Home for Christmas – S01E02

Épisode 2 – Heavy Dating – 19/20
OK, c’est peut-être un peu surnoté… mais la série réussit à être la fois très drôle et très touchante dès son deuxième épisode, le tout avec une écriture qui ne fait pas de faux pas et reste crédible d’un bout à l’autre. C’est surtout ça qui fonctionne avec cette série : chaque personnage ressemble à quelqu’un qu’on pourrait croiser dans la rue. Et pourtant, on ne vit pas dans le même pays ! Comme quoi, certaines choses sont universelles.

> Saison 1


Spoilers

Un rencard au mois de décembre devant Love, Actually ? Quelle angoisse ! Je comprends le personnage masculin de cette série qui déteste le film… et j’ai tellement ri de le voir descendre le film pourtant culte. Je n’ai jamais compris ce succès, mais en tout cas, la série me fait bien marrer avec cette scène. Le type a beau ne pas aimer le film, le défaut n’est pas là mais dans le fait qu’il n’écoute pas du tout Johanne et est horrible avec elle.

Johanne raconte tout à sa colocataire à la fin de ce rencard, et celle-ci est vraiment marrante. Elle s’arrange donc pour mettre à jour le profil de Johanne, et avec elle, le profil est tout de suite beaucoup plus actif. Ben oui, évidemment qu’un profil en ligne pour Johanne est forcément au top !

Dès le 4 décembre, Johanne se retrouve donc embarquée dans une escape room. C’est énorme, par contre, deux rencards en deux soirs ? Je veux bien qu’elle soit motivée à trouver quelqu’un dans les 20 jours à venir, mais elle a un sacré emploi du temps pour une infirmière. Quoi ? Comment ça, je réfléchis trop ?

Peut-être que Johanne devrait réfléchir un peu plus, elle aussi, parce que le rencard est hyper angoissant, avec un type énervé d’un rien. Il n’arrête pas de parler, détruit une partie de l’escape room en s’énervant et ne lâche pas Johanne ensuite quand tout ce qu’elle veut est être libérée de ce cinglé. Par chance, elle tombe sur le barman de l’épisode précédent, qui semblait s’intéresser à elle.

Il est littéralement son sauveur, parce que son rencard est atroce avec elle et ne la lâche vraiment pas, même en présence du barman. C’est tellement triste ce genre de profil, je le reconnais, lui, on l’a tous croisé un jour dans nos vies. En tout cas, il est vite expédié et il est de plus en plus évident que le barman est intéressé par Johanne.

Décidément, la ville doit être minuscule ! Elle tombe sur une de ses amies qui s’impose dans la conversation, sans vraiment se présenter, et Johanne en oublie totalement le barman super mignon qui voulait juste l’écouter. Elle décide finalement de laisser son amie avec le barman pour aller bosser ? Pourquoi ?

On repart donc sur l’intrigue de la fumeuse du premier épisode, qui est une patiente avec laquelle Johanne s’entend drôlement bien, au point de lui demander quelques conseils de drague qui m’auront fait marrer. La série cherche clairement à faire de l’humour et ça fonctionne… jusqu’à ce qu’elle ramène un clown. Il est là pour faire rire les enfants malades, mais bon, Johanne profite un peu du spectacle.

Cela ne plaît pas du tout à sa cheffe qui l’envoie s’occuper d’un patient, que Johanne connaît parce qu’il est un homme politique. Elle se laisse embarquer par lui à une petite pause sous la neige… mais ça se termine mal. Certes, elle sympathise avec, mais elle est vite grillée par sa cheffe qui est insupportable avec elle. Une fois de plus…

Vraiment, cette héroïne fait un peu de la peine. Sa coloc la force toutefois à accepter un rencard le lendemain, et elle finit ainsi en salle de sport avec un vrai sportif. Le type est un beau gosse, c’est clair, mais il est assez insupportable niveau sport. Elle prend tout pour une compétition et finit par tomber de son vélo elliptique. Le problème, c’est qu’elle a l’air plus gênée qu’autre chose quand le type a des gestes d’affection pour elle…

C’est étonnant. À vue de nez, tout semble bien se passer, mais quelque chose ne lui va pas, sans qu’on ne puisse vraiment savoir quoi. Le type veut pourtant le revoir dès le lendemain – lendemain matin parce que parfois Johanne bosse tout de même. Le rencard ? Un petit tour de ski. Ah oui, on ne vit pas dans le même pays clairement.

Le problème, c’est bien sûr que le type étant hyper sportif, il n’a aucun mal à monter la piste de ski… et il se transforme en coach sportif plutôt qu’en rencard. C’est si dommage. Monsieur Parfait devient Parfait Connard, et il m’a fait de la peine sur la fin. Il est atroce avec elle, hein, mais il n’a pas trop l’air de s’en rendre compte. Johanne passe donc la matinée à tenter de rattraper son rencard qui se moque gentiment d’elle.

Elle le prend mal et s’énerve, et je la comprends, mais je le comprends aussi, et… En fait, c’est vraiment bien écrit comme série. Et ça reste drôle de voir Johanne débarquer au boulot avec ses skis. Elle pète un câble sur les rencards, se trimballe les skis comme elle peut et n’arrive même pas à se changer sans rencontrer de nouvelles galères. Oh. Elle est touchante cette héroïne, franchement. Sa boss la voit galérer et se moque d’elle, mais l’ambiance n’est plus tellement à l’humour pour nous.

On est surtout triste de voir Johanne en pleine dépression. Le temps de sa douche, sa coloc s’occupe toutefois d’accepter tous les profils sur l’application pour s’assurer que Johanne puisse avoir à nouveau un rencard, avec un certain Jonas. Il est trop jeune pour elle, lui propose un rencard en boîte et… ils sont mignons comme tout ensemble. Pfiou, la série les enchaîne, je suis épuisé pour le personnage de Johanne. Trop de rencards en si peu de temps. C’est le schéma classique de bien des rom-com, mais j’ai de la peine !

L’épisode se termine toutefois par une longue, longue, scène de sexe avec ce jeune rencard. Peu de subtilité ici : Johanne atteint l’orgasme une fois qu’elle est sûre que les parents de son nouveau mec ne rentreront pas. Humph, je suis sceptique face à ce Jonas, on verra. La dernière scène était trop longue pour moi, par contre, pas besoin de voir tout ça pour comprendre ce qu’il en est. En plus, il était plus que l’heure d’aller me coucher (j’ai vu ça hier soir).

Dommage, j’aurais bien enchaîné toute la saison, finalement.

> Saison 1

2 commentaires sur « Home for Christmas – S01E02 »

  1. Moi aussi j’ai cru que c’était sa boss qui se moquait en la voyant galérer mais tu verras plus tard qu’en fait ce sont deux personnes différentes mdrrr. Bon et la scène à la fin est beaucoup trop longue 🙈

    J'aime

    1. Ah zut, je voulais modifier avant de poster ahahah
      Oui, je n’ai pas compris l’intérêt de la longueur de cette scène, mais bon, c’est ça les séries européennes !

      J'aime

Répondre à poluss77 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.