Sept clichés TV sur… Les courses de Noël

Salut les sériephiles,

Joyeux Noël à tous ! Encore. Désolé pour hier soir, je me suis laissé déborder par l’organisation du réveillon hier, ce qui fait que je n’ai pas pu publier l’article que j’avais prévu et commencé : celui-ci, tout simplement. Voici donc ce que vous auriez dû lire hier :

1.Personne ne fait les courses comme dans How I Met Your Mother
C’est un truc que j’avais déjà relevé dans de précédents articles, il me semble, mais c’est quand même merveilleux le monde des séries où il suffit de changer d’épisode pour que d’un coup tout soit décoré et prêt. Personne ne semble avoir à faire les courses pour de la déco, des cadeaux ou de la bouffe. Et ça, vraiment, c’est un cliché on ne peut plus FAUX. Enfant, j’avais envie de croire que tout ça était simple, mais à la vérité, même en faisant beaucoup de courses en ligne (les joies de la livraison simplifiée en région parisienne), on finit toujours dans les magasins à un moment ou à un autre.

2. Quand on les fait, la liste n’est pas vraiment prête à l’avance, comme dans Fais pas ci, fais pas ça
Autre truc fascinant dans les séries quand il s’agit d’aller faire les courses, les personnages semblent avoir une liste hyper approximative de ce dont ils ont besoin, même pour un repas de réveillon. C’est apparemment une fois dans le magasin qu’il leur vient l’idée de réfléchir à ce dont ils ont besoin… Et là pour le coup, le cliché est tellement FAUX que personne ne peut y croire : déjà en temps normal, on fait une liste pour ne pas passer cinq heures dans le magasin, mais dans le cadre d’un réveillon, tout est anticipé normalement.

3. On peut acheter son cadeau le 24 comme dans Home for Christmas
Autre exception aux magasins dans les séries, si personne n’y fait de courses de Noël, il arrive parfois que l’on suive les personnages en train de faire des emplettes le 24. Mais alors, le 24 uniquement. Bien sûr, dans cette série de Noël, il y a une raison qui pousse l’héroïne à aller faire ses achats si tardivement dans le mois, mais ça n’empêche qu’elle fait ça sans que ça ne semble poser problème. Du coup, je suis partagé : il est VRAI qu’on peut faire ses courses et trouver un cadeau le jour J… mais pour l’avoir fait le 23 cette année, c’est compliqué quand même de trouver son bonheur.

4. Le père Noël est toujours là pour les courses comme dans Zoey’s Extraordinary Christmas
Les rares fois où nous voyons des personnages se déplacer dans un magasin pour Noël, vous pouvez être sûr et certains qu’ils croiseront un père Noël, s’ils ne sont pas eux-mêmes le père Noël d’ailleurs. C’est énervant comme tout parce que si vous avez des enfants, vous devez savoir que le père Noël est loin d’être toujours là : c’est donc FAUX. Oui, il a son stand, c’est sûr, mais comme c’est un job, ben, inévitablement, les magasins ne le paient pas 24h sur 24h. Seulement, peu importe l’heure à laquelle les personnages passeront, eux, ils auront la chance de voir le père Noël. Et de lui parler sans attendre dans la plupart des cas – ou tout l’inverse si c’est ça l’humour de l’épisode. D’ailleurs…

5. Personne n’achète en ligne comme dans Merry Happy Whatever
S’il est un cliché qui restera toujours FAUX, c’est que le peu de fois où on voit des personnages faire des achats de Noël, que ce soit en déco, bouffe ou cadeau, c’est toujours dans les magasins qu’on les retrouve, même si le centre commercial doit être plein et que ça leur prendra la journée. Bon, c’est logique, ce n’est pas bien passionnant de voir des personnages en train de surfer, je pense… mais tout de même ! C’est trop pratique pour ne pas le faire, surtout dans les séries où les personnages vivent dans une grande ville.

6. On a des idées loufoques et des achats compulsifs à l’approche de Noël, comme dans The Simpsons
VRAI, entièrement VRAI ce cliché, on ne peut plus VRAI : plus Noël approche, plus on a des envies d’achat qui ne s’expliquent pas. C’est parfois logique, cela dit : la pub est partout qu’il est difficile de ne pas penser à certains objets et de ne pas avoir de nouveaux besoins. Si je n’ai jamais été aussi radical que Bart dans le tout premier épisode avec son tatouage, il est bien vrai qu’on ne réfléchit parfois pas assez loin quand on est dans les magasins à l’approche de Noël. M’enfin bon, ne regrettons rien, pas aujourd’hui.

7. D’ailleurs, le 24 est extensible à l’infini, comme dans toutes les séries
Cela ne concerne pas que le 24 décembre, mais toutes les journées sur lesquelles les scénaristes se concentrent ont l’incroyable tendance à être interminables. C’est sûrement pour cela que les personnages ont ensuite le temps de trouver tout ce qu’il faut pour le réveillon au beau milieu de la journée du 24 décembre. Dans la réalité, désolé, c’est FAUX : tu vas faire tes courses le 22 décembre et il y a déjà plein de produits en rupture de stock.

Et voilà donc ce que vous auriez dû lire hier soir si j’avais pris un peu moins de temps à préparer mes toasts et blinis dans l’après-midi. Tant pis.

2 commentaires sur « Sept clichés TV sur… Les courses de Noël »

  1. Ce n’est pas Homer mais Bart qui se fait tatouer dans le tout 1er épisode des Simpson… Épisode mythique s’il en est ! ^^
    Alors ils étaient bons ces blinis ?

    J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.