Once Upon a Time – S07E13

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée de l’épisodes 13 de la dernière saison de Once Upon a Time.

13.jpgÉpisode 13 – Knightfall – 13/20
Kids can be complicated, huh?

Je débute cet épisode quand je ferai mieux de rattraper une comédie car je ne suis pas sûr d’avoir 40 minutes devant moi, mais j’ai peur de me faire spoiler cette saison en laquelle je place quelques espoirs, surtout que c’est la dernière. On commence toutefois sur Alice enfant coincée dans sa tour et se débrouillant malgré tout pour avoir un accent anglais de fou.

La série se permet de nous embrouiller avec un cauchemar d’Alice voyant Hook se faire tuer, avant d’enchaîner sur une nouvelle quête du papa pour sauver sa petite fille. Bon, finalement, j’aurais pu attendre avant de voir cet épisode, nous ne sommes clairement pas sur une intrigue d’épisode qui va me fasciner.

Les choses empirent vite : on retourne ensuite sur Rumple et je suis soulé de ce personnage depuis plusieurs saisons déjà. Il faudrait arrêter de lui ajouter 150 scènes et intrigues en flashbacks, franchement. Et si l’acteur est toujours aussi excellent avec son rire, je ne peux que décrocher chaque fois que je l’entends parce que mon cerveau s’est conditionné pour savoir que ça va être de mauvaises scènes.

Cela ne rate pas : Hook propose à Rumple de le libérer… forcément. Pour cela, il doit récupérer la magie d’un autre pirate. Et juste comme ça, je me suis retrouvé à décrocher véritablement de l’épisode, préférant jouer au Scrabble en ligne que suivre les « complications » inutiles de la vie du pirate – de toute façon, on sait comment ça se termine ce genre d’intrigue.

Hook fait semblant de vouloir tuer Rumple pour obtenir de quoi le libérer, mais finalement, il se fait prendre dans son mensonge et ridiculiser par l’autre pirate demandant un duel public pour le ridiculiser. Au cours de celui-ci, où personne ne meurt, Hook comprend soudainement qu’il a fait une énorme erreur et retourne auprès de sa fille.

C’est trop tard : il a fait passer son honneur avant en participant au duel, et la balle de son ennemi était empoisonnée. C’est comme cela qu’Alice et Hook se retrouvent maudits à ne pas pouvoir s’approcher l’un de l’autre, comme dans les pires cauchemars d’Alice.

À Seattle, la série se concentre aussi sur Alice et Hook, mais comme ils sont ensorcelés, ils n’ont aucune idée de leur lien familial et Roger se débarrasse bien vite de Tilly. On enchaîne comme je le craignais sur une scène avec Rumple parlant de Gothel et de tout un mystère qui ne m’intéresse pas. Eloïse débarque donc au commissariat pour répondre aux questions des détectives sur sa secte.

Des détectives ? Non. Elle veut simplement parler à Roger, forcément, et découvre que le sort n’est pas loin de se rompre pour lui puisqu’il se souvient déjà de son bateau, qu’il dessine.

Gothel/Eloïse se joue ensuite de Tilly en train de péter un câble de la voir interrogée par « Roger », qui n’a absolument aucune idée de ce qui se trame pour lui. Il faut dire ce qui est : moi non plus je ne sais plus trop ce qui se trame, je l’ai dit… j’ai décroché. Roger ramène à Eloïse son premier tableau, du même navire. C’est censé nous passionner sur la psychologie du personnage, mais c’est un peu énorme.

Pour ne pas changer, Eloïse s’amuse à les envoyer sur de fausses pistes et quand ils baissent leur garde pour foncer tête baissée dans son piège, ils ne surveillent plus assez notre petite Tilly qui s’enfuit sans le moindre mal dans une cascade aussi ridicule que peu crédible après avoir possiblement tué l’aveugle.

En essayant de la retrouver, Roger découvre que Tilly a tout contre elle, y compris un tableau de chasse.

Bon, et sinon ? Tout n’est pas à jeter dans l’épisode, mais on repart sur la qualité foireuse des dernières saisons à vitesse grand V et c’est frustrant. En parallèle de cette intrigue ratée, donc, Rony fait une petite walk-of-shame à 6h du matin et tombe « par hasard » sur Henry qui attendait dans sa voiture. Logique. La série aime bien nous prendre pour des idiots, mais ça permet à ce duo de se mettre à jour sur la soirée de la veille, vue dans l’épisode précédent.

Chez elle, Lucy est dépitée de découvrir que le baiser entre sa mère et Henry signifierait la mort de son père. Elle feint donc d’avoir grandi et de ne plus croire aux contes de fées, histoire de demander de manière convaincante (ou pas) à sa mère de ne pas continuer à le voir.

Cela tombe plutôt mal pour Jacinda, mais pour Henry, c’est possiblement une bonne chose, parce qu’il a déjà Ivy qui souhaite l’embrasser entre deux cartons des affaires de sa mère qu’elle tente de trier. Bon, le deuil ne va pas si bien à l’actrice qui jouait mieux quand elle devait juste être une méchante.

Ivy suit donc le conseil d’Henry et se rend chez Jacinda. Les deux sœurs se réconcilient plus ou moins autour du souvenir de leur défunte mère et de leurs peluches, donnant finalement à Ivy l’idée de finir ce que sa mère a commencé puisque Jacinda n’a aucune idée d’à quel point leur enfance est lointaine…

Heureuse de voir que les conseils d’Henry sont bons, Ivy retourne auprès de lui pour partager de la bouffe et des verres de bière d’un bon litre chacun.

En fin d’épisode, Lucy se rend toute seule au bar de Rony pour chercher de l’aide auprès d’elle, et c’est un bon plan car Regina lui avoue être réveillée et savoir qu’elle est sa grand-mère. Les deux passent donc un pacte et lance une énième opération dans la série, pour donner le happy end tant attendu à Henry et Jacinda. C’est au moins un bon cliffhanger parc que j’imagine que ça peut apporter du bon à la suite de la série, mais ce n’est pas suffisant pour sauver l’épisode.

Du coup, cet épisode n’était pas une franche réussite : en se concentrant sur des personnages que je n’aime pas, il m’a rapidement ennuyé, mais au-delà de ça, il reprenait des schémas beaucoup trop usés dans la série. Je me suis arrêté sans regret au bout de trente minutes, pour le terminer une bonne heure plus tard, mais franchement, si j’avais su, j’aurais peut-être privilégié le visionnage d’une autre série.

> Retour à la liste des épisodes

 

 

2 commentaires sur « Once Upon a Time – S07E13 »

  1. Évidemment si tu n’aimes pas les personnages, l’épisode passe mal ! Moi je les aime bien donc ça a été, j’ai trouvé l’épisode très sympa. Après, oui les histoires de Hook et Rumple c’est pas très original mais l’histoire d’Alice et d’Hook est aussi importante que toutes les autres intrigues cette saison donc ça ne peut pas être laissé de côté. Et j’ai surtout aimé que Lucy et Regina s’associent. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pareil, j’ai surtout aimé la dernière scène A-ha !
      Je n’accroche pas du tout à Alice et Hook, c’est fou. Et Rumple et Hook dans le passé, j’en fais une overdose franchement !

      J’aime

Répondre à Frankie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.