Depuis le train

Salut les sériephiles,

Épisode 1 : Mon concours, mon déménagement, ma vie
Épisode 2 : Exil au soleil (et blog au ralenti)
Épisode 3 : La première fois que… (aka nouvel appartement)
Épisode 4 : Déménager, c’est fun (non)
Épisode 5 : Kafka n’a qu’à bien se tenir
Épisode 6 : Comment dire adieu à sa maison d’enfance ?
 Épisode 7 : 6 conseils pour emménager sereinement

Il paraît que le plus compliqué quand on débarque dans une nouvelle région, c’est de se refaire des amis. Par chance, j’ai un compte Twitter depuis quelque temps maintenant et j’habite suffisamment à côté du Sérigraphe pour me rendre à sa fête d’anniversaire. De ce côté-là, les choses sont donc déjà réglées pour moi, et une fois de plus, je suis bien trop heureux de mon affectation en Gironde. Il faut que je l’écrive et que j’étale ma joie autant que possible avant l’arrivée de l’automne, du boulot, des copies et du moment où je vais changer d’avis. On connaît tous la morosité de l’automne.

Dans le même genre, je suis donc bien heureux de mon appartement. Je m’y suis enfin retrouvé seul une heure et, même s’il y a encore plus de cartons que de meubles, ça commence vraiment à ressembler à quelque chose. Déjà, j’ai un meuble télé et une télé, j’ai récupéré une certaine forme de vie je crois (et pourtant, la prise TV n’est pas adaptée à ma TV, mais bon, j’ai un câble HDMI). Non parce que j’envisageais, à force, d’écrire un article nommé « un sériephile sans télé » (tout est dit quand on voit ce que j’ai regardé cette semaine, un sériephile sans télé, c’est la fin du monde tel qu’on le connaît).

Dans tous ces cartons et au milieu des livres ayant à peu près tous trouvé une place dans les bibliothèques désormais, je n’ai pas eu le temps d’écrire mon article avant de partir. Enfin, si j’avais consulté mon appli SNCF avant de partir, j’aurais probablement eu un discours différent : mon train était annulé. Mais j’ai eu celui passant une heure et demi avant, tout va bien !

Bref, je me suis donc décidé à tester pour de vrai mon nouveau forfait téléphone, et j’écris donc cet article depuis le train. C’est souvent arrivé quand j’étais à Paris, mais généralement je l’écrivais en manuscrit pour le recopier le soir à l’ordinateur. Comme ce soir, je ne serai pas chez moi, je suis parti sur l’application WordPress. Concrètement, ça veut dire pas de gif, pas de compteur de mots pour savoir si j’en ai 500 et pas de justification du texte.

Apprenez ces trois critères : je crois que c’est une situation vouée à se répéter. J’ai pile poil le temps d’écrire un article pendant mon trajet, autant en profiter, même si ce n’est que pour blablater.

Le but de cet article est donc de vous tenir informés de cette nouvelle évolution possible des articles et d’être une petite dose de bonne humeur pour bien commencer le week-end (mon dernier week-end de vacances, oups).

Bon samedi à vous tous 🙂

PS du dimanche : Bon, cet article ne s’est finalement pas publié malgré la programmation sur l’application. Ce test foireux fait que je rédigerai probablement mes articles dans le train, mais que je prendrai aussi le temps de la mise en page (bon, là, j’ai simplement justifié le texte)…

4 commentaires sur « Depuis le train »

  1. Je me disais bien qu’on avait pas eu d’article hier mais je pensais que tu étais déjà trop busy 😂

    J'aime

    1. Ça, ça va sans dire 😔 mes parents s’en vont demain, donc je récupère la télé… Mais c’est aussi la rentrée 🤔 on verra comment tout se goupille

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.