The Walking Dead – S08E12

Spoilers

Retrouvez ci-dessous la critique détaillée de l’épisode 12 de la huitième saison de The Walking Dead.

12.jpgÉpisode 12 – The Key – 15/20
So we may have a future from our past

Terrifiant comment n’importe qui souriant en gros plan a rapidement l’air neuneu : même Negan ne peut pas paraître intelligent quand ça lui arrive. Oui, la série est repartie sur son délire de gros plans en début d’épisode.

Negan rend une visite à Dwight, en plein doute sur sa fidélité après sa disparition de quelques heures ? jours ? Pas très longue en tout cas, bien moins longue que ne m’a paru duré cette saison. Negan poursuit son plan de récolte des organes de zombies pour soumettre la colline, même si je ne vois pas bien le rapport – et même si je suis passé à côté de la mise en place de ce plan la semaine dernière tellement la série m’a perdu en cours de route sur les scènes des Saviors qui tournent en rond.

Tourner en rond, c’est aussi ce que fait cet épisode, comme d’habitude, donc. Dwight aimerait prévenir la colline de ce qui est sur le point de leur tomber dessus, mais il est forcé de faire équipe avec Simon par Negan, qui décide de conduire tout seul pour fermer le cortège. Tout seul ? Non, il se permet aussi de draguer Lucille avec la phrase d’accroche la plus plate du monde.

Si Simon a annoncé à ses hommes qu’il ne fallait tuer personne à la Colline, il confie ses doutes à Dwight, lui apprenant que personne n’a peur d’eux, mais qu’ils se battent de plus en plus. Bien vu, le veau, comme dirait l’autre.

Rick et Michonne arrivent à leur tour à la Colline, sans Carl, donc. La série a la décence de nous montrer tout ça de loin. Oh, ça pourrait abréger les choses, mais non, ça prend du temps quand même – c’est juste pour éviter aux acteurs d’avoir trop à jouer j’imagine. Faudrait pas qu’on justifie leur salaire, non. Je sais, je me plains des gros plans, puis des plans larges, je ne suis jamais content, mais faut bien que je critique, c’est Walking Dead.

Daryl prend la peine de venir se réconcilier avec Rick, en train de se recueillir sur une tombe qui doit être celle de Glenn, j’imagine. De toute façon, Rick est de nouveau pote avec, surtout qu’il a emmené Judith en sécurité.

À leur poste de surveillance, Maggie et Rosita prennent le temps de parler comme si elles étaient super amies depuis longtemps, ce qui permet une réflexion sympa sur le deuil et le lancement d’une nouvelle intrigue. En effet, Maggie remarque qu’on leur a laissé un message à portée de vue. Le message vient de quelqu’un qui veut leur apporter de l’aide en échange d’une aide mutuelle.

Bien que pas convaincue, Maggie se laisse persuader par Michonne de prendre contact avec les nouveaux venus. C’est une vieille dame sympathique, Georgie, qui échange sa connaissance pour survivre contre de la musique et tente de trouver des communautés aussi gentilles que celle de Maggie, Michonne, Enid et Rosita. Bien sûr, cela n’arrive pas tous les jours.

Maggie décide de rester méfiante vis-à-vis de ces trois nouveaux visiteurs, et elle les emmène à la Colline, espérant bien récupérer leur bouffe. Michonne se retrouve donc seule à vouloir faire la paix avec tout le monde ; et même Enid ose se confronter à elle. C’est le moment de sortir le nom de Carl pour parler un peu d’espoir, mais bon, ça tourne surtout en rond en revenant en arrière sur les crises de foi des personnages.

De toute manière, il faut prendre une décision rapidement, car il y a des chances que les Saviors finissent par arriver tout de même. Maggie finit par se laisser convaincre par Michonne et fait bien : elle reçoit en échange de CD de la nourriture, beaucoup, et des connaissances pour construire un futur à partir du passé – mais le passé médiéval, hein. Rien que ça.

Rick voit les Saviors arriver, mais plutôt que de klaxonner pour avertir la Colline, il décide de se lancer dans sa propre vendetta. Quelle surprise dis-donc. Cela lui permet de rentrer dans la voiture de Negan et de provoquer un accident. Plutôt que d’y aller mollo et avec stratégie, Rick se décide à tirer dans le tas, ce qui autorise Negan à s’enfuir.

On notera que dans l’accident, il s’est retrouvé couvert de sang et d’organes, mais que sorti de la voiture, il est propre comme tout. Il se réfugie dans un immeuble où Rick finit par être à court de munition, ce qui ne l’empêche pas de désarmer Negan de Lucille et le faire tomber de plusieurs étages.

Est-ce que ça blesse Negan ? Pas plus que l’accident de voiture, évidemment, pas plus que les nombreux zombies qui se sont engouffrés dans l’immeuble et sont réduits à genre trois une fois dans le noir de l’immeuble.

Par conséquent, je n’ai plus rien vu de l’épisode, parce que ça instaure une ambiance d’être dans le noir complet, il paraît, mais quand tu vois l’épisode alors qu’il fait jour, il n’y a plus que de vagues formes à l’écran. Et je n’ai pas l’intention d’augmenter la luminosité et me péter les yeux sur cette série. Après, ça s’écoutait bien avec Negan s’écoutant parler – hurler – sans attirer le moindre zombie à lui, ni même Rick d’ailleurs.

Ce dernier lui apprend le sort réservé au peuple de la déchetterie, toutefois, et Negan n’apprécie pas trop d’avoir été trahi ; alors que Rick, lui, apprécie de tomber sur Lucille. Bien sûr. Il lui met le feu, puis libère tout un tas de zombies. Le combat qui suit est très sympathique, mais une fois de plus Negan et Rick échappent tous les deux à une mort certaine, et Negan s’enfuit avec Lucille, en plus. Quand Rick parvient enfin à sortir sans une morsure du nid de zombies dans lequel il était, il n’y a personne qui attend de le tuer.

En parallèle, Simon prend le commandement des troupes une fois Negan disparu, et ça lui permet de bloquer les Saviors pour partir en expédition avec Dwight à la recherche de Negan. Il confie tous ses doutes à Dwight, mais il en confie un peu trop pour être pleinement crédible. Ils tombent sur la voiture de Negan et comme celle-ci est vide, Simon envisage de s’enfuir et gérer les Saviors avec Dwight. La réponse de Dwight ? Fumer une cigarette le plus lentement possible pour faire exploser la voiture de Negan, et s’en aller.

De retour auprès des hommes, Simon fait un joli discours pour rappeler à tout le monde qu’ils sont tous Negan, et qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure : il faut tuer tous leurs ennemis, car c’est le seul message qu’ils écouteront – et puis, il faut bien venger Negan. Dis autrement, Simon a manipulé Dwight pour le convaincre qu’il était un gentil comme lui, quand il est en fait un méchant pire que Negan. Moui. Bon, au moins, les choses avancent !

Le cliffhanger voit Negan se réveiller dans une voiture où Jadis l’assomme de nouveau. Difficile de ne pas exploser de rire devant un tel cliffhanger, mais la bonne nouvelle, c’est qu’elle a trouvé de quoi se changer et prendre une douche, apparemment.

Ce n’est pas l’envie d’y croire qui manque, mais la série nous prend vraiment pour des idiots par moment. Heureusement, l’intrigue avance dans cet épisode, il y a une ou deux scènes sur lesquelles le temps est passé vite, ouvrant même de nouvelles pistes. Et comme nous n’avions pas eu de vraies nouvelles pistes cette saison, c’est plutôt chouette. J’ai envie de croire que la saison 8 marquera un vrai tournant dans l’intrigue, mais c’est encore trop tôt pour se réjouir.

 

Retour à la liste des épisodes

 

2 commentaires sur « The Walking Dead – S08E12 »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.