The Purge – S01E07

Épisode 7 – Lovely Dark and Deep – 19/20
La seule question que je me pose face à cet épisode, c’est comment vont-ils tenir encore trois épisodes après ça ? Si l’une des intrigues plombe la note de l’épisode en lui empêchant d’atteindre le 20, les deux autres atteignent leur acmé et m’ont scotché à mon canapé. C’était excellent et, comme toutes les semaines, j’en veux plus !

> Saison 1


07.jpg

You can sleep in the guest room if you want.

Qu’est-ce que j’aime le mercredi soir, juste pour cette série à la bougie. Et puis aussi parce que je sais que je n’ai plus de cours à donner avant le lundi suivant en général, et que là, c’est carrément avant le mois de novembre, alors c’est la fête.

Et pas une fête à la Purge du tout. On reprend directement sur le cliffhanger avec une Lila bien dans la merde à la porte de Jenna et Rick. Comme prévu, ce dernier n’a pas trop envie de la faire rentrer, car il a conscience qu’elle est suivie, mais par chance pour elle, elle est juste suivi par un type. Jenna parvient à convaincre Rick d’ouvrir la grille pour faire rentrer Lila, mais elle est happée au dernier moment par son agresseur.

Celui-ci n’hésite pas à l’étrangler, mais Lila prend le dessus en décidant de lui crever un œil. Elle peut ainsi rentrer chez ses amis, qui referme les protections… mais pas à temps : quelqu’un d’autre s’infiltre chez eux, et la nuit d’horreur peut alors continuer. Oh, ils ne s’en rendent pas compte tout de suite et Jenna se précipite pour aider Lila à se remettre de tout ce qui lui est arrivé. Celle-ci percute peu à peu la mort de ses parents et tout le reste, mais les deux autres la rassurent, parce qu’elle en vie.

Jenna s’occupe de la soigner, mais elle est en état de choc, comprenant que cela faisait probablement des mois que tout le monde s’était préparé à cette attaque, y compris la gentille servante Catalina. Le plan sur elle nous racontant comment elle s’est échappée de chez ses parents est interminable et franchement très bien joué, mais le doute s’est logiquement emparé de moi : et si elle était elle-même à l’origine de tout ça ? Je la vois bien avoir renversé ses parents : c’est un excellent moyen de finir richissime, et en plus de récupérer Jenna au passage.

Le seul problème dans ce plan, c’est donc qu’un agresseur a réussi à s’infiltrer dans la maison derrière eux, et je vois mal comment à vrai dire. Je sais qu’on l’a vu plonger pour rentrer dans la maison, mais ce n’est pas très crédible. Il se balade donc au rez-de-chaussée tranquillement pendant qu’à l’étage, Lila s’inquiète de devoir gérer le crématorium pour ses parents et de la perte de tous ses biens financiers.

Fort heureusement, Rick a les mêmes soupçons que moi sur Lila… mais tout ça n’est pas bien important, parce qu’il y a plus à faire du côté de la personne s’étant introduit chez eux. Il s’agit de Ross, leur voisin, qui pète un câble pour des broutilles et menace tour à tour le couple de son pistolet. Lila est dans une chambre à côté, donc elle doit tout entendre, ce qui permet de limiter la peur pour ces personnages.

En plus, ils s’en sortent bien : Rick protège Jenna en disant qu’elle est enceinte, Jenna protège Rick en balançant un vase sur Ross et en s’enfuyant, Lila sauve tout le monde en tuant Ross sans la moindre hésitation. Elle fait franchement bien. Sinon, il est cool de voir tous les personnages habillés différemment désormais. Par contre, la Purge semble arriver à son terme pour eux, à moins que Lila ne se mette en tête de tuer Rick, mais ce ne serait pas malin pour garder Jenna ensuite.

Cette dernière pète un câble et décide de vendre leur maison au plus vite, puis elle souhaite tout nettoyer de la tâche de sang sur le tapis. Lila en profite pour leur expliquer que c’est son père qui l’a sauvée, changeant une fois de plus son histoire, comme si elle avait entendu Rick avoir des doutes… depuis la pièce d’à côté… aha, c’est trop gros, je n’arrive pas à lui faire confiance !

En revanche, le couple lui fait une confiance aveugle maintenant qu’elle les a sauvés. Cela ne rassure pas tout à fait Rick qui voit Jenna s’endormir alors que Lila lui tient la main. Oh, il a bien vérifié que toutes les pièces de la maison étaient désertes, mais il y a Lila en trop, et ça craint. C’est peut-être lui qui va se faire plaisir avec la Purge. Bref, même entre gens bien et s’aimant, la Purge reste dangereuse.

Un flashback nous renvoie sur l’adolescence exceptionnelle de Jane – et merci à sa maman d’avoir une écharpe inutile, parce que ça me sert bien pour le Bingo Séries. Bon, sans trop de surprise, elle est brillante, mais noire, donc ça pose problème. Ce n’est pas dit assez explicitement pour me valider un autre point du Bingo, mais on est quand même sur un thème récurrent en 2018.

Finalement, on la retrouve quelque temps plus tard dans un défilé en bikini où elle tente juste de se décrocher une bourse d’étude et où elle se sent sale d’être exposée comme ça

Dans le présent, Jane est donc attachée par les hommes de son boss, qui n’hésite pas ensuite à la narguer. Elle tente bien de convaincre Anya, sa collègue, de l’aider à s’échapper… mais celle-ci lui explique qu’elle a été exposée là l’année précédente et que si elle joue le jeu tout se passera bien. C’est vrai qu’après tout, elle est toujours plus en sécurité ici où personne n’a le droit de la toucher que dans la rue. Bon, c’est horrible et je suis totalement de son côté, mais c’est la Purge, faut pas l’oublier.

Bon, ça, c’est ce que je pensais en début d’épisode, mais bien sûr, quand ça avance, David revient vers elle pour la déshabiller, et là, ça me donne envie qu’Anya appelle les potes de Jane : elle en a pris le numéro, mais le doute persiste… ça peut être pour le détruire comme pour les appeler. Quant à David, il part sur un speech sur la beauté des yeux terrifiés de Jane. Et il faut bien dire que ça le fait, parce que l’actrice est incroyable à jouer la peur.

Heureusement pour elle, son viol est interrompu par l’arrivée de l’homme masqué qui tire dans le tas et libère Jane. Cette dernière et Anya libèrent toutes les esclaves, mais Jane remarque finalement que David essaye de s’enfuir. Cette fois, elle n’hésite pas une seconde : elle prend un flingue et elle le tue d’une balle dans la tête. Eh bah, c’était violent psychologiquement cet épisode : on est passé de la nana qui voulait à tout prix briller par son intelligence et ses compétences à la nana qui est à deux doigts d’être violée pour son apparence. La réaction est violente, épidermique, mais logique.

Bon, en revanche, je ne comprends pas bien le cliffhanger qui voit Jane suivre son sauveur dans un van (bon, ça, admettons) toute seule. Juste… pourquoi ? Où sont passées les autres esclaves ? Et est-ce que le bus qui arrive à la fin est celui des amies de Jane se vengeant des hommes ? Cela voudrait dire qu’Anya n’était pas totalement perdue, c’est étonnant. Et sinon, on ne sait pas bien où l’homme va emmener Jane, ni pourquoi il fait une fixette pour la sauver…

Enfin, dans cet épisode, on retrouve aussi Miguel et Penelope, comme toutes les semaines. Ils parviennent à s’échapper du carnaval et tombent sur un autre groupe de gens bien fréquentables célébrant la Purge. Ils décident donc de se cacher dans la forêt à proximité alors que le carnaval vire à l’émeute. Tout ça paraît une bonne idée, jusqu’à ce qu’il voit un homme être brûlé vif dans la forêt.

Comme tout le reste du sol américain, la forêt n’est pas vraiment un lieu où l’on peut être en sécurité : des hommes y ont installé des pièges et la parcourt toute la nuit pour tuer de pauvres victimes innocentes. C’est tellement joyeux la Purge. Sans trop de surprise, Penelope tombe dans un piège, mais son frère est encore là pour la sauver. Pour combien de temps, franchement ?

Ils s’en sortent à merveille en tout cas, se dirigeant vers un abri où Miguel espère des pancakes que sa sœur considère comme une promesse. Ouais, le frère et la sœur reprennent leur discussion comme si de rien n’était, alors que dans les bois, ils se sont aussi engueulés sur les envies de mourir de Penelope, qui sont toujours là après tout ça. Franchement, ils ne m’ont pas passionné du tout cette semaine par rapport aux deux autres intrigues en cours.

Et je finis par me demander si la série va oser tuer un de ses personnages principaux désormais. Les garder quelques épisodes en vie pour qu’on s’attache à eux, c’était normal… mais après sept épisodes, ça devient du sadisme pur. Pourtant, je ne le sens pas, ils en sont tout à fait capable… On est très loin du slasher que j’imaginais, mais maintenant qu’ils ont tous survécu sept épisodes, j’ai envie de les voir survivre pour de vrai et je ne suis pas sûr que ce soit possible.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.