Exil au soleil (et blog au ralenti)

Salut les sériephiles,

J’exagère un peu, je sais : cela fait deux semaines que mon visionnage d’épisodes tourne au ralenti et que je ne vous explique pas vraiment pourquoi – j’ai même un TFSA de retard et je vous fais un article sans gif aujourd’hui (faute de réussir à en charger assez) ; et cela fait quelques mois que je vous parle de mon concours sans vous en dire quoique ce soit quand j’ai des nouvelles. L’arnaque est totale pour vous.

Avec cette longue phrase d’introduction, vous aurez fait le lien par vous-même : je ne poste plus grand-chose ces derniers temps sur le blog parce que je suis débordé par les résultats de mon concours. Non seulement je l’ai, mais en plus je suis affecté dans l’académie de Bordeaux, ce qui me fait un sacré déménagement à planifier. Pour des raisons évidentes de je-ne-veux-pas-que-des-élèves-me-trouvent-par-hasard, je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur mon affectation, si ce n’est que je n’ai eu la ville définitive (en Gironde) qu’il y a moins de dix jours, mes classes (deux classes de seconde !) hier, et que ben, forcément, il faut que j’emménage avant le 27 août, date du début de formation – parce que oui, quand on a un concours de l’enseignement, on a aussi un an de stage à faire avec un mi-temps en formation dont personne ne parle, c’est comme ça, cherchez pas (le but ? Valider un M2 que j’ai déjà et qui explique pourquoi je suis exilé si loin, mais bon, je vais arrêter cette parenthèse et cette phrase interminable).

Bref, si je visionne peu d’épisodes, c’est que j’ai passé la semaine dernière à me chercher un appartement, à écumer les petites annonces et à appeler en vain des dizaines d’agents immobiliers (heureusement, j’avais de l’aide). Je ne sais pas comment on en est arrivé à une époque où les agents immobiliers vous laisse dans la galère plutôt que de vous harceler pour que vous choisissiez leur bien plutôt qu’un autre, mais croyez-moi, on y est. Même pour organiser des visites, c’était la galère, surtout que ce n’est pas spécialement la porte à côté Bordeaux.

Finalement, et sans que je ne sache trop comment, je me suis retrouvé à visiter une douzaine d’appartements avant-hier et hier, alors que je n’avais genre qu’un seul RDV prévu mercredi matin quand je me suis réveillé. L’ironie est que ce seul RDV est finalement l’appartement qui m’a le plus plu, tous les autres ayant quelques défauts (parfois énormes – on critique les chambres de bonne de Paris, mais j’ai vu des T2 dans des états lamentables ici) !

Bon, si vous avez tout suivi, je suis donc exilé pour la rentrée prochaine et après une semaine de recherches, je me suis retrouvé dans la région pour la fin de semaine. D’un côté, c’est tant mieux quand je vois la pollution à Paris ce week-end, de l’autre, ça n’arrange pas les petites affaires du blog, mais bon, il n’est pas totalement à l’abandon au moins.

Je parle d’exil, mais attendez, je suis très heureux, hein. Je m’étais résolu à devoir passer cette année de stage en région parisienne et donc à y être bloqué pour les dix prochaines années quand je voulais juste la fuir au plus vite (parce que la pollution, principalement) et voilà que je me retrouve envoyé dans une académie du Sud-Ouest. Ce n’est pas un hasard total : j’avais demandé mon académie d’origine (Versailles) et tout l’Ouest de la France dont je suis plus ou moins originaire (mes parents étant vendéen). Je pouvais difficilement rêver mieux que les alentours de Bordeaux pour passer la première année.

Rien n’est joué pour autant : je peux aussi me faire dégager en fin d’année prochaine car j’entre dans un drôle de systèmes de points – mais au moins, j’aurais déjà des points supplémentaires par rapport à d’autres grâce à mon adresse dans l’académie de Bordeaux, vous voyez le délire ?

En attendant, je m’autorise quelques jours de vacances : il fait beau et on a décidé de profiter du beau temps pour découvrir un peu plus la région, et donc je ne rentre que dimanche soir (initialement, on se disait que rentrer vendredi soir pourrait être pas mal, mais qu’il risquait d’y avoir du monde). Le blog continue donc de tourner au ralenti… et je ne vous parle pas du mois d’Août qui va être chaotique : visite médicale, déménagement, préparation des cours, tout ça, tout ça ! Passionnant !

19 commentaires sur « Exil au soleil (et blog au ralenti) »

  1. Bon courage pour tout ça (je comprends ta galère puisque je suis actuellement dans la même), et profites-en pour te reposer si t’en as l’occasion avant d’entamer le début… du reste de ta vie haha !

    J'aime

    1. Me repoquoi ? J’ai tout le programme à mettre en place encore, c’est pour dans un mois et je n’arrive pas à me décider sur ma première oeuvre complète à étudier, c’est dire :’) Je m’y met plus sérieusement lundi ; en attendant, priorité déménagement !

      J'aime

      1. C’est vrai que je n’avais pas pensé à tout ça. Essaye de te reposer quand tu le peux quand même. Et si jamais, Buffy et les reboots sont un excellent sujet pour commencer une année ! 😀 (Quoi, ça n’entre toujours pas dans les programmes scolaires ? L’école c’est toujours aussi nul je vois haha !)

        Aimé par 1 personne

  2. Moi qui avait déserté la blogosphère je suis contente d’être remontée loin dans tes articles pour avoir lu ces bonnes nouvelles! Bon courage pour ton emménagement et toutes les petites choses à rallonge qui vont suivre. J’espère que tu vas t’éclater dans cette nouvelle vie d’un an 😀

    J'aime

    1. J’ai déserté la blogosphère aussi, je ne fais que tenir le blog à jour… merci beaucoup ! C’est l’éclate, mais oui, je suis à fond dans les « petites choses à rallonge » qui ne sont pas si petites ! :’)

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.