Dix pour Cent – S03E01-02

Épisode 1 – Jean – 15/20
S’il y a toujours une capacité assez incroyable à fournir des répliques génialissimes et drôles, les intrigues commencent à avoir du mal à suivre, surtout du côté des stars. C’est un peu frustrant d’avoir un Dujardin brillant qui se coltine une intrigue qui ne m’a pas fasciné ; et c’est malheureusement le cas d’un tas d’intrigues.

Saison 3

Image result for dix pour cent saison 3

Ben… C’était un champagne hyper hétéro aussi.

Il aura fallu beaucoup de patience pour avoir le début de cet épisode, à 21h08 au lieu de 21h. La télé française, je n’en peux plus. On commence par nous faire croire qu’on est à New-York avant de nous révéler bien vite qu’Andrea s’est fait dégager du contrat parce qu’elle était enceinte. Son accent anglais me tue dès les premières minutes, mais ça remet bien les choses en contexte, avec Colette qui parle de « notre bébé » et qui est fan de leur petite fille qui fait un doigt sur l’écho. Ben voyons.

Assez vite, on apprend que Camille est bien devenue agent et s’est offert un nouveau look, et qu’Hervé est toujours énervé contre elle. Noémie n’a pas bougé non plus, alors qu’Andrea bouffe tout ce qu’elle trouve, avec son faux ventre qui est assez raté quand même. Le rythme est hyper vif, comme d’habitude : ça n’arrange pas mes affaires pour la critique, mais c’est excellent à découvrir.

Assez vite, on retrouve une Andrea en pleine compétition, contre Matthias, qui a l’habitude d’avoir le plus gros chiffre d’affaires de la boîte. Elle compte bien le battre grâce à un contrat qu’elle doit faire signer à Dujardin… oui, sauf qu’il pose problème : Dujardin est en pleine crise, et il a signé son contrat « Emile Berthier », le nom de son dernier personnage, un « déserteur » ayant décidé de vivre dans la forêt.

Babeth, la productrice de son prochain film veut bien sûr s’assurer de la présence de l’acteur, et ce n’est pas gagné pour Andrea. Elle s’en occupe comme elle peut en se rendant chez Dujardin, à qui le dernier film est complétement monté à la tête. C’est un peu n’importe quoi comme intrigue de reprise : Jean Dujardin est en plein burnout, après avoir passé six mois dans la forêt pour un tournage, il refuse le retour à la vie moderne. Heureusement qu’il est excellent et face à Camille Cottin qui est tout aussi excellente, parce que sinon ben… ça ne fonctionnerait pas.

Andrea est toujours excellente également dans ses échanges avec Camille, alors que Gabriel ne comprend pas que Dujardin refuse de se raser et de se laver. Comme lui, finalement. Tout le monde voit bien que ce dernier est complétement en train de perdre pied et ça les inquiète.

Ouep, Gabriel est en pleine dépression d’avoir largué Sophia, mais elle a désormais Matthias comme agent et ça lui permet d’avoir eu son film avec Julien Doré. Histoire d’encore plus déprimer Gabriel, quoi. En conséquence, Hervé géolocalise Gabriel avec un site de rencontre, il est absolument dingue. Il s’en confie à Arlette qui l’accompagne à la recherche de Gabriel. C’est aussi hilarant que déprimant (parce que Gabriel sympathise avec un gorille quoi), mais ça me valide le point du Bingo avoir peur d’un animal avec un sursaut mythique d’Hervé alors tout va bien.

C’est donc Arlette qui s’occupe du cas de Gabriel comme elle peut, à le laisser se confier à elle. Fallait bien lui trouver un rôle, la pauvre.

Désespérée par la situation de Dujardin, Andrea demande conseil aux autres… De toutes les solutions proposées, ma préférée est celle de Noémie et son chaman, mais celle qu’Andrea retient est bien sûr celle de la cuite. Oui, mais Dujardin refuse de boire, évidemment, parce que sur son rôle précédent, on lui a dit de ne pas boire pour rester dans le personnage.

Et ça, il y est resté. C’est un excellent acteur (je me répète, je sais), heureusement, parce que le personnage qu’on lui donne n’est pas merveilleux. Quand la productrice de son ancien film lui explique que c’est fini, il finit par se décider à boire à la bouteille et se bourrer complétement. Il n’y a pas mieux pour le faire bouger et réagir, quoi, Andrea joue bien son rôle.

En rentrant chez elle, Andrea découvre un nouveau berceau pour sa fille… offert par Hicham. Colette n’aime pas du tout de voir Hicham s’incruster autant dans leur vie, et il est clairement un sujet de discorde entre les deux femmes. Une fois de plus, il est question de revenir au plan à trois qui a mis Andrea enceinte. C’est plus que nécessaire après toutes les critiques qui ont eu lieu sur cette écriture maladroite.

Moi, je vois que les scénaristes ont continué dans leurs progrès de fin de saison 2 : l’écriture de ce couple est hyper réussie, et ça fait plaisir. Hicham s’inquiète énormément pour Andrea et pour le bébé, ce qui la dérange puisqu’elle ne le trouve pas discret du tout par rapport aux collègues, et c’est vrai que ça craint.

Pendant ce temps, Hicham et Matthias sont aussi toujours en affaire, et ça énerve Andrea qui endort le comptable avec sa grossesse pour avoir des informations sur ce qu’ils mijotent. Elle n’aime pas ça du tout, et à vrai dire, ça ne me fascine pas plus que ça. En fait tout l’épisode m’a laissé entre-deux : il y avait d’excellents moments, et d’autres beaucoup moins efficaces. Certaines intrigues battent de l’aile, aussi.

Camille rame comme une dingue dans son nouveau boulot, mais c’est parce qu’elle est aussi l’assistante d’Andrea et qu’elle a un double boulot. Pas évident : elle se retrouve à dormir aux toilettes et à foirer ses rares rendez-vous avec des acteurs parce qu’elle a du PQ dans les cheveux. Forcément, ça n’inspire pas confiance.

Allez, et pour reprendre l’intrigue Dujardin, qu’il faut bien conclure, il se rend sur le tournage de son nouveau film et il… mord carrément le chien de Babeth, qui s’en prenait au manteau de son personnage précédent. Sans trop de surprise, il perd donc le contrat, bien évidemment. Andrea est forcée de demander à Matthias de faire remplacer Dujardin par un autre acteur, Guillaume Canet, qui est son client à lui. Pas mal : Matthias récupère le meilleur chiffre d’affaires de l’agence.

Sinon, Noémie a apparemment repris une vie sentimentale, mais Matthias, qui est de nouveau avec sa femme, n’arrête pas de la regarder pour autant. Je trouve ça louche, franchement.

En fin d’épisode, Hicham se met à s’intéresser aux films, et ça promet. Il enchaîne avec une réunion où il compare toute son équipe à des chiens. Sympathique, surtout qu’il remet bien de l’huile sur le feu en rappelant que Matthias a le meilleur chiffre d’affaires de l’année, grâce à l’échec Dujardin, et humiliant Gabriel autant que possible pour finalement ne pas le virer. Non, il lui propose au contraire de l’assister dans toutes ses tâches. TOUTES. Et bah…


Épisode 2 – Monica – 16/20
Tout l’humour de l’épisode semble reposer uniquement sur la même idée clé, celle de la gênance absolue. Ouep, on a beaucoup de scènes gênantes, mais l’avantage, c’est que ça fonctionne. Si cette saison 3 semble avoir perdu un peu de souffle du côté des répliques, elle a toujours ses très bons moments, notamment grâce à des personnages qui portent la comédie à bout de bras. Des points forts bienvenus, qui sauvent le navire et permet à la série d’être toujours très bonne.

Saison 3

Image result for dix pour cent saison 3

Est-ce que j’te parle de ton haleine, moi ?

Cet épisode reprend avec Gabriel qui a eu une bonne coupe de cheveux et Hicham qui est toujours sur son dos, pour découvrir la catastrophe qu’est devenu son boulot et son catalogue de client. Il a laissé tomber les droits publicitaires de Monica Bellucci, quand même, et c’est elle la guest de l’épisode, évidemment.

La dynamique avec Hicham est marrante à suivre, ça change un peu… par contre, je ne suis pas convaincu par Bellucci : cette fois, l’intrigue est sympa (l’actrice en manque d’amour), mais c’est le jeu de l’actrice auquel je n’ai pas accroché. C’est dommage quand même, parce qu’il y avait un bon humour, ne serait-ce que dans la position du libraire qu’elle veut draguer.

Celui-ci n’est pas hyper réceptif, mais quand Hicham apprend la nouvelle, il est intéressé. Gabriel ne lui parle pas de son contrat pub tout de suite, mais l’emmène plutôt dans une soirée parisienne tout ce qu’il y a de plus parisien, avec le vestiaire dans la chambre et la contre-soirée dans la cuisine. On y tient l’une des meilleures scènes de l’épisode (déjà oui), avec une Bellucci qui se fait draguer par un type qui n’a pas idée de toute la merde qu’il est sur le point de provoquer en disant que « Chantal », c’est comme ça qu’elle se fait appeler pour la soirée (avec une perruque blonde), ressemble beaucoup à Bellucci, l’intelligence en plus. Ben oui, parce qu’une actrice, c’est conne, ça mise tout sur le physique. Bim, Bellucci le ridiculise. Elle a d’excellentes répliques, mais je n’ai pas accroché à son jeu, malheureusement.

Elle passe ensuite la soirée à danser avec Gabriel, et il la ramène chez elle, et clairement j’ai soupiré tellement ça manquait de subtilité : elle se retrouve à le draguer. Tout ça nous mène plus tard dans l’épisode à une scène hyper gênante où Gabriel finit par céder aux avances pas subtiles de Monica Bellucci qui nous pousse un râle plus fort qu’un Détraqueur. Il a quand même la présence d’esprit de demander à aller aux toilettes, comprenant qu’il est en train de merder comme jamais. Il se barre donc torse nu pour… se plaindre à Andrea.

Il était donc temps de les retrouver ces deux-là, mais on n’a qu’une scène de téléphone. On ne les voit pas du tout ensemble depuis le début de saison, je me demandais si c’était une incompatibilité d’emploi du temps, mais ça s’est avéré être autre chose en fin d’épisode. En attendant, il était bien de voir qu’Hicham fliquait complétement Gabriel – c’en est au point que je me demande comment on a pu avoir une saison 1 sans Hicham, tellement il est partout désormais.

Une autre qui est partout dans ces deux épisodes, c’est Colette. Elle rend visite à Andrea à Ask, et elle fait flipper Noémie et Arlette qui pensent immédiatement contrôle fiscal. C’est bateau comme tout comme réintroduction du personnage, mais comme ça rend jaloux Hicham, j’aime beaucoup. Jaloux ? Ben oui, elle va éduquer sa fille Colette, et ça lui fait mal, au point de demander conseil à Matthias. C’est toujours aussi discret tout ça, et il envoie balader les idées de Matthias comme si de rien n’était.

Il fait bien : Matthias, lui, veut devenir DG d’ASK, forcément, et racheter une partie des parts de l’agence. Malin, le petit, mais Hicham le rejette sans le moindre doute et le moindre état d’âme. Il enchaîne par un rendez-vous forcé pour Colette et Andrea. Ouep, il veut reconnaître sa fille, mais ça vire Colette du livret de famille, la laissant en position révocable par Hicham. Celui-ci lui conseille de se faire un bébé pour elle, mais bon, elle est stérile alors…

Et c’est cette stérilité qui explique d’ailleurs que chez elle, Andrea doit faire face à Colette qui est très investie dans la grossesse et veut absolument choisir un prénom tout de suite. Bon, ce n’est pas le moment pour Andrea, qui préfère largement danser toute la nuit avec Colette que parler prénom. Le tout pour finir sur cette scène au restaurant avec Hicham, qui jette un froid pour le couple.

De son côté, Hervé est toujours aussi jaloux de Camille qui ne s’en sort pas de ses acteurs. En même temps, elle en a un qui s’appelle Dimitri Couillas, ça n’aide pas. Camille pète un câble sur Hervé qui se moque d’elle, ce qui était clairement bienvenue. Et puis, moi, tant que j’ai des scènes avec Hervé et Noémie, je suis heureux, parce que je suis mort de rire.

Ouep, parce que Noémie continue d’être super louche dans sa relation avec Matthias. Elle me fait de la peine à se dire en couple avec un autre qui clairement n’existe pas, au point de simuler devant tout le monde. C’est aussi gênant que drôle. Quand Matthias demande à lui parler, elle l’envoie chier une première fois, s’en prend à Hervé dans la scène la plus drôle de la soirée, puis lui ment et dit avoir été contacté par un chasseur de tête. Elle décide donc de démissionner sur un coup de tête, sans même en parler à Hervé… et elle finit par pleurer dans la rue.

Moi qui la pensais secrètement encore avec Matthias, je commençais à m’inquiéter fortement pour elle quand elle s’est fait renverser comme une merde par la femme de Matthias, qui les retrouve ensuite. Et contre toute attente, Noémie s’en tire pas trop mal avec une minerve et sort de l’hôpital en une journée, raccompagnée par Mathias et sa femme, qui s’incruste chez elle. Elle lui dit qu’elle ne peut pas faire autrement que reconsidérer son départ de chez ASK, parce que même s’il n’ose pas lui dire, il est sûr que Matthias tient à elle. Ben oui, bien sûr.

Quant à Hervé, il prend la place de Camille à un spectacle, au point de donner son nom à une actrice et d’agir en vrai chasseur de tête. Forcément, il fallait que ça vire au désastre : il la recroise après l’avant-première de « L’Océan jouit », le film de Sophia et Julien Doré. Le film GÊNANT de ces deux-là, c’était le mot clé de cet épisode. Il est excellent de voir Camille être hyper violente avec Hervé, mais clairement les scénaristes tiennent une piste avec les deux personnages incarnant le même agent… Je suis sûr que ça n’en restera pas là.

Le lendemain matin de tout ça, Gabriel et Andrea se retrouvent dans l’ascenseur et en ont marre d’Hicham… au point d’envisager d’ouvrir leur propre agence. Elle est pas folle Andrea déjà, elle est à deux doigts d’accoucher et elle se lance dans une aventure professionnelle complétement dingue et chronophage. Bon courage pour tout gérer !

Quant à moi, je suis perturbé : je trouve ça moins fou et drôle que prévu, mais j’ai revu le 2×01 ensuite et j’étais mort de rire… alors que ma critique l’an dernier était un simple 14/20 et de la déception. Je crois que j’en attends trop au premier visionnage, tout simplement.

Saison 3

10 commentaires sur « Dix pour Cent – S03E01-02 »

  1. Je me souviens que pour la saison 2 on avait été déçu aussi 😂 En fait ce que je trouve dommage c’est que l’intrigue de l’épisode avec les célébrités ne marchent pas très bien (bon Dujardin encore ça passait). Ce qui fonctionne le mieux ce sont les duos Andrea/Gabriel, Andrea/Camille, Hervé/Noémie, Hervé/Camille en gros. Et puis dans un autre registre l’embrouille avec Andrea, Colette et Hicham.

    J'aime

  2. Je suis plutôt d’accord avec toi sur l’ensemble de ce que tu dis. A voir sur la suite de la saison, il y a de bonnes répliques, on retrouve l’ambiance et les mécanismes des premières saisons mais les intrigues 🙄

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai mis le saut de peur de Hervé dans mes points à troquer la semaine prochaine.. mais j’ai eu la barbe de Gabriel 🙂
    Je ne lis pas l’épisode 2, je ne l’ai pas vu encore 🙂

    J'aime

  4. On a les mêmes notes pour ces deux premiers épisodes ^^ J’adore Jean Dujardin mais c’est vrai que son intrigue st loin d’être la meilleure de la série. Et mordre le chien, c’était vraiment too much pour moi. Andrea est au centre de cet épisode et je l’adore toujours autant, la grossesse ne lui fait pas perdre de sa verbe et de ses pétages de câbles ! Intéressant sa relation avec Hicham, j’espère que la saison arrivera à bien développer ce point après avoir été pas mal critiqué dans la deuxième saison.

    Gabriel m’a beaucoup touché dans le deuxième épisode, je l’aime aussi beaucoup mais c’est vrai que dans le premier épisode il était assez effacé. Contrairement à toi, je trouve Monica Bellucci fabuleuse, toute en autodérision et classe, je l’ai trouvé géniale. J’aime bien la présence constante d’Hicham dans la boîte mais j’espère qu’il va réussir à montrer une part de lui plus personnelle. Noémie me fait vraiment de la peine, il faut vraiment qu’elle passe à autre chose… Et depuis la première saison, je n’arrive pas à m’intéresser à Camille, je la trouve inintéressante. Et Hervé que j’aime bien d’habitude, là il me saoule à en vouloir toujours à Camille.
    Ce début est un peu lent mais je crois en la suite de la saison !

    J'aime

    1. Oui, mordre le chien… je l’ai vu venir mais n’importe quoi mdr ! Je trouve qu’on a déjà du progrès pour ce qui concerne Hicham. C’est un personnage que j’aime bien en tout cas.

      T’es la première que je vois complimenter Monica Bellucci. Je ne la connais pas beacoup après, mais non, j’ai pas accroché du tout !

      Pour Camille, c’est l’inverse moi : je l’adorais en saison 1 et plus ça va, plus je trouve le personnage fade. C’est frustrant. Hervé est trop drôle pour nous souler bien longtemps !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.