Les Bracelets rouges – S03E04

Épisode 4 – 19/20
Même s’il y a un paquet de scènes qu’on voit venir dans cet épisode, notamment sur sa fin, je trouve que la fluidité de la série permet tout à fait de ressentir toute la palette des émotions que les personnages vivent. C’est parfaitement brillant et la construction de l’épisode donne encore plus envie d’y revenir pour découvrir la fin de cette saison. En attendant de la voir, on reste un peu sur sa faim cette semaine avec un paquet de drama à venir, encore.

> Saison 3


Spoilers

304.jpg

Ils veulent m’enlever le foie maintenant, ces abrutis.

Allez, c’est reparti pour un épisode de cette série que j’adore et qui commence par nous parler du rêve des adolescents, grâce à la voix off de Côme. Tout le monde ne passe pas une belle nuit, notamment Nour qui a des douleurs de son sein fantôme. Après, je ne sais pas si elle ne préfère pas ça à sa journée réveillée avec sa mère qui lui ramène une perruque. Au moins, ça permet une petite complicité dans le regard avec Jessica.

La complicité, elle en a bien besoin, parce que les nouvelles ne sont pas joyeuses pour elle : elle souffre, mais elle a aussi droit de découvrir que la reconstruction de son sein ne sera pas si évidente que ça, ni si rapide surtout. La série, comme à son habitude, nous fait une jolie prévention ensuite, avec une bénévole qui passe voir Nour pour la prévenir de ce qui l’attend à présent. La scène est super touchante et franchement, chapeau bas à l’actrice qui est excellente dans son rôle.

Contre toute attente, pleurer un coup lui permet finalement de retrouver le sourire et de plaisanter ensuite avec Jessica. Dans le genre improbable, voilà une nouvelle amitié qui fait du bien. Nour l’emmène dans la planque de Clément pour qu’elle trouve un endroit où fumer. Les deux nouvelles amies partagent donc un joint et Jessica lui créé aussitôt un profil sur Tinder. Parce que oui, Jessica avec sa leucémie ne perd pas le Nord et cherche l’amour.

La scène est mignonne comme tout, avec Jessica qui prend beaucoup de plaisir à aider Nour, qui prend vite goût à Tinder… jusqu’à ce qu’elle aperçoive Clément qui voulait juste profiter de sa planque, oups.

Avant tout ça, dans la chambre de Clément et Théo, on commence l’épisode par un quiproquo amusant qui nous permet d’oublier la menace qui pèse sur eux : on sait très bien que le rendez-vous médical de Clément n’est pas pour une opération des amygdales. J’adore son médecin, franchement : elle n’y va pas par quatre chemins pour lui annoncer la dure nouvelle d’une opération du foie pour le lendemain à huit heures.

La nouvelle est dure parce qu’on est loin des 40% de chance de s’en sortir cette fois. Même si elle ne lui parle pas des 3% de chance de survie, Clément s’énerve et se tire pour aller tenter de marcher une dernière fois. Très franchement, j’ai eu du mal à adhérer à cette scène où le jeu ne paraissait retranscrire toute sa colère. Les parents de Clément aussi sont énervés, mais cette fois-ci c’est beaucoup plus juste dans le jeu et dans le scénario… avec une mère conciliante et qui espère encore la douceur de son mariage face à cette terrible nouvelle.

En même temps, c’est clair qu’une tumeur au foie, on sait ce que c’est niveau chance de survie. Du côté de Thomas, les choses vont en s’améliorant parce que sa tumeur n’est pas grave du tout. La scène est super touchante à voir honnêtement, et ça doit être un soulagement pour le médecin d’annoncer de bonnes nouvelles parfois. Thomas n’a même pas besoin de rester à l’hôpital… et il se fait donc dégager par Clément.

Il l’a bien cherché après quelques mois de silence radio avec son ami cependant… De retour chez lui, avec son père, Thomas cherche donc un moyen de se faire pardonner et demande conseil à son père. Je pense qu’on tient là la plus mauvaise idée de l’année déjà, franchement, c’est débile, son père est incapable de s’excuser, on le sait maintenant… En tout cas, Thomas finit par remettre son bracelet rouge et tenter en vain d’appeler Clément.

Ce dernier refuse de décrocher et se rend dans sa planque… où il est vexé de voir Nour en train de chercher l’amour. Il tente donc de fuguer de l’hôpital, pour mieux tomber sur Louise qui l’en empêche de justesse. C’est top à voir ça, leur relation est tellement belle et juste, c’est fou de les retrouver comme ça, à se vanner l’un l’autre. Mais ce n’est pas encore tout à fait suffisant pour lui remonter le moral apparemment.

Chez son grand-père, Mehdi refuse de se lever pour aller à l’hôpital et a droit à un sermon pour aller au travail plus vite. Quel grand-père parfait ! Pas de chance pour lui son petit fils est loin d’être super sympa avec lui et il lui vole une moto pour se rendre au travail. Je sens que ça part mal tout ça. En plus, Mehdi est encore super énervé quand il retrouve Côme et lui balance qu’il ne le croit pas.

Avant ça, on retrouve Côme en avance pour ses examens médicaux où son beau-père décide de l’emmener. S’il est toujours aussi lourd avec son humour de merde, il est attachant à vouloir s’occuper du petit de sa compagne… qui n’en a rien à foutre de lui. Il préfère aller à la recherche de la chambre d’Iris pour retrouver Olivia.

De son côté, Mehdi passe une journée qui s’améliore petit à petit quand il retrouve Agathe avec un patient. Il l’aide à soigner le patient et ça mène à une bonne surprise à la cafétéria de l’hôpital : Agathe qui lui propose d’être kiné. Il se fait tout de suite des films et c’est super touchant à voir, même si sa joie est de courte durée : son grand-père débarque pour l’engueuler d’avoir volé une moto du garage. Evidemment.

Loin de l’hôpital, on retrouve Louise et Roxane qui ont donc gardé le contact. Ce n’était pas gagné cette amitié à l’origine pourtant, mais Louise est vraiment ce dont Roxane a besoin pour l’aider dans sa recherche d’emploi. Elle commence par une boutique de prêt-à-porter… et ça se passe super mal quand on lui dit que l’apparence est importante et qu’on lui demande sa taille. Pourtant, franchement, c’était prévisible dans une boutique de vêtements et elle avait affaire une patronne vraiment cool.

Malheureusement, ça réveille les complexes de Roxane qui se compare ensuite à sa sœur jumelle en sortant d’un bain où elle avait déjà du mal à regarder ses jambes si maigres. C’est tellement triste : elle enchaîne avec une descente dans le frigo pour manger tout ce qu’elle y trouve. Cette rechute est horrible.

Elle se change pourtant les idées pour la soirée quand elle reçoit un message de Thomas lui donnant RDV, avec Mehdi – s’excusant auprès de son grand-père, c’est chou mais inquiétant pour le grand-père, je regarde trop de séries -, devant la chambre de Clément. La réunion des bracelets fait beaucoup de bien à la série, autant qu’à Clément, ce qui redonne vraiment le smile. On les voit s’enfuir de l’hôpital avec l’aide de Mehdi… qui récupère aussi Côme au passage.

Ouep, Côme, dix ans à peine, monte dans la voiture de Thomas avec plein d’autres adolescents. Bof, le beau-père… surtout qu’il ment à Nathalie putain. C’est chaud quand même, d’aller mentir à sa compagne sur la localisation de son fils amnésique. On a connu plus malin.

Pendant ce temps, Côme et les autres bracelets se rendent aussi vite que possible à la gare pour dire au revoir à Louise, dans une scène qui nous réunit tous les bracelets. C’est vraiment beau à voir et ça redonne le smile, même si c’est triste également de voir partir Louise qui aura réussi à me faire rire encore beaucoup dans cet épisode.

Du rire aux larmes, il n’y a que quelques secondes, puisqu’on enchaîne sur la scène la plus violente de l’épisode, où Thomas annonce à Clément qu’il a failli se suicider et ne l’a finalement pas fait parce qu’il pensait à Clément. C’est fou : la scène n’apporte rien de nouveau, mais quelques violons et le très bon jeu des acteurs permet de vraiment ressentir toutes les émotions. Dans le même genre, on a Nour aussi, qui découvre son sein coupé…

Et puis, évidemment, il y a le cliffhanger, avec Mehdi qui rentre chez lui pour mieux découvrir que son grand-père n’y est pas. Comme je m’y attendais depuis le début de l’épisode où il était si parfait, il se retrouve évidemment hospitalisé avec un arrêt cardiaque pour conclure tout ça. Ah, quelle horreur. J’ai eu beau la voir venir, cette fin d’épisode, elle fait mal au cœur, vraiment.

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.