Another Period – S03E01

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique avec spoilers du premier épisode de la saison 3 d’Another Period.

01.jpgÉpisode 1 – Congress – 20/20
And who cares for women? Ugly women.

Cet épisode commence fort avec un résumé de 50 secondes qui nous remet dans l’ambiance de la série et l’introduction qui rappelle à quel point les Bellacourt aiment l’argent. La vraie bonne nouvelle toutefois, c’est que… DODO EST DE RETOUR ! Et elle vire son mari de la maison. Cela sent bon l’inversion des rôles par rapport à l’an dernier, et c’est tant mieux, car j’adore Paget Brewster, surtout dans ce rôle.

Ce retour dans la maison se fait en compagnie de Mr Peepers, qui a choisi son retour il y a longtemps, et de Black, le prêtre qui la satisfait sexuellement. Du moins, ça, c’est la théorie. On comprend vite qu’en plus d’être un musicien horrible, il bat Dodo et la traite mal devant les serviteurs. La pauvre. Elle ne dit rien dans un premier temps, et Mr Peepers est horrifié par la situation.

Du coup, Mr Peepers et Black se retrouvent à s’opposer dans un concours de musique, un duel ridicule qui n’aura finalement pas lieu, mais permet à Garfield d’exister un peu dans cet épisode. Parce que oui, le plus triste est encore que Garfield n’a pas eu le temps de faire grand-chose dans l’épisode.

Il faut dire qu’il y avait pas mal de monde à gérer, et c’est plutôt bien géré dans l’ensemble. La vie de Black dans la maison Bellacourt est rapidement paradisiaque, surtout quand il commande tout un tas d’instruments de magazine depuis la forêt Amazon-ienne. Mon dieu, que cet humour décalé et stupide m’avait manqué !

Comme dans tous les paradis, il reste un petit coin d’Enfer pour Black, et ce petit coin s’appelle Frederick. Le seul fils de Dodo est en effet tout perturbé de découvrir que Black ne veut pas coucher avec lui alors qu’il est prêtre. C’est moche si j’ai éclaté de rire la première fois qu’il se déshabille devant lui à cause de ce quiproquo ?

Il passe le reste de l’épisode à le draguer, allant jusqu’à l’attendre complétement nu pendant le générique de fin. C’est tout bête, mais cette intrigue fonctionnait bien. Heureusement, elle ne durera pas car Dodo a bien compris que Black était un être humain horrible. Ainsi, elle refuse sa demande en mariage, histoire de garder tout le pouvoir qu’elle a acquis lors du divorce. Génial, tout simple.

Plus tôt dans l’épisode, nous découvrons l’enterrement d’Hortense, et personne ne sait quoi dire, même sa mère… C’est l’une des premières scènes de l’épisode, mais c’est aussi l’une de celle qui m’aura fait le plus rire, me rappelant pourquoi j’aimais tant la série. Gros moment de soulagement que cet enterrement : la série n’a rien perdu de son charme et de son fun.

La plus effondrée est encore Lilian qui ne peut plus se moquer d’Hortense de la même manière, car elle ne voit pas ses réactions. Cependant, tout plein de féministes débarquent en hommage à Hortense, qui était sur le point de leur faire obtenir le droit de vote. Elles découvrent au passage que Lilian et Béatrice sont la mariée et la nonne du journal, les fameuses figures du féminine (sur un malentendu). Ces deux-là décident donc de faire partir des Nags, l’association féministe qui parodie de la pire des manières les féministes, car elles comprennent que c’est un excellent moyen pour elles de devenir célèbres.

Et le pire, c’est que ça fonctionne à merveille. Lilian et Béatrice font ainsi un carwash pour obtenir des signatures pour aller au congrès défendre le droit de vote des femmes. Quand elles découvrent qu’elles sont là pour ça et se battent pour tout ce en quoi elles ne croient pas, elles hésitent, mais réussissent finalement très bien à le faire.

Tout cela, c’était sans compter sur la survie d’Hortense, malheureusement spoilée par le générique (ah ce générique), mais bien drôle. Une fois de plus, il s’agit d’une nouvelle Hortense, et je trouve génial que les scénaristes s’amusent à présent du changement constant de l’actrice. Il faut dire que ça fonctionne très bien, même si aucune n’a réussi à être à la hauteur de celle qui s’appelle désormais Dina dans Superstore. Dans tout ça, Hortense détruit l’argumentaire parfait de ses sœurs (parfait au sens d’antiféministe, donc capable de convaincre) et fait perdre aux femmes le droit de vote.

C’est malin, mais bien joué de la part des scénaristes qui se gardent ainsi beaucoup de pistes pour le de la série.

Enfin, une dernière sous-intrigue voit Blanche galérer énormément avec son bébé, puisqu’elle doit continuer à effectuer ses tâches de servante. Et puis, ce n’est pas son mari, le Dr Goldberg, qui va vraiment l’aider. Si elle jalouse Kermit, la dernière-née de la famille Bellacourt qui a droit à manucure et homard, elle comprend bien vite comment faire de la vie de sa fille un vrai conte de fée… Elle l’échange avec Kermit, tout simplement.

Je suis heureux de retrouver la série, j’ai passé 20 minutes à rire. Je suis un peu déçu du manque d’intrigue autour de Garfield, mais je sais que la série saura se rattraper (en plus, ça pourrait être pire, Hamish n’est même pas dans l’épisode, par exemple). Je suis tellement pressé de voir le prochain épisode maintenant !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.