The Walking Dead – S08E08 : How It’s Gotta Be

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée de l’épisode 8 de la huitième saison de The Walking Dead.

08.jpgÉpisode 8 – How It’s Gotta Be – 18/20
What a damn nice night.

Une heure d’épisode, cela sent bon la mi-saison et donc l’épisode qui devrait nous amener du meilleur. En théorie. Cela commence toutefois mal, avec un Rick récupéré par Carol au moment où Negan lui tire dessus, mettant fin directement à ce qui aurait pu être une excellente scène. Comme dans le premier épisode, la série s’amuse alors à nous faire des gros plans de tout le monde. Pas étonnant que ça dure une heure après (je reste sceptique sur ce type de scènes dont la musique fait monter la tension, mais en tout cas, c’est une jolie trouvaille pour perdre du temps).

Pendant ce temps, Erin et Aaron continuent leur road trip et il la laisse conduire, parce qu’elle s’en sort mieux que Carl. Ce n’est pas dur a priori, surtout qu’il n’a qu’un œil quand même. Justement, Carlito n’a qu’un œil et ne sait donc pas écrire « dad », préférant écrire « dud ». Il est toujours avec son nouvel ami et semble être en pleine déprime, même si on ne sait pas bien pourquoi – et à ce stade, j’étais convaincu qu’il planifiait sa fugue, mais où avais-je la tête ?

L’épisode nous montre à son début les retrouvailles Michonne/Daryl, puis Rosita/Tara. Daryl et Tara sont tous fiers d’eux parce que leur plan a fonctionné, mais c’est super mal joué, surtout en ce qui concerne Tara lorsqu’elle doit porter des munitions supposément lourdes. C’était clairement des boîtes vides, et c’était ridicule à voir. Bon, donc tout se passe bien dans le meilleur des mondes, faut-il vraiment expliquer vers quoi ça se dirige ?

Bon, OK alors… Bien évidemment, Michonne et Rosita avaient raison depuis le début : Negan a réussi à s’enfuir et est désormais aux portes de la ville pour se venger et tuer tout le monde. Heureusement Carlito prend le dessus sur le stress et devient le nouveau commandant du groupe, insistant pour… fuir les lieux.

Il décide ensuite de se sacrifier et demande à Negan de le tuer pour aller de l’avant et empêcher qu’il ne se venge sur tout le groupe. C’est en fait une stratégie pour gagner du temps et lui faire la morale au passage. C’est en tout cas ce que j’ai écrit comme note devant l’épisode, avant d’en arriver à sa conclusion.

Tout cela mène à la destruction de la ville par de nombreuses explosions, avec un Carl tentant de la fuir, mais se dirigeant vers les bombes. Honnêtement, il ne pouvait pas se renseigner avant sur ce qu’ils allaient faire exploser ? Il était obligé d’avoir envie de se suicider comme ça ? Et bien, en fait, oui.

Bon, Tara et Daryl refusent de se dire que tout cela est partiellement de leur faute et préfèrent s’en prendre à un nouveau convoi mené par Dwight. Ce dernier choisit enfin un camp de manière claire et décide se retourner contre les Saviors, et tant pis pour eux. Ainsi, le monsieur qui n’a pas de shampoing tend la main au monsieur qui n’a pas de shampoing non plus, et tout est bien pour la fin où ils peuvent redevenir amis. Dwight promet en effet d’aider nos héros à se débarrasser de Negan.

De son côté, Jerry conduit tranquillement, mais il a finalement droit à un accident de voiture. Maggie et Jesus le retrouvent en vie, mais otage, quand ils sont pris en embuscade par les Saviors.

Les Saviors passent quand même d’un extrême à l’autre beaucoup trop rapidement, mais c’est tant mieux car au moins cela permet l’action. En plus, Maggie apprend que tout est de la faute d’Eugene, puisqu’il est celui qui a trouvé comment libérer son groupe du bâtiment plein de zombies (mais maintenant, il est occupé à boire). La scène avec Maggie est sympathique, même si elle ne fait que mener à une mort dont personne n’a rien à faire, à part elle (et encore). Jerry survit donc, contre toute attente.

Elle passe un marché de façade avec eux, pour mieux rentrer à Hilltop au plus vite et se venger en tuant un de ses prisonniers (le gros con). Bien sûr, son but est d’envoyer un message : elle a 38 otages encore en vie et elle compte bien pouvoir être tranquille sur sa colline.

Par ailleurs, les Saviors reviennent avec les plein pouvoirs dans cet épisode : le Royaume tombe directement, avec seulement Ezekiel qui réussit à s’échapper, forcément. Tout aussi forcément, c’est après lui qu’ils en ont et ils comptent bien s’installer dans le Royaume maintenant qu’ils n’ont plus de maison.

Il réussit à sauver tout son peuple en faisant une diversion explosive (c’est la mode de l’épisode) et se sacrifie (une autre mode de l’épisode) devant Carol, permettant à tout son peuple de s’enfuir et fermant le portail derrière lui. Le voilà donc prisonnier.

Sachez tout de même que Judith est toujours en vie et beaucoup plus grande qu’avant, on a eu droit à une petite scène avec elle, et qu’Eugène n’arrive plus à dormir, donc il libère Gabriel et le médecin. Peu importe, je continue de le détester et sa scène était un contre-temps plus qu’autre chose.

Il faut bien avancer toutefois vers un vrai cliffhanger de mi-saison : Rick revient chez lui, à la recherche de Carl et Judith. Sans aucune surprise, Negan est là pour le tabasser. Par chance, il réussit à se libérer comme il peut.

Michonne est prise d’un doute au moment de s‘enfuir et elle retourne chercher Rick. Cela fonctionne bien : elle le retrouve et l’emmène dans les égoûts où tout leur groupe est réfugié à attendre une issue quelconque. C’était tout de même une bonne mi-saison qui nous menait à une fin que je n’ai pas vu venir : Carl s’est bien fait mordre par un zombie en aidant Siddiq il y a deux épisodes, quand je disais que ce n’était pas crédible que les scénaristes nous le tuent tout de suite. Oui, mais si : Carlito va mourir. De qui je vais me moquer moi ?

C’est une drôle d’idée de la part des scénaristes de tuer Carl, même s’ils sont sûrs de marquer le coup et de réussir avec ça : Carl est encore en vie dans les comics et l’acteur était l’un des deux derniers à être présent dans la série depuis le pilot (avec Rick, donc). Le choc est là, le traveling arrière et tout le suspense de mi-saison fonctionne parfaitement, et je dois dire que cette fois, ils ont réussi leur coup.

Cette fin est réussie et la mi-saison elle-même était bien moins ennuyeuse que ce que je pensais. Maintenant, il va falloir attendre le 26 février pour la suite de la saison 8 (diffusion le 25 aux USA). De quoi nous laisser le temps de digérer ce futur cadavre…

08-2.jpg

 

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.