The Walking Dead – S09E15

Épisode 15 – The Calm Before – 19/20
Décidément, cette saison n’en finit plus de me surprendre par sa qualité globale. Malgré le titre suggérant que tout allait être calme dans l’épisode, la promo avait vendu la mèche : la tension grimpe tout au long de ces 58 (!) minutes que l’on ne voit (presque) pas passer. Les quelques longueurs se justifient toutes une fois l’épisode fini, ce qui n’est que rarement le cas avec cette série. Bref, c’est un épisode vraiment bien fichu.

Saison 9


15.jpg

Gather all the leaders, we have a lot to talk about.

Je n’ai pas spécialement la tête à regarder cet épisode, mais j’ai trop peur de me faire spoiler un épisode qui a été vendu tout le week-end comme un épisode incontournable de la série. Je déteste ce genre de promo, parce que ça donne vraiment l’impression que les autres épisodes le sont (contournables) et que ça ne sert pas à grand-chose d’être assidu dans son visionnage. Mais bon, c’est parti pour une heure presque complète d’épisode qui commence par un couple de survivants tuant des zombies… avant de tomber sur La Colline.

Un an plus tard, le couple est heureux de célébrer ses cinq ans ensemble, avec la femme gravant un bout de bois aux armoiries de la Colline, Hilltop en anglais, qui commence par la même lettre que Hope (Espoir) et Home (maison). Un an plus tard encore, nous arrivons dans le présent, avec le couple qui se rend à la Foire. Voilà qui est une introduction plutôt sympathique, même si ça faisait un peu petite maison dans la prairie.

Cela ne sentait pas bon, cette intro expéditive, et ça ne manque pas : alors qu’elle apportait à la Foire plein d’écussons aux armoiries de sa nouvelle maison, la femme blonde se fait tuer par Alpha. Outch. Voilà qui me réveille et me remotive pour voir cet épisode.

Au Royaume, la Foire peut enfin commencer après des préparatifs interminables. Ezekiel propose une un discours un brin politique plein d’espoir et de souvenirs des morts, particulièrement Rick et Carl. C’est un jour de célébration, et c’est chouette à voir… même si l’ambiance n’est pas au beau fixe pour tout le monde. Carol décide en effet de se barrer à la recherche de Daryl et son fils.

Par chance pour elle, ils sont ramenés par Michonne et Judith, et tout le monde est heureux de ces retrouvailles. Bon, Lydia voit surtout ce que c’est que de vivre en famille, avec Carole et Ezekiel heureux de retrouver leur fils. Oh, c’est aussi le grand moment des retrouvailles entre Michonne et le reste de ses amis, et toute la joie est soudainement interrompue par Tara qui n’est pas heureuse du tout de voir Lydia.

Cette dernière est le sujet d’une grande de réunion des leaders de l’Union, histoire de se voir accepter. Oui, même Tara change d’avis parce que les arguments de Michonne sont plutôt justes : Tara aussi faisait partie des méchants à une époque. Elle a pourtant bien changé, et maintenant tous les leaders sont réunis et prêts à se réunir sous la Constitution gardée par Ezekiel, histoire de s’assurer définitivement une protection mutuelle.

Bref, c’est une page de l’Histoire qui s’écrit, et Mcihonne refuse d’être dedans en ne signant pas cette constitution. L’Humanité a vraiment repris ses droits dans cette saison, et je trouve ça bien plus passionnant. J’ai un peu peur que l’arrivée des Chuchoteurs ne redétruise tout, et ce serait dommage, parce que c’est génial de voir ensuite un long plan-séquence avec Lydia et Henry qui découvrent la Foire.

La Constitution voit en tout cas se réunir définitivement Oceanside, la Colline, le Royaume et Alexandria, et le couple royal est heureux de savoir qu’Henry pourra emmener sa copine en rencard au cinéma le soir même. Non, vraiment, on est en pleine fête foraine et c’est tellement improbable pour cette série. On voit donc Enid partager une pomme d’amour avec son copain, alors que Luke leur apprend qu’il veut jouer de la guitare le soir. Pas dingue, mais nécessaire pour nous montrer que la vie a repris son cours. Elle reprend tellement son cours que ça part dans tous les sens.

Dans le même genre, on assiste à une scène touchante entre Connie et sa sœur, histoire de les voir se réconcilier en langue des signes. Pas mal du tout. Quant à Lydia, son intégration parmi les jeunes de l’Union est plus dure que prévue, puisqu’elle découvre qu’Henry a une autre prétendante.

Comme moi, Michonne est plus sceptique qu’autre chose face à toute cette fête foraine : elle décide donc de partir et confie Judith à Siddiq (qui lui révèle à demi-mot sa paternité à venir), alors que Daryl confie son chien à Connie, sa nouvelle meilleure amie. Ouep, je viens vraiment de faire ce parallèle. Carole dit quant à elle au revoir à Henry et Ezekiel, parce qu’elle se rend à la Colline.

Eh oui, ils sont persuadés que la guerre avec les Chuchoteurs se prépare là-bas, alors c’est toute une troupe qui se met en marche vers la Colline… quand on sait que le plan des Chuchoteurs est tout autre. C’est gênant. En chemin, ils tombent sur la carriole et les écussons d’Hilltop, déjà découverts par le nouveau service de sécurité du Royaume.

Cela force ce nouveau groupe à se séparer pour essayer de comprendre le plan des Chuchoteurs et pour retrouver les habitants de la Colline possiblement blessés. Tout le monde se sépare, même les nouvelles qui décident enfin d’assumer leur attirance l’une pour l’autre. C’était gros et ça faisait plus baiser de la mort qu’autre chose : c’est un cliché malheureusement bien connu que celui de la lesbienne morte après le premier baiser, non ?

La nuit tombe vite sur nos survivants qui sont rapidement encerclés par un tas de zombies, avec la crainte de voir parmi eux des « Skins » (ça se traduit littéralement Peau, je vais rester sur Chuchoteurs pour la critique, non ?). Comme il fait nuit, il est difficile de suivre tout ce qu’il se passe, mais Michonne, Carole, Daryl et l’une des nouvelles finissent encerclés par des Chuchoteurs.

Et nos héros sont forcés de laisser tomber leurs armes quand leurs ennemis se révèlent avoir des flingues aussi. Oups. Daryl découvre au passage que Beta est en vie, en plus.

L’épisode revient ensuite en arrière, et c’est une structure à la fois intéressante et frustrante : j’étais bien dans l’épisode, moi, alors revenir à la Foire au moment du départ de Carole et compagnie, bof bof. Enfin… jusqu’à ce qu’on découvre que les Chuchoteurs ont infiltré la foire ! Ben mince, ils n’ont pas un système de carte d’identité alors ?

C’est problématique, tout ça. L’épisode m’a rattrapé avec cette bonne idée, pour aussitôt me reperdre quand il a voulu se concentrer sur Rosita et Eugène. Désolé, mais je n’aime toujours pas Eugène, alors j’ai décroché pour un détour sur Twitter. Il faut bien le dire.

De son côté, Tara est restée en arrière à la Foire, mais elle meurt d’envie de prendre la route elle aussi. Si elle savait à quel point ça pourrait être une mauvaise idée ! Elle en parle toutefois à Gabriel et à la chef d’Oceanside. Pendant ce temps, Henry se met à la recherche de Lydia, disparue depuis qu’on lui a parlé de l’autre prétendante d’Henry, et il la retrouve cachée de l’agitation de la préparation du concert. Cette idiote de Lydia – j’ai vraiment envie de l’aimer, mais elle les enchaîne – s’est imaginée qu’Henry était vraiment en couple avec l’autre, sérieux. Bon, ça leur permet de se mettre définitivement en couple, et ça aussi, ce n’était pas une bonne idée.

Il est alors révélé que le Chuchoteur qui a infiltré la Foire n’est autre que… Alpha. Et là, forcément, on comprend que ça va être la merde, surtout quand elle tombe sur Ezekiel. Elle dit s’appeler Debra, venir d’Alexandria et elle feint la bienveillance, mais, quand même, elle chuchote. Ne pourrait-il pas se méfier ?

Le film commence alors dans le cinéma, et on y voit un dessin animé tout pourri qui réussit à faire rire tout le monde, y compris Lydia, pourtant inquiète de ne pas voir Henry revenir des petites réparations de tuyauterie qu’il est parti faire. Elle n’a pas fini de s’inquiéter : elle découvre qu’Alpha l’a retrouvée, et qu’elle est là.

Nous non plus, on n’a pas fini de s’inquiéter, parce que l’épisode reprend ensuite dans les bois où sont arrêtés tout nos héros par les Chuchoteurs, menés par Beta. Ils sont alors rejoints par Alpha, qui parle de Lydia au passé : il est très clair que tout ça a mal tourné à la Foire… Mais nos héros ne le savent pas encore. Alpha embarque Daryl pour une petite promenade qui continue jusqu’au soleil levant, où elle révèle à Daryl qu’elle a réuni des centaines de zombies à proximité.

Son but ? Marquer son territoire une fois pour toute. Elle fait de Daryl un messager pour expliquer les nouvelles frontières qu’elle entend faire respecter : l’Union ne doit pas franchir les poteaux. Malgré tout ça et cette règle mystérieuse, que fait Daryl ? Il s’inquiète pour Lydia évidemment. L’épisode revient alors dans le passé, la veille au soir, pour nous montrer qu’Alpha a fait sortir sa fille du cinéma. Elle veut la voir rejoindre à nouveau son camp, mais la fille s’oppose à sa mère, refusant de la suivre.

Une fois de plus, Lydia avait l’opportunité parfaite pour tuer Alpha, mais elle ne l’a pas fait, et c’est bien dommage, surtout quand on voit la scène finale. La mère n’a quand même pas réussi à tuer sa fille, et tout ça est un non-événement comme la série sait si bien le faire. Après tout ça et de retour dans son camp, Alpha congédie Beta pour qu’il ne la voit pas pleurer et, quand elle se rend compte qu’un autre Chuchoteur la voit, elle commet un petit meurtre pour que personne ne puisse savoir qu’elle est fragile – et pourtant, elle a laissé sa fille en vie…

Relâchés par les Chuchoteurs comme si de rien n’était, nos héros (Michonne, Carole, Daryl et la nouvelle, donc) retournent donc vers leurs camps. En chemin, ils tombent sur un Siddiq bien blessé qui les mène vers un charmant épisode de Game of thrones… Ouep, ils nous font le coup des têtes sur les poteaux, ce qui est aussi une des scènes les plus traumatisantes du comic. Bien sûr, les victimes changent et si on commence par des personnages secondaires, on gagne peu à peu en intensité parmi les victimes choisies par Alpha, plus ou moins aléatoirement.

Si la majorité de ces dix morts me laisse de marbre (bon, les ados et la vieille, Tammy, ce n’est pas cool, mais ils ne me manqueront pas), je suis dégoûté de voir que l’on perd les personnages d’Enid, Henry et – malgré le montage qui suggère qu’elle était moins importante qu’Henry – Tara. Franchement, Tara avait encore tellement plus de potentiel. C’était bien la peine d’insister sur son rôle de leader et de nous la montrer en début d’épisode prête à faire des compromis. Là où l’épisode réussit bien son coup, c’est que les victimes ont toutes eu leur moment de gloire dans l’épisode, mais qu’en même temps, ce ne sont pas les seuls à en avoir eu un ; alors il était difficile de deviner à l’avance qui allait y passer.

Bien sûr, c’est terrible de voir la réaction de Carole à la mort d’Henry. Faut vraiment qu’elle arrête de s’occuper de gamins ! Je suis particulièrement peiné pour Tara, perso, parce que je trouve que cette mort n’est pas du tout à la hauteur du personnage : après des épisodes et des épisodes à la voir grandir, à la voir apprendre à se battre, paf, elle meurt et elle ne manque pas vraiment dans la scène finale : finalement, c’était certes une leader, mais une leader par défaut. Par rapport à l’intensité des autres morts, elle passe presque inaperçue. En tout cas, ça laisse déjà l’espoir pour un retour de Maggie qui pourrait avoir vent de tout ça et revenir du Commonwealth, non ? L’espoir fait vivre (enfin, pas dans cette série, certes).

L’épisode se termine par un discours de Siddiq, seul rescapé des Chuchoteurs : Alpha l’a enlevé lui aussi pendant la Foire, puis gardé en vie pour qu’il puisse terrifier tout le monde en racontant la puissance de leurs ennemis. À la place, il raconte comment ceux qui sont morts se sont tous battus jusqu’à la dernière minute. On ne les voit même pas mourir : on garde donc l’image de combattants, particulièrement pour Enid. N’empêche que tuer Enid et Henry, c’était vraiment dégueulasse, parce qu’ils étaient les jeunes espoirs de la série, franchement.

Je suis dégoûté par cette tournure des événements, j’aurais tellement préféré une autre fin. Mais non, c’est bien ce qu’il s’est passé et ce n’était que le début : il reste encore un épisode final qui, d’après son titre, promet une tempête. Cette dernière a été annoncée par Alpha qui prévoit un hiver froid. Après les têtes coupées, c’est donc un « L’hiver arrive » que nous réserve la série. Euh, ça y va le plagiat là ? Les premiers flocons de neige tombent en tout cas.

Saison 9

12 commentaires sur « The Walking Dead – S09E15 »

  1. J’ai tout de suite pensé aussi à GoT. C’est dingue comment ils s’en sont inspiré..
    Quand à mon 😱 c’était surtout pour évoquer Alpha. Elle est complètement barge et déterminée. Le pire c’est quand elle tue le grand mec au cheveux long 🙈 t’sais celui qui fait flipper 😰🤣 deg pour Tara aussi..

    J'aime

      1. Il vient la voir juste avant et elle dit vouloir être seule, puis se met à pleurer et y a un idiot qui passe par là à ce moment… Évidemment qu’elle le tue 😂

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne pensais pas être encore à ce point touchée par un épisode de TWD même si les personnages tués ne faisait pas partie de mes préférés. Quand j’ai vu le premier plan avec les têtes coupées, j’ai dû faire pause pour respirer un bon coup et espérer que ce que j’aime soient encore en vie.
    Je vais pas me plaindre pour Henry, je n’attendais que ça mais c’est malheureux pour Carol.
    Je me doutais que la vieille allait y passer avant la fin, par contre je suis dégoûtée pour Enid, j’aimais bien son couple ! Pour Tara m, je comprends pas. Dans cette saison, elle sert vraiment à quelque chose, on met l’accent sur elle et paf, elle meurt. La Colline a vraiment pas de chance, deux leaders tués en un rien de temps et plus de médecin !

    J'aime

    1. Oui, c’était un sacré épisode ça quand même ! J’aimais bien Henry, moi. Enid et Tara, je suis encore énervé après les scénaristes ! Pour Tara, encore, comme tu dis, elle sert à quelque chose, donc c’est logique de retirer un perso d’importance… mais bon 😥

      J'aime

      1. Oh non, c’était le nouveau Carl en encore plus naïf et neuneu 😆
        Mais justement, maintenant qu’elle commençait à avoir de l’importance, on la vire ! Je suis curieuse de savoir quel va être le nouveau chef (ou cheffe).

        J'aime

      2. Marrant, j’ai pas trouvé, alors que Carl, je ne pouvais vraiment plus !

        J’ai toujours adoré Tara, même sans importance, même lorsqu’elle était avec le Gouverneur 😥

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.