Dans mon radar Spotify

Salut les sériephiles,

La semaine a défilé à toute vitesse et nous voilà déjà un vendredi soir tellement tard qu’il en est presque samedi. Comme j’ai envie de publier avant minuit, je me tourne vers la facilité ce soir en ouvrant mon radar des dernières sorties Spotify. Après tout, pourquoi pas ? Je n’ai pas vu de séries cette semaine, on ne va pas faire semblant… en plus, il y a plein de sorties musicales cette semaine, ça va me compléter rapidement 500 mots et hop, on repart.

Enfin, plein. Il y a surtout trois groupes qui font un comeback chacun, et j’ai envie d’en parler. Simple, efficace, c’est parti :

J’ai commencé ma journée par la découverte de deux nouveaux titres de Muse et… ce fut le soulagement ! Autant j’avais décroché des dernières sorties du groupe, autant là, je retrouve ce que j’aime chez eux. Je trouve que ce titre particulièrement sait reprendre tout ce que j’aimais chez eux, avec une voix du chanteur parfaitement exploitée, sans pour autant oublier de se renouveler. C’est très sympathique, un peu plus électro d’une certaine manière et rythmé comme il faut.

Limite, ça donne envie de danser, ce qui n’est pas toujours le cas avec du Muse. Et concrètement, c’est un rythme qui va pouvoir m’accompagner à plusieurs reprises dans les semaines à venir quand j’aurais du chemin à faire à pied. Je ne sais pas, ça motive, je trouve.

C’est tout le contraire avec ce retour de Coldplay. J’avais espoir en lançant ce feat avec Selena Gomez. En théorie, ça avait vraiment tout pour me plaire musicalement parlant, mais c’est finalement sans plus. Mon plus gros problème avec cette chanson est son manque de rythme, justement.

Cela plaira probablement à une certaine partie des fans de Coldplay, mais moi, les chansons trop calmes ont tendance à m’endormir, et ce n’est pas ce dont j’ai besoin le matin quand je vais au boulot. En plus, je ne sais pas, j’ai l’impression que la voix de Selena Gomez est mal exploitée dans cette chanson. L’impact des paroles est aussi moins important ici que dans la chanson précédente qui faisait bien écho aux protocoles sanitaires, je crois. Oui, oui, Muse a dit qu’ils avaient écrit ça pendant la pandémie, of course.

Coldplay aussi, probablement, mais ça donne l’impression qu’ils agonisent ? OK, j’abuse, mais voilà.

Le seul défaut de ce retour d’Imagine Dragons ? La chanson est beaucoup trop courte ! 2 minutes 45, ce n’est pas assez pour savourer à fond. En tout cas, j’adore : on retrouve le rythme qui m’est si cher et l’originalité du groupe. Je trouve qu’ils arrivent toujours à sortir des chansons entêtantes, marquées par leur manière de faire sans être pour autant un simple produit industriel.

Une seule écoute ce matin a suffi à ce que je l’ai en tête toute la journée – et en même temps, je l’ai redécouverte ce soir, parce que bien sûr je n’en avais retenu que le refrain, qui est assez différent du reste de la chanson. Les changements de ton permanents dans la chanson font qu’on ne capte pas forcément qu’elle est si courte. Pas le temps de s’ennuyer avec eux !

Et pas le temps de s’ennuyer aujourd’hui avec ces trois sorties ? C’est assez dingue, tout de même : voilà trois groupes que j’adore qui redébarquent sans prévenir avec chacun un single inédit. Ca fait plaisir, j’ai l’impression d’enfin entrer musicalement dans 2022, parce qu’autrement, ça ressemblait juste à 2021. Et d’ailleurs, je trouve la chanson d’Imagine Dragons plus réussie que les dernières sorties en 2021… mais ce n’est peut-être que moi.

2 commentaires sur « Dans mon radar Spotify »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.