Life hack : Le drive… à pied.

Salut les sériephiles !

Encore un article qui paraît en retard ce matin (et en plus, je ne vais même pas parler de série !), mais comprenez-moi aussi, après un coup de fil de deux heures hier (oups), il me restait assez de temps pour voir mes séries OU pour écrire. Et pour une fois, j’ai fait le choix des séries comme YOU m’intriguait énormément.

Image result for penn badgley

Ce matin ? J’ai préféré jouer la sécurité et commencer par relire les cours que je donnais aujourd’hui avant de me mettre à mon clavier et de me rendre compte que je n’avais pas vraiment d’idée d’article. Tristesse !

En plus, le planning est chargé avec les courses à aller chercher avant 11h. Et hop, j’ai eu mon article tout trouvé : parlons un peu de la magie du drive… à pied. Testé et approuvé. Qu’est-ce qu’il dit ? Je sais, je sais, le principe même de drive, c’est d’y passer en voiture et de repartir pépère. D’ailleurs, la plupart des McDo Drive vous refuse si vous y allez à pied pour des raisons d’assurance (et puis, faudrait pas que vous fassiez un semblant de sport avec votre malbouffe). Cela dit, ce n’est pas le cas de toutes les grandes surfaces, et j’ai la chance d’en avoir une qui m’accepte quand je passe à pied et que je récupère mes courses.

Il faut dire que le principe est le même pour eux – et d’ailleurs, ça fait moins de boulot de ne pas avoir à charger dans ma voiture imaginaire. Parce que je n’ai pas de voiture. Et parce que j’habite à dix minutes à pied du supermarché, donc de toute manière, je fais le trajet à pied quoiqu’il arrive.

Maintenant, je vous entends tous vous poser la question du pourquoi ne pas simplement faire les courses comme tout le monde ? Pour tous les habitants d’un centre-ville, voici donc les raisons pour lesquelles vous devriez vous aussi passer au drive ; un article que j’aurais aimé trouvé il y a un mois quand je me demandais si cette drôle d’idée me traversant l’esprit allait être concrétisable ou non.

Image result for superstore

1 – Vous ne perdez plus de temps.

Franchement. Les néons brutaux des magasins (migraine assurée quand vous avez des yeux fragiles comme moi, à moins de mettre des lunettes de soleil et d’avoir tout le monde vous jetant des regards offusqués), le bruit de fond constant (entre la super promo, le gosse qui pleure et ce client pas content qui râle, on est servi), le rayon surgelés qui vous congèle plus qu’il ne congèle ses produits, les produits qui changent de place toutes les deux semaines et les 150 types de jambon blanc différents quand vous voulez juste du jambon blanc bordel, j’ai rarement vu plus hostile qu’un supermarché et pourtant je donne cours à des ados de 15 ans. C’est chronophage, tout semble vouloir nous y agresser et même si j’ai un respect éternel pour toutes les personnes qui y travaillent, je n’y arrive plus depuis quelques années, un quart d’heure dedans, c’est l’assurance d’une envie de faire une sieste d’une heure. La perspective d’aller passer une heure dedans me rebute alors énormément, faites le calcul de la durée de la sieste nécessaire pour s’en remettre.

2 – Un choix clair

Dans les magasins, les produits sont étalés sur tout un rayon et démerdez-vous pour trouver le moins cher au kilo en lisant tous les petits chiffres des étiquettes mal placées parce qu’un client ce sera amusé à déplacer les produits. Sur internet, amusez-vous à utiliser les filtres automatiques type « classer par prix/kg croissant » et hop, c’est réglé.

3 – Faire ses courses quand on veut

Plutôt que de faire une liste interminable, de faire des aller-retours dans le magasin et d’y perdre une heure, connectez-vous simplement sur le site quand vous finissez votre boîte de céréales. Vous mettez la suivante en panier et basta, vous validerez quand le prix vous fera assez flippé (ou comme moi, votre drive ne sera dispo qu’à partir de 35€, donc vous validez quand vous êtes à 35€).

4 – Vous faites du sport. Ou pas.

Eh, je vais porter une dizaine de kilos pendant dix minutes à pied aujourd’hui, ça compte un peu, non ? Surtout qu’il fait déjà bien chaud ! Ce n’est pas un choix de flemmard, ni un caprice, c’est juste que ça m’évite d’avoir à faire ça en ayant la migraine et la fatigue provoquées par les magasins. Foutus néons, vraiment (ou foutus yeux fragiles, allez savoir).

Image result for superstore

Et pour débusquer les contre-arguments :

1 – On ne perd pas le « lien social »

Il paraît que faire ses courses est un moyen de garder du lien social et de ne pas être robotisé, ou je ne sais quoi. Moui. Je suis très perplexe : à part pour se plaindre de ne pas trouver tel ou tel produit, je parle peu aux vendeurs. Les hôtes de caisse ? Ils sont sympas, mais débordés, donc c’est strict minimum politesse et ciao. Normal. Maintenant, que se passe-t-il quand je vais au drive chercher mes courses ? Ben… Quelqu’un me les apporte et me parle le temps que je réunisse les petits sacs plastiques dans mon sac à dos. Bref, j’ai le strict minimum politesse, quelques questions sur cette drôle d’idée de faire le drive à pied et ciao. La même chose, donc.

2 – Il y a moins de choix sur internet

C’est vrai… mais a-t-on vraiment besoin de 36 sortes de jambon blanc ? Ben non. Perso, je trouve l’essentiel de ce dont j’ai besoin et au pire, rien ne m’empêche de m’aventurer dans le magasin récupérer autre chose avant de prendre ma commande. Bref, c’est tout bénef’, et en plus je peux trier par prix sans me prendre la tête et donc, faire des économies sur mon premier petit salaire pas encore tombé (J-15).

3 – On tue des jobs.

C’est probablement vrai… sans être parfaitement complet. Les commandes sont organisées par des préparateurs. Il y a besoin d’informaticiens pour le site. Etc. On tue des jobs en en créant d’autres. L’exploitation des préparateurs ? Il faut voir la taille de l’enseigne. Je suis en province et ceux à qui j’ai parlé sont souvent multi-tâches : ils organisent les rayons autant qu’ils préparent ma commande, et ma commande leur permet souvent de faire une pause parce que justement il n’y a personne sur leur dos à ce moment-là donc ils prennent bizarrement le temps de papoter plus longtemps que nécessaire. L’idéal est encore d’en parler avec eux, vous verrez tout de suite s’ils sont soumis à une logique infernale de rendement ou non.

4 – Les commerces de proximité se meurent.

Oui, mais certainement pas à cause des drives. Au contraire dans mon cas : comme je fais mes commandes tous les 35€, si j’ai besoin d’une baguette, j’irai à l’une des boulangeries du centre-ville. Si j’ai envie de viande, j’irai trouver un truc pas trop cher en boucherie. Comme j’ai la chance immense de ne pas avoir de classe le jeudi, je me force à sortir de chez moi et vais donc au marché, où il y a du très bon poisson. Bref, ce n’est pas en allant faire un drive que vous tuez les commerces de proximité – c’est en n’allant pas aux commerces de proximité que vous les tuez. Et c’était vrai avant le drive.

Ah, et aussi, ce n’est pas plus cher de faire en drive, hein, c’est un service gratuit dans la majorité des supermarchés.

Image result for what why tv show

Voilà, le drive à pied, c’est bel et bien testé et approuvé, il fallait bien que je vous en parle avant l’arrivée de l’hiver qui me fera regretter mes dix minutes à pied sous un soleil de plomb ! Notons que certaines enseignes – comme Intermarché – développent de plus en plus des systèmes de « drive piéton », avec des mini-antennes installées en centre-ville uniquement consacrées à ça. Moquez-vous donc de ma flemme d’aller faire les courses en sachant que c’est probablement une idée d’avenir pour tous les hyper-centres !

J’attends juste que ça soit une intrigue dans Superstore, maintenant !

Image result for superstore

PS : si vous n’êtes pas sûrs que ce soit OK avec votre supermarché, faites une première commande et allez-y en voiture (je n’en ai pas, mais j’ai testé quand mes parents étaient encore chez moi), mais dites-leur que vous pouvez prendre les courses à pied, vous verrez bien ce qu’il se passe. S’ils refusent, indiquez leur la voiture et tout ira bien, sauf que vous ne pourrez donc pas avoir un drive à pied, et ça, c’est triste.

12 commentaires sur « Life hack : Le drive… à pied. »

  1. Je ne savais pas que faire les courses permettait de garder du lien social. Si j’y réfléchis bien c’est pas tout à fait faux mais bon ce n’est pas pour ça que je tape la causette avec les vendeurs ou caissier(e)s. Mais je rencontre parfois des gens que je connais, que ce soit à mon Auchan à Bordeaux ou à Carrefour à Tunis. Là tous les vendredis je vois une vieille dame française toute chenue qui fait ses courses et je la croise aux légumes et maintenant on papote gentiment à chaque fois 🙂 Et l’idée du Drive piéton est super.

    J'aime

    1. Pour de vrai, c’est pourtant l’une des critiques les plus adressées face au concept de drive quand j’en parle 🙈 je ne comprends pas trop non plus. Disons que ça peut faire une activité physique à la rigueur, mais du lien social voilà quoi. Après, j’imagine que oui t’as aussi tendance à croiser des gens que tu connais, donc lien social 🤔 m’enfin le drive pieton c’est beaucoup trop bien 😂

      J'aime

  2. Moi je me pose la question des dates de péremption des produits frais ? Parce que bon déjà chez Leclerc quand tu peux choisir sur place c’est pas toujours fameux donc quand c’est pas toi qui choisis 🙈

    J'aime

    1. Pour le moment ça va, c’était un peu mon inquiétude aussi mais je suis pas si mal loti 🤔 après tu peux donner quelques consignes aussi, mais j’évite 😅 ça dépend de ton drive là encore, c’est vrai que chez mes parents, on n’est pas fan de ce qu’ils nous font 🙈

      J'aime

  3. On a jamais pensé à faire le Drive nous, on devrait peut-être vu tout ce qu’on claque en choses inutiles x)
    Anecdote pour le McDo, ça peut marcher si tu fais semblant de conduire une voiture :p

    J'aime

    1. Ah oui, c’est vrai que ça évite aussi de traîner en rayon et de prendre d’autres choses… Même si on te harcèle quand même de promos sur internet lol

      Ça dépend des mcdos, mais officiellement ils n’ont pas le droit, il faut que tu sois véhiculé, sinon ils sont pas assurés s’il t’arrive un truc

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense qu’on avait dû la faire beaucoup rire (et qu’on avait probablement besoin d’avoir de la nourriture dans nos estomacs pour désaouler haha) et c’est peut-être pour ça qu’elle avait fini par accepter de nous servir x)

        Aimé par 1 personne

  4. LE DRIVE C’EST LA VIE!
    Je déteste tellement faire les courses que je ne fais que du Drive, tu ne fais pas la queue, tu ne te tapes pas les allers et retours parce que le pq était vers les bouteilles d’eau à l’autre bout et pas vers les gels douche
    Bref vive le drive! Par contre à pied tu dois te faire des sacrés biscottos, ou alors tu prévoies de ne pas prendre des choses trop lourdes ou trop d’articles?

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai tellement de marge avant d’avoir les biscottos que ça ne peut pas me faire de mal. En vrai, je mets dans un gros sac à dos, et généralement j’ai un sac lourd à la main + éventuellement un pack de lait ou quoi. Ça demande un peu de projection en validant la liste pour voir si c’est humainement faisable et, oui, faut réfléchir un peu mais bon, pour une personne ça passe.
      Je suis aussi bien aidé par la préparatrice qui a repéré mon nom et adapte la taille des sacs je pense 🙂 je la fais rire à faire à pied je crois 😂

      Aimé par 1 personne

      1. Franchement, j’y pensais mais comme je m’en sors sans, je me dis que c’est un frais inutile d’en acheter un 🙈 on verra dans l’hiver, je changerai peut-être d’avis parce que sac à dos sur gros manteau, c’est moins pratique 🤔

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.