Blindspot – S04E22

Épisode 22 – The Gang Gets Gone – 19/20
Après une saison vraiment pas terrible, c’est assez incroyable de découvrir que les scénaristes en ont encore tant dans le ventre. Cet épisode est une prouesse d’écriture avec la reprise de tout un tas d’éléments des épisodes précédents pour mener à de très bonnes scènes de tension et à ce qui ressemble fort à leur meilleure fin de saison. Et dire que la série est passée à ça de l’annulation !

> Saison 4


422.jpg

People just become more like themselves and I don’t like what we’ve become.

Bon, franchement, cette saison ne m’aura jamais convaincue. Je me sens en plein Salvation avec cet épisode qui reprend au moment où toute une partie des États-Unis a perdu l’électricité parce que Patterson n’a, pour une fois, pas été assez rapide. Je ne sais pas, mais je n’y crois pas spécialement, quoi.

En parallèle, Reade a donc découvert que Kurt connaissait et gardait le secret de leur chef, ce qui fait… qu’ils en viennent aux mains lorsque Reade explique à Kurt qu’ils ne sont pas tous mariés à une terroriste. Sympa. Bon, ben au moins, il y a montée de la tension au sein de l’épisode, on va dire, mais je ne suis pas fan du tout de cette situation de cour de récréation.

Dans le genre montée de la tension, il y a aussi les erreurs de Patterson et Rich qui leur explosent à la tronche quand il est révélé que c’est Kathy qui est responsable du hacking les privant d’électricité. C’est assez logique et ça les force à expliquer qu’ils ont vu Kathy il y a quelques jours. Reade est ravi de voir qu’il n’avait en fait genre aucune autorité sur son équipe.

C’est tout de même positif pour le FBI, puisqu’ils utilisent la technologie développée par Rich il y a quelques épisodes pour retrouver Kathy en traçant son numéro lors d’un faux appel de Dominic. Cela leur permet de savoir qu’ils doivent partir en Islande… et même sans électricité dans cette partie du pays, ils n’ont aucun mal à trouver un jet pour s’y rendre, hein.

Dans tout ça, Madeline explique à Weitz qu’elle veut mettre un terme au FBI avant que son avocat ne débarque avec quelques supérieurs de Weitz qui le mettent dans l’embarras : il ne peut pas avouer qu’il a envoyé l’équipe dans un pays étranger où ils n’ont pas d’autorité après tout. C’est aussi débile que logique cet épisode, mais ça perd toute crédibilité quand on voit Madeline débarquer en salle de réunion comme si de rien n’était pour descendre en flèche l’équipe.

En plus, elle a de bons arguments la cocotte, même si ça ne tient pas plus que ça. Là où l’épisode est bon, c’est qu’il se permet d’avoir Madeline en train de détruire l’équipe et sa réputation alors que l’équipe est justement en train de se déchirer dans l’avion, en ressortant le linge sale des quatre dernières saisons, allant jusqu’au meurtre que Tasha a couvert pour Reade. Eh, ça fonctionne bien tout ça.

L’équipe en arrive à la conclusion qu’ils ne sont pas une famille pile au moment où Rich les appelle pour leur expliquer que le plan Helios consistait à tous les faire passer pour des terroristes, et que c’est en train de sacrément bien marcher. Tellement en fait que le coup de fil ne sert pas à grand-chose car ils reçoivent aussitôt l’alerte.

Personne ne se soucie plus de rétablir l’électricité, il est désormais question pour l’équipe de sauter en parachutes, ce qui fait de jolies images, afin d’arrêter Kathy sans même se faire arrêter eux-mêmes à l’aéroport. En tant que fugitifs, ils ont la chance de pouvoir se faire aider par un contact de Rich, « Ice Cream », qui est aussi particulier que lui. Il ne se pointe pas au rendez-vous, forçant l’équipe à se séparer pour aller plus vite.

Tasha et Reade se retrouvent à rencontrer Ice Cream et forcer Rich à céder à son chantage, même s’il ne peut pas lui fournir ce qu’il veut, alors que Patterson, Jane et Kurt se rendent arrêter Kathy et l’attentat… pour mieux se retrouver sans Kathy à empirer la situation malgré eux. En effet, c’est une autre partie du plan Helios que Patterson effectue sans en avoir conscience : elle coupe l’électricité ailleurs en Europe.

En tout cas, cette virée en Islande est sympa du côté des paysages, comme d’habitude, on sent que l’équipe de tournage se défonce pour trouver les lieux les plus magnifiques possibles. Patterson remet rapidement l’électricité en place, histoire que le monde entier découvre des mouvements bancaires suspects en direction de leurs faux comptes créés par Kathy. Rien que ça. Patterson se retrouve alors séparée de Kurt et Jane qui prennent en otage tout un musée pour leur faire gagner du temps. C’est plutôt bien foutu dans l’ensemble, même si la solution finale est beaucoup trop simple.

En effet, Jane et Kurt s’échappent en étant arrêtés comme des bleus par des agents… payés par Tasha et Reade grâce à Ice Cream qui leur fait clairement promettre autre chose, même si on ne sait pas encore quoi. Il a déjà eu des tableaux de Rich que Rich n’a pas, alors bon. De son côté, Rich se fait arrêter sans parvenir à décrypter le fichier Helios sur le portable de Madeline.

C’est problématique, parce que c’est là-dessus que reposent tous les espoirs de l’équipe. Weitz ne sert plus à rien, même s’il s’énerve contre une Madeline qui perd de plus en plus pied. Oh, bien sûr, elle a tout le contrôle qu’elle veut, elle profite même d’une conférence de presse pour récupérer du pouvoir au sein du FBI et révéler ensuite à Weitz qu’elle venge la mort de son père provoquée par le FBI alors qu’il essayait de devenir président.

MOUAIS. C’est justement là qu’elle perd pied à s’énerver toute seule de manière peu crédible. Par contre, comme elle a pas mal de pouvoir, on découvre que même sans Patterson, le FBI a de quoi être à la hauteur de sa réputation. Le problème ? Le FBI est un peu trop bon : alors que Rich est arrêté, les agents restants n’ont aucun mal à trouver ses communications avec Ice Cream et à retrouver la planque de nos héros.

En effet, Ice Cream leur a filé une planque où ils se sont tous retrouvés sans trop de difficultés ; Patterson ayant même eu le temps de leur donner des papiers faits avec tant de hâtes qu’ils sont un peu ridicules du côté des nouveaux noms. C’est en tout cas l’occasion d’une scène très sympathique où malgré les différences qui les divisent, les héros de la série parviennent encore à sympathiser et rire tous ensemble.

On sent que personne n’a l’habitude, des scénaristes aux acteurs, mais ça marche bien comme scène. Ils nous teasent encore Tasha et Reade quand même ! Fallait le faire, ça aurait manqué. Dans l’ensemble, c’est une relation que je ne peux plus m’encadrer depuis au moins trois saisons, je trouve ça dingue qu’on en soit toujours au même point entre eux !

Tout ça est bien mignonnet, mais il n’empêche que les scénaristes ont un dernier twist pour s’assurer d’être renouvelé (ou pour fournir la fin de série la plus dramatique qui soit – et il est possible que ça m’aurait plu, même si ça m’aurait frustré après un épisode réussi comme ça) : Madeline décide d’utiliser un drone pour détruire la planque alors que Jane montait la garde. C’est juste brillant, car ça renvoie au dilemme d’il y a quelques épisodes où Weitz n’avait pas hésité une seule seconde à en utiliser un aussi…

Cette fois, tout le monde est scandalisé – le message politique derrière est assez clair – et la manipulation de Madeline est brillante. La saison finit donc avec toute l’équipe endormie dans une cabane qui explose, avec tellement de flammes que je doute que quiconque puisse survivre, et Jane toute souriante qui finit terrifiée par ce qu’elle voit. Fin… jusqu’à l’année prochaine, où on découvrira qu’ils ont reçu un appel/avertissement juste à temps pour se réfugier dans un sous-terrain secret que Patterson aura trouvé grâce à un puzzle caché dans la cabane.

Oui, j’exagère. Mais à peine.

422-2.jpg

EN BREF – C’est une saison pas franchement réussie de mon point de vue, parce qu’elle était longue et pleine d’épisodes qui n’étaient là (presque) que pour passer le temps. Je ne sais pas, j’ai l’impression que l’on avait moins de fil rouge qu’en saison 3 – ou alors, c’est parce que je l’ai vue sur plus longtemps. J’ai trouvé qu’il y avait moins de très bons épisodes cette année (malgré quelques surprises) et que j’avais pas mal de déceptions.

Je n’arrive plus à savoir si je supporte encore Tasha (je l’aime bien ; mais elle peut aussi être sacrément chiante et sa relation avec Reade, ce n’est plus possible) et le duo Rich/Patterson est ce qui a sauvé un tas d’épisodes. J’attends de la dernière saison de bons épisodes nous ramenant aussi quelques guests, à commencer par Boston qui a manqué à ce final (j’avais espoir, avec Ice Cream là…), et apportant une vraie conclusion à tout ça.

Il était osé de la part des scénaristes de finir la saison ainsi sur une explosion de cabane. Je suis super curieux de voir quelle suite ils donneront à ça – oseront-ils tuer au moins un de leur personnage principal, quitte à faire gagner Madeline ? Et pourquoi pas tous, pour faire des économies ? Non, vraiment, je suis impatient et un rien frustré de devoir attendre 2020 pour la suite !

Au moins, ça me fait une série de plus au compteur du challenge séries…

422-3.jpg

> Saison 4

2 commentaires sur « Blindspot – S04E22 »

  1. C’était un très bon épisode et heureusement qu’il y a une prochaine saison. Dans la cabane, Ice Cream montre bien la trappe qui mène à des tunnels et il insiste sur le fait qu’ils s’effondrent souvent. Du coup, je pense que Weitz ou quelqu’un d’autre a eu le temps de les prévenir et ils se sont cachés dans les tunnels. Sinon il n’y aucune chance qu’ils aient réchappé au missile puis au feu, ce serait vraiment trop trop gros, même pour Blindspot. Reade m’a gonflé comme c’est pas possible avec son balai dans le cul concernant Kurt et surtout le fait d’appeler Jane, la terroriste, c’est pas comme s’ils avaient été collègues et amis pendant des années, hein… Et puis comme le fait remarquer Tasha, il n’a rien à dire, lui… Bon vivement la mi-saison ! Bon je ne commente pas les épisodes précédents, ils n’en valaient pas vraiment la peine

    J'aime

    1. Ouais alors faut qu’on m’explique comment le tunnel ne s’effondre pas avec une telle explosion cela dit 😂 😂
      Très mauvaise construction du personnage de Reade et j’adore la fin de ton commentaire, c’est exactement mon ressenti, j’ai bien fait d’arrêter les critiques complètes mdr

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.