Felicitations : un podcast signé Felicia Day

Salut les sériephiles,

Image result for felicia day

Je sais que j’en ai déjà parlé quelques fois sur le blog (par exemple ici ou ), donc non, je ne me répète pas promis ! Et puis, voilà, s’il y a bien une personne dans ce monde que je peux écouter parler pendant des heures sans me lasser et suivre dans tous ses projets sans avoir aucune déception (malgré l’exception confirmant la règle bien sûr), c’est Felicia Day. Quand on me lance sur ce sujet-là, je ne m’arrête plus et je peux écrire des pages et des pages rien que pour vous vendre son autobiographie et pourquoi elle est absolument géniale alors même qu’elle l’a écrit avant d’avoir quarante ans.

Non, mais voilà, rien qu’un paragraphe et j’en fais déjà trop. Préparez-vous, c’est un article de fanboy ! Le sujet de cet article n’est pas Felicia Day, ça, je l’ai déjà fait. Le sujet, c’est son dernier projet, dont elle avait parlé il y a quelques temps sur sa chaîne Twitch : elle a enfin lancé son propre podcast, il y a deux semaines. Un podcast ? Oui, je vous ai dit que je pouvais l’écouter parler des heures, et ce n’est pas un hasard.

Tout le côté « je raconte ma vie » a commencé avec The Flog pour elle, et elle n’a jamais vraiment arrêté. Ses lives twitch commencent toujours par une demi-heure de blabla général sur sa vie et c’est bien ça qui lui a donné l’idée du podcast. Alors forcément, ce n’est pas toujours passionnant, mais dans l’ensemble, c’est drôle : elle se plaint de tout un tas de choses, des tracas quotidiens aux problèmes qu’elle rencontre maintenant qu’elle est maman, mais le fait avec toujours un esprit vif et un œil aussi geek que critique. C’est ce qui rend ça passionnant, elle a une personnalité magnétique et un point de vue qui rend ses plaintes drôles.

Image result for felicia day flog
C’est surtout que c’est toujours fait avec humour, donc.

Quand je dis que le podcast a commencé il y a deux semaines, je manque de précision : elle a lancé une version béta pour voir ce que ça donnait… Sans trop de surprise, cela donne une heure de blabla ; la première était un tour de chauffe, la deuxième déjà un peu mieux : elle improvise totalement ce qu’elle raconte autour de quelques sujets qu’elle prépare à l’avance, mais le long monologue ne manque jamais d’être intéressant. Et ça, même quand elle aborde des sujets dont je n’ai pas grand-chose à faire (notamment ses problèmes gastriques, quand même).

Bien sûr, c’est une expérience réservée aux anglophones, mais si vous comprenez l’anglais, je vous conseille d’y jeter un…e oreille.

Comme dans le Flog, elle a l’excellente idée de terminer ce podcast par des références à ce à quoi elle a joué (parce que c’est une gameuse), ce qu’elle a regardé ou lu dans la semaine, etc. C’était la partie la plus intéressante de son émission Youtube, et c’est aussi celle de son premier podcast. Pour le deuxième, elle propose une « interview » de son frère pendant 30 minutes, son frère que l’on connaît d’une autre émission où ils jouaient à d’anciens jeux vidéo. Leur relation est pleine d’amour fraternel et de blagues faites l’un à l’autre, ce qui rend certains passages de l’intro (et notamment l’intro) à mourir de rire. Oui, j’ai ri tout seul dans mon RER, et c’est ce qui m’a motivé à écrire un article dessus.

Image result for felicia day not sorry
Passer pour un psychopathe dans le RER, ça m’inspire, oui !

Felicia Day se refuse à fixer un programme clair pour le podcast, mais on sait qu’elle prévoit d’autres interviews (et avec tous les potes acteurs qu’elle a, ça peut être drôle !) et qu’elle continuera à faire le tour de ce qu’elle a consommé dans la semaine, tout en racontant sa vie.

Comme en plus elle commence une tournée de conventions en Europe (pour la première fois depuis son accouchement), cela promet d’être passionnant : si elle continue bien de les faire pendant son voyage, elle va forcément nous présenter son point de vue sur les différents pays qu’elle traverse ; et ce sera encore plus passionnant.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, j’arrête de faire mon fanboy, j’espère en avoir convaincu quelques-uns de tenter d’écouter au moins un podcast (et tant qu’à faire le 2e, il est un peu mieux, forcément).

 

2 commentaires sur « Felicitations : un podcast signé Felicia Day »

  1. On ne peut qu’admirer son parcours professionnel, malheureusement possible que dans un pays comme les states, en cela, elle est effet un modèle que je suis (via son bouquin), car comme elle, j’essaie de vivre de mes passions ludiques.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.