Superstore – S03E15-20

Épisode 15 – Amnesty – 16/20
C’était un épisode sympathique qui rebondissait bien sur les cliffhangers de l’épisode précédent et qui parvenait même à aboutir à une conclusion de toutes ses intrigues. C’est devenu suffisamment rare pour que je le remarque, alors autant le souligner. Niveau humour, c’était bon, mais je n’ai pas non plus éclaté de rire. Peut mieux faire.

Saison 3


15

Kelly. My name is Kelly.

Je n’avais pas spécialement envie de m’y remettre dès ce soir (lundi, donc), mais SeriesDOM ne m’a pas spécialement laissé le choix (c’était ça ou la dernière saison de Catastrophe qui me tente encore moins). Ni une, ni deux, j’ai arrêté de procrastiner, fermé les réseaux sociaux et c’était parti pour un énorme rattrapage de Superstore.

On repart directement sur le baiser Amy/Jonah qui amuse beaucoup tout le magasin, enchaînant les blagues pourries à leur encontre et les excellentes parodies, alors que le baiser choque Glenn, parce qu’Amy était encore mariée quand c’est arrivé. On ne pouvait pas rêver mieux pour lancer une intrigue où Dina assure que Glenn que tous les gens sont mauvais une fois qu’on leur retire la peur de la punition, et il n’en faut pas plus pour qu’ils testent sa théorie.

Tous les employés se mettent à défiler avec leurs pires secrets dans le bureau de Glenn, ce qui est plutôt drôle, surtout quand il s’agit de Sandra et Carol. Quant à Amy et Jonah, ils se retrouvent à échapper autant qu’ils peuvent aux regards des gens, ce qui est suspect. Jonah conseille à Amy d’assumer le baiser et d’arrêter de se cacher pour en rire aussi, alors que Kelly reçoit des conseils de Carol la psychopathe. Le problème, c’est qu’à jouer avec humour de leur « crush », Jonah et Amy finissent par s’embrasser devant les autres employés, et Kelly a du mal à bien comprendre en quoi ce n’était qu’une blague.

Glenn finit par profiter de l’amnistie qu’il a fourni à ses employés pour ramener un pasteur à son tour, ce qui est contre le règlement. Oui, mais il y a trop à faire avec les employés de Cloud9 parce que Dina avait raison : ils sont tous des monstres. Avec une bonne écriture, cet épisode en revient à une scène complète pour nous prouver que Jonah et Amy ne s’aiment plus, ce qui est un échec total quand Jonah découvre qu’Amy a eu un faible pour lui.

Dès lors, tout le monde se met à les shipper dans le magasin – il serait temps, mais j’ai de la peine pour Kelly, surtout que Jonah en oublie son prénom devant tout le monde. Oui, mais cela mène Jonah à demander à Kelly de s’installer avec lui. Et beh, il n’a pas tout compris à sa vie lui !

Eh ! Cheyenne m’a manqué dans les épisodes que j’ai vus hier et je n’ai même pas percuté. En tout cas, on la récupère dans cet épisode et c’est tant mieux : elle soutient Mateo comme elle peut (hyper mal) et s’amuse bien ensuite avec Garrett à trouver des règles qu’elle pourrait briser, sans jamais trouver autre chose que porter un chapeau. Finalement, la vérité sur cette amnistie est révélée et seul Garrett est considéré comme un employé qui n’a jamais rien fait d’interdit – la série oubliant clairement toutes les fois où il a couché avec Dina, apparemment.

Pour terminer, Mateo passe l’épisode à hésiter à révéler son statut d’immigré clandestin à Dina et Glenn et à ne pas parvenir à joindre Jeff… pour mieux découvrir qu’il a en fait démissionné pour lui. Et juste comme ça, le couple se reforme ! Un peu précipité, mais intéressant !


Épisode 16 – Target – 15/20
Faire un pas en avant, et quatre en arrière : voilà ce que propose cet épisode qui repart sur des intrigues que je pensais épuisées. C’est marrant de retarder les choses, je ne dis pas, mais parfois, c’est juste trop. Dans l’ensemble, c’était un épisode amusant malgré tout, même si je suis un peu déçu de la direction générale de la série pour le moment.

> Saison 3


16

And I created these intricate memories of our relationship that feel completely real.

Cloud9 organise une fête de départ pour Jeff, ce qui est une merveilleuse occasion d’enchaîner les blagues comme toujours, avec une Sandra qui fantasme encore sur lui. Cela finit par lancer l’intrigue de l’épisode avec Jeff qui avoue qu’il a retrouvé un job à Target, la compagnie concurrente de Cloud9.

Kelly et Jonah cherchent un hébergement parfait pour eux, et ce n’est pas simple. Kelly est ultra motivée, mais pas Jonah, qui fait tout ce qu’il peut pour retarder. Ils en sont à recréer un futur appartement avec du scotch sur le sol du magasin. Ce n’est toujours pas assez pour Jonah qui passe à la 3D. Ils s’organisent donc un salon dans les allées du magasin, expliquant que Glenn leur a demandé, même si ce n’est pas le cas.

Jonah finit par comprendre qu’il n’a pas envie d’emménager avec elle… pour finalement rechanger d’avis un peu plus tard et lui redemander de vivre ensemble quand ils s’amusent dans le magasin. Mouais.

Comme Jonah risque de ne plus être en colocation avec Garrett, ce dernier réclame une augmentation, en expliquant que Jeff lui a proposé un meilleur salaire s’il passait chez Target. C’est ridicule, mais ça énerve tellement Glenn qu’il fait revenir Jeff au magasin pour s’engueuler avec lui. Les choses dérapent et Jeff finit par proposer à tous les employés de venir travailler avec lui, ce que Sandra accepte immédiatement.

Evidemment, la fin d’épisode révèle que Jeff n’a jamais trouvé de job chez Target, mais qu’il ne voulait pas perdre la face et sa position de figure de pouvoir auprès de ses anciens employés. C’est ridicule, mais ça fonctionne bien, surtout quand Sandra découvre la vérité.

En plus, Glenn et Garrett (vexé que Jeff dise qu’il est incompétent) se rendent dans un magasin Target pour recruter des employés à leur tour ; mais ils découvrent que le magasin est vraiment mieux qu’un Cloud9. Ils découvrent aussi que Cheyenne y fait un deuxième mi-temps pour se payer l’université (comme si elle comptait y aller un jour), et c’était plutôt marrant, avec une résolution sympa où ils lui pardonnent parce qu’elle parle de Cloud9 là-bas. Il fallait au moins ça pour calmer Glenn après le nombre de vents qu’il s’est pris.

Enfin, une dernière sous-intrigue voit Dina proposer un double rencard à Amy, et c’est aussi flippant que ça en a l’air. Elle finit par accepter le rencard quand elle voit une photo de Walter, l’ami du copain de Dina qui sort de nulle part… mais c’est une photo trompeuse car elle tombe sur un homme plus âgé qu’elle. Beaucoup plus âgé, du genre grand-père.

La situation est marrante, mais les scénaristes en profitent surtout pour introduire un nouveau personnage, un livreur de boissons, avec qui Amy se retrouve à flirter pour éviter son rencard. Oui, comme dans toutes les séries, l’homme qui lui sert d’excuse pour éviter un plan foireux finit par être très appréciable. Mouais.


Épisode 17 – Distritct Manager – 16/20
Voilà le genre d’épisode qui a réussi à me faire rire, mais qui me laisse tout de même incertain sur la réaction que je dois avoir face à toutes les nouveautés qu’il promet pour la série. C’est plutôt une bonne chose d’avoir un peu de neuf, c’en est une moins bonne de laisser de côté les intrigues en cours pour un épisode supplémentaire. Comme toujours et comme beaucoup de sitcoms, Superstore prend son temps en attendant la fin de saison – mais il faudrait voir à ne pas abuser non plus de la formule.

Saison 3


17

YOU LEAVE HER ALONE, this is Myrtle’s day.

Comme d’habitude, on reprend l’épisode dans la salle de repos où la remplaçante de Jeff se prépare à arriver. Elle s’appelle Laurie et elle inquiète Glenn qui trouve ça étrange de devoir travailler avec une femme au pouvoir. C’est donc l’occasion de tout un épisode sur le sexisme, avec Dina qui s’inquiète que Laurie découvre qu’elle est enceinte au point de mettre un corset pour cacher son baby bump et tous les employé(e)s qui trouvent ça étrange de l’avoir comme boss ; ou même qui critiquent la manière dont elle s’habille.

Laurie devient rapidement amie avec Amy cela dit, ce qui est une excellente manière de découvrir tous les potins de Cloud9 et de comprendre que Myrtle peut être virée. Amy culpabilise, en parle à Jonah et tous les deux tentent de trouver un moyen de sauver l’emploi de Myrtle, quand Glenn veut lui créer un jour parfait – et n’y arrive pas spécialement. Il finit par comprendre qu’elle veut juste conduire un camion, et il la laisse faire, ce qui n’a aucun sens quand on voit la taille de Myrtle, mais bon, c’est Glenn.

Les recherches de Jonah et Amy pour retrouver de l’argent intriguent tout le monde et mène à une excellente autre scène en salle de repos. En fait, je pourrais me contenter de tout un épisode en salle de repos à les regarder s’échanger des répliques : ça ne sert à rien dans mes critiques, mais c’est toujours dans ces scènes que la série est la plus drôle.

Finalement, ils réussissent à trouver de quoi économiser 18 000$, mais Laurie demande tout de même à Glenn de virer Myrtle, ce qu’il fait au moment où Myrtle déclare qu’elle a passé la meilleure des journées. Tristesse ! Laurie se justifie auprès de Jonah et Amy en disant qu’elle ne pensait pas qu’ils parviendraient à trouver autant d’argent ; mais au moins, ils entrent dans ses bonnes grâces. Super.

Mateo stresse de l’arrivée de Laura, parce qu’il n’a pas de bonnes statistiques à la caisse. Il se débrouille comme il peut pour convaincre Garrett de changer ses statistiques en hackant le PC de Glenn, ce que l’on sait être facile à force. Oui, mais justement, c’était une intrigue quelque peu forcée, et c’est dommage. En plus, sa  conclusion laisse à désirer comme toujours…

En revanche, l’intrigue de Dina permet quelques bonnes blagues tout au long de l’épisode et un camouflage de baby bump toujours marrant. Oh, et il me faut parler de ce gag du sac plastique pour ranger les légumes : c’est tellement moi le type qui galère à en récupérer un et l’ouvrir !

Quant à Kelly ou au vendeur de boisson, ils sont totalement absents de l’épisode, parce que la série se gagne du temps sur cette intrigue amoureuse pour tenir jusqu’à la fin de saison. Le rythme de la première saison me manque !


Épisode 18 – Local Vendors Day – 15/20
L’épisode est plutôt sympa et met en place quelques running gags, ou en tout cas des intrigues suivies qui reviennent et font ainsi du bien à la série. Toutefois, le tout donne encore une fois l’impression d’être quelque peu bâclé sur la fin, comme si les scénaristes n’avaient pas le temps de tout dire. Il faut dire qu’ils ont voulu y aller avec pas mal de mini-intrigues qui se croisent dans cet épisode.

> Saison 3


18

I think if I was doing something subconsciously, I’d know it.

Pas de salle de repos pour débuter l’épisode : seulement une allée du magasin pour nous expliquer que c’est le jour où des vendeurs de produits locaux viennent vendre leurs produits. C’est l’occasion de ramener la femme de Glenn, Jerusha, dans le magasin avec une excellente scène d’introduction.

Garrett n’est pas trop motivé par les produits artisanaux, jusqu’à ce qu’il tombe sur une vendeuse de bières canon. Il comprend immédiatement qu’elle arnaque les gens et passe l’épisode à lui faire reconnaître, avant de lui proposer un rencard. Autrement, les scénaristes reprennent aussi l’idée du « boob cheese » de marcus pour le faire venir ici, ce qui est amusant comme running gag, finalement.

Cette pauvre Jerusha voit Dina refuser l’un de ses cadeaux, mais elle a de la chance d’avoir Glenn  comme mari pour forcer les employés à acheter ses écharpes… Cela dit, Jonah en profite pour faire comprendre à Glenn qu’il met trop de pression sur ses employés. Ceux-ci rendent donc tout ce qu’ils ont acheté et Glenn fait tout pour qu’elle vende malgré tout ses produits.

Quitte à forcer tout le monde à en acheter parce qu’il est leur boss, même s’il ne voulait pas.

Amy reprend son flirt avec le vendeur de boisson et c’est hilarant : la série s’aventure sur l’humour « latino » et exporte les clichés, en montrant qu’Amy ne répond à aucun d’entre eux, ce qui suffit à être marrant, même si c’est toujours risqué. Enfin bon, Amy parle moins bien espagnol que moi quand même, ce qui en dit long quand elle essaye de faire croire à Alex, le vendeur, qu’elle est bilingue.

Celui-ci l’enchaîne alors avec un accent dominicain à couper au couteau, et elle ne comprend rien alors qu’il lui parle de sa famille. Il finit par lui proposer un rendez-vous et elle accepte, comprenant après coup qu’elle a accepté quelque chose, parce qu’elle faisait semblant de comprendre. C’est du pur Amy et c’était plutôt drôle.

Comme Amy s’en plaint aux autres, Jonah découvre qu’Amy continue sa vie et il le vit plutôt mal à vrai dire : il propose donc à Kelly un double rencard avec Amy et Alex, que l’on verra à l’écran j’espère. Amy finit par reconnaître qu’elle ne parle pas si bien espagnol que ça à Alex, et ça se finit bien entre eux.


Épisode 19 – Lottery – 16/20
Un bon humour et un fil rouge qui commence enfin à bouger maintenant que la fin de saison approche, voilà les deux ingrédients qui permettent à la série de retrouver un peu de sa qualité d’antan. Je ne pense pas que l’épisode restera gravé dans ma mémoire, mais il était plutôt sympathique quand même alors c’est déjà ça.

Saison 3


19

I’m gonna need you to turn off the podcast mode.

Comme le titre l’indique, cet épisode nous parle d’une super loterie et des rêves de tous les employés s’ils gagnaient. C’est plutôt marrant et ça nous lance quelques intrigues pour l’épisode : Cheyenne et Mateo ont les mêmes rêves d’île déserte et décident de jouer ensemble (ce qui occupe une bonne partie de l’épisode), Jonah s’imagine une vie de voyage et d’aventures où il oublie Kelly et Sandra remet les pieds sur terre à tout le monde en parlant de la manière dont elle donnerait l’argent à une association caritative. D’un coup, ils sont tous entièrement d’accord avec elle et s’achètent subitement une bonne conscience.

Dina entre en compétition avec Colleen, une « amie » d’un autre magasin qui veut vendre plus et elle se retrouve à devoir gérer Garrett qui fait fuir les clients. Elle peut compter sur l’aide improbable de Sandra qui est vraiment mise en avant l’air de rien dans cet épisode.

Oh, parmi les joueurs de la loterie, on retrouve Myrtle qui revient au magasin… et elle galère clairement à joindre les deux bouts désormais, même si elle fait comme si tout allait bien. C’était un clin d’œil sympathique de la faire revenir comme cliente, et j’espère qu’ils continueront parce qu’elle est beaucoup trop drôle.

Finalement, l’épisode se permet un clin d’œil à LOST car les numéros gagnants sont les nombres maudits, ce qui était une référence sympa et permettait d’offrir une vraie conclusion à l’épisode.

De son côté, Amy demande une augmentation à Glenn, c’est décidément à la mode cette saison. Le problème pour Amy, c’est que c’est plutôt compliqué pour elle. Elle se retrouve à demander à Glenn au pire des moment, et il lui explique qu’il ne peut pas : c’est Laurie qui prend ces décisions désormais.

Jonah passe l’épisode à coacher Amy comme il peut et à lui expliquer qu’elle doit pousser sa chance au maximum. Il stalke un peu Laurie et réussit à convaincre Amy de se rendre au golf où elle est pour demander son augmentation. Tout cela vire à la catastrophe totale : elle est incapable de conduire correctement la voiture de golf et avance lentement, ce qui ressemble fort à un joli moyen de provoquer un rencard Amy/Jonah de plus dans la série.

Laurie ? Elle la percute avec la voiture de golf, AVANT de demander l’augmentation. Le sens du timing d’Amy est remarquable, et bizarrement, ça ne fonctionne pas. Ce qui fonctionne pour Amy en revanche, c’est de passer le reste de la soirée à jouer au golf avec Jonah qui oublie totalement qu’il a rencard avec Kelly pour se faire pardonner de l’avoir oubliée lorsqu’il imaginait sa vie ue fois riche. Outch.



Épisode 20 – Gender Reveal – 18/20
Comme l’an dernier, l’approche de la fin de saison fait énormément de bien à la série qui nous pond un excellent épisode, non pas grâce à son humour, mais grâce à ses twists plutôt imprévisibles (alors que j’avais pour une fois les infos pour deviner LA révélation de cet épisode, qui n’est bien sûr pas celle que j’attendais avec un tel titre). Bref, je suis désormais à jour et… hyper impatient de voir le prochain épisode !

> Saison 3


20

I was obviously lying, no one wants to be pregnant, it’s awful!

Allez, il commence à se faire un peu tard, mais tant que j’y suis, je me dis que je peux finir de rattraper mon retard et être à jour pour les deux derniers épisodes de la saison ! Je n’y aurais pas cru ne serait-ce qu’hier où je me faisais le plan de deux épisodes par semaine, et pourtant, il faut reconnaître qu’enchaîner les épisodes passe plutôt bien pour cette comédie.

Comme le titre l’indique, il est question du bébé de Dina dans cet épisode – et c’est ce qui m’a un peu motivé aussi à reprendre la série car j’ai vu le titre et me suis senti spoilé en étant sûr que Dina allait tomber enceinte. Bref, elle passe une échographie et l’obstétricienne a écrit le sexe du bébé dans une enveloppe. Les employés refusent que l’enveloppe soit ouverte sans cérémonie ou fête… donc Glenn la confie à Garrett.

Sans trop de surprise celui-ci la perd rapidement, tout aussi rapidement que le flirt de Jonah et Amy s’amusant à envisager le sexe du bébé et à parler prénom – se moquant de Donald, bizarrement. Garret passe alors l’épisode à chercher l’enveloppe, quitte à fouiller les poubelles et tenter de se faire passer pour Glenn, mais ça ne fonctionne pas du tout. Sans réponse pour la fête, Garrett fait alors culpabiliser Glenn en lui disant que son enfant pourra bien savoir de quel sexe il est plus tard dans sa vie.

Dina stresse de plus en plus maintenant qu’elle a vu la tête du bébé, et elle se met à se renseigner sur ce que c’est qu’une grossesse. Et c’est terrifiant. Elle regarde des vidéos, demande l’avis de cliente puis ceux d’Amy et Cheyenne.

Cela permet à Amy de comprendre que le test de grossesse qu’elle a passé récemment n’est pas valable : elle a pris un test Cloud9 et ceux-ci ne fonctionnent pas. Oui, oui, test de grossesse parce qu’elle a couché avec… Adam. Juste une fois, en souvenir du bon vieux temps. Et elle est enceinte. C’était inattendu car ils avaient fait du bon boulot à cacher son baby bump avant cet épisode… mais c’est vrai que ça commençait à se voir.

Sinon, Jonah croise Jeff au magasin, puis Mateo énervé par son mec qui fait semblant de travailler à Target. C’est assez triste parce que Jonah découvre la vérité et que Jeff passe tout son temps à parler de Target. Jonah finit par lui dire qu’il est au courant et on passe alors l’épisode à voir le duo Mateo/Jonah tenter de faire en sorte que Jeff retrouve un boulot. Et oui, il y avait matière à faire un tiers de l’épisode là-dessus, bizarrement. Le duo Mateo/Jonah fonctionne plutôt bien, surtout que Jonah s’est toujours bien entendu avec Jeff. C’était sympa et ça reste finalement au point mort car Jonah est juste incapable de rester dans le rôle du méchant flic disant à Jeff de retrouver un job.

Et après tout ça, Amy retrouve Jonah pour… l’embrasser. Et lui dire qu’elle est enceinte. WOW. Tu parles d’un cliffhanger. Quel idiot je fais d’avoir rattrapé tout ça, j’aurais mieux fait d’attendre deux semaines et tout voir d’un coup finalement.

Saison 3

6 commentaires sur « Superstore – S03E15-20 »

  1. J’adore les scènes en salle de repos, je pourrais juste m’arrêter à ça en général parce que c’est là que tout le monde est le plus drôle.

    J'aime

    1. Ouep, définitivement ! Ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à le penser 🙈 pour le reste, je pense que 22 épisodes, cest trop pour eux et que 11 ce n’était pas si mal 😅

      J'aime

      1. Je pense que la dynamique de groupe y fait pour beaucoup. J’ai un peu la même réflexion pour The Big Bang Theory qui débute toujours par une scène où tout le monde est présent dans le salon des garçons et c’est bien souvent le moment le plus drôle de l’épisode, avant le générique.

        Aimé par 1 personne

      2. De toute manière, TBBT, ce n’est pas drôle et on essaye de nous faire croire que si avec des gens qui explosent de rire toutes les 15 secondes 😏

        J'aime

  2. C’est effectivement une série bien inégale mais toujours sympa à voir. Comme Yoda Bor et toi, je trouve les scènes dans la salle de repos toujours savoureuses. J’aime aussi beaucoup quand Mateo et Cheyenne sont ensemble car je les trouve vraiment marrants tous les deux. Pour l’évolution des intrigues, ils ont donc décidé d’inclure la grossesse d’America Ferrera dans la série, ok, why not mais du coup ça va faire beaucoup de bébés avec celui de Dina pour Glenn et Jerusha.

    J'aime

    1. Oui, le duo Mateo/Cheyenne est exceptionnel en général ! Et oui, ça fait beaucoup de bébés, mais en même temps, si c’est comme celui de Cheyenne, ce n’est pas très grave..

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.