The Walking Dead – S09E03

Épisode 3 – Warning Signs – 16/20
C’est toujours bien long dans la mise en scène, mais cette fois-ci, l’épisode parvient à donner envie de voir la suite de la saison en mettant enfin au clair les bases de celle-ci. Les fondations sont désormais solides pour proposer quelque chose qui vaille le détour, et je suis curieux de ce que ça donnera sur le long terme ! À court terme, on sort d’une phase d’hibernation pour la série et on redéfinit la série de manière nouvelle. Pas si mal, en un seul épisode.

Saison 9



03

Is he gonna be a Gregory or a Negan?

Même si je ne suis pas convaincu par ce début de saison 9, je reprends les séries après quasiment cinq jours de pause par un nouveau The Walking Dead, parce que Laura m’a dit de le voir, et parce qu’il faut bien reprendre quelque part. Et ça reprend mal : Justin est désormais un zombie, ce que la série met près d’une minute à dévoiler quand on le comprend tous en voyant ses pieds. Je m’attendais vraiment à le voir rester plus longtemps dans la série, c’est dommage, il était un bon empêcheur de tourner en rond.

Et d’habitude, la série aime bien garder ce genre de personnages en vie sur plusieurs saisons où rien n’avance, pas vrai Negan ? Pas vrai Gouverneur ? Finalement, la série prend le parti de la vitesse, et ce n’est peut-être pas plus mal. C’est bien la seule vitesse qu’il y a quand la série enchaîne sur une bonne minute de morning routine inutile de Rick. En plus, je ne me fais toujours pas à son couple avec Michonne. Ce qu’il faut retenir de sa matinée, c’est qu’il cueille une tomate pour la tombe de Carl et que Judith est malade. Elle tousse. Et il n’est pas flippé du tout alors que dans ce monde, c’est rarement bon signe quand même.

Lui, tout ce que ça lui inspire, c’est l’envie d’être en vacances et de passer du bon temps avec Michonne. C’est long et niais, et ça ne réussit pas plus à la série que les scènes interminables habituelles. En plus, on a tous entendu les rumeurs sur les acteurs et leur avenir dans la série. Pour l’instant, Rick envisage pourtant un avenir radieux où il mettrait Michonne enceinte. Et elle est partante. Quelle belle idée.

La visite médicale avec Siddiqh se passe bien et on enchaîne sur des jeux en famille pour ces trois-là. Le ridicule n’était donc pas encore atteint dans cette série. Au milieu des jeux, il y a une sorte d’entraînement pour Judith quand même, et c’est intéressant à voir. Malheureusement, ils sont vite interrompus.

Pendant ce temps, on colle Maggie avec le seul asiatique de la série, parce que c’est rigolo de torturer les fans. Elle se balade en calèche avec une tournée de tomates et se fait embêter par des Saviors à la recherche de Justin. C’est elle qui va vite le retrouver et découvrir qu’il a été assassiné. C’est gênant et ça provoque aussitôt une émeute : les Saviors accusent le groupe Daryl, ou Daryl lui-même, ou Anne. C’est au choix.

Nous-mêmes, nous ne savons pas et c’est supposé être le truc qui nous empêche de dormir toute la nuit, mais ce n’est pas le cas. Cela ramène un peu d’intérêt dans la série toutefois, parce que Rick se met à mener l’enquête, Gabriel couvre Anne et s’inquiète après seulement de savoir si elle lui cache des choses et Daryl se voit interrogé par Rick. Finalement, on est sur une banale enquête de meurtre, mais on n’est pas habitué à voir ça dans la série.

Daryl se rappelle soudainement le prénom de tous les morts de la série (ou pas – il ne cite même pas Beth, SERIEUSEMENT ?!) et en fait la récitation à Rick pour lui dire que non, le futur n’appartient pas à tout le monde. Si c’est pas mignon tout ça.

Bon, faut bien avancer autrement dans l’épisode, et on enchaîne sur Maggie et la nouvelle copine de Daryl qui tombent sur un nouveau repaire de zombies à dégommer. Et comme par hasard, c’est Daryl qui la sauve in extremis quand elles sont dans la merde – la petite scène de suspense de milieu d’épisode qui ne mène nulle part. Rick les rejoint aussi, et tous découvrent alors qu’il leur manque un groupe, celui de Vi (Briana Venskus est de retour pour de bon, et elle n’est toujours pas morte !) et d’une autre, une Savior, qui est enlevée. Tout ça fout la merde encore un peu plus, car si les Saviors viennent à l’apprendre, c’est la fin d’une ère de paix fragile.

Et bien sûr, quand Daryl et Maggie la retrouvent, elle est morte ; alors qu’ils parlaient de leurs différends avec Rick, lui-même en train de dire à Carole qu’il se rappelle de tous les morts depuis le début de la série, sous-entendant largement à celle-ci qu’elle oubliait sa zombie de fille. Sympa. Quoiqu’il en soit, Daryl affirme savoir qui est le tueur, dans tout ça.

Le problème, c’est qu’ils n’ont plus beaucoup de temps devant eux, parce que la situation politique part en vrille sévère : Carole se fait menacer d’un couteau parce que les Saviors veulent récupérer des flingues. C’est plutôt cool comme scène à suspense, mais il est évident que le duo Carole/Rick s’en sort sans mal. Il en faudrait beaucoup plus pour que ça pour les mettre K.O.

En revanche, c’était bien mieux en ce qui concerne Daryl/Maggie. Ils retrouvent les coupables : la nouvelle copine de Daryl, Vi et un tas d’autres des femmes guerrières qui s’en prennent aux Saviors ayant exécutés leur famille. Et elles le font parce qu’elles ont vu Maggie se rebeller. Après un an à avoir cohabiter avec les tueurs de ton mari, ton père, ton fils, etc., il suffit d’un pendu pour tout briser ? Et on peut revenir sur le fait qu’il suffise que Rick dit « on ne tue plus personne » pour qu’on ne tue plus personne et qu’on ne fasse aucun procès ?

L’épisode se termine donc avec une Carole qui affirme que chaque vie compte d’un côté et un duo Maggie/Daryl qui tourne le dos aux exactions de leurs amies prêtes à tout pour se venger. Les Saviors méritent bien ce qui leur arrive, surtout que c’est la dernière à tuer pour venger tout le monde. Moui. Au moins, on a là les fondations solides d’une discorde qui devrait durer quelques épisodes.

De son côté, Anne retourne à la déchetterie pour récupérer son talkie-walkie : elle y passe un marché avec un homme étrange lui demandant de lui livrer un A ou un B en échange de vivres en tous genres. Tout ça est plutôt intéressant : ça nous explique enfin l’hélicoptère et j’imagine que si la série en est là, on finira par savoir qui le gère. En tout cas, Anne endort Gabriel qui la surprend et la questionne… mais ça ne fonctionne pas vraiment. Il décide de la balancer à Rick plutôt que de la suivre aveuglément (ce serait un comble quand il n’a qu’un œil). Cette détermination nouvelle du prêtre parvient à convaincre Anne que son mec est finalement un A : ça tombe bien, c’est ce qu’elle doit livrer justement. Elle n’hésite pas à l’assommer, et hop.

On a donc une tension de plus en plus forte entre les groupes que l’on suit et une intervention extérieure qui ne tardera plus à se pointer grâce à Anne ? J’approuve cette construction, ça change un peu !

Saison 9

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.