The Walking Dead – S08E15

Épisode 15 – Worth – 14/20
Pour changer, il ne se passe rien pendant 48 minutes sur 51, mais les trois minutes restantes sont assez cool pour donner envie de revenir la semaine prochaine pour l’épisode final. Il y a une ou deux scènes qui valaient leur pesant de cacahuète, offrant au moins de quoi rire au milieu d’une intrigue hyper prévisible. Et puis, l’air de rien, on a suffisamment avancé pour en revenir au même point qu’avant les fins de saisons 6 et 7. Chapeau bas.

> Saison 8


Spoilers

15.jpg

I’ve got plans for you.

Super, l’épisode commence par Carlito qui raconte sa vie à son père dans sa lettre d’adieu. Y a-t-il vraiment besoin ? Non. Finalement, la flemme scénaristique de la semaine dernière était une bonne chose. Entendre Carl raconter sa vie pendant cinq minutes, ce n’était pas ma vision d’un bon lundi soir. Il y avait du bon dans cette lettre, la toute fin était vraiment sympathique et je vais finir par croire que Carl a raté sa vocation de bac littéraire, surtout avec ses 150 lettres. Le tout en mourant à petit feu normalement. Bon en parallèle tout le monde vit sa vie en paix en attendant la prochaine bataille et Michonne est en plein dilemme : elle irait bien filer sa lettre à Negan… Du coup, rendez-vous en fin d’épisode.

Chez les Saviors, Simon a un petit complexe du Sauveur, justement, affirmant qu’il est le nouveau Negan en contrôle et en parle avec l’ancien leader de la Colline, Gregory, qui a réussi à survivre jusqu’ici, allez comprendre comment ou pourquoi. Gregory a beau avoir lui aussi des envies de complexe de supériorité, il est rapidement mis à terre par Simon, ce qui est bien trop drôle. À part éclater de rire, je n’ai pas fait grand-chose durant cette scène, à part parler avec Laura qui regardait l’épisode avec genre une minute d’avance sur moi.

Plus bas dans le bâtiment, Eugène s’amuse à jouer les petits chefs, mangeant je ne sais trop quoi (et je m’en fiche un peu) et essayant de motiver ses troupes à aller plus vite, alors que Gabriel s’étouffe à en crever, mais sans crever pour autant. Pff. Cela nous ferait pourtant de l’action, ça ferait un truc intéressant à critiquer ici. À la place, on a droit à une espèce de sermon sur sa propre foi qui n’est même pas suffisant pour me valider un point du Bingo parce qu’à bosser à la chaîne comme ça, il n’est plus spécialement prêtre.

Eugène n’a aucune pitié pour lui et décide de le virer, ce qui nous laisse Gabriel pleurnicher de manière ridicule, juste avant de sortir et de se faire embarquer par Daryl et Rosita, qui tuent au passage des figurants inutiles. Attention, je vais croire qu’il se passe quelque chose !

Negan fait ensuite ENFIN son retour auprès de Dwight, qu’il menace sans qu’on ne sache trop vers où ça se dirige. Dwight affirme qu’il est toujours Negan, et puis voilà. On retrouve ensuite notre grand méchant qui n’a rien fait de grandement méchant depuis des lustres auprès de son conseil d’administration habituel, à commencer par un Simon qui se retrouve à ramper à ses pieds… mais pas assez à mon goût.

J’aurais aimé voir sa réaction face à la résurrection de Negan, le voir se décomposer pour de vrai, quoi. C’était tout de même savoureux de le voir se mettre à genoux, mais Negan est incapable d’assumer et de le tuer. Cela aurait pourtant été une bonne chose là encore. N’empêche ce petit conseil des Saviors ne peut que me faire penser aux Mangemorts, en moins effrayant.

Negan propose un nouveau plan pour attaquer la Colline : les encercler et faire blocus de leurs ressources. Bref, le truc habituel de toutes les séries du genre… mais le plus rigolo est encore que Dwight espère pouvoir prévenir tout le monde à la Colline ou que Simon tente de le forcer à suivre ses ordres une fois de plus ; dans le but de s’en prendre à Negan. Il est bon le Dwight à se tortiller dans tous les sens pour survivre avec un max d’infos…

Eugène aussi essaye une fois de plus de serpenter son chemin vers la rédemption. Daryl lui fait comprendre de se taire, ce qui fonctionne à peu près 15 secondes avant qu’il explique à Rosita qu’il lui a sauvé la vie et tout ça tout ça. Cette dernière sauve littéralement l’épisode en ce qui me concerne étant la seule bonne surprise quand elle enlève Eugène ou quand elle lui explique qu’il est une petite merde inutile à la vie pathétique, ce que l’on sait tous depuis au moins trois saisons.

En revanche, si j’adore toujours autant Rosita, je suis hyper déçu parce qu’elle avait pris la décision de le tuer dans le cliffhanger de l’épisode précédent, mais que les scénaristes semblent avoir oublié leur propre épisode et lui font dire cette semaine qu’il peut leur être utile à rester en vie. Putain, mais s’il y a bien un personnage à tuer dans cette série pour être sûr de pouvoir dormir un peu mieux sur tes deux oreilles, c’est bien ce rat inutile d’Eugène !

Il sert tout de même à vomir sur Rosita pour s’enfuir, une scène marrante et bien menée. Certes, il est dégueulasse, mais au moins ça fonctionne pour lui et je me suis bien marré. Cette intrigue avait donc les meilleures scènes de l’épisode, de loin, et m’aura fait d’autant plus rire que Rosita et Daryl sont persuadés qu’Eugène est recherché par les Saviors alors que tout le monde s’en fout.

Il faut dire qu’ils sont occupés avec leurs propres problèmes : Dwigth dénonce à Negan la trahison de Simon et quelques autres hommes. Ces derniers sont exécutés aussitôt et Negan laisse une petite chance à Simon en lui proposant un combat à mains nus. Cela n’a aucun sens et personne ne risquerait autant son pouvoir quand il pouvait le tuer simplement, mais le résultat final est le même : Simon est tué par Negan ALLELUIA et Gregory est envoyé par Dwight prévenir la Colline du plan de Negan.

Bien sûr, c’est sans trop de surprise que c’est totalement un piège de Negan. Comme je le pensais la semaine dernière, Negan a en effet trouvé sur sa route Laura, la Savior qui savait que Dwight est un traître. Celle-ci n’a pas hésité à tout lui révéler, laissant Dwight dans de sales draps. Je pensais naïvement qu’il ne passerait pas l’épisode, mais non, les scénaristes lui laissent encore la vie sauve pour qu’il constate qu’en prévenant Rick du faux plan de Negan de les encercler, il les a en fait envoyés dans un piège destiné à le tuer.

De toute façon, je doute que la Colline suive aveuglément un message apporté par Gregory, qui retourne à la case prison. J’aurais bien aimé le voir mourir lui aussi, ce n’est plus possible à force. Comment des persos cools parviennent à se faire zigouiller par un zombie qui passait par là sur leur chemin alors que lui fait 150 aller retours dans toutes les bases de la série sans en croiser un seul (parce que franchement, comment pourrait-il tuer ne serait-ce qu’un zombie ?) ?

Quand Eugène rentre dans sa base, il reçoit donc l’ordre de finir au plus vite sa commande de balles. Si en début d’épisode, il était sceptique, cette fois il sait que c’est ce qu’il veut faire de sa vie pathétique. Oui, après tout ça, il reprend les mots de Rosita pour les retourner contre elle en trouvant de quoi la tuer. Bien joué Daryl et Rosita, vous lui avez donné la dernière motivation dont il avait besoin pour… ah ben pour rien en fait, ça fait deux saisons qu’on nous bassine avec Eugène qui veut tuer tout le monde à peu près autant qu’il veut sauver sa peau peu importe les circonstances.

Pendant ce temps, Aaron crève désormais de soif dans les bois et est laissé à l’abandon par le groupe de nanas dont je n’ai jamais retenu le nom. Il s’évanouit, se réveille sous la pluie ce qui lui permet de boire un coup et de se rendre compte, comme n’importe qui se réveillant au milieu des bois dans cette série, qu’il est entouré de zombies qui ne l’ont pas mordu. Il réussit à s’en tirer grâce à une branche (point 2 du Bingo) qui traînait par là et… se réévanouit.

La deuxième fois qu’il se réveille (point 10 du Bingo, donc), il est entouré des nanas se demandant s’il est en vie ou non et à qui il fait un sermon, la voix rauque, sur leur mauvaise stratégie de se planquer pour survivre. Ben voui. C’est sûr que c’est une mauvaise stratégie : elles survivent tranquilou depuis perpét’ alors qu’eux se font tous buter les uns après les autres. S’il y en a qui devrait revoir son plan, c’est bien lui.

Et après tout ça, l’épisode se termine sur Michonne contactant Negan pour lui lire la lettre écrite par Carlito. Cette fois, il n’écrit pas tout un roman, et c’est tant mieux. La brièveté lui réussit bien, mais ça ne sert à rien pour autant : malgré la jolie lettre réclamant la paix, Negan affirme une fois de plus que c’est la guerre, pour la 9418e fois de la série au moins. Il ne veut plus parler et tous les tuer ; sans trop de surprise, car le seul à qui il aurait accepté de laisser la vie sauve, c’était Carl justement. Du coup, Negan est énervé et prêt à en finir en tuant tous nos héros. Comme en fin de saison l’an dernier. Comme en fin de saison il y a deux ans. Mais eh, on peut espérer que la semaine prochaine mette un terme à trois saisons d’attente. Sur un malentendu, tout est possible !

> Saison 8

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.