Westworld – S02E06

Épisode 6 – Phase Space – 17/20
Cet épisode propose enfin de traiter de front l’ensemble de ses intrigues en cours, et ça fait du bien. C’était nécessaire pour enfin avancer, et d’ailleurs, ça avance énormément pour certaines histoires qui semblent déjà sur le point de toucher à leur fin. Il y a encore largement de quoi faire pour les quatre derniers épisodes cependant et je suis pressé de les voir pour obtenir quelques réponses supplémentaires – en espérant qu’ils arrêtent les détours inutilement longs.

> Saison 2


Spoilers

06.jpg

There’s no time. The pain’s just a program.

La série nous propose un résumé original cette semaine, sans parole ou presque, mais c’est bien suffisant. On repart ensuite sur la conversation Dolores/Bernard du premier épisode avec un sale format d’écran, finalement. C’est rapidement passionnant toutefois avec une inversion improbable des rôles : Dolores n’est pas du tout celle qui se fait interroger, c’est elle qui mène la conversation. Elle cherche à ce que Bernard soit aussi fidèle que possible à lui-même, mais son lui d’avant. Alors que s’est-il passé exactement ?

En ville, Teddy se promène comme si de rien n’était et retrouve une Dolores heureuse des changements qu’elle a provoqué en lui. Il dit ne plus être aussi faible qu’avant… et le prouve rapidement en tuant un technicien qui ne savait pas où retrouver Abernathy. Le problème, c’est que Dolores ne le reconnaît plus, et son bonheur est ainsi de courte durée : rapidement, elle regrette ses changements.

Finalement, ils prennent un train dans lequel Teddy propose à un autre prisonnier de rapidement se suicider avant de faire dérailler son wagon. Nous les quittons donc à bord du train.

Ailleurs, Charlotte retrouve le chef de la sécurité et se moque de lui, tout en recontactant Delos. Cette fois, elle a Abernathy et est sûre qu’ils enverront de quoi les sauver. Elle demande ensuite à des techniciens de le garder sous contrôle, ce qui résume à quelques clous astucieusement placés entre lui et sa chaise.

À la surface, le chef de la sécurité accueille les nouveaux hommes envoyés pour tous les sauver, mais il comprend vite que ceux-ci se moquent pas mal de lui. Le chef de l’équipe de secours s’arrange pour récupérer la carte du parc… et découvrir, en même temps que Charlotte, que le train est en mouvement vers la sortie du parc. Ah. Cela dit, le train semble finalement exploser en passant sous un tunnel, alors je me demande ce que tout cela est censé signifier. Vivement la semaine prochaine pour avoir quelques informations supplémentaires.

Du côté du parc asiatique, nous retrouvons Maeve après un énième massacre et alors que son double prépare la cérémonie mortuaire de Sakura. Pour celle-ci, Akane va jusqu’à lui arracher le cœur, parce que c’est comme ça que ça se fait. Bon appétit, bien sûr. Comme la semaine dernière, j’ai trouvé ça un peu longuet pour pas grand-chose. L’action reprend vite avec Maeve négociant un échange pour récupérer ses hommes auprès de Tanaka.

Celui-ci veut se garder Akane, mais Maeve ne l’entend pas de cette oreille. C’est finalement Mashashu qui s’assure de garder l’honneur d’Akane en proposant un duel contre Tanaka. Cela permet un joli combat à l’épée, mais comme je n’en ai pas grand-chose d’Akane et Mashashu, ça ne m’a pas emballé plus que ça jusqu’à ce que Tanaka perde sa main. À ce moment-là, c’est devenu drôle et il a finalement carrément perdu la tête. Au sens propre. C’était donc bien une scène pour combler le temps, mais ce n’était pas nécessaire.

Toute la fine équipe poursuit son chemin vers un temple où le scénariste indique aux deux techniciens un chemin vers un énième laboratoire. À ce temple, Akane s’occupe de dire adieu à Sakura en mettant le feu à son cœur. Maeve l’accompagne pour mieux découvrir que sa nouvelle meilleure amie refuse tout simplement de la suivre dans ses nouvelles aventures. Bon. Donc on a eu droit à deux épisodes sur Akane pour qu’elle décide finalement de ne pas suivre Maeve et qu’elle reste en arrière avec Mashashu et l’esprit de Sakura… C’est frustrant, et en même temps, je suis bien content de me débarrasser d’Akane qui était une parenthèse lente.

Maeve se débarrasse de ses fringues pour récupérer une tenue plus civile et le scénariste l’emmène directement vers le cimetière des collines de ses souvenirs. Elle décide donc de partir seule à la recherche de sa fille, et plante là tout le groupe qui l’accompagnait. Elle court vers son ancienne maison, récupérant au passage quelques sensations de ses flashbacks et espérant retrouver sa fille.

De manière surprenante, celle-ci est toujours là. Je m’attendais vraiment à ce qu’elle soit réaffectée ailleurs. Finalement, elle a juste une nouvelle maman et est toujours sous la menace du même groupe d’amérindiens. Maeve s’enfuit avec « sa » fille, laissant la mère de celle-ci et tout son groupe à elle débarque pour tuer les amérindiens.

Le scénariste en profite pour sortir le téléphone qu’il a récupéré et appeler de l’aide, ce qui ne plaît pas au technicien avec lui, qui préfère aller aider Maeve. Cela risque d’être intéressant pour la suite, cette trahison du scénariste que Maeve avait pourtant remercié pour son aide.

Pendant ce temps, Lawrence, William et la fille de ce dernier continuent de voyager. À moins que ?  William est persuadé que sa fille n’est qu’un robot de plus, ce qui est une théorie intéressante à laquelle je n’avais même pas pensé – je préfère me dire que Ford est encore en vie quelque part.

À la nuit tombée, le père et la fille apprennent à mieux se connaître : le père boit de l’alcool seulement dans le parc, la fille est testée mais connaît bien son passé. Sa mère avait peur du parc, pas elle : elle ne voulait juste pas suivre les traces de son père, et encore moins celle de sa mère qui s’est suicidée à cause de William et de son obsession du parc. La fille est là parce qu’elle veut éviter que son père ne se suicide à son tour grâce à des robots. Bref, elle veut l’empêcher de poursuivre son jeu dans le parc pour qu’il revienne à la réalité avec elle.

Il accepte de rentrer avec elle durant la nuit pour mieux l’abandonner avant le lever du jour. C’était tellement évident qu’elle a beaucoup perdu de mon estime là. William poursuit son chemin et se retrouve au cœur d’une nouvelle fusillade.

Elsie et Bernard continuent eux aussi leur voyage au sein du par cet des laboratoires. Elsie découvre ainsi que le Cradle (le berceau), qui est censé être un simple point de sauvegarde des hôtes, a gagné en indépendance et improvise sa course d’action. C’est censé être impossible : une machine n’improvise pas. Et pourtant, le Berceau  parvient à bloquer toutes les tentatives de reprise de contrôle. Par conséquent, c’est là qu’ils se rendent ensuite.

Elsie est persuadée que Ford a implanté de nouvelles données dans le Berceau. Et effectivement, une fois sur place, Bernard recommence à avoir quelques flashbacks et demande à se sacrifier pour aider Elsie. Il lui propose d’accéder directement à son esprit pour obtenir de nouvelles réponses.

Cela nous envoie dans un passé où Bernard vit une arrivée au parc depuis le train. J’ai l’impression de m’être moi-même fait arracher le cerveau, à force. Il se comporte comme un simple invité de Westworld, découvrant le monde des robots… et finissant par se retrouver nez à nez avec Ford. Ah. C’est frustrant de s’arrêter là, car je crois qu’on était sur le point d’avoir des réponses.

> Saison 2

Publicité

6 commentaires sur « Westworld – S02E06 »

  1. Je suis très intriguée par toute cette histoire avec Bernard, surtout que tout cela se passe avant qu’il soit retrouvé sur la plage dans le premier épisode de la saison. Et j’avais pas du tout capté qu’il ne restait que 4 épisodes pour cette saison 2, du coup, j’ai l’impression qu’il ne s’est pas encore passé grand chose et que ça va être bientôt fini.

    J’aime

    1. La toute première scène avec Dolores reste encore à être située chronologiquement, mais à mon avis, ça se passe beaucoup plus tard et ce sera genre le début de la saison 3.

      Le reste, ça me laisse perplexe aussi et oui, on n’a plus qu’un mois 😥

      J’aime

  2. Pour moi c’est clairement le meilleur épisode de cette saison 2 ! Et puis, j’ai un petit doute quant à la fille de William, serait-ce un hôte ? J’ai relevé plusieurs indices surtout l’échange au coin du feu, bref, affaire à suivre…

    J’aime

    1. Ah ben j’ai moins aimé que le 4 ou que le 1er de la saison moi 🙂 oui, William dit clairement qu’il pense qu’elle est un hôte donc j’imagine qu’ils vont en jouer un moment…

      J’aime

      1. Et on en parle de Teddy ? J’aime beaucoup son changement de direction à 360

        J’aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.