À la découverte de l’Histoire de la Magie

Salut les sériephiles potterheads,

Comme en février dernier, aujourd’hui, je viens vous parler d’Harry Potter, parce que je n’écrirais jamais assez d’articles sur l’univers du sorcier à lunettes et parce que Gallimard a eu la gentillesse de m’envoyer Harry Potter À la découverte de l’Histoire de la Magie. Sorti cette année pour les 20 ans de la saga, ce livre de 144 pages propose une excursion aux origines de la magie et des inspirations de JK Rowling pour la saga, et c’est tout simplement dingue.

IMAG0195.jpg

Ce livre est en fait un catalogue de l’exposition de la British Library de Londres consacrée à l’œuvre anglaise et part du principe que J.K Rowling n’a rien inventé, elle s’est inspirée de multiples sources, mythes, légendes et traditions du monde. C’est donc forcément passionnant si vous avez une âme d’historien, une âme de littéraire ou juste une âme de rêveur : ce ne sont que 144 pages, oui, mais c’est truffé de détails en tous genres et d’illustrations magnifiques – dont certaines reprennent celles des éditions illustrés par Jim Kay, qui sont assez populaires elles aussi.

Très franchement, je l’ai reçu ce week-end et je n’avais absolument pas le temps de le lire. La curiosité m’a poussé au moins à y jeter un œil et je me suis trouvé absorbé dans la lecture au point de ne plus le lâcher pour une bonne partie de la nuit. C’est déjà un très bon point : ça m’a rappelé l’univers de la saga et ma lecture de celle-ci, ça m’a fait voyager et ça m’a accroché sur mes heures de sommeil ; c’est toujours bon signe quand ça arrive, non ?

IMAG0198.jpg
Fou comme la funko Dumbledore ressemble à l’illustration de J.Kay !

J’avais un peu peur d’être déjà trop renseigné sur les différents sujets abordés parce que j’ai lu plus d’une page sur les sujets abordés dans ce livre sur les sites officiels – Pottermore ou celui de JK Rowling – et sur les sites de fan (coucou Poudlard.org). Ben en fait, je crois que je ne saurais jamais tout et donc que je n’en saurais jamais assez, parce que j’ai découvert plein de choses dans ce livre, cachées au milieu d’informations que je savais déjà (du genre que les bézoards existent pour de vrai, ça, c’était pas de l’inédit pour moi) !

Concrètement, le livre fait le tour des différentes matières de Poudlard en suivant à chaque fois deux grands axes : d’un côté les inspirations historiques, avec des illustrations et des infos scientifiques dignes d’un musée, de l’autre, les écrits et dessins de JK Rowling – ou d’autres illustrateurs. Bon, le plus intéressant reste tout ce qui a été touché par JKR, forcément, parce que c’est là qu’on en apprend inévitablement le plus sur le monde de la magie.

Dans l’ensemble, le livre permet une vraie visite de musée, visite virtuelle certes, mais visite d’un musée orienté Harry Potter : on retrouve alors des pages des scripts, des tableaux de préparation des romans, tout un tas de choses qu’on a déjà vu sur les sites officiels mais que je suis heureux d’avoir en papier, et tout un tas de choses que je n’avais jamais vu, y compris dans les scripts. Par exemple, j’ai découvert qu’un de mes passages préférés du tome 6 – la description de la potion d’amour par Hermione listant les odeurs qu’elle y sent – avait été rajouté après coup, cette partie de la scène n’existait pas dans le premier jet. Et ça rassure de se dire que les meilleures trouvailles peuvent venir à la relecture, même si ça veut aussi dire que ça ne me ferait pas de mal de me relire plus souvent (rien que pour les fautes qui ponctuent le blog, désolé, n’hésitez jamais à m’en signaler, merci d’avance).

IMAG0204.jpg
Et il y a aussi des pages sur les suites d’Harry Potter, donc c’est bien vu !

Bon, reste un bémol déjà évoqué par Ludo dans son article (allez-y, ça vous donnera un deuxième avis positif dessus) : il y a des pages intégralement en anglais ! Les scripts ne sont en effet pas traduits, même quand il s’agit de passages inédits ou finalement retravaillés par l’auteur au point d’être méconnaissables. Personnellement, ça m’arrange bien car même si j’adore la plume du traducteur d’Harry Potter, elle ne vaut pas celle de JK Rowling, mais pour tous ceux qui ne parlent pas la langue anglaise, je dirais qu’il y a une bonne quinzaine de pages qui vous résisteront – et malheureusement, ce sont souvent les pages les plus intéressantes. Proposer une traduction en fin de livre, même sans illustration, aurait pu améliorer un peu l’ensemble. Après, il y a aussi des documents et fresques en latin non traduit, donc ça participe à l’esthétique du livre, j’imagine !

Quoiqu’il en soit, ça reste un magnifique objet de collection et un puits sans fond d’anecdotes et d’informations, aussi bien sur Harry Potter que sur la mythologie ou l’histoire des croyances populaires (en divination par exemple). Bref, ça se dévore, ça se feuillette, et je le lis en vagabondant entre les pages, ce qui fait qu’il me reste toujours des choses à découvrir dans certaines marges ou des bouts de script que je veux relire.

Harry Potter : Collectif, C’est assez riche pour ça, et pour laisser l’imagination vagabonder à son tour. J’adore, mais c’est probablement très orienté geeks et personnes passionnées par les détails que beaucoup jugeraient inutiles… Mais pas moi, surtout que ça réactive l’imagination et que ça donne envie de se remettre à l’écriture. Il faudra bien, un jour ou l’autre. En définitive, et en deux mots comme en cent : je conseille !

Paru le 31 mai dernier, ce livre est conseillé aux fans à partir de huit ans et coûte 19€90.

14 commentaires sur « À la découverte de l’Histoire de la Magie »

  1. J’avais aussi un peu peur de ne rien apprendre de nouveau (j’ai quasiment tous les beaux-livres) mais il y avait en effet quelques informations inédites ! J’ai aussi beaucoup apprécié les pages de script même si j’ai eu la même réflexion que toi. ^^
    (Je suis jalouse de tes Funko Pop.)

    J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.