Quantico – S03E12

Épisode 12 – Ghosts – 16/20
À défaut d’être parfaitement écrite, la série possède encore son lot de surprises et le budget est toujours présent dans les décors. En fait, c’est ça, tout l’argent de cette saison 3 est passé dans les décors et la musique entêtante, mais ça en améliore la qualité, mine de rien. Et puis, nous sommes en plein arc final après tout.

Saison 3


Spoilers

12

No one knows we’re coming. We’re ghosts, let’s keep it that way.

Je ne vais pas mentir, cet arc final de Quantico réussit à vraiment me motiver pour ne pas prendre trop de retard, et c’est assez inattendu quand on y réfléchi quand même. Cette semaine, on retrouve Devlin dans un avion où il est surveillé par toute notre équipe de choc. Il est expatrié en Irlande et s’amuse à narguer toute l’équipe, n’oubliant pas au passage de les menacer une fois de plus. Il peut se le permettre, sa nouvelle évasion est déjà organisée. On ne comprend pas bien comment il se débrouille, mais il parvient à se libérer de ses liens, à trouver un nécessaire masque à oxygène faute de pression dans la cabane, à ouvrir une porte et à sauter en parachute. La classe le monsieur.

Aussitôt toute l’équipe saute à son tour en parachute, sans même vérifier l’état du matériel que j’aurais saboté à la place de Devlin et abandonnant un avion qui part se crasher au sud de Dublin, sans faire de survivant. Ben voui.

Notre équipe se retrouve donc en Irlande et se réveille dans un vieux cimetière sympathique, mais ils sont séparés : McQuigg se réveille de son côté, alors que le reste du trio est ensemble, laissant notre habituel triangle amoureux ensemble. Pendant ce temps, dans son hôpital clandestin pour espion qui est plus équipé et plus spacieux que n’importe quel hôpital, Owen se réveille et demande des nouvelles de la sœur d’Harry, toujours manquante à l’appel, puis apprend que l’avion de l’équipe n’a pas fait de survivants.

Il faut dire que notre équipe n’appelle pas les autorités, par principe : ils veulent rester des fantômes tant que possible. Malheureusement, McQuigg est vite arrêté par la police irlandaise, alors qu’Alex appelle le reste de l’équipe pour leur dire qu’ils sont finalement encore en vie, zut. Il n’en faut pas plus pour qu’Owen décide de quitter l’hôpital malgré les trois balles qu’il s’est mangé il y a moins de quinze jours et se rende en Irlande auprès du trio, avec Jocelyn et Shelby. Sympathique pour la fin de saison de venir en Irlande.

Ils ont à peu près le même genre de QG que d’habitude, comme si de rien n’était. Je passe une semaine à galérer à me trouver un appartement dans mon propre pays, eux, ils ont direct un loft partout où ils vont. Je n’ai vraiment pas les bons contacts.

Devlin s’est donc échappé sans problème, est arrivé en Irlande comme si de rien n’était et est ramené auprès de son trafic habituel de jeunes filles, dont la sœur d’Harry. Elles sont toutes dans une écurie, parce que c’est l’Irlande, autant profiter des clichés.

McQuigg n’a pas beaucoup de chance dans son commissariat irlandais : personne ne le prend au sérieux quand il raconte la vérité. Ils sont malins ces irlandais à voir à quel point cette série n’a aucun sens, mais bon. Par chance pour lui, il connaît Fiona qui peut vérifier ses dires, mais les policiers font du zèle parce qu’ils sont à la botte de Devlin. Ce dernier vient donc lui rendre visite comme si de rien n’était. Cette fois, McQuigg a la bonne idée de mentir et dire que le reste de son équipe est morte, mais ça ne l’empêche pas de se faire tabasser par Devlin pour autant. Par chance, celui-ci n’a pas le droit de tuer Mike, parce que son frère le refuse.

La visite suivante est plus sympathique, puisqu’il s’agit de Fiona… mais il se méfie ENFIN d’elle comme il faut… contrairement à Owen. Celui-ci la ramène aussitôt dans leur nouveau QG où ils mettent au point un plan pour arrêter Devlin.

D’un côté, il est très sympa de les voir tourner dans une vraie bibliothèque historique de Dublin, de l’autre, c’est parfaitement con : c’est une bibliothèque qui est plutôt devenue un musée noir de monde, pas une bibliothèque déserte comme ils nous le montrent dans la série. J’aurais bien aimé qu’elle soit si vide, ça m’aurait fait une meilleure photo de profil Twitter que celle que j’avais ces derniers mois et qui a été prise au même endroit.

BREF, on s’en fout, c’est une série qui n’a rien de crédible de toute manière, et ça permet à Harry d’avoir une piste pour retrouver sa sœur : elle est mise aux enchères dans un réseau clandestin et il ne fait pas de chichi pour voler le pouce de son nouvel ennemi dont il a besoin car tout le réseau se joue aux empreintes. Merveilleux.

En parallèle, Fiona aide l’équipe à faire relâcher McQuigg, et je n’ai toujours pas confiance en elle pour autant ; ils doivent bien se rendre compte à force que Devlin a une taupe, non ? À tous les coups, Fiona est sa fille. La fuite de l’hôpital est plutôt drôle malgré tout, avec Alex en infirmière, et ça permet à tout le monde d’être sûr qu’il faut faire confiance à Fiona. Tout le monde ? Pas Alex qui n’a toujours pas confiance dans ses contacts au MI-6.

C’est malheureusement sans surprise que Fiona s’avère bien être au service de Devlin, avec qui elle est même en couple, (zut, ce n’est donc pas sa fille, ma théorie tombe à l’eau) parce qu’il l’a sauvée elle et son frère d’une vie de SDF. C’est tellement ridicule comme intrigue de secours pour nous expliquer pourquoi elle est méchante, sérieusement.

Contre toute attente, Devlin refuse qu’elle tue tout le monde au QG et laisse donc les opérations se continuer : l’équipe se divise en deux ; Harry et Ryan retrouvent Maisie sans souci alors que le reste fait en sorte de pouvoir la faire s’évader.

Devlin les laisse faire parce qu’il compte bien faire tomber son frère au passage. Eh oui, son frère est aussi un grand méchant, mais il a voulu laisser en vie les agents, et c’était une bien mauvaise idée de sa part. Grâce à l’opération du FBI, Devlin peut le tuer et accuser les américains de l’avoir exécuté. En s’échappant, il tombe sur Alex, mais celle-ci ne le tue toujours pas alors qu’ils n’ont vraiment plus besoin de l’avoir en vie : Maisie est saine et sauve.

Fiona profite de l’hésitation d’Alex pour l’attaquer et aider Devlin à s’enfuir. Pour le dernier épisode (présenté comme une fin de saison, pas une fin de série, humph), il restera à arrêter Devlin grâce à un tout nouveau QG encore plus grand que la maison des parents de Shelby (décidément, ils ont mis le budget dans les endroits où tourner cette année).

Comme Mike culpabilise de ne pas avoir percé à jour Fiona, Alex le réconforte et recommence à flirter avec lui. Elle s’installe dans sa grande et belle chambre… et il lui rend une petite visite parce qu’il a froid dans sa chambre. Ben voyons. Ces deux-là s’embrassent et semblent prêts pour un happy end la semaine prochaine. Aura-t-on enfin une série acceptant de se terminer sans réunir son couple principal (Alex/Ryan) ? Ou vont-ils tuer Shelby et Mike pour simplifier les choses ?

Mystère. En attendant, le cliffhanger est excellent : Devlin a réussi à capturer Andrea et sa fille, ce qui n’a pas fini de faire péter un câble à Alex, je pense. Elle n’aurait pas dû se permettre d’être heureuse en couchant avec Mike, c’est le revers de la médaille, ça ! Et sinon, la soeur d’Harry semble avoir oublié que son mec vient de se faire tuer et n’en avoir absolument rien à carrer de savoir que son frère est responsable de son enlèvement. Normal.

Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.