Blindspot – S05E07

Épisode 7 – Awl In – 16/20
Je ne sais pas ce qui m’arrive, mais j’aime bien cette saison depuis quelques épisodes. J’accroche bien à l’action pour le moment et je trouve que la nouvelle intrigue colle plutôt bien pour conclure la série en faisant le tour de ce qu’il restait à gérer. Bref, c’est plutôt chouette et j’ai bien aimé les personnages cette semaine… même ceux qu’habituellement, je n’aime que moyennement. Tout ça est bien aidé par la méchante de cette saison que je ne peux plus m’encadrer !

> Saison 5


Spoilers

507.jpg

If we can’t destroy the Zip, we use it.

Une fois de plus, la série commence par un cauchemar de Jane, et ce n’est pas exceptionnel à voir : elle craint de voir Kurt devenir amnésique et ne pas la reconnaître, à cause des révélations du cliffhanger précédent. Elle s’imagine que Kurt pourrait en arriver à lui tirer dessus, tout de même. Allez, c’est bien, ça rend Jane un peu plus humaine de savoir qu’elle dort mal, on va dire.

À son réveil, elle explique à Kurt qu’elle a envie d’essayer de négocier avec Madeline… Heureusement, il est assez malin pour lui faire entendre raison. Pendant ce temps, il n’y a que Patterson qui bosse vraiment, comme d’habitude. Rich essaie bien de réparer le bunker, mais ce n’est pas très utile. Allez, je suis mauvaise langue, il apporte une jolie solution dans cette même scène… mais je tourne autour du pot dans ce paragraphe, venons-en au fait.

Patterson a trouvé l’usine où le ZIP était produit par Madeline, et Rich trouve un moyen d’envoyer le virus de Madeline, celui dont elle s’est servie pour les faire tomber. C’est super efficace et ça permet de détruire une bonne partie de la production de Zip de Madeline. Oui, mais pas tout !

Cela énerve particulièrement Ivy, qui la confronte, mais Madeline reste bien tranquille face à cette information, n’ayant pas la moindre réaction, en fait. Par contre, la série se fait plaisir à nous la faire détester avec son petit sourire en coin qui n’arrête plus d’être montré en gros plan. Ouep, Madeline a déjà la solution : elle a d’autres stocks pour créer du Zip. De toute manière, de son côté, Madeline se retrouve donc en tête pour devenir vice-présidente et Ivy lui fournit carrément la mère de l’enfant de Kurt.

Ivy a réussi à la retrouver grâce à une information que Kurt a laissé s’échapper – bien sûr Ivy se garde bien de dire qu’elle avait Kurt en otage : Alison avait emmené sa fille à l’hôpital. Bon, cette dernière a disparu de la vie d’Alison, en revanche. Alison, elle, est vraiment très douée pour contourner la ligne d’attaque de Madeline dans son interrogatoire, s’arrangeant donc pour avoir toujours une bonne réponse pour justifier ses actions qui pourraient être mal vues.

Le seul problème, c’est que Madeline peut abuser de son pouvoir et du Patriot Act en l’accusant de terrorisme, histoire de la faire parler. La série est toujours aussi longue que d’habitude sur ce genre de scènes, faisant traîner les choses autant que possible. Bien sûr, Madeline menace la fille d’Alison pour tenter de la faire parler, mais ce n’est pas comme si elle risquait de dire quoique ce soit.

Poussée dans ses retranchements, Alison finit par accepter de faire tout ce que voudra Madeline, du moment qu’on lui laisse récupérer sa liberté et retourner auprès de Bethany. Oups, faire tout, vraiment ? C’est risqué.

Pendant ce temps, nos héros ne quittent pas le bunker grâce au virus. La série fait ainsi pas mal d’économies, même si c’est assez étouffant comme épisode pendant dix minutes de les voir s’agiter dans le bunker. En tout cas, plus on avance dans la saison, plus ils ont une longueur d’avance sur Madeline, notamment en ayant accès à toutes ses conversations.

Grâce à ça, ils comprennent que le Zip existe encore malgré le virus et la destruction d’un entrepôt complet – ce qui énerve bien sûr Ivy. Il faut donc mettre sur pied un autre plan. Au bout de dix minutes, donc, Rich et Tasha font équipe ensemble pour se rendre à Tripoli, grâce à l’aide d’un énième contact de Rich, Dan. Leur nouveau but est de mettre des traceurs sur le Zip, une belle idée de Tasha. De belles idées, elle en a beaucoup !

Ainsi, elle se retrouve coincée dans un avion en direction de la Jordanie parce qu’ils sont arrivés trop tard pour mettre en place des traqueurs. J’ai beaucoup aimé ce rebondissement, même s’il était un peu grossier comme cette série sait si bien le faire. Non seulement, Zapata embarque dans l’avion sans que personne ne s’en rende compte, mais en plus, elle se retrouve coincée avec Greg, le fils de Madeline. Ben voyons.

Il s’avère que Madeline occupait pendant tout ce temps son fils, tout en le maintenant à l’écart de ses vraies intentions. Le pauvre pense donc fournir des vaccins en Jordanie quand en fait, il trimballe du Zip. Tasha joue le tout pour le tout en se faisant passer pour une autre afin d’avoir plus d’informations, mais aussi afin de tenter de placer les traqueurs sur le Zip. Oh, la couverture ne marche qu’un temps, parce que Greg finit par se souvenir d’où il a déjà vu le visage de Tasha.

Malgré tout, elle a clairement gagné sa confiance avec son rôle et il l’écoute quand elle lui raconte tout le plan de Madeline. Puis, bon, en tant que médecin, il a déjà entendu parler du Zip, alors il est légèrement embêté par ce que lui raconte Tasha. Il faut dire qu’elle dépeint Madeline comme le monstre qu’elle est, et elle sait bien de quoi elle parle puisqu’elle était à côté d’elle pendant des mois pendant les saisons 3 et 4. Ah, ça me rappelle de bons et de mauvais souvenirs à la fois… Et il se passe la même chose pour Greg, ma foi !

Autant tout le reste de l’équipe traverse les continents en dix minutes, autant leur vol prend tout l’épisode, ou presque. Finalement, Greg hésite, mais n’a pas le temps de vérifier sa version de l’histoire, devant retourner à sa place, sans savoir s’il dénoncera Tasha ou non. Il ne le fait pas, ce qui permet à Tasha de lui laisser un numéro à contacter si jamais il veut les aider.

Comme cette intrigue ne suffisait pas à remplir l’épisode, nous suivons aussi une nouvelle mission pour Jane et Kurt, qui est sensiblement la même que Tasha. Craignant un échec de sa part, ils partent en Hongrie pour mettre des traceurs sur le Zip qui s’y trouve. Tout se passe bien, jusqu’à ce qu’un accident projette du Zip en direction de Kurt. Ah, c’est con, ça. Et un peu stressant pour eux.

Par chance, Kurt porte une veste – et une perruque dégueulasse – donc le Zip ne touche pas sa peau et il n’oublie rien. Concernant la perruque, on notera que c’est seulement dans cet épisode que Jane a droit à son horrible perruque blonde qui a servi de promo à cette saison. Tout se passe bien pour eux, comme toujours, jusqu’à ce qu’ils soient interrompus, comme toujours aussi, interrompus par l’arrivée d’Ivy.

Celle-ci les force à désactiver le traceur et prendre de nouveaux risques pour l’activer par la suite, mais révèle aussi bien malgré elle à Jane et Kurt qu’Alison est en présence de Madeline. Ils n’auraient pas mis longtemps à le découvrir de toute manière, puisque la méchante force Alison à faire une conférence de presse où elle demande à Kurt de se rendre aux autorités pour le bien de Bethany. C’est tellement n’importe quoi comme calcul, mais je comprends Madeline qui veut juste marquer un grand coup en s’assurant que Kurt sache qu’Alison est en sa possession – et donc peut-être Bethany. Par contre, moi, je suis détraqué, j’ai eu l’impression qu’Alison faisait des mouvements suspects pour faire passer un message à Kurt. Je dois avoir vu trop d’épisodes de la série.

Bien sûr, Madeline ne respecte pas son deal avec Alison : une fois la conférence de presse terminée, elle lui annonce qu’elle désormais placée sous protection policière. Une chose est claire en tout cas : Madeline est une méchante terrifiante et sacrément efficace. Je ne la supporte plus. Son sourire, mais au secours.

Elle se débarrasse donc d’Alison en espérant qu’elle fera sortir Kurt de sa cachette ou qu’elle la mènera à Bethany. La fin d’épisode nous fait ensuite la surprise de nous montrer que le vol Jordanie/USA est bien plus rapide : Greg vient rendre visite à sa mère et découvre que Tasha n’avait peut-être pas tout à fait tort quand celle-ci refuse de lui fournir le rapport d’autopsie de son père (chelou comme demande) et ne semble pas si émue que ça qu’il ne soit pas là pour la voir devenir vice-présidente. Pas si maligne que ça ! C’est en tout cas marrant de voir qu’il n’ose pas boire dans le verre que sa mère lui tend.

Tasha gagne donc un allié de poids dans cet épisode, parce que clairement il va les informer et leur permettre d’avoir une longueur d’avance. Elle ne trouve pas tout à fait que c’est une victoire pour autant puisqu’elle s’en veut d’avoir dû lui dire la vérité et qu’elle n’aime pas l’idée d’avoir perdu le Zip. Si elle savait ce que les scénaristes réservaient à Greg !

Evidemment que son manque de discrétion est repéré par Madison. En bonne cinglée, elle enlève donc son fils et lui injecte le Zip. La performance d’actrice est remarquable et je vous le dis tout de suite : je ne pourrais plus jamais voir cette actrice dans un autre rôle qui est censé nous faire l’aimer. Là, elle condamne donc son fils à l’amnésie, mais aussi à la prison à vie, sachant qu’elle n’a pas l’intention de s’occuper de lui ou de le revoir. Dommage, je l’aimais bien, il aurait pu être un bon allié et love interest pour Tasha.

Sinon, concernant Alison, je ne suis pas si fou que ça : évidemment qu’elle laisse un message caché à Kurt. Ses gestes étaient si mauvais et grossiers, ça se voyait. Ainsi, ça permet à Kurt de comprendre qu’elle veut qu’il continue à faire tomber Madeline. Le message s’adresse aussi à un autre agent dont je sais que je devrais me souvenir, mais j’ai un doute. C’est l’ancien allié de la CIA, non ? L’agent de liaison de Tasha. Je crois. On verra la semaine prochaine, flemme de trop rechercher, j’avoue ! En tout cas, c’est donc lui (et Alison !) l’agent qui envoie des messages à l’équipe (ce n’est donc pas Reade ? Mince !), alors que Madeline obtient une nouvelle information possiblement capitale pour faire tomber l’équipe. On verra bien.

> Saison 5

2 commentaires sur « Blindspot – S05E07 »

  1. On se croirait revenu dans Alias, avec des voyages qui se font à la vitesse de la lumière. En quelques heures (disons moins de 24h), Ivy est allée de New York en Hongrie et retour à New York, idem pour Greg dans un seul sens, la Libye, la Jordanie et la planque de nos amis sont donc à quelques encablures les unes des autres puisqu’ils y vont et en reviennent plus vite que si je faisais Bordeaux-Angoulême.

    Bon j’avais aussi bien compris qu’Alison envoyait un code à Kurt, ce n’est pas du tout le genre de femme à pleurnicher et s’essuyer les yeux comme ça. Et j’ai trépigné jusqu’à la fin car j’ai pensé que personne n’allait le remarquer !

    C’est bien l’ancien partenaire de Tasha à la CIA qu’on voit à la fin (Jake Keaton – je suis allée voir sur imdb – il n’était pas mort, lui ?) et heureusement que je lis ton article car j’ai cru que c’était un appel de Madeline qu’il recevait (je n’étais pas bien réveillée ce matin quand j’ai vu l’épisode), du coup je suis allée revoir la scène et ouf, c’est effectivement lui qui aide les fugitifs.

    En revanche, je me demande bien ce qu’est le document (ou photo) que montre Ivy à Madeline à la fin. Ça n’augure rien de bon et ça m’inquiète, surtout que Madeline fait son sourire de fourbasse !

    J'aime

    1. C’est même pire qu’Alias, parce qu’eux, ils doivent en plus contourner les douanes en théorie puisqu’ils sont recherchés par toutes les polices (bon, pas Greg, le pauvre).
      Au-delà du fait qu’Alison pleurniche, le mouvement de doigt est juste pas naturel du tout ! Donc comme toi je me disais que soit il faisait exprès, soit c’était super mal joué aha Je le dis dans la critique d’ailleurs que je me sens bête car il reste une minute d’épisode et c’est pas encore révélé ahaha
      Pour Keaton, je pensais aussi qu’il était mort, d’où on hésitation :’) Du coup, ben je sais plus trop, j’avoue. Avec cette série de toute manière… A tout moment j’attends que Madeline révèle que Reade est en vie au dernier moment pour les empêcher de contrecarrer ses attaques !!
      Fourbasse, c’est tellement le mot parfait pour elle… Je ne sais pas trop quoi en penser. Elle pourrait tout à faire avoir une photo de Keaton en vie, non ? On saura vendredi prochain, j’imagine, soyons patients.

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.