The Walking Dead – S09E14

Épisode 14 – Scars – 18/20
Cet épisode prouve que cette saison est capable de s’en sortir et a trouvé un nouveau souffle, parce que même sans l’intrigue qui fonctionne le mieux cette année, il a su me convaincre et maintenir mon intérêt, à une heure où j’aurais plutôt dû avoir envie de roupiller. En plus, ça donnait quelques réponses et ça proposait une histoire digne d’une demi-saison au moins, en 45 minutes, donc c’était chouette.

Saison 9


14.jpg

I told you children are capable of everything.

C’était l’heure d’aller me coucher, mais j’ai finalement décidé de lancer cet épisode. Comme quoi, je n’apprends pas toujours de mes souvenirs. On reprend par Michonne partant à la recherche du cadavre de Rick après sa pseudo-mort de mi-saison. C’est triste comme tout. Elle retrouve son flingue alors qu’elle est enceinte et qu’elle cherche désespérément la trace de son Rickychou.

Je veux bien qu’elle soit badass et que Daryl soit toujours les environs pour la protéger tout en cherchant lui aussi le cadavre de Rick, mais c’est vraiment gros de nous faire croire qu’elle prend le risque d’être toute seule dans la nature avec son gros ventre. C’est bien trop risqué quoi.

Bon, on sait qu’elle s’en tire au moins, c’est déjà ça. Quelque temps plus tard, elle voit arriver à Alexandria Rosita, un habitant de sa ville et des errants blessés qu’ils ont trouvé en chemin. Parmi eux, il y a Jocelyn, qui connaît Michonne. Hein ? C’est quoi ça encore ? En plus, elle est jouée par Tara de Tru Blood, c’était totalement inattendu – cool de la revoir, cela dit. Jocelyn est blessée, mais elle est motivée à repartir bien vite à la recherche des autres de son groupe.

Michonne et ses amis s’y rendent pour retrouver un groupe d’enfants, mais avec cette série, on sait qu’il faut se méfier des beaux moments de paix… surtout qu’on n’a jamais vu cette Jocelyn et son groupe d’enfants auparavant. Et qu’auparavant, c’est dans le futur. Bref, je la soupçonne d’être une sorte de cheval de Troie la meilleure amie de Michonne qu’on ne connaît pas plus que ça.

Cela fait a priori quinze ans qu’elles ne se sont pas vues, mais la connaître d’avant l’apocalypse suffit apparemment pour que Michonne baisse sa garde. Dès que c’est fait et qu’elle est sur pied, Jocelyn s’avère être une cinglée qui vole des médicaments, de la bouffe et tous les enfants d’Alexandria. Oui, oui, elle kidnappe une ribambelle de gosses pour partir dans un monde envahi de zombies. Les fous ne sont pas tous renfermés, comme on dit.

Cette pauvre Michonne est dépitée de cette trahison, surtout que bon, Jocelyn s’est barrée avec Judith. Elle part donc à la recherche de sa fille, et ça se fait avec l’aide de Daryl qui la réconforte comme il peut alors qu’elle culpabilise beaucoup trop. Les deux finissent par retrouver un enfant, puis par se faire kidnapper à leurs tours par un groupe d’enfants et d’ados. Ceux-ci sont contrôlés par Jocelyn qui est bien partie en vrille.

J’aime beaucoup cette intrigue qui aurait pu tenir une bonne saison complète, parce que l’idée d’enfants élevés par une psychopathe, c’est efficace. Bref, c’est un très bon épisode qui finit par nous montrer Michonne et Daryl en très mauvaise posture. La fameuse croix dans le dos de Michonne ? C’est à Jocelyn qu’elle la doit : elle voulait créer des enfants plus forts qu’elle à leur âge, et elle leur apprenait donc à devenir des enfants-soldats en marquant au fer rouge leurs prisonniers.

Oui, y compris Michonne enceinte jusqu’au coup. Comme il s’agit de Michonne et Daryl, ceux-ci parviennent évidemment à s’échapper bien rapidement de ce piège, en mettant KO quelques ados. Il est alors temps d’un combat efficace contre Jocelyn et ses gamins. C’est Michonne qui se charge tout, un enfant allant jusqu’à la blesser au ventre malgré sa grossesse.

On tombe alors sur une des meilleures scènes depuis un moment : Michonne vient à bout de Jocelyn, qu’elle tue assez simplement, avant de devoir s’en prendre… aux enfants qu’elle a éduqué. Eh ouais, Jocelyn a élevé une petite armée d’enfants tueurs, alors il est évident que leur premier réflexe est d’aller tuer les enfants d’Alexandria plutôt que de vivre une vie plus cool.

Pour sauver Judith, Michonne est donc forcée de tuer des enfants. C’est pas tout à fait Médée tout ça, mais ça nous montre une Michonne poussée à agir par instinct maternel en tuant des gosses. Sacrée évolution de personnages, faut bien le reconnaître… mais bon, je ne trouve pas qu’elle a un comportement si différent que ça depuis le saut dans le temps. Bon, ça nous explique un peu mieux sa paranoïa : elle a été forcée de tuer sa meilleure amie d’avant l’apocalypse parce que celle-ci était cinglée. Cela ne doit pas aider à faire confiance, c’est sûr.

Après tout ça ? Il fallait encore retrouver Judith, avec l’angoisse de savoir qu’elle a peut-être été lobotomisée.

Dans le présent, Daryl, Connie, Henry et Lydia arrivent à Alexandria. Cela ne laisse que peu de marge d’action à Michonne, qui décide de les accepter dans sa ville malgré tout. C’est risqué comme tout, surtout qu’elle apprend vite l’existence des Chuchoteurs, mais elle a confiance en Daryl et ne veut pas laisser Henry mourir.

En tout cas, Michonne regrette rapidement sa décision d’avoir laisser des gens aller à la Foire du Royaume maintenant que les Chuchoteurs sont dans le coin. Elle décide d’avoir une petite conversation avec Lydia, probablement pour la sonder et prendre une vraie décision sur elle. Bien sûr, elle voit bien que Lydia est attachée à Henry, qui aura une cicatrice à vie pour elle, mais elle n’a pas envie tout de même de la voir s’éterniser. À la place, elle conseille à Lydia, à demi-mot et de manière peu discrète, de se casser. Sympathique.

On retrouve également Judith dans cet épisode, et elle a une petite conversation avec son tonton Daryl, qu’elle semble vraiment adorer. Elle est sacrément maligne pour son âge et Daryl conseille donc à Michonne de lui dire toute la vérité, juste avant de quitter Alexandria. Ouep, le groupe de Connie, Lydia, Henry et Daryl repart déjà, dès la nuit tombée, pour éviter que les Chuchoteurs ne trouvent trop vite le campement.

En rentrant chez elle, Michonne a quelques problèmes de communication avec Judith, encore, et finit par se rendre compte que celle-ci fugue durant la nuit. C’est beau parce que ça permet une très bonne scène de confrontation avec Negan, histoire de comprendre ce qu’il en est de la relation père-fille entre Negan et Judith. Elle ne devrait même pas exister cette relation, mais elle fonctionne drôlement bien.

Cela fait comprendre à Michonne que Judith est comme elle, et qu’elle est probablement partie à la recherche de Daryl, pour l’aider. Il n’en faut pas plus pour que Michonne flippe totalement et fasse de même, persuadée que le pire a pu arriver à sa fille. Faut dire, elle tombe directement sur une petite horde de zombies – de vrais zombies – qui lui font envisager le pire, tout en se remémorant le pire, quand Jocelyn avait enlevé Judith.

Le parallèle fonctionne drôlement bien, et finalement Judith est bien en vie, et toujours badass en plus. Tellement badass, même, qu’elle manque de se faire croquer par un zombie, mais bon. La mère et la fille peuvent alors parler un moment de leur relation. C’est l’occasion pour Michonne de comprendre que Judith se souvenait depuis toujours de Jocelyn mais qu’elle n’a jamais rien dit parce qu’elle savait que ça faisait de la peine à sa mère. En revanche, si Michonne considère que ça justifie largement de ne plus faire confiance à personne en dehors d’Alexandria, Judith trouve que ça donne l’impression qu’elles n’aiment plus leurs amis.

C’était sacrément bien écrit comme scènes, simpliste, mais bien écrit, et les scénaristes ont prouvé une fois de plus qu’ils pouvaient faire beaucoup avec peu. Je continue de penser que cet épisode aurait pu occuper une demi-saison, facilement, mais allez, j’ai vraiment aimé et pour une fois que ça ne traîne pas en longueur, c’est cool.

La fin d’épisode relance le tout avec Michonne et Judith qui décident de prendre en stop Daryl, Henry, Lydia et Connie dans leur jolie voiture (m’enfin, tant qu’à faire, j’aurais gardé de quoi m’abriter de la pluie !) alors que deux Chuchoteurs tombent sur Alexandria et ont bien envie d’aller prévenir Alpha de son existence. Oups.

Saison 9

4 commentaires sur « The Walking Dead – S09E14 »

    1. Pourquoi l’écrire difficilement, pour une fois que c’était vraiment bien :’) Moi j’ai envie de croire que ça peut revenir en force. Grey’s a réussi à le faire avec la fin de sa saison 11… C’est à croire que le départ d’un personnage principal, ça peut parfois aider à proposer des perspectives intéressantes !

      Aimé par 1 personne

      1. C’était plutôt ironique ma phrase 😅 oui c’était bien mais je crois que je n’ai « plus » de hype pour TWD. Je m’en lasse même si il y a des bons trucs parfois.
        Grey’s c’est un peu le même ressenti ça se traîne avec des épisodes en dent de scie😅

        J'aime

      2. Eeeeh t’as eu de la hype ces derniers temps, ne mens pas 😛

        Oui, je te rejoins enfin pour Grey’s, même si t’as eu un an d’avance sur moi là-dessus. Moi, je suis pour que ça continue éternellement 🙂

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.