Council of Dads – S01E09

Épisode 9 – Stormy Weather – 20/20
Je n’étais pas prêt du tout pour cet épisode qui est en fait la fin de saison (et série), écrite en deux parties. Pour moi, j’avais encore un peu de répit avant d’en arriver à un sentiment de toucher à la conclusion… La série prouve qu’elle est capable de beaucoup de choses et d’envoyer du lourd, même après tous les rebondissements déjà explorés dans les huit épisodes précédents. J’ai donc adoré, tout simplement.

> Saison 1


Spoilers

109.jpg

My sixteen year-old is driving into a hurricane, Oli.

C’est parti pour ce qui est finalement l’avant-dernier épisode de la série… En effet, NBC a décidé d’annuler la série, ce qui est vraiment une très mauvaise décision à mon avis, concluant une série de mauvaises décisions de leur part en ce qui concerne sa diffusion et sa promotion. Pour moi, il y avait moyen de continuer ça pendant encore un bon moment, il y avait la carrure pour deux ou trois autres saisons malgré sa rapidité. Et ça va tellement finir sur un cliffhanger !

Tant pis pour moi ! Et peut-être aussi pour vous, car si vous lisez cette critique, c’est sûrement parce que vous aimez bien la série. L’épisode du jour reprend le lendemain du précédent, avec Luly qui veut faire en sorte que son article soit retiré du site internet qui lui a volé. Pas de bol pour elle, le journal a carrément décidé de publier, toujours sans son accord, dans tous les journaux de la ville. Bref, c’est le début de la célébrité pour elle, mais ce n’est pas exactement ce qu’elle souhaitait.

Au moins, ça lui permet de faire la connaissance de Denise, sa voisine. Elle décide ensuite de se rendre au restaurant pour se confier à Larry. Elle a besoin de l’aide d’un de ses pères pour gérer la situation, quoi. Pourtant, Larry a un peu autre chose à faire : Margot est débordée par la tempête, parce qu’elle doit s’occuper du restaurant et ne sait pas comment faire, surtout qu’elle découvre que c’est une tempête tropicale. Pas évident, tout ça.

Je veux dire, elle est obligée de mettre les papiers sous plastique, tout de même. J’ai bien aimé la voir pote avec Larry, je ne m’y attendais vraiment pas à cette amitié, surtout quand on voit d’où ils reviennent. Pourtant, ça fonctionne bien, de même que ça fonctionne de voir Larry s’inquiéter pour sa fille qui ne veut pas évacuer ou être celui qui rappelle à Luly qu’elle doit aussi protéger sa maison de la tempête qui approche. C’est bien beau d’avoir une tempête personnelle en cours, Luly, mais s’occuper de tes économies peut être une bonne idée aussi, effectivement.

La météo est donc à l’orage, et ça fait peur à JJ qui vient chercher de l’aide auprès de Théo. Ce dernier s’amuse à lui faire peur, puis JJ organise la maison avec Charlotte et va réveiller sa mère. Celle-ci en profite pour découvrir que Théo lui en veut toujours de ne pas pouvoir aller s’installer à Las Vegas, ce qui, selon lui, provoque aussi sa rupture avec Jules. Oh, c’est dommage. Bon, on n’aura pas trop eu l’occasion de voir tout ça se développer de toute manière, elle ne manquera pas vraiment !

Theo continue en tout cas de se confier à Anthony qui découvre la tempête en cours à la télévision et s’inquiète pour eux, alors que Robin et ses enfants abandonnent le chien, porté disparu, pour se rendre au plus vite chez Oliver, dont la maison, plus dans les terres, est beaucoup plus sûre.

Pendant ce temps, Oliver se plie justement en quatre pour faire plaisir à sa mère porteuse… et cela la fait culpabiliser de lui cacher son lourd secret. Ben oui, connasse, ce serait peut-être bien de lui dire la vérité plutôt que de te comporter comme ça. Je suis vraiment énervé, parce que je ne comprends pas comment elle peut cacher une information pareille. Evidemment, Sage, la mère-porteuse, n’est pas ravie de voir Robin débarquer avec sa famille.

Oliver, lui, est content et compte sur elle pour parler à Sage et tenter de comprendre ce qu’il se passe. S’il savait ! Robin fait donc ce qu’elle peut pour sympathiser avec Sage et lui conseiller de parler à Oli et Peter. J’aime bien la manière dont les personnages nous font accrocher à Sage, parce qu’effectivement, sa culpabilité d’être malade et de savoir que le bébé la verra mourir puisque le couple veut la garder dans la famille. C’est presque beau… mais ça n’empêche qu’elle abuse de ne pas en parler aux futurs pères. On sent bien, cela dit, que ça sera le cas.

La conversation entre Robin et Sage est interrompue par Charlotte qui n’a plus de réseau et qui permet à Robin de prendre conscience que Theo n’est plus là. En interrogeant JJ, elle finit par comprendre ce qu’il se passe : Theo est retourné chez eux pour sauver le chien, possiblement resté coincé dans la cave où il risque de se noyer, selon JJ. Ni une, ni deux, Robin se précipite après son fils, forcément. Clairement, affronter ensemble ce qui vient d’être déclaré comme étant un ouragan les aidera à se réconcilier, et c’est tant mieux. Par contre, le côté ouragan n’arrange pas du tout Anthony, qui déplace des montagnes pour se rapprocher autant que possible de sa famille.

Sa famille étendue, en tout cas. Et ils font bien de la merde avec Theo qui se précipite au cœur de l’ouragan pour peut-être sauver son chien. En arrivant, il découvre qu’il est là pile à temps : le chien est bien enfermé dans la cave qui est en train d’être submergé. Comprenant que la porte est ouverte, Cow-boy, le chien, s’enfuit… pour mieux revenir en arrière quand il entend Theo tomber dans l’escalier. Ben oui, avec l’eau, il glisse. Et en bon boulet, il se tord la cheville, puis perd sa lampe-torche. Bref, il se retrouve dans le noir bien vite.

De son côté, Robin utilise ses connaissances – Sam – pour convaincre un officier de la laisser passer sur le pont qui la sépare de l’île, et donc de Theo, mais aussi de l’ouragan. Elle retrouve Theo et le chien à temps, mais ce n’est pas une super nouvelle tout de même : la cheville de Theo est tordue certes, mais elle est surtout coincée dans l’escalier, ce qui la force à prendre des mesures radicales pour le libérer.

Une fois que c’est fait, il continue d’être un adolescent particulièrement insupportable. Franchement ! J’ai envie de bien l’aimer le Théo, mais son discours comme quoi il est banal et n’a rien de spécial… Urgh. La crise d’adolescence, quoi.

Elle réussit heureusement à le faire changer d’avis, puis à stabiliser sa cheville dans la voiture. Ce faisant, elle peut s’ouvrir à son fils et lui expliquer qu’elle s’est certes chargée des urgences ailleurs, mais qu’elle sait qu’il est là et qu’il sera un très bon adulte. J’aime beaucoup la manière dont la scène est gérée, même si c’est très américain comme manière de faire de gérer tout ça dans la tempête. Une vraie série, quoi !

Theo découvre donc la vérité sur Anthony et le prend super mal, mais au moins, ça lui permet de se réconcilier avec sa mère pour détester quelqu’un d’autre. Pas de bol, il va falloir qu’il se fasse à la présence d’Anthony dans sa vie malgré tout, puisque Luly lui a pardonné et surtout puisqu’il débarque au dernier moment pour aider de justesse Robin et Theo. Ben oui, au moment de partir, ces deux-là sont finalement coincés par un arbre qui s’écrase à l’arrière de la voiture. Une affaire de secondes avant qu’ils ne soient écrasés, eux aussi !

Anthony sort donc de nulle part pour leur venir en aide et la réaction de Robin en dit long : elle ne s’attendait pas à le voir et est bien forcée de reconnaître que même si elle lui en veut, il va lui être très, très utile.

En parallèle de tout ça, Sage prend la décision de quitter la maison d’Oliver, dont Peter et Tess sont absents pour l’ouragan, c’est malin. Elle explique à Oliver qu’elle ne veut plus leur donner le bébé, parce qu’ils ne sont pas bons pour elle. Ah ! C’est tout l’inverse. Le courant coupe pile à ce moment-là. Il ne manquait plus que ça. Ils ont heureusement un milliard de bougies avec eux, et ça force Sage à rester en place. Enceinte de plusieurs mois, ce n’est pas comme si elle pouvait se permettre de quitter la maison en plein ouragan.

Enfin, ouragan ou pas, elle est sacrément limitée dans ses déplacements quand elle se rend compte qu’elle est en train d’accoucher alors qu’Oliver était en train de tenter son meilleur discours pour la convaincre de lui donner malgré tout son bébé. J’ai beaucoup aimé la scène, surtout que ça pousse Oliver dans ses retranchements, alors même qu’il a peur des ouragans.

Il se retrouve à devoir gérer trois enfants de Robin et un accouchement à la fois, et les scénaristes se débrouillent plutôt bien dans ses scènes, rendant Charlotte sacrément attachante dans la manière dont elle s’occupe de JJ, puis d’Oliver qui est stressé et lui confie que le bébé qu’il va devoir faire naître n’est peut-être pas le sien. J’aime vraiment beaucoup Charlotte, et c’est dommage, j’aurais adoré une saison 2.

Finalement, Oliver se retrouve à devoir faire accoucher Sage, et c’est à ce moment-là que celle-ci se retrouve à lui annoncer qu’elle est malade. Malgré sa maladie, il va de soi qu’Oliver reste à ses côtés pour l’aider à supporter les contractions, dans une scène très belle. Cela fait un bon cliffhanger de savoir que les choses avancent dans le bon sens pour eux.

Pendant ce temps, Luly et Larry se rendent chez la fille de ce dernier et Luly fait tout ce qu’elle peut pour s’assurer que la fille soit en sécurité. Etant nul en géographie américaine, je comprends donc enfin que la série se déroule depuis tout ce temps à cheval entre une île et le continent. Bref. Le but est de faire en sorte que la fille de Larry, sa petite-fille et le cochon d’Inde ne restent pas sur l’île pendant l’ouragan. Dans le genre, Luly est plutôt convaincante.

Lauren accepte donc de les suivre, mais pas pour aller chez Oliver. Non, à la place, ils se rendent chez Luly, et c’est une bonne chose parce que ses travaux de consolidation de la maison réussissent à résister à l’ouragan et l’inondation. Ouep. Evan et Larry ont fait du très bon travail et Luly se retrouve à devoir accueillir tout le quartier. Et tout le quartier aime forcément beaucoup le projet d’Evan et Larry, ce qui signifie que tout le monde admire Larry dans la maison, même sa petite-fille.

Oh, par contre, pour Lauren, c’est plus compliqué que ça. Elle a en effet lu l’article de Luly et comprend que Larry peut être un bon père. Au fond, elle le savait déjà puisqu’elle a eu un joli début d’enfance, avant qu’il ne s’enfonce dans l’alcool. Cela n’empêche pas qu’elle part désormais du principe que son père n’a pas vraiment sa place dans sa vie. Bien sûr, Larry entend tout ça et le vit plutôt mal… on dirait même qu’il nous fait un début de crise cardiaque, mais ce n’est pas bien sûr. Je pense que ce qui me fait penser ça, c’est qu’on enchaîne les cliffhangers et que ça ressemblait vraiment à une fin de saison.

Il reste toutefois un épisode la semaine prochaine… Il y a tant à gérer, je ne sais pas s’ils réussiront à tout conclure, ni si c’est ce qu’ils avaient envie de faire. En tout cas, ça promet un excellent épisode encore la semaine prochaine, surtout que JJ et Charlotte découvrent que Scott n’était pas le père de Luly, eux aussi. Ben oui, plutôt que de dormir, trop inquiets de ne pas savoir où sont Robin et Theo, ils décident de lire le journal… Aïe.

bonus Oliver Sage

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.