeler Katia, mais non, ce sera pour les derniers épisodes (encore que, quitte à supposer, elle a appris qu’elle était enceinte). Cela ne fonctionne pas franchement comme supposition, car elle n’appelle pas que Katia mais aussi… Martin.

De retour au mariage, il n’y a pas d’inquiétude à se faire pour Gérard, qui n’a fait qu’un petit malaise. C’est l’occasion de créer un bon gros malaise à l’arrivée de Jennifer, ramenant aussitôt une dose de soleil et de bonne ambiance. Je retrouve les fous rires des premiers épisodes devant celui-ci, une vraie réussite.

Pour en rajouter une couche, Anne est terrifiée par la presque mort de son père et décide de coucher dans les toilettes avec Jackson. Voilà, ça c’est fait, je l’avais bien dit qu’il finirait ensemble… mais peut-être pas car quand Agnès découvre qu’Anne est avec Jackson, ça ne lui plaît pas, ni à elle, ni à Alex d’ailleurs. La bonne nouvelle, surtout pour Didier, c’est qu’ils servent la pièce montée.

Julien et Alex se précipitent dès qu’ils en ont l’occasion à la poursuite de Mélanie. Évidemment, celle-ci s’enfuit, mais comme ils la poursuivent, elle s’arrête pour leur raconter tout ce qu’elle a entendu. Ils décident malgré tout de s’en débarrasser et la renvoie en taxi. Elle s’arrange pour récupérer malgré tout le portefeuille de Julien dans lequel elle découvre une lettre pour Séverine. Inutile de dire qu’elle décide d’aller lui filer la lettre. Tout n’est pas perdu pour Julien et Séverine donc, et je vois déjà la possibilité d’une saison 2 sur leur mariage. Tant qu’à faire. Je sais que cette saison n’est pas encore terminée, mais elle était très chouette, et je ne serais pas contre une suite, même si je n’ai pas le fin mot de cette histoire.

Cet épisode a continué à me balader dans son intrigue. Les scénaristes ont vraiment trouvé une bonne histoire à raconter et je suis curieux d’en avoir le fin mot avec un double épisode sur Agnès la semaine prochaine !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

07.jpg

Épisode 7 – Agnès (1) – 19/20

ET ON S’AIME PUTAIN !

Dernière semaine de diffusion pour cette série avec un double épisode centré sur Agnès que nous revoyons annoncer sa grossesse une fois de plus dans le résumé.

L’épisode commence pourtant sur Julien tentant désespérément de faire son discours de témoin, ce qui n’est pas un gros succès. Comme en plus Agnès nous fait une crise de bouffée de chaleur et va se changer, c’est quelque peu retardé. Le début de l’épisode est intrigant, repartons sur le mystère Agnès sans nous dire pour autant toute la vérité. Elle appelle donc Martin pour se réconforter, ce que Katia lui être « n’importe quoi » ; c’est un peu le principe du personnage.

Agnès redescend, ce qui permet à Julien de faire son discours, magnifique. Cela dit, l’ambiance du mariage est à deux doigts de repartir en vrille : Katia refuse de faire son discours. C’est l’heure d’une nouvelle confrontation entre Katia et Alex ; ce dernier lui disant clairement ses angoisses.

Gilles et Didier se retrouvent côte à côte à table et même si c’est on ne peut plus cliché, c’est bien drôle. Didier se met alors à se bourrer la gueule, déprimé par le mariage, et ce n’est que le début.

De leur côté, Anne et « Jackson » continuent leur flirt. C’est un peu lourd à force, surtout quand ils en sont déjà à parler enfants… Et que les flashbacks nous révèlent que Jackson est déjà papa et a une femme. Ah oui, quand même. Pas de quoi s’inquiéter, Agnès vient tout révéler pour protéger sa sœur.

En parallèle, Myriam et Pascal passent à leur tour dans le « confessionnal » du mariage. Ils sont possiblement les plus hilarants depuis Roxane, mais ce n’est rien par rapport à Jennifer, qui me plie en deux à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, mais encore plus quand elle décide de chanter.

Les flashbacks concernant Agnès repartent carrément quatre ans plus tôt, lorsqu’elle a envie d’un bébé et que son copain du moment n’en veut pas. Elle se fait ainsi larguer au beau milieu d’un restau chinois, ce qui est toujours un plaisir, mais permet pas mal d’humour, surtout quand elle lui balance sa bouffe à la tronche. Ce n’est que le début de son calvaire et de nos fous rires, car elle recroise ce Karim un an plus tard.

Et un an plus tard, il a une femme enceinte de huit mois et demi, rien que ça. En pleine déprime, Agnès rencontre alors Martin dans une boîte de nuit où Damien mixe ; mais pas avant d’avoir re-balancé de la bouffe à la tronche de son ex. Martin se comporte comme un gros lourd, mais vu son état, ça suffit à créer plus entre eux, évidemment.

Bien plus tard, Agnès s’inquiète de ne pas pouvoir tomber enceinte. Elle va chez le médecin juste pour être rassurée, et comme tout va bien, elle est heureuse. Le problème étant qu’elle n’a pas parlé à Alex de ses désirs d’enfant, comme on le sait pour avoir eu la version d’Alex avant.

Les préparatifs du mariage avec Katia, Roxane, Anne et sa mère sont tous géniaux, c’est-à-dire qu’ils se passent bien mais tournent tous autour de l’envie d’Agnès d’avoir un enfant. Les bases d’un mariage serein donc, puisqu’elle n’en parle pas à Alex, mais à tout le monde autour d’elle. Cela ne nous avance pas beaucoup plus sur le mystère de la saison en tout cas, même si les scènes sont vraiment chouettes, bien écrites et toujours hilarantes.

Dans le présent, le mariage part encore un peu plus en vrille puisque Damien et les autres de la table d’honneur débarquent au beau milieu d’une engueulade entre Katia et Alex. Si ces deux derniers veulent calmer le jeu, Damien n’hésite pas à balancer à tout le monde qu’Alex pense qu’Agnès le trompe. Le ton monte et Damien finit carrément par foutre un pain à Alex, ce qui lui permet d’enfin reconnaître Damien et Julien comme les deux connards qui l’ont agressé en boîte de nuit.

C’est magique et ça finit forcément en baston. Tout le monde est tellement dépité que personne ne réagit, jusqu’à ce que Didier débarque et leur ordonne de retourner en salle. La pause suffit à ce que Damien retrouve ses esprits et remercie finalement Alex du coup de poing dans la boîte qui a changé sa vie et sauvé son couple avec Katia. Rien que ça.

Le mariage peut continuer avec un flirt Didier/Gilles, forcément, des explications de Jackson sur son mariage blanc (un drame de plus sympa et vite expédié) et Roxane qui récupère le discours de sa mère. Le discours est beau et commente l’amour qui unit Alex et Agnès ; espérant qu’ils ne se mentent jamais.

Katia reproche à Roxane d’avoir lu son discours et l’ado est tellement énervée qu’elle appelle son copain pour qu’il vienne la chercher. C’est une bonne chose, car Roxane est là pour les moments révélations entre Agnès et Alex.

Ce dernier lui reproche de lui mentir, mais c’est l’hôpital qui se fout de la charité : Agnès sait depuis le début qu’Alex est stérile et… elle n’est pas enceinte. PUTAIN, je l’avais dit à l’épisode 4, j’en étais sûr… mais ils m’ont bien berné par la suite ! Je suis pressé de voir le dernier épisode pour tout comprendre maintenant, en tout cas, c’était sacrément bien amené et j’ai encore explosé de rire de nombreuses fois dans l’épisode.

Oh et au passage, Jackson et sa femme me valident une deuxième fois aujourd’hui le point 8 « faux couple » du Bingo Séries. Je ne m’y attendais pas à celle-là !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

08.jpg

Épisode 8 – Agnès (2) – 20/20

C’est un peu con de se mettre à genou pour être à la hauteur.

L’épisode reprend sur Mélanie que j’avais complétement oublié pendant tout l’épisode 7. Elle débarque chez Séverine et lui balance la lettre de Julien. Elle est complétement cinglée.

Roxane débarque au beau milieu de la salle de réception et balance à tout le monde qu’Agnès n’est pas enceinte. Tout le mariage apprend donc la vérité quasi en temps réel et c’est le moment des révélations, tellement attendues que j’avais peur qu’ils nous fassent la pirouette de les garder pour une possible deuxième saison.

Agnès entame un nouveau discours, ce qui lance le flashback de l’épisode. Tout reprend au moment de l’essayage de la robe de mariée avec Gérard et Bogdana. La visite surprise est en fait celle d’Isabelle, qui révèle à Agnès qu’Alex est stérile. Cela paraît tellement évident et logique désormais que ça m’énerve de ne pas l’avoir capté plus tôt – je pensais vraiment qu’Isabelle allait débarquer au mariage pour tout gâcher, pas avant. C’était pourtant plus logique comme ça.

Ce qui est génial avec ces flashbacks, c’est que nous avons droit aux réactions des invités, contrairement à d’habitude. Ce changement de formule dans l’écriture est excellent, surtout que Myriam est responsable de la visite d’Isabelle. Elle s’excuse, ce qui ajoute un bon moment d’humour à l’épisode.

Le flashback reprend avec l’arrivée de Katia et Martin chez Agnès. Martin, ce n’était pas la meilleure idée du monde, mais bon, elle est tellement brisée de l’intérieur que forcément, elle fait de la merde.

Martin a la merveilleuse idée de pourrir le mariage d’Agnès avec cette fausse grossesse, ce que Katia juge comme l’idée la plus conne du monde. Effectivement. Comme Alex est sur le point de rentrer, elle

Cet soirée est merveilleuse et me valide de nouveau un point du Bingo Séries, « un bouquet de fleurs est offert », de même que celui du personnage déguisé plus tard dans l’épisode.

Agnès demande de manière détournée à Alex ce qui la démange tant, se contentant de vouloir savoir s’il aimerait la voir enceinte. Celui-ci ment par omission, ce qui déclenche aussitôt toute la mécanique de la série. Cette scène nous manquait et était le pivot de toute l’histoire, si elle était venue plus tôt dans la série, elle aurait vraiment posé problème car nous aurions pu tout comprendre plus vite. À ce stade de la série, en revanche, elle entraîne la dynamique nécessaire pour conclure la soirée de mariage d’Agnès et Alex.

Perturbée par le mensonge de ce dernier, Agnès se rend péter un nouveau câble chez sa pauvre gynéco qui lui avoue la vérité sur Alex. Pas facile. Énervée, Agnès défonce la voiture de Jean-Robert. Voilà qui explique tout.

L’ensemble du mariage est d’ailleurs ré-expliqué à la lumière de ces nouvelles informations et les jeux des acteurs sont vraiment excellents. Je me demande comment les acteurs ont été mis au courant : au fur et à mesure comme nous ou à l’avance. Ces jeux semblent en tout cas indiquer une direction d’acteurs tout à fait au point et leur nouvelle lecture (notamment pour les scènes de Katia et Agnès, ensemble ou avec Alex) est savoureuse. Avoir autant de bouts de l’histoire déjà vus remontrés pourraient être lourd, mais c’est au contraire une vraie force de l’épisode et de la série de nous les montrer ainsi sous un jour nouveau. J’ai adoré.

La veille du mariage, Martin met donc au point le plus vicieux des plans et, du même coup, la meilleure des séries pour nous. Finalement, il suffisait de ce secret de base pour que la soirée soit si explosive et que les huit épisodes nous tiennent en haleine. J’ai beau eu me douter qu’Agnès n’était pas enceinte, je n’avais certainement pas tous les enjeux et je me suis fait balader comme tout le monde. Cela fait du bien par moment. J’aurais pu y réfléchir plus longuement et peut-être découvrir le pot-aux-roses ; mais je suis content de ne pas l’avoir fait. En plus, le fait de ne pas l’avoir découvert prouve que la série n’est pas trop évidente dès le départ.

Les invités du mariage s’éclatent de toutes ces informations et partent dans un débat en se demandant qui est le plus fou. Personnellement, j’ai la réponse : ce sont nous, les téléspectateurs, qui avons adoré suivre toutes ces mésaventures, assurément.

La conclusion est très sympa elle aussi, s’arrangeant pour pondre un happy ending à tous les protagonistes, comme dans tous les mariages qui se respectent. Roxane retrouve le sourire à l’arrivée de Rick, son copain on ne peut plus gothique et cliché (c’est peut-être ce qui m’aura le moins plu dans cette série).

Mélanie se pointe à son tour, faisant flipper tout le monde… mais tout ce qu’elle a avec elle, c’est Séverine. Elle l’a fait venir en menaçant de se suicider, ce qui a bien fonctionné, heureusement pour Julien qui peut lui réciter la lettre qu’elle n’a pas lu et qu’il a réécrit plus de 100 fois selon lui, 1000 selon Alex. Ce beau discours plein d’amour se termine par une demande en mariage spontanée et improbable, évidemment acceptée par Séverine. Nous la tenons la saison 2, je crois, ce sera un nouveau mariage et si on vise loin, la saison 3 peut même s’occuper du cas Anne/Jackson ou de Myriam et Pascal. Sans compter que les familles de Julien et Séverine pourraient venir grossir les rangs du casting, quitte à se séparer de certains autres qui n’ont plus rien à faire là. Encore que… Plus on est (de) fous, plus on rit après tout, et ça tombe bien car « Ce mariage est complétement fou » nous disent-ils. Cette fois, il est l’heure que tout le monde s’en aille.

La fête se termine au petit matin, comme tout mariage qui se respecte. Gilles ramène Didier, draguant tellement ouvertement que l’on peut partir du principe qu’ils sont couple, et… Jennifer, toujours aussi drôle qu’insupportable. Je n’aurais pas cru qu’ils pouvaient nous pondre mieux que Philippine, mais c’est réussi. Dans cette voiture, ça finit en chanson, ce qui est marrant.

En clin d’œil au début de la série, cette saison s’achève sur les départs en voiture de chacun, un cortège retour on ne peut plus différent car se passant dans la joie et la bonne humeur dans chacune des voitures. Ainsi, Roxane souhaite profiter du fait que sa mère mente bien, Anne et Jackson sont heureux de partir, Myriam, Pascal et la mère d’Agnès s’amusent à critiquer Bogdana, ce qui est aussi drôle que méchant, Bogdana est amoureuse de Gérard, Mélanie de… Jean-Robert. Le couple apparaît comme une évidence dans cette fin de saison, c’est génial.

L’autre évidence, c’est l’amour entre Alex et Agnès, malgré tout le mal qu’ils se sont faits. C’est un peu douteux tout de même, mais comme l’idée est clairement de faire un happy end, il faut accepter qu’ils s’aiment malgré tous les défauts entre eux… Et puis, c’est beau comme message, n’en déplaise à Jeanne et son cache-cache solitaire.

On notera tout de même que depuis le début Myriam devait se douter qu’Isabelle avait dit à Agnès la vérité, ce qui aurait pu nous éviter quelques détours, mais bon… ça aurait été moins savoureux tout de même. Finalement, ce 20/20, ils le méritent rien que pour tous les rires qu’ils ont su provoquer dans la série, tout en concluant sur un joli happy end et un romantisme réussi.

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

09.jpg

EN BREF – Cette saison 1 est une petite merveille inattendue et je remercie encore Rhomin d’en avoir parlé, sinon je serais peut-être passé à côté. La bande-annonce m’avait bien plu, mais une production française avec des épisodes de 50 minutes en plein mois de retour des séries américaines, je sais que j’aurais probablement décidé de passer mon chemin sans sa critique hyper positive. En plus, je trouve que j’en ai peu entendu parler sur Twitter alors que les audiences sont globalement au RDV, malgré quelques baisses.

Quoiqu’il en soit, la saison 2 est déjà en cours d’écriture, François-Xavier Demaison l’a confirmé et clairement je serais là pour la voir (et probablement la critiquer). Cela fait du bien de voir sortir du lot une nouvelle pépite française avec un excellent humour qui n’hésite pas non plus à y aller à fond dans la critique sociétale. La série n’hésite pas à être parfois super violente, notamment avec le personnage d’Anne, mais chacun de ses personnages (ou presque) crient la vérité. Des mariages comme ça, on en connaît tous, certes moins fou, mais après tout, toutes les familles du monde sont dysfonctionnelles et déjantées. La force de Quadras est de réussir à en faire rire, même dans ses pires moments.

S’il y a eu quelques longueurs dans la deuxième soirée de diffusion, c’est vite pardonné car la qualité globale de la série est quand même incroyablement élevée, surtout pour un lancement. Une vraie bonne découverte dont j’espère découvrir la suite au plus vite – le rythme des séries françaises, ce n’est pas toujours ça et là, il y a quand même un gros casting à réunir (et Anne sera bien de la partie, l’actrice l’a confirmé) !

Aller à l’épisode : 01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06 | 07 | 08

10.jpg

6 commentaires sur « Quadras (S01) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.